Quel recours pour erreur de diagnostic médical grave ?

Le
spaceman
Bonjour.
Sans m'étendre sur ma situation, voici presque plus de 2 ans que je suis
suivi par un spécialiste
pour des problèmes de santé jugés selon lui "fonctionnels (donc normaux)" et
il y a 3 semaines, j'ai
été voir un autre spécialiste qui m'a diagnostiqué un cancer à pronostic
grave au moyen d'une simple
biopsie (sur une tumeur facile à visualiser puisque visible extérieurement)
et échographie.

J'aimerais savoir quels recours je dispose pour faire condamner mon
ex-spécialiste (que j'appellerai
dorénavant le charlatan) et obtenir des indemnités. Je signale au passage
que je dois subir une
opération lourde et que les 2 ans perdus représentent une perte de chance
conséquente.

Merci.

--
This is my signature ;-)
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
ulysse83
Le #19400371
"spaceman" a écrit
Bonjour.



Bonjour,

Sans m'étendre sur ma situation, voici presque plus de 2 ans que je suis
suivi par un spécialiste
pour des problèmes de santé jugés selon lui "fonctionnels (donc normaux)"
et il y a 3 semaines, j'ai
été voir un autre spécialiste qui m'a diagnostiqué un cancer à pronostic
grave au moyen d'une simple
biopsie (sur une tumeur facile à visualiser puisque visible
extérieurement) et échographie.



C'est exactement la situation qui s'est produite il y a 12 ans avec ma mère.
Elle était suivie par un généraliste pour des problèmes de polypes et,
suite à des douleurs aiguës à l'abdomen, il avait diagnostiqué une infection
urinaire.
Emmenée d'urgence à l'hopital après 3 jours de souffrances atroces, il n'a
pas fallu 3 minutes au médeçin de service pour diagnostiquer un cancer du
côlon avec occlusion aiguê.
" C'est du ressort d'un étudiant en 3ème année de médecine, m'a-t-il dit "

J'aimerais savoir quels recours je dispose pour faire condamner mon
ex-spécialiste (que j'appellerai
dorénavant le charlatan) et obtenir des indemnités.



J'ai porté plainte auprès du Conseil de l'Ordre des médeçins.
J'ai été débouté.

Je signale au passage que je dois subir une opération lourde et que les
2 ans perdus représentent une perte de chance conséquente.



Ma mère a subi CINQ opérations très lourdes
Elle avait 78 ans.
Le chirurgien nous a convoqué, ma soeur et moi pour nous dire que nous
pouvions dire adieu à notre maman, car il n'y avait pas une chance sur mille
qu'elle s'en sorte.
Il s'en était suivi d'une péritonite aiguê... bref, la totale.

Elle va bientôt fêter ses 90 ans. Bon pied (enfin, avec un déhambulateur
quand même) bon oeil (elle lit beaucoup) bonne tête ( elle a tous ses
esprits) un moral d'acier que bien de femmes de 40 ans de moins et moins
envieraient.

Donc, courage ... accroche toi... lis bien ma signature ci-dessous.

--

J'aime la vie, ma famille et mes amis
svbeev
Le #19400291
"spaceman" news: 4a193885$0$13956$
Bonjour.
Sans m'étendre sur ma situation, voici presque plus de 2 ans que je suis
suivi par un spécialiste
pour des problèmes de santé jugés selon lui "fonctionnels (donc normaux)"
et il y a 3 semaines, j'ai
été voir un autre spécialiste qui m'a diagnostiqué un cancer à pronostic
grave au moyen d'une simple
biopsie (sur une tumeur facile à visualiser puisque visible
extérieurement) et échographie.

J'aimerais savoir quels recours je dispose pour faire condamner mon
ex-spécialiste (que j'appellerai
dorénavant le charlatan) et obtenir des indemnités. Je signale au passage
que je dois subir une
opération lourde et que les 2 ans perdus représentent une perte de chance
conséquente.

Merci.

--
This is my signature ;-)



Le médecin est assujetti à une obligation de moyens.
Par conséquent sa responsabilité contractuelle peut être recherchée si les
soins qui vous ont été dispensés n'étaits pas attentifs, diligents et
conformes aux données acquises de la science.
Ne pas avoir vérifier la nature possiblement maligne d'une tumeur facilement
décelable ressemble assez à une faute de nature à engager la responsabilité
du médecin.
Dans votre cas la meilleure solution procédurale est sans aucun doute une
procédure de référé afin d'obtenir la désignation d'un expert judiciaire qui
pourra émettre un avis sur la qualité technique des soins que vous avez
reçus.
Ensuite, si le rapport est favorable vous saisirez le TGI afin de faire
consacrer la responsabilité du médecin et obtenir une indemnisation
appropriée.
La première démarche est donc d'allez voir un avocat avec tous les documents
médicaux dont vous disposez afin d'engager la procédure pour obtenir la
désignation d'un expert sur le fondement de l'article 145 du CPC.
ulysse83
Le #19400401
"spaceman" a écrit

Sauf que moi, je n'ai que 36 ans.



Tu as donc deux fois plus de chances qu'elle.
Je veux dire, de chances réelles, pas une vague hypothèse en l'air émise par
le chirurgien en sortie de salle d'op'. destinée à se valoriser en cas de
succés :-)))

--

J'aime la vie, ma famille et mes amis
spaceman
Le #19400331
"ulysse83" de discussion : 4a19407e$0$12622$
"spaceman" a écrit
Bonjour.



Bonjour,

Sans m'étendre sur ma situation, voici presque plus de 2 ans que je suis
suivi par un spécialiste
pour des problèmes de santé jugés selon lui "fonctionnels (donc normaux)"
et il y a 3 semaines, j'ai
été voir un autre spécialiste qui m'a diagnostiqué un cancer à pronostic
grave au moyen d'une simple
biopsie (sur une tumeur facile à visualiser puisque visible
extérieurement) et échographie.



