Reality check en Afrique du Sud.

Le
Alban Taraire
Je ne sais pas si cette série a déjà été mentionnée ici, vu que le site
du Boston Globe est très prisé, mais je l'ai trouvée particulièrement
Disons déconcertante.
Une remise en place de certaines (dures) réalités.

<http://www.boston.com/bigpicture/2010/07/
poverty_within_white_south_afr.html>

--
Alban
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
DM
Le #22353981
Des photos (pas floues) avec un sujet !!!
Là, je crains que tu ne sois pas sur le bon forum.

Bon, toute plaisanterie mise à part, merci pour ces photos qui restent
gravées dans la mémoire.

Philippe
Alban Taraire
Le #22361441
On Wed, 14 Jul 2010 04:18:23 +0200, DM wrote:

Des photos (pas floues) avec un sujet !!! Là, je crains que tu ne sois
pas sur le bon forum.



C'est vrai que pour une fois qu'on pourrait parler photo, y a pas foule...

Bon, toute plaisanterie mise à part, merci pour ces photos qui restent
gravées dans la mémoire.



Merci pour le commentaire quand même, je me sens moins seul à les avoir
trouvées intéressantes :) (ce n'est évidement pas moi qui les ai prises !)

--
Alban
Alban Taraire
Le #22363371
On Fri, 16 Jul 2010 08:38:32 +0200, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle wrote:

Finalement moins que les photos -qui correspondent, excuse-moi, à tous
les clichés de style obligés de la "photo de misère" ( Grand angle,
plongée, saturation (en NB ça aurait été tiré dur) - et les images
aussi, enterrement, lits défait, désœuvrement général, pieds nus... ce
qui est interessant c'est les questions que ça suscite.



Absolument. C'est leur intérêt, je dirais même leur force, qui pour moi
vient de là directement, car le parallèle avec les "autres" photos de
misère comme tu dis, est direct.
Déjà rien que par cette expression, "les autres photos de misère", je
résume bien je pense l'essence de ces photos : le fait que,
involontairement, les photos de misère ont été associées depuis des
décénies à quasiment tous les groupes ethniques, sauf celui mis en scène
ici.
Tu parles plus bas d'objectivité, c'est justement tout l'inverse. Ce qui
(me) choque, c'est entièrement cette évidence que j'ai été, malgré moi,
formaté à voir ces photos avec des Noirs, des asiatiques, des roms,
n'importe qui sauf ces enfants blonds qu'on dirait tout droits sortis
d'un sub-urb américain.

Qu'est-ce que le
photographe a voulu montrer au juste ?



Je ne sais pas ce qu'il a voulu montrer, mais ce que je vois moi, ce
n'est pas tant des pauvres blancs que mon propre "racisme", en quelque
sorte, inculqué de façon presque subliminale par des décennies de photos
de la misère "des autres".
S'en défendre pour le politiquement correct est un leurre, comme quand je
dis que je ne suis pas chrétien (et je ne le suis d'ailleurs pas) bien
qu'imbibé jusqu'au tréfonds de valeurs qui, elles, le sont, chrétiennes.

Objectives, ces photos ? Heureusement non. Je n'y vois que moi, et suis
étonné.

--
Alban
Publicité
Poster une réponse
Anonyme