la rareté des experts linuxiens !

Le
ptilou
Bonjour,

Je reviens, sur la caranbrouilles, qui me semble plus être de la fumée =
de marketeux, que la réalité
Bon ben le logiciel libre ne va pas se développer, c'est Microsoft, votr=
e amis de toujours, qui va ramasser le gâteau !

Quenelle de 150 a tous les étages .

Ptilou
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Tonton Th
Le #25388672
On 2013-05-07, ptilou
Je reviens, sur la caranbrouilles, qui me semble plus être de la fumée de marketeux, que la réalité ...



"caranbrouilles", c'est un mot que tu viens d'inventer ?

Bon ben le logiciel libre ne va pas se développer, c'est Microsoft, votre amis de toujours, qui va ramasser le gâteau !



Microsoft ? Ça existe encore, ce machin ?

Quenelle de 150 a tous les étages ....



Tu parles de ton système nerveux central ?


p.s: tes lignes sont _encore_ et _toujours_ trop longues.

--
http://foo.bar.quux.over-blog.com/article-routage-random-sncf-117433553.html
ptilou
Le #25388952
Bonjour,


Toi t'es expert en OGM, donc l'interlignage jem' en tampone ...

Ptilou
ptilou
Le #25388962
Bonjour,


Toi t'es expert en OGM, donc l'interlignage jem' en tampone ...

Ptilou
sedenion
Le #25389082
Le 07/05/2013 08:08, ptilou a écrit :
Bonjour,

Je reviens, sur la caranbrouilles, qui me semble plus être de la fumée de marketeux, que la réalité ...
Bon ben le logiciel libre ne va pas se développer, c'est Microsoft, votre amis de toujours, qui va ramasser le gâteau !



Oui c'est vrai. En grande partie parce que microsoft c'est payant, et
même très cher d'ailleurs. Les entreprises n'ont aucune confiance en une
solution gratuite dont le seul prix repose sur la compétence des
techniciens qui le mettent place, c'est antinomique à leur façon de voir
le monde. Dans leur monde, tout le monde chercher à enculer tout le
monde sur une marge bénéficiaire à pourcentage compris entre 30% et 60%
du coût de production réel. Plus la marge est élevée, plus le prix est
injustifiablement prohibitif, les CGV semblable à du papier de verre
grain 25 à rapper sur son anus, et plus c'est du "sérieux" (de la grosse
bite quoi). Dans le monde réel du business des "vrais hommes", la
"qualité" se repère à la quantité de vaseline nécéssaire à la
transaction, et au nombre d'employés qu'il faudra virer pour remplacer
par des intérimaires de prestataires de service pour rentabiliser le projet.

Quenelle de 150 a tous les étages ....



150 c'est mignon...

--
Usenet, demain, j'arrête...
Jo Kerr
Le #25389072
Il se trouve que ptilou a formulé :
Bonjour,

Je reviens,



Mais non, il ne fallait pas.

--
In gold we trust (c)
Jo Kerr
Le #25389062
sedenion avait écrit le 07/05/2013 :
Le 07/05/2013 08:08, ptilou a écrit :
Bonjour,

Je reviens, sur la caranbrouilles, qui me semble plus être de la fumée de
marketeux, que la réalité ...
Bon ben le logiciel libre ne va pas se développer, c'est Microsoft, votre
amis de toujours, qui va ramasser le gâteau !



Oui c'est vrai. En grande partie parce que microsoft c'est payant, et même
très cher d'ailleurs. Les entreprises n'ont aucune confiance en une solution
gratuite dont le seul prix repose sur la compétence des techniciens qui le
mettent place, c'est antinomique à leur façon de voir le monde. Dans leur
monde, tout le monde chercher à enculer tout le monde sur une marge
bénéficiaire à pourcentage compris entre 30% et 60% du coût de production
réel. Plus la marge est élevée, plus le prix est injustifiablement
prohibitif, les CGV semblable à du papier de verre grain 25 à rapper sur son
anus, et plus c'est du "sérieux" (de la grosse bite quoi). Dans le monde réel
du business des "vrais hommes", la "qualité" se repère à la quantité de
vaseline nécéssaire à la transaction, et au nombre d'employés qu'il faudra
virer pour remplacer par des intérimaires de prestataires de service pour
rentabiliser le projet.



Non, les entreprises veulent de la perrénité et un interlocuteur qui
sera encore disponible dans quelques années.
Windows et Office sont des softs connus, donc on trouvera quelqu'un qui
saura mettre le nez dedans. Si les entreprises pouvaient avoir les
softs Microsoft gratuitement,elles ne diraient pas non.

--
In gold we trust (c)
sedenion
Le #25389092
Le 07/05/2013 12:40, Jo Kerr a écrit :
Non, les entreprises veulent de la perrénité et un interlocuteur qui
sera encore disponible dans quelques années.
Windows et Office sont des softs connus, donc on trouvera quelqu'un qui
saura mettre le nez dedans. Si les entreprises pouvaient avoir les softs
Microsoft gratuitement,elles ne diraient pas non.



Si elle pouvaient l'avoir gratuitement alors qu'elles savent que
normalement c'est payant, oui. C'est le principe de la "bonne affaire".
Mais si Microsoft était gratuit depuis le début, ils n'en voudraient pas
et Sun aurait probablement remporté le marché...

--
Usenet, demain, j'arrête...
Nicolas George
Le #25389372
Jo Kerr , dans le message écrit :
Non, les entreprises veulent



Les entreprises ne veulent rien du tout, ce ne sont pas des entités
conscientes.

Les décideurs dans les entreprises veulent...

En général, une solution qui ne risque pas de les faire virer si ça se passe
mal.
ST
Le #25389502
On 2013-05-07, Nicolas George
Les entreprises ne veulent rien du tout, ce ne sont pas des entités
conscientes.



Le fait qu'elles ne soient pas conscientes ne démontre pas qu'elles
n'ont pas une volonté propre. Volonté qui est la somme, la moyenne,
l'addition ou tout ce que tu veux de la volonté des individus qui
travaillent dans cette entreprise.

Qui plus est, comme ces individus agissent et décident en fonction de
l'intérêt de l'entreprise et parfois au dépend de leur propre morale, je
dirais que les entreprises ont bel et bien une volonté qui leur est
propre.
Nicolas George
Le #25389482
ST , dans le message
Le fait qu'elles ne soient pas conscientes ne démontre pas qu'elles
n'ont pas une volonté propre. Volonté qui est la somme, la moyenne,
l'addition ou tout ce que tu veux de la volonté des individus qui
travaillent dans cette entreprise.



Ça ne veut rien dire. Et si tu essaies de préciser, tu vas te heurter au
théorème d'Arrow.

Qui plus est, comme ces individus agissent et décident en fonction de
l'intérêt de l'entreprise



C'est touchant, ce reste de naïveté.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme