Relocaliser un projet Openshot

Le
denis.paris
J'ai finalement décidé d'adopter Openshot pour mes montages vidéos,
malgré quelques défaut notamment en terme de stabilité, car il est d'une
grande facilité d'utilisation, et produit notamment des fichiers de
sortie de très bonne qualité (supérieure à l'original, mais ce n'est pas
le sujet ici).

J'ai besoin de faire tourner un même projet sur des machines
différentes, car je prépare tout le projet sur une petite machine
portable qui n'est pas assez puissante pour rendre le fichier dans un
temps raisonnable (qui peut dépasser 10 heures), puis de retour chez moi
je voudrais charger le projet sur une machine puissante utilisée
uniquement pour le rendu (typiquement une machine virtuelle tournant sur
un ESX, en lui attribuant toutes les ressources du "host"). Or si
l'emplacement du projet est différent cela ne fonctionne pas.

Il me semblerait simple d'implémenter une fonction dans la configuration
du projet qui permettrait de changer le répertoire du projet afin que
Openshot retrouve ensuite toutes ses billes. A ma connaissance elle
n'existe pas, ni d'ailleurs dans les autres softs de montage que j'ai
pu tester: une idée pour un développement futur?

Je contourne le problème en bidouillant: à coup de montage NFS je
reproduit la même arborescence sur la grosse machine, puis je lance le
rendu au travers d'une redirection X depuis ma petite station. Le temps
de création est pratiquement divisé par 10. Ce n'est pas très élégant
car je dois documenter pour chaque projet l'arborescence qui a servi à
le créer. Suis-je le seul à avoir ce besoin?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
LeLapin
Le #25872262
Le Sat, 14 Dec 2013 19:41:41 +0100
"denis.paris"
J'ai finalement décidé d'adopter Openshot pour mes montages vid éos,
malgré quelques défaut notamment en terme de stabilité, ca r il est
d'une grande facilité d'utilisation, et produit notamment des
fichiers de sortie de très bonne qualité (supérieure à   l'original,
mais ce n'est pas le sujet ici).

J'ai besoin de faire tourner un même projet sur des machines
différentes, car je prépare tout le projet sur une petite machi ne
portable qui n'est pas assez puissante pour rendre le fichier dans un
temps raisonnable (qui peut dépasser 10 heures), puis de retour chez
moi je voudrais charger le projet sur une machine puissante utilisée
uniquement pour le rendu (typiquement une machine virtuelle tournant
sur un ESX, en lui attribuant toutes les ressources du "host"). Or si
l'emplacement du projet est différent cela ne fonctionne pas.

Il me semblerait simple d'implémenter une fonction dans la
configuration du projet qui permettrait de changer le répertoire du
projet afin que Openshot retrouve ensuite toutes ses billes. A ma
connaissance elle n'existe pas, ni d'ailleurs dans les autres softs
de montage que j'ai pu tester: une idée pour un développement f utur?

Je contourne le problème en bidouillant: à coup de montage NFS je
reproduit la même arborescence sur la grosse machine, puis je lance
le rendu au travers d'une redirection X depuis ma petite station. Le
temps de création est pratiquement divisé par 10. Ce n'est pas très
élégant car je dois documenter pour chaque projet l'arborescenc e qui
a servi à le créer. Suis-je le seul à avoir ce besoin?



Non. Dans un souci d'uniformisation de mon flux je me suis posé le m ême
problème.

Physiquement le problème est résolu via une arbo "projet" uniform e sur
un un disque USB externe (un MyBook par activité, et son backup). En
restant propre dans ses points de montage du volume et gardant une
relative transparence entre le MyBook 1 et son image, on peut carrément
bosser sur n'importe quelle machine.

Pour le déploiement, un script à la con.
Pierre Maurette
Le #25877842
denis.paris :
J'ai finalement décidé d'adopter Openshot pour mes montages vidéos, malgré
quelques défaut notamment en terme de stabilité, car il est d'une grande
facilité d'utilisation, et produit notamment des fichiers de sortie de très
bonne qualité (supérieure à l'original, mais ce n'est pas le sujet ici).

J'ai besoin de faire tourner un même projet sur des machines différentes, car
je prépare tout le projet sur une petite machine portable qui n'est pas assez
puissante pour rendre le fichier dans un temps raisonnable (qui peut dépasser
10 heures), puis de retour chez moi je voudrais charger le projet sur une
machine puissante utilisée uniquement pour le rendu (typiquement une machine
virtuelle tournant sur un ESX, en lui attribuant toutes les ressources du
"host"). Or si l'emplacement du projet est différent cela ne fonctionne pas.



