Refus d'interventions médicales pour raisons d'idéologie

Le
DrKnock
Bonjour,
Quelques mots sur le droit qui régit la possibilité de parent(s) de ref=
user l'administration de certains soins médicaux palliatifs ou de préve=
ntion?
Merci d'avance,
Knock
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Albert ARIBAUD
Le #26314337
Bonjour DrKnock,

Le Sun, 12 Oct 2014 06:55:15 -0700 (PDT), DrKnock écrit :

Bonjour,
Quelques mots sur le droit qui régit la possibilité de parent(s ) de refuser l'administration de certains soins médicaux palliatifs ou de prévention?



Je dirais "attendons ce qu'en disent la Cour de cassation,
éventuellement le Conseil constitutionnel, et finalement le tribunal
correctionnel".

J'ai juste ? :)

Merci d'avance,
Knock



Amicalement,
--
Albert.
DrKnock
Le #26314794
Je suis ingénieur de profession, et on nous disait toujours que nous ne p ouvons pas accomplir une tâche dont la technique n'était pas (encore) a cquise, et que ceci contrastait avec le droit : le juriste doit trancher, m ême s'il n'y a pas (encore) un savoir acquis.
Ceci n'est plus le cas (
On Sunday, October 12, 2014 4:21:41 PM UTC+2, Albert ARIBAUD wrote:
Bonjour DrKnock,



Le Sun, 12 Oct 2014 06:55:15 -0700 (PDT), DrKnock
écrit :



> Bonjour,

> Quelques mots sur le droit qui régit la possibilité de parent(s) de refuser l'administration de certains soins médicaux palliatifs ou de pr évention?



Je dirais "attendons ce qu'en disent la Cour de cassation,

éventuellement le Conseil constitutionnel, et finalement le tribunal

correctionnel".



J'ai juste ? :)



> Merci d'avance,

> Knock



Amicalement,

--

Albert.
Albert ARIBAUD
Le #26314837
Bonjour DrKnock,

Le Mon, 13 Oct 2014 13:42:39 -0700 (PDT), DrKnock écrit :

Je suis ingénieur de profession, et on nous disait toujours que nous ne pouvons pas accomplir une tâche dont la technique n'était pas (encore) acquise, et que ceci contrastait avec le droit : le juriste doit trancher, même s'il n'y a pas (encore) un savoir acquis.
Ceci n'est plus le cas (


Justement, trancher n'est pas de notre ressort, mais de celui des cours
que j'ai citées ; et, ingénieur moi aussi, si on me demandait com ment
telle norme en cours de révision devrait évoluer, je répondr ais de
façon analogue que, plutôt que prétendre remplacer l'organis ation
chargée de la révision en question, il vaudrait mieux attendre le
résultat de son travail.

De même, ici, la question a été posée dans la foulà ©e d'un "fait divers"
impliquant potentiellement les cours que j'ai évoquée et qui vont , à
terme, donner une réponse bien plus digne de foi que nous ne saurions
le faire ici.

Amicalement,
--
Albert.
Ericetrac
Le #26314849
Albert ARIBAUD a couché sur son écran :
De même, ici, la question a été posée dans la foulée d'un "fait divers"
impliquant potentiellement les cours que j'ai évoquée et qui vont, à
terme, donner une réponse bien plus digne de foi que nous ne saurions
le faire ici.



Sans blague !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme