reconstruction des canaux sonores

Le
Thierry M.
Bonsoir,

j'en avais déjà parlé mais ça me turlupine
(ce cas de Corée me turlupine disait le pdt américain qui était arrivé
à pied par la chine)


pour situer n'importe quelle source sonore dans l'espace, il suffit de
4 sources disposées en pyramides ou de 3, en triangle, si elles sont
dans le même plan, ce qui est le cas de toutes les sources X.1
existantes, le .1 étant la reconstitution des basses, non
directionnelles, à partir des autres sources, on va la zapper.

Et on multiplie les sources parceque sinon, il faudrait se
positionner de maniere fixe sans bouger la tête par rapport à elles.
D'ailleurs dans une salle de ciné ou il faut positionner les
spectateurs un peu partout, le 7.1 se justifie, dans une salle de cine
club, le 5.1 sera suffisant et dans un home sinema, le dolby surround
(3) devrait aller, parfois même une bonne stéréo est suffisante et vaut
mieux qu'un 5.1 tiré d'un kit ordinateur a 50 balles

oui, mais de manière informatique, pourquoi ne pourrait on pas les
multiplier à l'envie ces sources ? bref, pourquoi coder du 5 ou 7 alors
que du 3 suffit : avant (droite et gauche) et arrière.
A partir de la, pourquoi ne peut on pas reconstituer le message avant
et les droites et gauche arrière à partir des trois sources de base ?
(5.1)
ou les 5 avant et les 2 arrières pour le 7.1 ?

j'ai beau me creuser la tête, je vois pas
Comment détermine t on que le message provient de tel angle ? surtout
parceque le volume sonore dudit message est réparti et qu'il existe un
décalage sonore entre les 2 messages arrivant aux oreilles, mais dans
un message stéréo, c'est surtout la balance sonore qui va compter.
D'ailleurs un enregistrement de multiples sources est recréé avec une
balance sonore - même si un puriste va préférer 2 jolis micros (posé ou
?) - ou que des expériences ont essayé de singer la nature avec une
tête fantome affublée de 2 micro au fond des oreilles en plastique et
qu'il faut écouter au casque
Bref,
On peut trouver ça imprécis, mais de toute façon, l'oreille n'est pas
l'oeil et est 700 fois moins précise que l'oeil (0.2 rad - 700 minutes
d'arc - 12° quoi)
la ou la résolution oculaire est d'une minute d'arc : 2mm vu a 6 metres
- l'oreille détermine grossièrement une source ponctuelle, en gardant
ces 6 metres pour comparer, on détermine un endroit flou de près d'1.50
de diametre : la taille d'edith piaf : eh oui, faut être a moins de 6m
d'elle pour savoir si la voix qu'on entend vient bien d'elle ;-)

Et que donc, je ne vois pas pourquoi il n'existerai pas de dispositif
pour recréer du 5.1 à partir du 3 tout court ?

allez y, défoncez ce que je pense :-)

--
Thierry
Parapente à la Réunion
http://www.lvlr.re




Ce courrier électronique ne contient aucun virus ou logiciel malveillant parce que la protection avast! Antivirus est active.
http://www.avast.com
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jdd
Le #26345959
Le 25/03/2015 17:17, Thierry M. a écrit :

Et que donc, je ne vois pas pourquoi il n'existerai pas de dispositif
pour recréer du 5.1 à partir du 3 tout court ?



ben c'est courant. Mon ampli très bas de gamme n'a qu'une entrée 5.1
optique, et je n'ai aucune source compatible, je l'alimente donc en
stéréo filaire et il sort un 5.1 très convaincant (pour mes vieilles
oreilles).

ceci dit, bien peu de sources nécessitent de s'immerger dans le son, la
plupart des spectacles live sont situés devant le spectateur.

jdd
Olivier B.
Le #26345969
On Wed, 25 Mar 2015 20:17:47 +0400, Thierry M.

