Reformatage des messages par Outlook

Le
Claude Schneegans
Bonjour,

Je sais, celà relève plus d'Outlook que d'Explorer, mais je n'ai eu
aucune réponse dans le forum Outlook,
et il me semble y avoir plus de compétence ici ;-)

Je n'utilise pas Outlook, mais j'ai des sites Web qui envoie des
bulletins HTML par courriel,
et certains clients avec Outlook se plaignent de défauts dans la page
qu'ils reçoivent.
J'ai essayé de voir la page avec Outlook Express, et il n'y a pas de
problème non plus,
seulement avec Outlook complet, le big one.

Quand je regarde le code source, je m'aperçois avec horreur que le code
est complètement
modifié : toutes les classes et styles sont remplacés par de la scrap à
la MSWord
même pas compatible HTML-CSS.
Dans la plupart des cas, le résultat est le même, mais les images de
background dans les <TD>
sont perdues, d'où le problème de couleur.

Par exemple, mon code original contient :
<TD BACKGROUND="http://www.domaine.com/images/boxInfo_21.gif"
HEIGHT="21" CLASS="topBoxInfo">INFORMATION</TD>

Ce qui définit l'image http://www.domaine.com/images/boxInfo_21.gif
comme devant servir de fond,
et ainsi donner la couleur adéquate.
Mais dans le message que le client reçoit, on trouve à la place :
<td style='padding:0cm 0cm 0cm 0cm;height:15.75pt'>
<p class=MsoNormal style='margin-top:3.75pt'><b><span =
style='font-size:
=
10.0pt;font-family:"Arial","sans-serif";color:#F0F4F8'>INFORMATION<o:p></=
o:p></span></b></p>
</td>

C'est complètement modifié, et complètement farfelu.
C'est même un miracle que le reste de la page soit encore correct.
Et il n'y a plus de BACKGROUND, donc plus de couleur de fond.

C'est quoi c't'embrouille ?
Y a -t-il un moyen de désactiver ce reformatage ou de contourner le
problème
des images de fond ?
Ou est-ce qu'il faut carrément trouver un autre moyen ?

N.B. Si j'utilise une image de fond et non un style pour la couleur de
fond, c'est tout simplement
parce qu'on ne la connaît pas cette couleur de fond : elle provient
d'une image
qui sert à produire des boîtes pour l'affichage de rubriques.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
MCI \(ex do ré Mi chel la si do\) [MVP]
Le #16657461
Bonsoir !


Attention à ne pas confondre le HTML des sites internet (le Web), avec
le HTML embarqué dans les messages.
Là, il y a d'autres notions : l' absence de fichiers est remplacée par
des encodages en MIME. Chaque objet est alors identifié dans des blocs
"------=_NextPart_" séparés par une ligne vide. L'identifiant remplace
alors le nom du fichier.

Cette notion d'éléments embarqués s'appelle, en anglais "payload" (je
n'ai jamais trouvé de traduction française).

A noter que certains objets ne peuvent pas être embarqués nativement
(animations flash, par exemple) ; mais certains ont pu contourner le
problème en utilisant l'objet Windows-Media-Player, pour embarquer un
objet flash ; toutefois, les contraintes de sécurité rendent cette voie
de plus en plus difficile à suivre.

Tout ça, c'est le quotidien de l'e-mail-art. Autrefois, on pouvait même
embarquer des iFrame vers des sites, embarquer du streaming, etc. Mais
les ayatollahs du texte brut ont réussi à faire interdire beaucoup de
possibilités avancées.


Une autre voie, plus souvent utilisée par les services marketing,
consiste à embarquer du HTML qui utilise la syndication. C'est à dire
que le message contient des liens vers des sites internet, pour les
images, la musique, voire le contenu ou les scripts.
Seulement, là, on est à la merci de la configuration du navigateur et du
logiciel de messagerie. par exemple, outlook-express, dans sa config par
défaut, bloque les images ; idem avec windows-mail. Et, là, impossible
de forcer la config des lecteurs...


@-salutations
--
Michel Claveau



PS : il y a encore beaucoup d'autres notions, comme les couples
encodages x polices, qui peuvent varier pour chaque poste, ou les
parefeux et autres anti-qq.chose qui font beaucoup de dégâts.
Claude Schneegans
Le #16657691
>>Attention à ne pas confondre le HTML des sites internet (le Web),




avec le HTML embarqué dans les messages.

Merci pour ces détails, mais là il s'agit de tout à fait autre chose.
Le problème semble dû simplement au fait que Outlook se croit obligé de
reformater complètement la page HTML
à la réception, en employant des codes à la mords-moi-la à la MSWord.
Moi je veux bien, même si on ne lui a rien deandé, mais quand il décide
de supprimer les images
de background, là il va trop loin.

Ce problème est propre à Outlook standard, avec Outlook Express,
Thunderbird et autres, il n'y a aucun problème.
MCI \(ex do ré Mi chel la si do\) [MVP]
Le #16658621
Re !

Il faut regarder dans le options d'Outlook. Malheureusement,
l'emplacement et l'organisation change selon les versions. Et puis, il y
a de très nombreuses options.

Par exemple, avec Outlook-2007 :
Outils
Options
Format de courrier (choisir, HTML, RTF, etc.

Et, en complément :
Format Internet
- choisir ou non de convertir en HTML
- cocher ou non la réduction de taille, l'encodage
- utiliser ou non les CSS inclues dans le message
- etc.


D'une manière générale, c'est le côté lecteur qui doit se configurer
pour lire correctement, et non l'émetteur (qui doit se contenter de
produire un message correct). C'est, du moins, l'esprit général des RFC
(notamment pour MIME, les e-mails, XML, unicode, etc.)


@-salutations
--
Michel Claveau
Claude Schneegans
Le #16667141
>>Il faut regarder dans le options d'Outlook.





C'est ça. J'attends de me procurer une copie du programme pour
l'installer et voir ce que ça mange en hiver....

>>D'une manière générale, c'est le côté lecteur qui doit se configurer
pour lire correctement, et non l'émetteur (qui doit se contenter de
produire un message correct).

C'est bien évident.
Mais là je crois hélas qu'il y a un bogue dans le programme : il perd
l'information du background dans le TD.

>>C'est, du moins, l'esprit général des RFC

Ah voui, mais les RFC ne sont pas des « standards Microstuff », alors il
fallait bien qu'ils y ajoutent qqch ;-)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme