Le registre et le nettoyage du registre: démêler le vrai du faux.

Le
Claude LaFrenière
Bonjour à tous :)

Étant donné l'importance qu'a prise la discussion concernant les sujets
mentionnés dans le titre de ce post, j'aimerais y mettre mon grain de sel.

A) TRUISMES

Je ne vous jetterai pas en bas de votre chaise en vous remémorant les
truismes suivants:

- Il y a de bon outils, de moins bons et de tout à fait inadéquats.
- Il y a des utilisateurs qui ont des connaissances et des habiletés variables.

B) NÉCESSITÉ de SUPPRIMER DES CLÉS de REGISTRE

AMHA, les seuls cas où un nettoyage du registre est nécessaire
sont les suivants:

1- Un programme ne peut être désinstallé lorsque le désinstallateur fournit avec le programme est absent, corrompu ou inadéquat.
2- un programme mal désinstallé empêche soit sa propre réinstallation soit celle d'un autre programme.
3- un programme mal désinstallé interfère avec les opération de Windows, par exemple au démarrage.

C) MÉTHODES de SUPPRESSION

Il y a trois méthodes pour arriver à corriger ce genre de problème:

1- le programme a été installé en utilisant un moniteur d'installation tel que TotalUninstall:
il suffit en ce cas d'exécuter la procédure de désinstallation du dit moniteur.

2- Utiliser un éditeur ou un nettoyeur de registre permettant de faire des recherches
sur des mots clés spécifiques au programme en question ET la possibilité de faire
une sauvegarde des clés à supprimer en vue d'une réinstallation en cas de pépin.

3- Utiliser un nettoyeur de registre pour balayer les ruches du registre et détecter les clés
du registre causant l'un des 3 problèmes mentionnés ci-haut et bien d'autres encore

D) DÉTAILS sur les MÉTHODES de SUPPRESSION

1- La première méthode est la plus facile et la moins susceptible de causer
des problèmes. Je ne prétend nullement qu'il s'agit d'une solution valable
dans tous les cas. Mais de toutes les méthodes, c'est la meilleure car le
nettoyage est ciblé étant basé sur les clés crées ou modifiées lors de
l'installation.

2- La seconde méthode est plus difficile et les risques de se tromper plus
élevés. Le premier problème est de déterminer sur quels mot-clés la
recherche doit porter.

Si ce mot-clé n'est pas spécifique au programme à désinstaller la
possibilité de supprimer à tort une clé est augmentés.

Par ailleurs il n'est pas certain qu'il soit possible de faire la recherche
et de trouver des entrées au registre si les clés à rechercher sont
non-documentées ou portant un nom peu significatif.

Enfin, il faut que l'utilisateur puisse déterminer si les clés trouvées
sont bel et bien en rapport avec le problème. Même des utilisateurs
avancés peuvent se tromper sur ce point. Pire encore il se pourrait
que la recherche ait donnée un nombre si important de clés que cela
multiplie les possibilités de faire un choix erroné.

Cette méthode est plus risquée que la précédente et personne n'est à l'abri
d'erreur en utilisant cette procédure. On ne devrait l'utiliser que
lorqu'on a pas le choix de la méthode # 1.

3- La troisième méthode est à la fois la plus risquée et la plus répandue.

Elle concsste à utiliser un "Nettoyeur" de registre et à lui faire balayer
les ruches du registre pour détecter ce qui, selon la logique du programme,
est une clé inutile (ou nuisible).

a) Le premier risque d'erreur est d'abord dans le programme lui-même: la
procédure est-elle adéquate pour trouver des clés réellement inutiles?

Je ne connais pas beaucoup de programmes exempts de bugs autant que
d'effets de bord imprévus au moment du développement et des tests de
validation

Pour vous convaincre de la chose il suffit de faire un balayage du registre
par différents Nettoyeurs de registre et de comparer les résultats:
si certains découvrent quelques clés présumées inutiles, d'autres en
trouvent tellement qu'il devient quasiment impossible pour l'utilisateur
de les vérifier toutes et sans risque d'erreur.

b) Que se passe-t-il alors la plupart du temps?

L'utilisateur fait confiance au nettoyeur de registre et supprime toutes
les clés trouvées. Le plus souvent il n'y a pas de conséquence négatives
prouvables à la suite d'un tel nettoyage. Le problème principal est quand
une clé importante a été supprimée avec cette méthode, l'effet négatif
n'est pas immédiatement détectable et peut se révéler longtemps après, si
bien qu'il devient impossible de relier le nettoyage raté et l'événement
récent

Comment corriger alors? Quelle sauvegarde de nettoyage de clés utiliser?

c) Cela nous conduit au problème véritable de cette méthode: la répétition.

Un nettoyage de registre régulier ne cause pas nécessairement de problème
mais n'en règle pas non plus. (Nous allons voir pourquoi un peu plus loin).

À force de répéter les opérations de nettoyage et en fonction du nettoyeur
utilisé vient un jour où une clé importante est supprimée avec l'effet à
retardement mentionné plus haut. C'est cet effet à retardement qui est le
principal problème du nettoyage régulier (et à l'aveugle) du registre.

La méthode la moins mauvaise consiste, AMHA, à l'utiliser immédiatement
après la suppression d'un programme, à ne supprimer que les clés dont il
est évident qu'elles sont relatives au programme venant d'être supprimé,
les autres étant laissés de côté par prudence.

E) RAPPEL de QUELQUES FAITS CONCERNANT le REGISTRE

a) Registre: Pas de limite de taille

À la différence des versions antérieures de Windows,
la limite de la taille du registre n'existe plus.
Voir cet article de la Base de Connaissance de Microsoft.
http://support.microsoft.com/?scid=kb%3Ben-us%3B292726&x&y

Étant donné que la limite de la taille du registre n'existe pas,
le nombre de clés orphelines n'a que peu d'importance si elle en a une.
C'est un fait que ces utilitaires détectent et suppriment un nombre
raisonnable de clés orphelines et de références erronées. Mais
les prétentions des vendeurs de "nettoyeurs de registre" sont des canulars.

b) Registre: accès non-séquentiel

L'accès au registre par le système ou les applications n'est pas
séquentiel. Le registre n'est pas lu depuis le début jusqu'à ce que le
programme tombe sur la bonne clé et en conséquence la dimension du registre
et le nombre de clés n'a que peu d'effet sur les performances (pas loin de
zéro), Étant donné que l'accès n'est pas séquentiel les prétentions
des vendeurs de nettoyeurs concernant les performances et l'optimisation
sont aussi des canulars.

c) Registre: correction d'un problème spécifique

Quand il est nécessaire de supprimer une clé spécifique pour résoudre
un problème tel que mentionné plus haut , est-ce que les "utilitaires de
registre" peuvent détecter et corriger ce genre de problème ?
Habituellement non à moins d'utiliser la fonction de recherche de ce
nettoyeur, si elle existe et de la manière indiquée ci-haut.

F) La CORRUPTION du REGISTRE

La pire chose qui puisse arriver au registre est la corruption du
registre qui empêche Windows XP de démarrer. La plupart du temps ces
problèmes proviennent de mauvais programmes, de bidouilles inouïes ou
de malwares.

Les facteurs les plus importants se produisent au moment de la fermeture:

a) Rupture d'alimentation. surcharge, variations subites d'alimentation.

b) composants nécessaires aux opérations d'écriture défectueux
(disque, contrôleur, mémoire, etc.)

c) les "shutdowns sauvages" ou un pilote causant des écritures erronées
dans le registre.

Est-ce qu'un seul des "utilitaires" de registre peut prévenir ou corriger
ces problèmes ? Non.

G) CONCLUSION

L'utilisation des Nettoyeurs de Registre de la bonne manière et pour les
bonnes raisons n'est pas sans risque même pour un utilisateur avancé.