C'est exactement la situation qui s'est produite il y a 12 ans avec ma
mère.
Elle était suivie par un généraliste pour des problèmes de polypes et,
suite à des douleurs aiguës à l'abdomen, il avait diagnostiqué une
infection urinaire.
Emmenée d'urgence à l'hopital après 3 jours de souffrances atroces, il n'a
pas fallu 3 minutes au médeçin de service pour diagnostiquer un cancer du
côlon avec occlusion aiguê.
" C'est du ressort d'un étudiant en 3ème année de médecine, m'a-t-il dit "

J'aimerais savoir quels recours je dispose pour faire condamner mon
ex-spécialiste (que j'appellerai
dorénavant le charlatan) et obtenir des indemnités.



J'ai porté plainte auprès du Conseil de l'Ordre des médeçins.
J'ai été débouté.

Je signale au passage que je dois subir une opération lourde et que les
2 ans perdus représentent une perte de chance conséquente.



Ma mère a subi CINQ opérations très lourdes
Elle avait 78 ans.
Le chirurgien nous a convoqué, ma soeur et moi pour nous dire que nous
pouvions dire adieu à notre maman, car il n'y avait pas une chance sur
mille qu'elle s'en sorte.
Il s'en était suivi d'une péritonite aiguê... bref, la totale.

Elle va bientôt fêter ses 90 ans. Bon pied (enfin, avec un déhambulateur
quand même) bon oeil (elle lit beaucoup) bonne tête ( elle a tous ses
esprits) un moral d'acier que bien de femmes de 40 ans de moins et moins
envieraient.

Donc, courage ... accroche toi... lis bien ma signature ci-dessous.

--

J'aime la vie, ma famille et mes amis




Sauf que moi, je n'ai que 36 ans.
JLC
Le #19400491
ulysse83 a écrit :

J'ai porté plainte auprès du Conseil de l'Ordre des médeçins.
J'ai été débouté.
Donc, courage ... accroche toi... lis bien ma signature ci-dessous.



Salut,

Ceci ne démontre qu'une chose : un Ordre professionnel n'offre aucune
garantie d'objectivité. (Tu aurais pu préciser la motivation du rejet).

D'ailleurs, par exemple, s'il y avait un Ordre des constructeurs
automobiles, on peut être certain que la garantie serait de zéro jour et
que l'Ordre saisi répondrait à chaque fois que rino-pijot et les autres
ne sont évidemment pour rien dans la malfaçon et la panne. Tellement facile.

Il y a eu également bien des scandales plus ou moins étouffés en matière
de justice commerciale (voir certains jugements de RJ ou LJ prononcés
par les tribunaux de commerce, avec reprise de l'affaire en sous main
par des comparses éclairés). B. Tapie, le repris de justice, vous vous
souvenez de ses pratiques ??

Bref, il aurait sans doute fallu aller plus loin, jusqu'à une plainte
avec constitution de partie civile. A noter d'ailleurs que les
chirurgiens, anesthésistes et autres demandent maintenant des
dépassements d'honoraires conventionnés conséquents, pour compenser
l'augmentation de leurs primes d'assurances, elles-mêmes dues au coût
des procès en responsabilité professionnelle perdus. Assimilation des
techniques américaines, dit-on.

D'où l'utilité aussi et certainement de consulter plusieurs praticiens.
C'est bon à savoir.

--
@ + et cordialement.
JLC
J
Le #19400811
ulysse83 a écrit :

[36 ans]
Tu as donc deux fois plus de chances qu'elle.



Ah ? Malheureusement je n'en suis pas convaincu...
Un néo est constitué de cellules qui se développent de façon
anarchique, ressemblant plus ou moins à une structure existante
dans le corps humain, plus la divergence est grande, plus les
cellules se multiplient rapidement ( elles n'ont pas besoin
d'être spécialisées, cf K anaplasique ) et ce, d'autant plus que
le patient est jeune... Moralité: le type anapath du K est
primordial ...


Je veux dire, de chances
réelles, pas une vague hypothèse en l'air émise par le chirurgien en
sortie de salle d'op'. destinée à se valoriser en cas de succés ))



Pfff...
Un chirurgien attendra sagement les résultats d'un prélèvement
extempo, d'un curage ganglionnaire et autre, avant de se
valoriser...


--
Jéjé.
J
Le #19400951
spaceman a écrit :

Pour info, marqueurs tumoraux strictement normaux[...]
Personne n'a rien vu ni rien entendu. Et pourtant c'est un
adénocarcinome à pronostic médiocre...



Tu veux dire qu'un bilan d'extension a été fait ? Pourquoi ?

La faute médicale va être difficile à prouver ( obligation de moyens vs
obligation de résultats )


--
Jéjé.
J
Le #19400941
ulysse83 a écrit :

Non... rien...



Propos sybillins, mais encore ?

--
Jéjé.
J
Le #19401031
spaceman a écrit :

C'est le nouveau spé ayant pratiqué la biopsie qui a prescrit ces
bilans...



Ah, ok...
Tumeur de la jonction RS ou RCH ?

En tout cas, il va te falloir un bon avocat spécialisé dans le droit
médical ( La Palice... ) et non pas un forum U-fr !

Désolé, et bon courage à toi pour la suite.

--
Jéjé.
Christophe Cuq
Le #19401631
Jérémie Nestrone
ulysse83 a écrit :

Non... rien...



Propos sybillins, mais encore ?



Ne vous inquietez pas, c'est ulysse83. Il n'avait de toute façon rien
d'intéressant à raconter.

--
CHC
Publicité
Poster une réponse
Anonyme