Radar de chantier

Le
.
http://www.normandie-actu.fr/nouveau-en-normandie-le-radar-de-chantier-nouvelle-arme-des-forces-de-lordre_160404/


Bonjour

Bonne disposition qui ne peut aller que vers une meilleure sécurité mais
comme c'est un dispositif * non fixe * et *sans personnel permanent*
( comme des jumelles ) déclaré comme mobile

qui va contrôler et certifier son positionnement sur les chantiers
parfois mal aménagés
( ou pas évidents en prime abord du point de vue signalétique
pour qui découvre )

dont l'approche et le ralentissement conjugué de tous vers l'entonnoir
justifie de brèves accélérations pour réaliser la mono file
quand ce n'est pas le camion sur la file de gauche ou de droite qui
cache le panneau réducteur de vitesse



Sur un chantier ca vibre pas mal
la qualité de la prise de vue et de la mesure est-elle garantie ?

Qui contrôle la certification vibratoire des équipements
et à CHAQUE positionnement puisqu'un chantier routier est censé être
mobile ?

Si un véhicule affecté au chantier ( la gordini de service ) déboulant
pîed au plancher à demi visible dans la contrefile
située juste derrière l'alignement des glissières bétons
déclenche le radar sur un usager circulant parallèlement et en règle ..
comment le prouver et apporter sa contestation devant les tribunaux ?




V
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
moi
Le #26371078
On 10/10/2015 11:25, . wrote:
http://www.normandie-actu.fr/nouveau-en-normandie-le-radar-de-chantier-nouvelle-arme-des-forces-de-lordre_160404/



Bonjour

Bonne disposition qui ne peut aller que vers une meilleure sécurité mais
...
comme c'est un dispositif * non fixe * et *sans personnel permanent*
( comme des jumelles ) déclaré comme mobile

qui va contrôler et certifier son positionnement sur les chantiers
parfois mal aménagés
( ou pas évidents en prime abord du point de vue signalétique
pour qui découvre )

dont l'approche et le ralentissement conjugué de tous vers l'entonnoir
justifie de brèves accélérations pour réaliser la mono file
quand ce n'est pas le camion sur la file de gauche ou de droite qui
cache le panneau réducteur de vitesse



Sur un chantier ca vibre pas mal...
la qualité de la prise de vue et de la mesure est-elle garantie ?

Qui contrôle la certification vibratoire des équipements
et à CHAQUE positionnement puisqu'un chantier routier est censé être
mobile ?

Si un véhicule affecté au chantier ( la gordini de service ) déboulant
pîed au plancher à demi visible dans la contrefile
située juste derrière l'alignement des glissières bétons
déclenche le radar sur un usager circulant parallèlement et en règle ..
comment le prouver et apporter sa contestation devant les tribunaux ?



Très simple: Rouler à la vitesse indiquée pour éviter des accidents.

Dépasser la limité autorisée n'est pas un droit acquis à la révolution,
contraire aux rumeurs.
a
Le #26371089
moi
Très simple: Rouler à la vitesse indiquée pour éviter des accidents.



Comme si cela suffisait ...

--
http://vrai.ou.faux.free.fr/
En ce moment: http://vrai.ou.faux.free.fr/?article=cgv
.
Le #26371104
Le 10/10/2015 20:17, moi a écrit :
On 10/10/2015 11:25, . wrote:
http://www.normandie-actu.fr/nouveau-en-normandie-le-radar-de-chantier-nouvelle-arme-des-forces-de-lordre_160404/




Bonjour

Bonne disposition qui ne peut aller que vers une meilleure sécurité mais
...
comme c'est un dispositif * non fixe * et *sans personnel permanent*
( comme des jumelles ) déclaré comme mobile

qui va contrôler et certifier son positionnement sur les chantiers
parfois mal aménagés
( ou pas évidents en prime abord du point de vue signalétique
pour qui découvre )

dont l'approche et le ralentissement conjugué de tous vers l'entonnoir
justifie de brèves accélérations pour réaliser la mono file
quand ce n'est pas le camion sur la file de gauche ou de droite qui
cache le panneau réducteur de vitesse



Sur un chantier ca vibre pas mal...
la qualité de la prise de vue et de la mesure est-elle garantie ?