on multiplie les sources parceque... sinon, il faudrait se
positionner de maniere fixe sans bouger la tête par rapport à elles.
D'ailleurs dans une salle de ciné ou il faut positionner les
spectateurs un peu partout, le 7.1 se justifie, dans une salle de cine
club, le 5.1 sera suffisant et dans un home sinema, le dolby surround
(3) devrait aller,



je ne pense pas, meme dans un salon il existe de grosses différences
de positionnement relatif des spectateurs par rapport aux source,
c'est simplement pas à la meme échelle, mais dans mon cas un 5.1 se
justifie amplement.

parfois même une bonne stéréo est suffisante et vaut
mieux qu'un 5.1 tiré d'un kit ordinateur a 50 balles



oui, enfin entre une bonne stéréo et un bon 5.1, y'a pas photo non
plus :-)

Comment détermine t on que le message provient de tel angle ?



de ce que j'en ai compris c'est un ensemble de choses assez complexes
car mettant en jeux la perçeption binaurale (d'ou l'importance des
temps de parcours) et monorale, car il peut suffire au cerveau d'une
seule oreille pour determiner la direction d'un son, et c'est lui qui
bosse en décodant la coloration du son que le conduit auditif donne
selon l'angle d'entrée. Du coups en reproduisant cette coloration
artificiellement on peut tromper le cerveau comme le fait le virtual
suround.

surtout
parceque le volume sonore dudit message est réparti et qu'il existe un
décalage sonore entre les 2 messages arrivant aux oreilles, mais dans
un message stéréo, c'est surtout la balance sonore qui va compter.



j'en suis pas persuadé

D'ailleurs un enregistrement de multiples sources est recréé avec une
balance sonore



et va donc gommer le décalage temporel que plusieurs micros auraient
capté...

- même si un puriste va préférer 2 jolis micros (posé ou
?) - ou que des expériences ont essayé de singer la nature avec une
tête fantome affublée de 2 micro au fond des oreilles en plastique et
qu'il faut écouter... au casque



le puriste il a générelement des conditions d'écoute optimales, c'est
pas le cas lorsque l'on regarde un film en famille.

Et que donc, je ne vois pas pourquoi il n'existerai pas de dispositif
pour recréer du 5.1 à partir du 3 tout court ?



normale, il ne faut pas voir, il faut écouter.


--
pas de turlututu. apres l'@robase
jdd
Le #26346004
Le 25/03/2015 19:02, Olivier B. a écrit :

je ne pense pas, meme dans un salon il existe de grosses différences
de positionnement relatif des spectateurs par rapport aux source,



mais de quelles sources parle-t-on?

je parle bien entendu de l'original capté, pas des haut-parleurs.

à quelle distance l'auditeur est-il sensé se trouver de ce qu'il regarde
(il est rare dans la pratique (live) d'écouter sans regarder)?

Tout ça aurait un sens dans un film 3D où le spectateur serait au milieu
de l'action, ou si on veut se plonger comme un musicien dans un orchestre.

et encore, je viens de voir en salle deux films 3D (jupiter et le
dernier loup), aucun ne fait avancer l'image dans la salle, tout se
passe comme si on regardait par une (grande) fenêtre : l'écran. Du coup,
le son n'a aucune raison de venir d'ailleurs que de l'écran et la stéréo
suffit.

jdd
voir_le_reply-to
Le #26346065
Thierry M.
Et on multiplie les sources parceque... sinon, il faudrait se
positionner de maniere fixe sans bouger la tête par rapport à elles.



Pas forcément : il existe au moins une alternative à ce paradigme, le
front d'ondes sonore ou Wave Field Synthesis. Explication :
une démonstration animée :
Une autre source d'information (malheureusement aussi en anglais, mais
Google traduction est votre ami) :

C'est à l'Ircam que j'avais pu tester personnellement le WFS dans une
"installation" qui utilisait plus d'une centaines de HPs répartis sur un
mur. Naturellement la reconstitution de la source sonore peut se faire
*en avant* du plan des HPs, et évidemment on peut "tourner autour". Rien
n'interdit non plus de projeter certaines sources (les canaux arrières
d'une diffusion multicanal) dans les angles de la pièce, et donc de
reconstituer un environnement 5.1 ou 7.1 si on veut SAUF que dans le cas
du WFS il n'y a pas de "sweet spot" : l'effet est perceptible par tous
les auditeurs, où qu'ils soient placés.

