Radio numerique

Le
LiYongHi
Départ de la radio numérique. Dans 12 mois sortie des premiers postes. La FM
est donc appelée à disparaître à terme.

On apprendra sur le site du CSA que la musique classique est difficile à
encoder. Johnny Haliday c'est plus facile à comprimé.

http://www.csa.fr/upload/publication/csa_synthese_cp_radio_numerique.pdf
"Pour ce qui est de la musique classique, considérée comme la plus complexe
à encoder, les

débits proposés varient de 96 kb/s en stéréo à 128 kb/s minimum en
multicanal pour Radio

France, tandis que Radio Classique et VDL proposent 64 kb/s pour un service
stéréo et que les

opérateurs satellite considèrent des débits entre 30 et 48 kb/s.

Les membres du GRN se sont accordés sur un débit optimal de 96 kb/s, quel
que soit le format de la radio."
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
olivier
Le #13942951
LiYongHi a écrit :
Johnny Haliday c'est plus facile à comprimé.

avez comprimés ;-)

débits proposés varient de 96 kb/s en stéréo à 128 kb/s minimum en
multicanal pour Radio

France, tandis que Radio Classique et VDL proposent 64 kb/s pour un service
stéréo et que les

opérateurs satellite considèrent des débits entre 30 et 48 kb/s.



eh ben c'est pas le haut du pavé tout ça, ça sera bien suffisant pour la
parole et pour les daubes en boucle de certaine radio.

Les membres du GRN se sont accordés sur un débit optimal de 96 kb/s, quel
que soit le format de la radio."



Les membres du GRM eux pleurent :-)

Olivier
SFo
Le #13942941
LiYongHi a écrit :
Départ de la radio numérique. Dans 12 mois sortie des premiers postes. La FM
est donc appelée à disparaître à terme.



Tu parles du DAB? Ca fait quand même un bout de temps que c'est dispo, non?

Stephan
Jean Nantouillet
Le #13942931
LiYongHi a écrit :
Départ de la radio numérique. Dans 12 mois sortie des premiers postes. La FM
est donc appelée à disparaître à terme.

On apprendra sur le site du CSA que la musique classique est difficile à
encoder. Johnny Haliday c'est plus facile à comprimé.

http://www.csa.fr/upload/publication/csa_synthese_cp_radio_numerique.pdf
"Pour ce qui est de la musique classique, considérée comme la plus complexe
à encoder, les

débits proposés varient de 96 kb/s en stéréo à 128 kb/s minimum en
multicanal pour Radio

France, tandis que Radio Classique et VDL proposent 64 kb/s pour un service
stéréo et que les

opérateurs satellite considèrent des débits entre 30 et 48 kb/s.

Les membres du GRN se sont accordés sur un débit optimal de 96 kb/s, quel
que soit le format de la radio."




Ce sera une baisse importante de qualité; toutes les comparaisons entre
analogique et numérique que j'ai faites (à partir de France-Musiques)
tournent sytématiquement à l'avantage de l'anlogique, et de loin.
olivier
Le #13942921
Jean Nantouillet a écrit :

Ce sera une baisse importante de qualité; toutes les comparaisons entre
analogique et numérique que j'ai faites (à partir de France-Musiques)
tournent sytématiquement à l'avantage de l'anlogique, et de loin.



Quelles comparaisons, la diffusion d'origine RAdio FRANCe et en tout
numérique.

Olivier
Eric Masson
Le #13942911
olivier
Quelles comparaisons, la diffusion d'origine RAdio FRANCe et en tout
numérique.



Oui et ?

J'ai de sérieux doutes sur le fait que RF balance des flux 96 kb/s aux
émetteurs FM qui couvrent le territoire français, alors qu'il semble que
ce soit le bitrate retenu pour la diffusion numérique vers l'auditeur
final.

--
> Que puis-je faire d'un spam avec 750 Ko de pièces jointes, outre
> déposer plainte à ce qui a été fait.
Là il y a notoirement abus sans que pour autant le B.I. soit dépassé.
-+- LCA in : Guide du Neuneu Usenetien - Le neuneu, c'est dépassé -+-
Jean Nantouillet
Le #13942891
olivier a écrit :
Jean Nantouillet a écrit :

Ce sera une baisse importante de qualité; toutes les comparaisons
entre analogique et numérique que j'ai faites (à partir de
France-Musiques) tournent sytématiquement à l'avantage de l'anlogique,
et de loin.



Quelles comparaisons, la diffusion d'origine RAdio FRANCe et en tout
numérique.

Olivier



Oui. la comparaison peut se faire en quasi instantané: juste un petit
retard d'une fraction de seconde pour la transmission numérique
(satellite oblige).
Le choix de France-Musiques car c'est la station qui offre la meilleure
qualité technique de loin (et les programmes les plus intéressants, à
mon goût, mais c'est une autre affaire).
Le résultat me semble indiscutable (mais je veux bien discuter):
meilleure finesse, profondeur, transparence sur l'analogique. La
différence est vraiment sensible.Mais des progrès auront lieu sans
doute. Pour l'instant qu'on nous dise que le numérique prend moins de
place, permet de multiplier les stations etc, oui: c'est vrai.
mais qu'on ne nous fasse pas le coup de la meilleure qualité sonore:
c'est faux (actuellement).
JN
Jean-Jacques Chasseux
Le #13942881
Jean Nantouillet a écrit :

Ce sera une baisse importante de qualité; toutes les comparaisons entre
analogique et numérique que j'ai faites (à partir de France-Musiques)
tournent sytématiquement à l'avantage de l'anlogique, et de loin.



Il y a longtemps que le signal n'est plus analogique puisqu'il est crée et
transporté de manière numérique (MPEG2, 256 kb/s pour France-Musique) jusqu'au
pied de chaque émetteur FM ou il est converti en analogique avant d'être émis en FM.
La détérioration constatée provient d'une compression plus violente inhérente
au débit encore plus faible choisi pour l'émission.

Jean-Jacques
Gerard Del
Le #13942871
Jean-Jacques Chasseux a écrit :

Il y a longtemps que le signal n'est plus analogique puisqu'il est crée et
transporté de manière numérique (MPEG2, 256 kb/s pour France-Musique)
jusqu'au pied de chaque émetteur FM ou il est converti en analogique
avant d'être émis en FM.
La détérioration constatée provient d'une compression plus violente
inhérente
au débit encore plus faible choisi pour l'émission.



La première diffusion en FM sur le territoire français remonte à 1954.
Il n'y avait encore qu'un seul émetteur, à Paris, qui ne s'est appelé
France-Musique que plus tard, quand France-Inter est venu le rejoindre
sur la bande.
J'ai eu en 1956 ou 57 un des premiers tuners Esart. L'écoute (en mono)
était un vrai régal.
La bande passante s'étalait confortablement sur 300 Khz, sans risque
d'interférence. On pouvait parler vraiment de haute-fidélité.
Les dégradations de la qualité sont apparues au fur et à mesure de
l'encombrement croissant de la bande FM.
Je ne sais pas si mon regretté tuner Esart, peu sélectif puisqu'il
n'avait aucun besoin de l'être, serait capable de nos jours de supporter
cet encombrement.
En ce qui concerne le passage au numérique, je doute fort que l'on
puisse encore parler de Hifi avec la diffusion numérique telle qu'on
nous la promet.

--
GD

http://gerard.delassus.pagesperso-orange.fr
Jean-Jacques Chasseux
Le #13942861
Gerard Del a écrit :

En ce qui concerne le passage au numérique, je doute fort que l'on
puisse encore parler de Hifi avec la diffusion numérique telle qu'on
nous la promet.




+1

Pour l'instant il nous reste France Musique sur HotBird qui émet en MPEG2
256 kb/s ce qui est strictement équivalent (si j'ai bien compris) à ce qui est
distribué aux pieds des émetteurs FM.

Pour combien de temps?
Jean Nantouillet
Le #13942851
Gerard Del a écrit :


J'ai eu en 1956 ou 57 un des premiers tuners Esart. L'écoute (en mono)
était un vrai régal.
La bande passante s'étalait confortablement sur 300 Khz, sans risque
d'interférence. On pouvait parler vraiment de haute-fidélité.
Les dégradations de la qualité sont apparues au fur et à mesure de
l'encombrement croissant de la bande FM.
Je ne sais pas si mon regretté tuner Esart, peu sélectif puisqu'il
n'avait aucun besoin de l'être, serait capable de nos jours de supporter
cet encombrement.



Hélas non! j'ai dans ma collection un tuner Esart: il n'est plus guère
utilisable aujourd'hui malgré ses immenses qualités pour cause de
sélectivité insuffisante désormais. Bien dommage !
JN
Publicité
Poster une réponse
Anonyme