La valeur de ces méthodes étant relative au degré de ciblage des clés à
supprimer. Les méthodes les plus sûres sont dans l'ordre:

a) la désinstallation par un moniteur d'installation,
b) la recherche par mot-clé et
c) le nettoyage immédiatement après la suppression d'un programme.

Bien cordialement.
--
Claude LaFrenière [climenole]

Site: http://climenole.wordpress.com/
Courriel / Xmpp: climenole[arobas]gmail[point]com
Messenger: claudelafreniere[arobas]msn[point]com
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean Bon (de Parme)
Le #17475251
On Thu, 9 Oct 2008 14:02:33 -0400, Claude LaFrenière

Bonjour à tous :)

Étant donné l'importance qu'a prise la discussion concernant les sujets
mentionnés dans le titre de ce post, j'aimerais y mettre mon grain de sel.




Moi aussi, la base de registre c'est de la daube.
Alain Naigeon
Le #17475241
"Claude LaFrenière" news: didtwkcblw49.8jhz8k2ufbed$

b) Registre: accès non-séquentiel

L'accès au registre par le système ou les applications n'est pas
séquentiel. Le registre n'est pas lu depuis le début jusqu'à ce que le
programme tombe sur la bonne clé et en conséquence la dimension du
registre
et le nombre de clés n'a que peu d'effet sur les performances (pas loin
de
zéro...), Étant donné que l'accès n'est pas séquentiel les prétentions
des vendeurs de nettoyeurs concernant les performances et l'optimisation
sont aussi des canulars.



Voilà, tout est dit, c'est pourquoi ceux qui parlent de temps d'accès à une
donnée
en évoquant la taille du registre sont eux-mêmes des canulars qui devraient
consulter
le chapitre sur les arbres dans n'importe quelle bouquin élémentaire sur les
structures de données.

--

Français *==> "Musique renaissance" <==* English
midi - facsimiles - ligatures - mensuration
http://anaigeon.free.fr | http://www.medieval.org/emfaq/anaigeon/
Alain Naigeon - - Oberhoffen/Moder, France
http://fr.youtube.com/user/AlainNaigeon
Alain Naigeon
Le #17475321
"Jean Bon (de Parme)" news:
On Thu, 9 Oct 2008 14:02:33 -0400, Claude LaFrenière

Bonjour à tous :)

Étant donné l'importance qu'a prise la discussion concernant les sujets
mentionnés dans le titre de ce post, j'aimerais y mettre mon grain de sel.




Moi aussi, la base de registre c'est de la daube.



Et un de plus qui bouffe au Mac Do !

--

Français *==> "Musique renaissance" <==* English
midi - facsimiles - ligatures - mensuration
http://anaigeon.free.fr | http://www.medieval.org/emfaq/anaigeon/
Alain Naigeon - - Oberhoffen/Moder, France
http://fr.youtube.com/user/AlainNaigeon
Droger Jean-Paul
Le #17475861
Claude LaFrenière a couché sur son écran :
Bonjour à tous :)

Étant donné l'importance qu'a prise la discussion concernant les sujets
mentionnés dans le titre de ce post, j'aimerais y mettre mon grain de sel.

A) TRUISMES

Je ne vous jetterai pas en bas de votre chaise en vous remémorant les
truismes suivants:

- Il y a de bon outils, de moins bons et de tout à fait inadéquats.
- Il y a des utilisateurs qui ont des connaissances et des habiletés
variables.

B) NÉCESSITÉ de SUPPRIMER DES CLÉS de REGISTRE

AMHA, les seuls cas où un nettoyage du registre est nécessaire
sont les suivants:

1- Un programme ne peut être désinstallé lorsque le désinstallateur fournit
avec le programme est absent, corrompu ou inadéquat. 2- un programme mal
désinstallé empêche soit sa propre réinstallation soit celle d'un autre
programme. 3- un programme mal désinstallé interfère avec les opération de
Windows, par exemple au démarrage.

