Raymond Devos aurait été assassiné

Le
tking
AFP
Mis en ligne le 12/01/2008
Samantha Lemonnier est soupçonnée d'avoir administré au comédien,
décédé le 15 juin 2006 au terme d'une longue maladie, des doses
excessives de calmants, des benzodiazépines, selon le journal.
Samantha Lemonnier, qui se présente comme la dernière compagne de
l'humoriste français Raymond Devos, a été mise en examen inculpée
vendredi à Versailles, près de Paris, a-t-on appris samedi auprès de la
gendarmerie.
Selon le quotidien populaire Le Parisien, la femme de 57 ans a été mise
en examen pour "administration de substances nuisibles" et "usurpation
de titre et qualité de médecin" avant d'être placée sous contrôle
judiciaire. Elle avait été placée en garde à vue mercredi afin de
s'expliquer sur la nature de ses liens avec Raymond Devos. Samantha
Lemonnier est soupçonnée d'avoir administré au comédien, décédé le 15
juin 2006 au terme d'une longue maladie, des doses excessives de
calmants, des benzodiazépines, selon le journal.
Selon une source proche de l'enquête citée par Le Parisien, Samantha
Lemonnier aurait reconnu s'être présentée comme médecin devant
plusieurs proches de l'humoriste. En revanche, concernant les
médicaments, la quinquagénaire aurait nié les faits, indiquant que de
nombreuses personnes avaient la possibilité de les administrer à
l'artiste.
Selon cette même source, des vérifications auraient été effectuées,
révélant que Mme Lemonnier avait habité pendant plusieurs semaines au
domicile de Raymond Devos à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (région
parisienne) fin 2005, et la présentant comme "une manipulatrice".
A la demande de la famille de Raymond Devos, une enquête avait été
ouverte en novembre 2005 pour "abus de faiblesse". Très malade,
l'humoriste avait été transféré à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à
Paris, où avait été diagnostiqué un surdosage de médicaments.
Quelques mois avant la mort de l'humoriste, Samantha Lemonnier avait
assigné en justice le directeur de l'hôpital et le secrétaire de
Raymond Devos, se disant empêchée par ces derniers de lui rendre
visite. Pour preuve de ses affirmations, elle avait produit une lettre
manuscrite, à l'authenticité contestée
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Thomas Keske
Le #10510141
Après mort de pitres, l'humour continue à vivre.

Tom Keske
quintal
Le #10448051
In article
au terme d'une longue maladie



c'est un euphémisme pour le cancer
mdr
cette peur du cancer
on euphémise ce qu'on ne veut pas dire
et ainsi on lui donne une importance indue
Publicité
Poster une réponse
Anonyme