Qui contrôle la certification vibratoire des équipements
et à CHAQUE positionnement puisqu'un chantier routier est censé être
mobile ?

Si un véhicule affecté au chantier ( la gordini de service ) déboulant
pîed au plancher à demi visible dans la contrefile
située juste derrière l'alignement des glissières bétons
déclenche le radar sur un usager circulant parallèlement et en règle ..
comment le prouver et apporter sa contestation devant les tribunaux ?



Très simple: Rouler à la vitesse indiquée pour éviter des accidents.


vous savez lire ?...:-((
Sur l'autoroute en franche comté je me souviens que le véhicule qui
faisait la ramasse des chauffeurs à midi allait plus vite sur la terre
que les usagers de la RN bitumée ..
:-(((

Dépasser la limité autorisée n'est pas un droit acquis à la révolution,
contraire aux rumeurs.



Certes mais ce n'est pas le but de mon post



HS ON
Vous n'avez pas du en parcourir beaucoup de chantiers
que ce soit en circulation normale ou coté entreprises

La vitesse réductrice indiquée n'est pas toujours visible ...à temps

Nombre de chantiers n'effacent pas toujours les bandes jaunes
temporaires au fur et à mesure de la progression ce qui fait qu'on se
retrouve avec une zone de flottement temporel
à savoir qui de la signalisation horizontale ou verticale prime


HS OFF



V
Ascadix
Le #26371106
Le 10/10/2015, moi a supposé :
On 10/10/2015 11:25, . wrote:
http://www.normandie-actu.fr/nouveau-en-normandie-le-radar-de-chantier-nouvelle-arme-des-forces-de-lordre_160404/



Bonjour

Bonne disposition qui ne peut aller que vers une meilleure sécurité mais
...
comme c'est un dispositif * non fixe * et *sans personnel permanent*
( comme des jumelles ) déclaré comme mobile

qui va contrôler et certifier son positionnement sur les chantiers
parfois mal aménagés
( ou pas évidents en prime abord du point de vue signalétique
pour qui découvre )

dont l'approche et le ralentissement conjugué de tous vers l'entonnoir
justifie de brèves accélérations pour réaliser la mono file
quand ce n'est pas le camion sur la file de gauche ou de droite qui
cache le panneau réducteur de vitesse



Sur un chantier ca vibre pas mal...
la qualité de la prise de vue et de la mesure est-elle garantie ?

Qui contrôle la certification vibratoire des équipements
et à CHAQUE positionnement puisqu'un chantier routier est censé être
mobile ?

Si un véhicule affecté au chantier ( la gordini de service ) déboulant
pîed au plancher à demi visible dans la contrefile
située juste derrière l'alignement des glissières bétons
déclenche le radar sur un usager circulant parallèlement et en règle ..
comment le prouver et apporter sa contestation devant les tribunaux ?



Très simple: Rouler à la vitesse indiquée pour éviter des accidents.



Ben non, mauvaise réponse, ça ne suffit pas.

Tiens, exemple tout frais, même pas besoin de remonter à plus d'une
semaine de fais divers ..

<citation>

Depuis 15 jours, un radar flashe plusieurs centaines d'automobilistes
chaque jour. Il est situé sur l'A86 au niveau de Drancy
(Seine-Saint-Denis), direction Bobigny, entre deux tunnels.
Limitée à 90km/h, la vitesse sur cette portion vient d'être abaissée à
70km/h pour cause de travaux.
"Le problème c'est qu'il y a un énorme défaut de signalisation qui fait
que des centaines d'automobilistes sont flashées chaque jour en pensant
respecter scrupuleusement la bonne limitation de vitesse", explique
Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes, au
micro de France 3.
Et pourtant la sanction tombe : un point de retrait et 45 euros
d'amende.