C) MÉTHODES de SUPPRESSION

Il y a trois méthodes pour arriver à corriger ce genre de problème:

1- le programme a été installé en utilisant un moniteur d'installation tel
que TotalUninstall: il suffit en ce cas d'exécuter la procédure de
désinstallation du dit moniteur.

2- Utiliser un éditeur ou un nettoyeur de registre permettant de faire des
recherches sur des mots clés spécifiques au programme en question ET la
possibilité de faire une sauvegarde des clés à supprimer en vue d'une
réinstallation en cas de pépin.

3- Utiliser un nettoyeur de registre pour balayer les ruches du registre et
détecter les clés du registre causant l'un des 3 problèmes mentionnés
ci-haut et bien d'autres encore...

D) DÉTAILS sur les MÉTHODES de SUPPRESSION

1- La première méthode est la plus facile et la moins susceptible de causer
des problèmes. Je ne prétend nullement qu'il s'agit d'une solution valable
dans tous les cas. Mais de toutes les méthodes, c'est la meilleure car le
nettoyage est ciblé étant basé sur les clés crées ou modifiées lors de
l'installation.

2- La seconde méthode est plus difficile et les risques de se tromper plus
élevés. Le premier problème est de déterminer sur quels mot-clés la
recherche doit porter.

Si ce mot-clé n'est pas spécifique au programme à désinstaller la
possibilité de supprimer à tort une clé est augmentés.

Par ailleurs il n'est pas certain qu'il soit possible de faire la recherche
et de trouver des entrées au registre si les clés à rechercher sont
non-documentées ou portant un nom peu significatif.

Enfin, il faut que l'utilisateur puisse déterminer si les clés trouvées
sont bel et bien en rapport avec le problème. Même des utilisateurs
avancés peuvent se tromper sur ce point. Pire encore il se pourrait
que la recherche ait donnée un nombre si important de clés que cela
multiplie les possibilités de faire un choix erroné.

Cette méthode est plus risquée que la précédente et personne n'est à l'abri
d'erreur en utilisant cette procédure. On ne devrait l'utiliser que
lorqu'on a pas le choix de la méthode # 1.

3- La troisième méthode est à la fois la plus risquée et la plus répandue.

Elle concsste à utiliser un "Nettoyeur" de registre et à lui faire balayer
les ruches du registre pour détecter ce qui, selon la logique du programme,
est une clé inutile (ou nuisible).

a) Le premier risque d'erreur est d'abord dans le programme lui-même: la
procédure est-elle adéquate pour trouver des clés réellement inutiles?

Je ne connais pas beaucoup de programmes exempts de bugs autant que
d'effets de bord imprévus au moment du développement et des tests de
validation...

Pour vous convaincre de la chose il suffit de faire un balayage du registre
par différents Nettoyeurs de registre et de comparer les résultats:
si certains découvrent quelques clés présumées inutiles, d'autres en
trouvent tellement qu'il devient quasiment impossible pour l'utilisateur
de les vérifier toutes et sans risque d'erreur.

b) Que se passe-t-il alors la plupart du temps?

L'utilisateur fait confiance au nettoyeur de registre et supprime toutes
les clés trouvées. Le plus souvent il n'y a pas de conséquence négatives
prouvables à la suite d'un tel nettoyage. Le problème principal est quand
une clé importante a été supprimée avec cette méthode, l'effet négatif
n'est pas immédiatement détectable et peut se révéler longtemps après, si
bien qu'il devient impossible de relier le nettoyage raté et l'événement
récent...

Comment corriger alors? Quelle sauvegarde de nettoyage de clés utiliser?

c) Cela nous conduit au problème véritable de cette méthode: la répétition.

Un nettoyage de registre régulier ne cause pas nécessairement de problème
mais n'en règle pas non plus. (Nous allons voir pourquoi un peu plus loin).

À force de répéter les opérations de nettoyage et en fonction du nettoyeur
utilisé vient un jour où une clé importante est supprimée avec l'effet à
retardement mentionné plus haut. C'est cet effet à retardement qui est le
principal problème du nettoyage régulier (et à l'aveugle) du registre.

