Re : Nouveau bridge... dérivant !

Le
Jacques Dassié
Le Sat, 12 Apr 2008 01:05:52 +0200, "Alf92" <alf92[NO-SPAM]@freesurf.fr>
écrit:

>l'oeil fait 130"Mp" sur une surface de 0,75 x (4 x PI x r²) = 20cm²


Relisant ce fil qui prenait une tournure intéressante, je pense que là,
quelques détails supplémentaires s'imposent si l'on veut bien saisir les
données du problème.

Tes chiffres probablement issus d'une encyclopédie, ne sont pas faux. Mais
détachés de leur contexte, ils peuvent induire toute autre signification.
Pour des analyses comparatives de définitions, il convient de remarquer les
points suivants :

- Oui, la rétine tapisse environ 75% de la surface interne de l'oeil et cela
aboutit à plusieurs centimètres carrés. Mais les spécialistes distinguent
deux types de rétine, on pourrait presque dire trois :

- La rétine périphérique.
Composée exclusivement de bâtonnets. C'est la plus grande partie, celle qui
nous sert à voir par faible luminosité et surtout à détecter les mouvements
jusqu'au bord de notre champ visuel. Elle comprend effectivement environ 120
millions de bâtonnets, qui ne donnent pas d'image nette mais augmente la
sensibilité au détriment de la résolution spatiale. Elle sert "à voir".

- La rétine centrale sert "à regarder". C'est le domaine de la vision en
pleine lumière. Elle a une bonne résolution spatiale, au détriment de la
sensibilité. Elle comprend environ 6 millions et demi de cônes et
bâtonnets, mais les cônes sont largement dominants Sa forme est une
ellipse horizontale de 1,5 mm de largeur sur 1 mm de hauteur. C'est elle
qui détermine le champ de 1° environ, appelé "champ de vision nette".

- La fovea. C'est le centre de la vision d'analyse, le plus précis. Elle
fait environ 200 µ de diamètre. Composée exclusivement de cônes groupés en
mosaïque hexagonale régulière, c'est sur elle que le système de commande des
yeux va orienter et focaliser l'image de l'objet. Mais son champ est faible
: environ 3 minutes d'arc C'est elle qui permet de définir le pouvoir
séparateur de l'oeil standard (oui, je sais, il y a les myopes)
communément admis comme étant égal à 1 minute d'arc.
(Cônes de 5 µ de diamètre à la base, soit 200 t/mm, 5000 DPI)

Voilà quelques éléments chiffrés propres à alimenter vos réflexions
et controverses !
Et puis pour vous exciter un peu, un exemple d'application.
Je fais mes gammes, donc pas mal d'essais en macro.
Les facettes font environ 10 microns. Là :

http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj200804/cijOEC2CAE.jpg.

Mais n'est-on pas Dimanche ?

--
Jacques Dassié
http://archaero.com/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ofnuts
Le #2931281
Jacques Dassié wrote:


- La fovea. C'est le centre de la vision d'analyse, le plus précis. Elle
fait environ 200 µ de diamètre. Composée exclusivement de cônes groupés en
mosaïque hexagonale régulière, c'est sur elle que le système de commande des
yeux va orienter et focaliser l'image de l'objet. Mais son champ est faible
: environ 3 minutes d'arc... C'est elle qui permet de définir le pouvoir
séparateur de l'oeil standard (oui, je sais, il y a les myopes...)


La myopie n'est pas un problème de pouvoir séparateur mais de
convergence... sinon les lunettes n'y pourraient pas grand-chose?


--
Bertrand

Jacques Dassié
Le #2941231
Le Sun, 13 Apr 2008 10:26:46 +0200, Ofnuts
La myopie n'est pas un problème de pouvoir séparateur mais de
convergence... sinon les lunettes n'y pourraient pas grand-chose?


Bien entendu. Le puncum proximum des myopes, sans corrections, est beaucoup
plus rapproché que la valeur standard (0,25 m), ce qui leur permet des
distinguer des détails plus fins qu'avec la vision standard. Ceci explique
leur réussite traditionnelle dans certains métiers, tels les horlogers et
les graveurs du siècle dernier.

Si j'ai fait allusion à ce cas spécifique, c'est en me souvenant de fils
similaires où, en gros, ils avaient réagi, comme s'ils s'étaient sentis un
peu agressés ! Ce qui bien sûr n'était pas le cas, mon raisonnement portant
simplement sur des conditions, moyennes, standard, en omettant évidemment
tous les cas particuliers..

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/definitions.htm#Physio

Den
Le #2953751
Et puis pour vous exciter un peu, un exemple d'application.
Je fais mes gammes, donc pas mal d'essais en macro.
Les facettes font environ 10 microns. Là :

http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj200804/cijOEC2CAE.jpg.


Bonjour,
Je me suis laissé dire, je ne sais plus où, qu'une mouche peut
distinguer 300 images/s.
Confirmes-tu ?

Merci d'avance,
Den

--
Pour me répondre en privé, enlever "pubpasglop" de mon adresse.

MELMOTH
Le #2953741
Ce cher mammifère du nom de Jacques Dassié nous susurrait, le dimanche
13/04/2008, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand
même, et dans le message les doux mélismes suivants :

Les facettes font environ 10 microns. Là :

http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj200804/cijOEC2CAE.jpg.


