[RA] le bip-bip du spoutnik

Le
michel.samoey
Bonjour, je viens temporairement sur ce groupe car
je suis à la recherche de renseignement sur le bip-bip transmis par Spoutnik
1 en 1957.

J'ai déjà posé la même question sur fr.sci.electronique ( groupe où je
participe régulièrement)



Ce bip-bip a pu être capté par des radio-amateurs sur les fréquences 20.005
et 40.002 MHz
et je recherche :
- origine des données (température interne et pression externe ou interne ?)
- codification de ces données
- modulation des porteuses

Avez vous des archives ou un papy radio-amateur qui se souvient de cet
évènement ?
Merci
--
Cordialement
Michel
monprénom-ou-sam@citron.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
F1TAY
Le #13190731
D'aprés un article du numéro 220 de novembre 1957 de la revue "Toute la
radio"
Je cite :"Le satellite artificiel émettant en entretenues pures..."
lors d'essai d'écoute (sur 40 MHz) le redacteur constate "On pouvait
constater nettement que l'émetteur n'avait pas une grande stabilité en
fréquence; cette dernière glissait de plusieurs centaines de hertz
pendant la durée d'un top. ces glissements n'étaient, d'ailleurs pas
les même sur tous les tops; on avait l'impression que ceux-ci étaient
émis par groupe de cinq. De plus il semblait y avoir une interruption
instantanée tout au début de chaque top, comme si le contact se faisait
d'une manière imparfaite à ce moment-là."

Autre article dans la revue "Radio REF" de novembre 1957 :
"caractéristiques des tops :
Chaque top a une durée de 3/10 e de seconde et est espacé d'une même
durée. signaux non modulés pendant ces deux écoutes (5 octobre 22h42 a
22h47 GMT et 6 octobre 6h58 à 7h08 GMT) . Les tops 20 Mc/s et ceux
émis sur 40 Mc/s se complètent exactement pour ne former qu'un trait
continu, en écoutant la BF des deux émissions (avec le BFO); seules
sont perceptibles les coupures de manipulation."

autre article dans le numéro de "RADIO REF" de février 1958 rédigé par
fonctionnaire de l' U.I.T. (à Genéve) :

A propos de Spoutnik 1 :
"... semble démontrer que deux genres de signaux ont été émis...
1 - pendant aproximativement les trois premiers jours qui ont suivi le
lancement, des signaux du type A1 ont été perçus... composé de tops a
raison de 24 tops en 10 secondes (0,423 seconde)...
2 - par la suite des signaux de type A2 ont été observés, leur
caractéristique essentielle étant une variation constante de la
fréquence audible de modulation.... il a été confirmé que la variation
de la fréquence de modulation était liée aux valeurs de température et
de la pression atmosphérique".

Daniel

michel.samoey a écrit :
Bonjour, je viens temporairement sur ce groupe car
je suis à la recherche de renseignement sur le bip-bip transmis par Spoutnik
1 en 1957.

J'ai déjà posé la même question sur fr.sci.electronique ( groupe où je
participe régulièrement)



Ce bip-bip a pu être capté par des radio-amateurs sur les fréquences 20.005
et 40.002 MHz
et je recherche :
- origine des données (température interne et pression externe ou interne ?)
- codification de ces données
- modulation des porteuses

Avez vous des archives ou un papy radio-amateur qui se souvient de cet
évènement ?
Merci


Thierry VIGNAUD
Le #13190721
On Mon, 18 Jun 2007 20:35:06 +0200, F1TAY

D'aprés un article du numéro 220 de novembre 1957 de la revue "Toute la
radio"
Je cite :"Le satellite artificiel émettant en entretenues pures..."
lors d'essai d'écoute (sur 40 MHz) le redacteur constate "On pouvait
constater nettement que l'émetteur n'avait pas une grande stabilité en
fréquence; cette dernière glissait de plusieurs centaines de hertz
pendant la durée d'un top. ces glissements n'étaient, d'ailleurs pas
les même sur tous les tops; on avait l'impression que ceux-ci étaient
émis par groupe de cinq. De plus il semblait y avoir une interruption
instantanée tout au début de chaque top, comme si le contact se faisait
d'une manière imparfaite à ce moment-là."

Autre article dans la revue "Radio REF" de novembre 1957 :
"caractéristiques des tops :
Chaque top a une durée de 3/10 e de seconde et est espacé d'une même
durée. signaux non modulés pendant ces deux écoutes (5 octobre 22h42 a
22h47 GMT et 6 octobre 6h58 à 7h08 GMT) . Les tops 20 Mc/s et ceux
émis sur 40 Mc/s se complètent exactement pour ne former qu'un trait
continu, en écoutant la BF des deux émissions (avec le BFO); seules
sont perceptibles les coupures de manipulation."

autre article dans le numéro de "RADIO REF" de février 1958 rédigé par
fonctionnaire de l' U.I.T. (à Genéve) :

A propos de Spoutnik 1 :
"... semble démontrer que deux genres de signaux ont été émis...
1 - pendant aproximativement les trois premiers jours qui ont suivi le
lancement, des signaux du type A1 ont été perçus... composé de tops a
raison de 24 tops en 10 secondes (0,423 seconde)...
2 - par la suite des signaux de type A2 ont été observés, leur
caractéristique essentielle étant une variation constante de la
fréquence audible de modulation.... il a été confirmé que la variation
de la fréquence de modulation était liée aux valeurs de température et
de la pression atmosphérique".

Daniel



Bravo Daniel,

Ça c'est de la réponse et je suppose de la recherche pour une question pas
facile !


Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud
michel.samoey
Le #13190711
Un grand merci pour cette réponse de qualité.

Si vous avez d'autres infos, je suis preneur
Merci
--
Cordialement
Michel
monpré
michel.samoey
Le #13190691
Bonsoir,
les archives de F1TAY m'ont rappelé que j'avais au grenier des revues datant
de ces années là.
J'ai fouiné et j'ai trouvé dans le Haut-Parleur du 15 novembre 1957, 3 pages
intitulées : "Le premier satellite artificiel a permis l'étude de
l'ionosphère et de la propagation des ondes radio"

On y trouve ce texte :

" les signaux émis par les émetteurs de radio sur chacune des fréquences se
présentaient comme des messages télégraphiques. L'envoi d'un signal de
fréquence s'effectuait durant la pause du signal de l'autre fréquence. En
moyenne, la durée des signaux sur chacune des fréquences était environ 3/10e
de seconde. Ces signaux étaient utilisés pour suivre l'orbite du satellite
ainsi que pour résoudre une série de problèmes scientifiques. Pour
enregistrer les processus qui se déroulent sur le satellite, des élément
sensibles y sont installés qui modifient les fréquences des envois
télégraphiques et les rapports entre la durée de ces envois et des pauses
lors de la modification de certains paramètres sur le satellite
(température, etc).

--
Cordialement
Michel
monpré
F1TAY
Le #13190661
Pour quelles raisons cherchez vous ces détails techniques ?
Daniel

michel.samoey a émis l'idée suivante :
Bonsoir,
les archives de F1TAY m'ont rappelé que j'avais au grenier des revues datant
de ces années là.
J'ai fouiné et j'ai trouvé dans le Haut-Parleur du 15 novembre 1957, 3 pages
intitulées : "Le premier satellite artificiel a permis l'étude de
l'ionosphère et de la propagation des ondes radio"

On y trouve ce texte :

" les signaux émis par les émetteurs de radio sur chacune des fréquences se
présentaient comme des messages télégraphiques. L'envoi d'un signal de
fréquence s'effectuait durant la pause du signal de l'autre fréquence. En
moyenne, la durée des signaux sur chacune des fréquences était environ 3/10e
de seconde. Ces signaux étaient utilisés pour suivre l'orbite du satellite
ainsi que pour résoudre une série de problèmes scientifiques. Pour
enregistrer les processus qui se déroulent sur le satellite, des élément
sensibles y sont installés qui modifient les fréquences des envois
télégraphiques et les rapports entre la durée de ces envois et des pauses
lors de la modification de certains paramètres sur le satellite
(température, etc).


michel.samoey
Le #13190641
Bonjour,
je fais parti du Club Astronomique de la Région Lilloise, et on a décidé,
pour fêter les 50 ans du Spoutnik, de faire une maquette taille1/1

Comme un souvenir important de Spoutnik est son bip-bip, je vais faire un
petit montage électronique pour l'imiter.
Durant l'exposition, il va certaine falloir expliquer à quoi servait ce
bip-bip et quelle était la signification de la trame.

J'ai continué mes recherches et on retrouve plusieurs "rythmes" différents :
des bip-bip réguliers, 11 bips court et 1 bip long, .... c'est pour cela
aussi que je voudrais retrouver une source d'info sure. Ca me permettrait
d'éliminer les imitations.

--
Cordialement
Michel
monpré
"F1TAY" message de news:
| Pour quelles raisons cherchez vous ces détails techniques ?
| Daniel
|
ù
Le #13190611
michel.samoey wrote:
Bonjour,
je fais parti du Club Astronomique de la Région Lilloise, et on a décidé,
pour fêter les 50 ans du Spoutnik, de faire une maquette taille1/1

Comme un souvenir important de Spoutnik est son bip-bip, je vais faire un
petit montage électronique pour l'imiter.
Durant l'exposition, il va certaine falloir expliquer à quoi servait ce
bip-bip et quelle était la signification de la trame.

J'ai continué mes recherches et on retrouve plusieurs "rythmes" différents :
des bip-bip réguliers, 11 bips court et 1 bip long, .... c'est pour cela
aussi que je voudrais retrouver une source d'info sure. Ca me permettrait
d'éliminer les imitations.



----------------------------------
Enregistrements de source sure ici par exemple


http://www.amsat.org/amsat/features/sounds/firstsat.html


Publicité
Poster une réponse
Anonyme