La méthode la moins mauvaise consiste, AMHA, à l'utiliser immédiatement
après la suppression d'un programme, à ne supprimer que les clés dont il
est évident qu'elles sont relatives au programme venant d'être supprimé,
les autres étant laissés de côté par prudence.

E) RAPPEL de QUELQUES FAITS CONCERNANT le REGISTRE

a) Registre: Pas de limite de taille

À la différence des versions antérieures de Windows,
la limite de la taille du registre n'existe plus.
Voir cet article de la Base de Connaissance de Microsoft.
http://support.microsoft.com/?scid=kb%3Ben-us%3B292726&x&y

Étant donné que la limite de la taille du registre n'existe pas,
le nombre de clés orphelines n'a que peu d'importance si elle en a une.
C'est un fait que ces utilitaires détectent et suppriment un nombre
raisonnable de clés orphelines et de références erronées. Mais
les prétentions des vendeurs de "nettoyeurs de registre" sont des canulars.

b) Registre: accès non-séquentiel

L'accès au registre par le système ou les applications n'est pas
séquentiel. Le registre n'est pas lu depuis le début jusqu'à ce que le
programme tombe sur la bonne clé et en conséquence la dimension du registre
et le nombre de clés n'a que peu d'effet sur les performances (pas loin de
zéro...), Étant donné que l'accès n'est pas séquentiel les prétentions
des vendeurs de nettoyeurs concernant les performances et l'optimisation
sont aussi des canulars.

c) Registre: correction d'un problème spécifique

Quand il est nécessaire de supprimer une clé spécifique pour résoudre
un problème tel que mentionné plus haut , est-ce que les "utilitaires de
registre" peuvent détecter et corriger ce genre de problème ?
Habituellement non à moins d'utiliser la fonction de recherche de ce
nettoyeur, si elle existe et de la manière indiquée ci-haut.

F) La CORRUPTION du REGISTRE

La pire chose qui puisse arriver au registre est la corruption du
registre qui empêche Windows XP de démarrer. La plupart du temps ces
problèmes proviennent de mauvais programmes, de bidouilles inouïes ou
de malwares.

Les facteurs les plus importants se produisent au moment de la fermeture:

a) Rupture d'alimentation. surcharge, variations subites d'alimentation.

b) composants nécessaires aux opérations d'écriture défectueux
(disque, contrôleur, mémoire, etc.)

c) les "shutdowns sauvages" ou un pilote causant des écritures erronées
dans le registre.

Est-ce qu'un seul des "utilitaires" de registre peut prévenir ou corriger
ces problèmes ? Non.

G) CONCLUSION

L'utilisation des Nettoyeurs de Registre de la bonne manière et pour les
bonnes raisons n'est pas sans risque même pour un utilisateur avancé.

La valeur de ces méthodes étant relative au degré de ciblage des clés à
supprimer. Les méthodes les plus sûres sont dans l'ordre:

a) la désinstallation par un moniteur d'installation,
b) la recherche par mot-clé et
c) le nettoyage immédiatement après la suppression d'un programme.

Bien cordialement.



j'ai eut le cas cette après midi, un logiciel à la c.. à désinstaller
puis à réinstaller mais y veut pas, y dit qu'il y en a déjà un de
présent!

je nettoie de façon intelligente, mais cela ne suffit pas, y dit
toujours la même chose!!

alors je nettoie plus profond avec des clés que je ne maitrise pas
trop!!

et là XP ne redémarre pas!! et là tu faits quoi avec ton registre
sauvegardé?

Ben heureusement qu'avant de commencer le "nettoyage" j'ai fait une
image avec un vieux Ghost! Et 15mn après mon C était de nouveau
fonctionel, et là j'ai nettoyé clé par clé (celles qui ont un nom à
rallonge incompréhensible) et à la 2ème j'ai pu réinstaller!!