</citation>

Dépasser la limité autorisée n'est pas un droit acquis à la révolution,
contraire aux rumeurs.



Manifestement, t'as pas compris la question ...

En passant outre le fait que ce "carpet bombing" de radar est abusif et
n'a pour but que de pomper du fric et pas d'améliorer la SR, la
question de droit initialle de ce thread est:


*QUI vérifie que ces radar sont posés en respectant les normes et tout
le bazard (loi, décrets, normes,e tC...) qui régit leur déploiement ?*


Car même si tout ça est déjà bien laxiste, il y a quand même qq régles
que les poseurs prenent bien souvent à la légere, par ex, à la louche
et de maniére non exsaustive:
- mauvais angle de visée
- mauvais calibrage de la vitesse de déclanchement
- non respect des cycles de controles du cinémométre
- "ommision" de mise en état de la signalisation quand le radar
accompagne une modif de la vitesse limite officielle sur le tronçon
- pose de radar + panneaux qui ne correspondent pas à la vitesse limite
officiele du tronçon


Donc, on répéte la quesiotn que t'as esquivé : qui vérifie ?

--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
.
Le #26371220
Le 10/10/2015 22:10, Ascadix a écrit :
Le 10/10/2015, moi a supposé :
On 10/10/2015 11:25, . wrote:
http://www.normandie-actu.fr/nouveau-en-normandie-le-radar-de-chantier-nouvelle-arme-des-forces-de-lordre_160404/




Bonjour

Bonne disposition qui ne peut aller que vers une meilleure sécurité mais
...
comme c'est un dispositif * non fixe * et *sans personnel permanent*
( comme des jumelles ) déclaré comme mobile

qui va contrôler et certifier son positionnement sur les chantiers
parfois mal aménagés
( ou pas évidents en prime abord du point de vue signalétique
pour qui découvre )

dont l'approche et le ralentissement conjugué de tous vers l'entonnoir
justifie de brèves accélérations pour réaliser la mono file
quand ce n'est pas le camion sur la file de gauche ou de droite qui
cache le panneau réducteur de vitesse



Sur un chantier ca vibre pas mal...
la qualité de la prise de vue et de la mesure est-elle garantie ?

Qui contrôle la certification vibratoire des équipements
et à CHAQUE positionnement puisqu'un chantier routier est censé être
mobile ?

Si un véhicule affecté au chantier ( la gordini de service ) déboulant
pîed au plancher à demi visible dans la contrefile
située juste derrière l'alignement des glissières bétons
déclenche le radar sur un usager circulant parallèlement et en règle ..
comment le prouver et apporter sa contestation devant les tribunaux ?



Très simple: Rouler à la vitesse indiquée pour éviter des accidents.



Ben non, mauvaise réponse, ça ne suffit pas.

Tiens, exemple tout frais, même pas besoin de remonter à plus d'une
semaine de fais divers ..

<citation>

Depuis 15 jours, un radar flashe plusieurs centaines d'automobilistes
chaque jour. Il est situé sur l'A86 au niveau de Drancy
(Seine-Saint-Denis), direction Bobigny, entre deux tunnels.
Limitée à 90km/h, la vitesse sur cette portion vient d'être abaissée à
70km/h pour cause de travaux.
"Le problème c'est qu'il y a un énorme défaut de signalisation qui fait
que des centaines d'automobilistes sont flashées chaque jour en pensant
respecter scrupuleusement la bonne limitation de vitesse", explique
Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes, au
micro de France 3.
Et pourtant la sanction tombe : un point de retrait et 45 euros d'amende.

</citation>

Dépasser la limité autorisée n'est pas un droit acquis à la
révolution, contraire aux rumeurs.



Manifestement, t'as pas compris la question ...

En passant outre le fait que ce "carpet bombing" de radar est abusif et
n'a pour but que de pomper du fric et pas d'améliorer la SR, la question
de droit initialle de ce thread est:


*QUI vérifie que ces radar sont posés en respectant les normes et tout
le bazard (loi, décrets, normes,e tC...) qui régit leur déploiement ?*


Car même si tout ça est déjà bien laxiste, il y a quand même qq régles
que les poseurs prenent bien souvent à la légere, par ex, à la louche et
de maniére non exsaustive:
- mauvais angle de visée
- mauvais calibrage de la vitesse de déclanchement
- non respect des cycles de controles du cinémométre
- "ommision" de mise en état de la signalisation quand le radar
accompagne une modif de la vitesse limite officielle sur le tronçon
- pose de radar + panneaux qui ne correspondent pas à la vitesse limite
officiele du tronçon


Donc, on répéte la quesiotn que t'as esquivé : qui vérifie ?






.../...

vu coté CDR une zone de travaux est une zone de danger
L'usage de l'avertisseur y est donc autorisé


Si à l'usage on s'aperçoit que ce type de radar " abuse " on pourra
inciter tous les automobilistes à traverser la zone
klaxon à 100% tout du long

Quand mamie ose donner un p'ti coup d'avertisseur sonore parce qu'elle a
cru voir un ouvrier reculer sur la chaussée
on lit parfois le regard courroucé des playmobils en gilet fluos de
l'équipe

:-))))))))))

Pourquoi ne voit-on plus la marionnette mécanisée sur son piedestal
haut et qui faisait signe de se rabattre
A 500m tout le monde anticipait la manoeuvre vers la
file unique ( au moins on voyait de quel côté elle était positionnée )
sans donner un seul coup de frein

...ca ne faisait pas vendre assez de peinture jaune ?



V





V



V



jr
Le #26371229
Ascadix
Le 10/10/2015, moi a supposé :
On 10/10/2015 11:25, . wrote:
http://www.normandie-actu.fr/nouveau-en-normandie-le-radar-de-chantier-nouvelle-arme-des-forces-de-lordre_160404/



Bonjour

Bonne disposition qui ne peut aller que vers une meilleure sécurité mais
...
comme c'est un dispositif * non fixe * et *sans personnel permanent*
( comme des jumelles ) déclaré comme mobile

qui va contrôler et certifier son positionnement sur les chantiers
parfois mal aménagés
( ou pas évidents en prime abord du point de vue signalétique
pour qui découvre )

dont l'approche et le ralentissement conjugué de tous vers l'entonnoir
justifie de brèves accélérations pour réaliser la mono file
quand ce n'est pas le camion sur la file de gauche ou de droite qui
cache le panneau réducteur de vitesse



Sur un chantier ca vibre pas mal...
la qualité de la prise de vue et de la mesure est-elle garantie ?

Qui contrôle la certification vibratoire des équipements
et à CHAQUE positionnement puisqu'un chantier routier est censé être
mobile ?

Si un véhicule affecté au chantier ( la gordini de service ) déboulant
pîed au plancher à demi visible dans la contrefile
située juste derrière l'alignement des glissières bétons
déclenche le radar sur un usager circulant parallèlement et en règle ..
comment le prouver et apporter sa contestation devant les tribunaux ?



Très simple: Rouler à la vitesse indiquée pour éviter des accidents.



Ben non, mauvaise réponse, ça ne suffit pas.

Tiens, exemple tout frais, même pas besoin de remonter à plus d'une
semaine de fais divers ..

<citation>

Depuis 15 jours, un radar flashe plusieurs centaines d'automobilistes
chaque jour. Il est situé sur l'A86 au niveau de Drancy
(Seine-Saint-Denis), direction Bobigny, entre deux tunnels.
Limitée à 90km/h, la vitesse sur cette portion vient d'être abaissée à
70km/h pour cause de travaux.
"Le problème c'est qu'il y a un énorme défaut de signalisation qui fait
que des centaines d'automobilistes sont flashées chaque jour en pensant
respecter scrupuleusement la bonne limitation de vitesse",




Pour un péril qui accueille des dizaines de milliers de bagnoles par jour,
ça nous fait 99% d'automobilistes qui ont parfaitement compris la
limitation.



--
https://vimeo.com/71196521
jrl
Publicité
Poster une réponse
Anonyme