Ce qui est possible dans deux dimensions à partir d'une ligne de
haut-parleurs pourrait aussi l'être dans un volume tridimensionnel si
les HPs étaient répartis verticalement sur le mur (en plus
d'horizontalement), donc en "surface" complète garnie.

Apparemment une recherche Google donne désormais de nombreux résultats,
pas forcément tous pertinents.

Reste à signaler que depuis des années Yamaha (puis d'autres marques)
s'est intéressée à cette technologie pour commercialiser des
"projecteurs de son" (de 16 à 40 HPs avec ou sans caisson de basses) et
des versions plus économiques : les "barres de son". Dans tous les cas
la qualité de la reconstitution de l'onde sonore dépend évidemment du
nombre de HPs et de la largeur de leur répartition.
Projecteurs de son :
Barres de son :

Quelques liens concernant le YSP-2500 (qui aurait ma préférence au
rapport performances/prix) incluant sur un site critique, Son-Vidéo.com,
et sur des sites commerciaux, Darty, LDLC, Boulanger... :
...sans que cela soit limitatif mais juste pour situer qu'il ne s'agit
pas de quelque chose de confidentiel mais bien de grand public.

hth,

--
Gérald
Olivier B.
Le #26346185
On Wed, 25 Mar 2015 21:04:34 +0100, jdd
Le 25/03/2015 19:02, Olivier B. a écrit :

je ne pense pas, meme dans un salon il existe de grosses différences
de positionnement relatif des spectateurs par rapport aux source,



mais de quelles sources parle-t-on?



dans mon salon les sources sont les enceintes.

je parle bien entendu de l'original capté, pas des haut-parleurs.

à quelle distance l'auditeur est-il sensé se trouver de ce qu'il regarde
(il est rare dans la pratique (live) d'écouter sans regarder)?

Tout ça aurait un sens dans un film 3D où le spectateur serait au milieu
de l'action, ou si on veut se plonger comme un musicien dans un orchestre.



ben c'est un peu ça le principe, être dans l'ambiance sonore, ça ne se
limite pas à des sons qui viennt de ce que l'on regarde.

et encore, je viens de voir en salle deux films 3D (jupiter et le
dernier loup), aucun ne fait avancer l'image dans la salle, tout se
passe comme si on regardait par une (grande) fenêtre : l'écran. Du coup,
le son n'a aucune raison de venir d'ailleurs que de l'écran et la stéréo
suffit.

jdd



--
pas de turlututu. apres l'@robase
jdd
Le #26346234
Le 26/03/2015 17:44, Olivier B. a écrit :

ben c'est un peu ça le principe, être dans l'ambiance sonore, ça ne se
limite pas à des sons qui viennt de ce que l'on regarde.



la toux du spectateur de derrière?

j'ai un peu de mal à voir quel cas de figure justifie ce déferlement de
technologie (à part l'expérimentation pure)

jdd
Olivier B.
Le #26346381
On Thu, 26 Mar 2015 19:24:58 +0100, jdd
Le 26/03/2015 17:44, Olivier B. a écrit :

ben c'est un peu ça le principe, être dans l'ambiance sonore, ça ne se
limite pas à des sons qui viennt de ce que l'on regarde.



la toux du spectateur de derrière?



oui, évidement...

j'ai un peu de mal à voir



Parce qu'il ne faut pas chercher à voir mais à écouter, plus
précisément pose toi une question simple: qu'entendrais tu si tu était
réelement là ou le réalisateur du film te place, juste un son venant
de devant, ou bien baignerais-tu dans une ambiance ?

quel cas de figure justifie



la cas ou le spectateur veut s'immerger au mieu dans le film, après si
tu regarde des pièce de théatre ... aucun interêt évidement.

ce déferlement de technologie (à part l'expérimentation pure)



un 5 ou 7.1 n'est pas vraiement un deferlement de technologie il me
semble, c'est juste des cannaux en plus.