Conclusion: avant toute opération de ce genre je faits une image et
Windows à l'arrêt (là avec une disquette, sinon j'ai aussi un CD
bootable)!

mais à part cela ta démarche est effectivement la bonne!!

PS ne pas oublier d'acheter un bouquin sur le registre, cela peut aider
à comprendre.

--
Pour m'envoyer un mail, remplacer anti par droger et manama par
wanadoo; to send me directly a mail replace anti with droger and manama
with wanadoo;

Claude LaFrenière
Le #17475841
Cher petit Grildrig "Droger Jean-Paul"

PS ne pas oublier d'acheter un bouquin sur le registre, cela peut aider
à comprendre.



Je n'y avais même pas pensé: ni à comprendre ni à acheter un bouquin.

Mille Fois Merci.

:-

P.S. Ne seriez-vous pas parent avec Roger LEDIG? ::)
--
Claude LaFrenière [climenole]

Site: http://climenole.wordpress.com/
Courriel / Xmpp: climenole[arobas]gmail[point]com
Messenger: claudelafreniere[arobas]msn[point]com
Claude LaFrenière
Le #17475831
Bonjour Alain Naigeon

"Claude LaFrenière" news: didtwkcblw49.8jhz8k2ufbed$

b) Registre: accès non-séquentiel




couic !


Voilà, tout est dit, c'est pourquoi ceux qui parlent de temps d'accès à une
donnée
en évoquant la taille du registre sont eux-mêmes des canulars qui devraient
consulter
le chapitre sur les arbres dans n'importe quelle bouquin élémentaire sur les
structures de données.



Voilà. Aussi simple que ça.
Merci de votre commentaire Alain Naigeon.
Bonne journée.
:)

--
Claude LaFrenière [climenole]

Site: http://climenole.wordpress.com/
Courriel / Xmpp: climenole[arobas]gmail[point]com
Messenger: claudelafreniere[arobas]msn[point]com
Ghost Rider
Le #17476051
Alain Naigeon a écrit :
"Claude LaFrenière"
b) Registre: accès non-séquentiel

L'accès au registre par le système ou les applications n'est pas
séquentiel. Le registre n'est pas lu depuis le début jusqu'à ce que le
programme tombe sur la bonne clé et en conséquence la dimension du
registre
et le nombre de clés n'a que peu d'effet sur les performances (pas loin
de
zéro...), Étant donné que l'accès n'est pas séquentiel les prétentions
des vendeurs de nettoyeurs concernant les performances et l'optimisation
sont aussi des canulars.



Voilà, tout est dit, c'est pourquoi ceux qui parlent de temps d'accès à une
donnée
en évoquant la taille du registre sont eux-mêmes des canulars qui devraient
consulter
le chapitre sur les arbres dans n'importe quelle bouquin élémentaire sur les
structures de données.




Oui, tout cela semble bien pertinent à première vue, mais sauf erreur,
l'intégralité de la base de registre est bien chargée en RAM au
démarrage, n'est-ce-pas ?

Si cela est bien vrai, et corrige-moi si je me trompe, plus la base de
registre est volumineuse, plus son temps de lecture sur le disque sera long.
Est-ce bien exact ?

Ensuite, que l'accès aux données soit séquentiel ou indexé, ce n'est
plus le même impact.

Je n'ai dit qu'une chose, c'est que le volume de la BDR influait sur le
temps de chargement de Windows, et pas sur son fonctionnement.

Ghost Rider
Ghost Rider
Le #17476031
Claude LaFrenière a écrit :
Bonjour à tous :)

............................

Bien cordialement.



Très bon exposé, très mesuré, parfaitement argumenté, qui devrait
ramener la paix sur ce forum, mais qui ne traite malheureusement pas du
problème que j'ai posé, certes en des termes un peu plaisants, voire
polémiques : le volume de la BdR influe directement sur le temps de
chargement de Windows, d'où l'intérêt de le réduire.