'Tain !...
Il est sacrément bon, ton D60 !...
Comment que ça se fait que Le Mien y fasse pas ça ?...
Je pose la question...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant

MELMOTH
Le #2953731
Ce cher mammifère du nom de Den nous susurrait, le dimanche 13/04/2008,
dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand même, et
dans le message mélismes suivants :

Je me suis laissé dire, je ne sais plus où, qu'une mouche peut
distinguer 300 images/s.
Confirmes-tu ?


http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouche#Video

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant

Ghost Rider
Le #2953721

http://www.cijoint.fr/cjlink.php?file=cj200804/cijOEC2CAE.jpg.


'Tain !...
Il est sacrément bon, ton D60 !...
Comment que ça se fait que Le Mien y fasse pas ça ?...
Je pose la question...


Il fait la mise au point sur le sujet, je crois, ça permet d'éviter l e
flou, essaye, tU verras.

GR


MELMOTH
Le #2956341
Ce cher mammifère du nom de Ghost Rider nous susurrait, le dimanche
13/04/2008, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand
même, et dans le message doux mélismes suivants :

*tU* verras.


Hum...T'as un sérieux problème avec ta touche "majuscule", là...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant

Bour-Brown
Le #2956331
Jacques Dassié a écrit
( )

mon raisonnement portant simplement sur des conditions, moyennes,
standard, en omettant évidemment tous les cas particuliers..


L'oeil idéal n'existe pas.

Dans le domaine de la biométrie, ce qu'on appelle des «standards» sont en
général des critères retenus et mesurés par un collège de personnes savantes
à partir de données statistiques. D'ailleurs stricto sensu parler de moyenne
c'est déjà se placer dans un champ statistique. Sans même parler de loi
normale et d'écart-type, il faut savoir qu'il y a toujours une variation
autour des critères que l'on retient, et par exemple les appareils photo un
peu sérieux ont tous des correcteurs oculaires de quelques dioptries à cause
de la diversité des populations.

Bref, qu'une moyenne serve à faire des calculs pour avoir un ordre de
grandeur, pour moi aucun problème.

(si par contre elle devait servir à édicter une limite absolue genre nombre
magique...)

Ghost Rider
Le #2956311
Ce cher mammifère du nom de Ghost Rider nous susurrait, le dimanche

*tU* verras.


Hum...T'as un sérieux problème avec ta touche "majuscule", là...



Le même que toi, mais c'est l'inverse.

GR


Jacques Dassi
Le #3016941
Le Sun, 13 Apr 2008 13:28:15 +0200, "Bour-Brown"
Bref, qu'une moyenne serve à faire des calculs pour avoir un ordre de
grandeur, pour moi aucun problème.

C'est tout de même un minimum…


(si par contre elle devait servir à édicter une limite absolue genre nombre
magique...)


Si comme je le pressens, tu fais une allusion à mon PR (produit remarquable)
égal à 75 si on exprime les résolutions en DPI et les distance en mètres, il
n'est nullement une limite absolue et sort encore moins d'un chapeau !
Il a simplement été conçu pour déterminer rapidement la définition
nécessaire d'un objet (livre, écran, affiche etc) pour qu'il paraisse
parfaitement net à l'observateur standard, en fonction de sa distance
d'observation..

Pour tous ceux dont les maths n'ont pas constitué la tasse de thé (et j'en
faisais partie, jusqu'au jour où il a bien fallu s'y mettre), pour ceux-là,
dis-je, voici la genèse de ce produit ultra simple.

Tout part de la constatation que, dans la vision, les triangles déterminés
par (focale oeil Fo et taille image sur la rétine) et par (distance
d'observation et taille sujet) sont semblables. Croquis sur mon site.

D'autre part, sur un oeil standard, de focale Fo = 15 mm, la définition (DR)
de la zone centrale de la rétine peut être estimée (en DPI) à :

DR = 1 inch / diamètre cône = 25,4 mm / 0,005 mm = 5000 DPI. Ce qui permet
de définir une nouvelle constante de l'oeil, constituée par le produit
remarquable PR.

PR = DR x Fo = 5000 x 0,015 = 75

Mais rien ne s'oppose à ce que l'on écrive (toujours des triangles
semblables) :

DR x Fo = Définition objet (DPI obj) x Distance d'observation Do. Soit
encore :

DPI obj = PR / Do

Exemples d'application :

-Un écran, observé à 0,75 m, nécessite une définition de :
DPI = 75 / 0,70 = 107 DPI
-Un livre avec des illustrations de qualité, tenu à la main, à 0,25 m
demandera une définition de DPI 75 / 0,25 = 300 DPI.

Ces valeurs correspondent à celles de nos écrans modernes et à celles des
demandes des imprimeurs… Tu crois toujours à des cas fortuits ?

Il m'est arrivé de recevoir des critiques, parfois ironiques… Mais aucune
n'a jamais été étayée par la démonstration irréfutable d'une erreur.
Alors…..

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/definitions.htm#Physio

Publicité
Poster une réponse
Anonyme