--
pas de turlututu. apres l'@robase
voir_le_reply-to
Le #26346442
Olivier B.
Parce qu'il ne faut pas chercher à voir mais à écouter, plus
précisément pose toi une question simple: qu'entendrais tu si tu était
réelement là ou le réalisateur du film te place, juste un son venant
de devant, ou bien baignerais-tu dans une ambiance ?



Pas que, camarade, pas "que" !

On peut aussi créer ou produire de la musique et souhaiter disposer d'un
environnement sonore adapté à cette création !

Par exemple (parmi beaucoup d'autres), tu peux souhaiter profiter de la
promotion à 723 euros pour UN son d'orgue surround sur ce site (pourquoi
tu tousses ?) :

Soyons honnêtes, il y en a de moins cher et l'orgue baroque Silbermann
pour lequel j'économise ne coûte que 400 roros :
contemporain de Bach, splendide (les démos sont éloquentes).

Pour ce prix, on dispose d'un son (31 jeux sur 4 octaves !) enregistré
sur 10 canaux en 24/96, avec plusieurs types de prise de son permettant
de simuler, par exemple, le fait d'écouter ce qu'on joue depuis la
console, ou, au contraire, de faire entendre à l'auditoire le son tel
que perçu au centre de la nef.

Dans ce contexte je pense que la diffusion surround est plus que
justifiée.

Au passage je viens de remarquer qu'il faut que j'augmente ma dotation
en RAM qui n'est "que" de 16 Go car en 24 bits, pour pouvoir ouvrir
suffisamment de "jeux", il faut 17,8 Go : c'est un peu une configuration
"pour hommes" :-)

Il y a de nombreuses autres utilisations de la diffusion multicanal (pas
"que" surround), mais pour en revenir à la pertinence en écoute, la
bonne question est de se demander quelles *sources* disponibles dans le
commerces justifieraient l'écoute en 5.1. En sources musicales, je
suggérerais :
- le Don Giovanni de Losey dans l'édition "de luxe" impérative du DVD
(explications sur demande) donc ici :
- la messe en si mineur de Bach par le Thomanerchor de Leipzig en 2000 :
mais aussi (pour rester ½cuménique) :
- Future 2 future de Herbie Hancock en 2002
- Celebrate de Tina Turner en 2000
- Rockin Down the Highway des Doobie Brothers en 1996

Hors DVD musicaux, je vous laisse découvrir l'ensemble des
"blockbusters" du moment avec effets spéciaux sonores associés, pour
suggérer un film plus confidentiel, réalisé sur un scénario d'Akira
Kurosawa par ses "héritiers" spirituels juste après sa mort.
- Ame Agaru [Après la pluie] de Takashi Koizumi en 1999.
Dès le début du film, chaque goutte de pluie peut être distinctement
localisée via l'enregistrement 5.1, c'est magique !

hth,
--
Gérald
JPaulV
Le #26346483
"Gerald" le message de news:
1m1z61x.vgtjl71bkb1d2N%

On peut aussi créer ou produire de la musique et souhaiter disposer d'un
environnement sonore adapté à cette création !



Perso, pour être en immersion, je mets un casque de bonne qualité en liaison
filaire.

--
JPaulV
jdd
Le #26346494
Le 28/03/2015 11:46, JPaulV a écrit :
"Gerald" le message de news:
1m1z61x.vgtjl71bkb1d2N%

On peut aussi créer ou produire de la musique et souhaiter disposer d'un
environnement sonore adapté à cette création !



Perso, pour être en immersion, je mets un casque de bonne qualité en liaison
filaire.



en fait il faudrait que le producteur de la source sonore indique les
conditions d'écoute optimales.

il faut un casque 5.1, je ne sais pas si ca existe (sans doute), qui
aurait l'avantage, outre de positionner précisément l'auditeur, d'isoler
des bruits ambiants (ma femme téléphone en ce moment à l'étage en
dessous et j'entends tout très bien...)

jdd
Publicité
Poster une réponse
Anonyme