Ghost Rider
Lola
Le #17476361
Claude LaFrenière a exprimé avec précision :

1- Un programme ne peut être désinstallé lorsque le désinstallateur fournit
avec le programme est absent, corrompu ou inadéquat. 2- un programme mal
désinstallé empêche soit sa propre réinstallation soit celle d'un autre
programme. 3- un programme mal désinstallé interfère avec les opération de
Windows, par exemple au démarrage.




Bonsoir à tous,

À propos : [XP SP3] j'ai ce problème avec Adobe Reader 8 qui ne veut ni
se laisser mettre à niveau en Adobe 9, ni se laisser désinstaller, et
avec une mise à jour de Picasa 2 (même motif, même punition).
Je ne me vois pas aller fourrer mes mains pleines de doigts dans la
base de registre au risque de provoquer une catastrophe et ma
reconnaissance sera acquise à qui voudra bien m'expliquer quoi faire
pour me sortir de cette embrouille.

Merci d'avance !
Alain Naigeon
Le #17476461
"Ghost Rider" news: 48ee61a3$0$919$


Alain Naigeon a écrit :
"Claude LaFrenière" de
b) Registre: accès non-séquentiel

L'accès au registre par le système ou les applications n'est pas
séquentiel. Le registre n'est pas lu depuis le début jusqu'à ce que le
programme tombe sur la bonne clé et en conséquence la dimension du
registre
et le nombre de clés n'a que peu d'effet sur les performances (pas loin
de
zéro...), Étant donné que l'accès n'est pas séquentiel les prétentions
des vendeurs de nettoyeurs concernant les performances et l'optimisation
sont aussi des canulars.



Voilà, tout est dit, c'est pourquoi ceux qui parlent de temps d'accès à
une donnée
en évoquant la taille du registre sont eux-mêmes des canulars qui
devraient consulter
le chapitre sur les arbres dans n'importe quelle bouquin élémentaire sur
les
structures de données.




Oui, tout cela semble bien pertinent à première vue, mais sauf erreur,
l'intégralité de la base de registre est bien chargée en RAM au démarrage,
n'est-ce-pas ?

Si cela est bien vrai, et corrige-moi si je me trompe, plus la base de
registre est volumineuse, plus son temps de lecture sur le disque sera
long.
Est-ce bien exact ?



Sauf que :
- si epsilon est le temps d'une lecture élémentaire,
- s'il y a un million de trucs à lire,

alors
- l'accès à une donnée d'une liste demande 500000 lectures élémentaires,
- tandis que si c'est un arbre, seulement quelques unes (à savoir sa
profondeur).

et il n'est pas besoin d'ajouter que la perception de quelques epsilon
relève du fantasme.

J'ajoute - c'est visible en se baladant dans le registre - une grande
partie de
sa taille est dûe à la décoration de l'arbre (données attachées à chaque
noeud),
et non pas à sa structure (nombre de noeuds et profondeur), cette dernière
seule
intervenant dans le temps d'accès (est-il besoin de dire qu'une donnée
devenue inutile,
même énorme, ne sera jamais lue - pour accéder on ne lit pas d'autres
données que
celles cherchées, on lit seulement la structure de l'arbre, qui est *très*
compacte,
juste un lien par noeud enfant !)


Ensuite, que l'accès aux données soit séquentiel ou indexé, ce n'est plus
le même impact.



Je ne vois pas très ce que sont ces deux méthodes de lecture pour un arbre.

Je n'ai dit qu'une chose, c'est que le volume de la BDR influait sur le
temps de chargement de Windows, et pas sur son fonctionnement.



En fait tu as dit plein de choses :-) Mais sur cette dernière je suis
d'accord.
A quoi j'ai déjà répondu que si c'est pour gagner 3 secondes... chacun ses
goûts.

--

Français *==> "Musique renaissance" <==* English
midi - facsimiles - ligatures - mensuration
http://anaigeon.free.fr | http://www.medieval.org/emfaq/anaigeon/
Alain Naigeon - - Oberhoffen/Moder, France
http://fr.youtube.com/user/AlainNaigeon
Publicité
Poster une réponse
Anonyme