[blah facultatif]
Le fichier .osp est en réalité un fichier /pickle/, une structure
(velue) python sérialisée. Dans la version 1.1.3 (par défaut dans
Squeeze) ce fichier était binaire. Ensuite (1.4.3, installable dans
Squeeze, par défaut dans Ubuntu) il est ASCII, lisible et
éventuellement éditable. Mais ça reste un fichier /pickle/, assez
inbittable par l'humain. Entre les deux, il y eut peut-être une période
pendant laquelle un choix binaire/texte pouvit se faire dans les
préférences de l'application. On remarquera que le passage de binaire à
texte est paradoxalement une régression, si on prend en référence les
protocoles de Python/Pickle.
Ce fichier paraît assez mal fichu. Il mélange les données du projet et
des données de l'application, comme la position des bibliothèques et
autres plugins. Tout ça en chemins absolus.
On dispose d'une exportation XML (MLT en fait) mais l'importation
correspondante n'existe pas, ni dans les menus ni dans le code à
première vue. Ce serait certainement la bonne voie.
[/blah facultatif]
Je vous donne donc un truc qui fonctionne chez moi pour migrer un petit
projet de test depuis une Squeeze vers une Ubuntu 13.10 (toute neuve
toute blingbling). Le projet était dans ~/osprojs/proj02 et les rushes
dans ~/fake_video01. Il se retrouve dans ~/projets-openshot/proj02,
rushes dans ~/mes_videos01.
Il semble évident qu'il faut avoir des deux cotés une version récente
de OpenShot, et très proches - la même, et on n'en parle plus - sur les
deux bécanes. Il faut faire des essais du plus simple au cas réel,
projets vierges, simple MP4 sans effet même chemins, etc.
- Les différences de chemins vers les bibliothèques ne semblent pas
poser de problème dans ces conditions (versions égales).
- Pour les films (rushes) le problème sera signalé, il serait possible
de modifier le nom (donc le chemin) dans l'interface, via /Propriétés/,
ça fonctionne.
- Pour les vignettes, dans thumbnails du dossier projet, pas moyen de
les récupérer, je suppose que le programme finirait pas les recréer,
mais dans l'ancien chemin *qui est créé immédiatement*.
Pour éviter tout ces tracas, il va donc falloir éditer le fichier .osp
avant le premier lancement (pas vital, mais mieux). Il suffit de faire
deux rechercher-remplacer (toutes les occurences), pour moi
/home/pierre/osprojs/proj02 par /home/pierre/projets-openshot/proj02
puis /home/pierre/fake_video01 par /home/pierre/mes_videos01.
(on pouvait faire plus court, /hom/pierre/étant factorisable et non
déterminant). Ce qu'il est possible de faire par remplacement est à
voir au cas-par-cas. Rassembler les rushes dans une seul dossier sera
facile, les éclater demandera une intervention manuelle.


Il me semblerait simple d'implémenter une fonction dans la configuration du
projet qui permettrait de changer le répertoire du projet afin que Openshot
retrouve ensuite toutes ses billes. A ma connaissance elle n'existe pas, ni
d'ailleurs dans les autres softs de montage que j'ai pu tester: une idée pour
un développement futur?

Je contourne le problème en bidouillant: à coup de montage NFS je reproduit
la même arborescence sur la grosse machine, puis je lance le rendu au travers
d'une redirection X depuis ma petite station. Le temps de création est
pratiquement divisé par 10. Ce n'est pas très élégant car je dois documenter
pour chaque projet l'arborescence qui a servi à le créer. Suis-je le seul à
avoir ce besoin?



Certainement pas, au vu des réponses de Google, la migration des
projets semble bien un point noir de OpenShot. A chaque nouvelle
version, c'est ce qui évolue le plus. Ça ressemble à un truc pas très
bien pensé dès la génèse du programme, peut-être que la version 2.0
proposera une remise à plat ?

--
Pierre Maurette
denis.paris
Le #25878632
Le 17/12/2013 13:37, Pierre Maurette a écrit :
denis.paris :
J'ai finalement décidé d'adopter Openshot pour mes montages vidéos,
malgré quelques défaut notamment en terme de stabilité, car il est
d'une grande facilité d'utilisation, et produit notamment des fichiers
de sortie de très bonne qualité (supérieure à l'original, mais ce
n'est pas le sujet ici).

J'ai besoin de faire tourner un même projet sur des machines
différentes, car je prépare tout le projet sur une petite machine
portable qui n'est pas assez puissante pour rendre le fichier dans un
temps raisonnable (qui peut dépasser 10 heures), puis de retour chez
moi je voudrais charger le projet sur une machine puissante utilisée
uniquement pour le rendu (typiquement une machine virtuelle tournant
sur un ESX, en lui attribuant toutes les ressources du "host"). Or si
l'emplacement du projet est différent cela ne fonctionne pas.



[blah facultatif]
Le fichier .osp est en réalité un fichier /pickle/, une structure
(velue) python sérialisée. Dans la version 1.1.3 (par défaut dans
Squeeze) ce fichier était binaire. Ensuite (1.4.3, installable dans
Squeeze, par défaut dans Ubuntu) il est ASCII, lisible et éventuellement
éditable. Mais ça reste un fichier /pickle/, assez inbittable par
l'humain. Entre les deux, il y eut peut-être une période pendant
laquelle un choix binaire/texte pouvit se faire dans les préférences de
l'application. On remarquera que le passage de binaire à texte est
paradoxalement une régression, si on prend en référence les protocoles
de Python/Pickle.
Ce fichier paraît assez mal fichu. Il mélange les données du projet et
des données de l'application, comme la position des bibliothèques et
autres plugins. Tout ça en chemins absolus.
On dispose d'une exportation XML (MLT en fait) mais l'importation
correspondante n'existe pas, ni dans les menus ni dans le code à
première vue. Ce serait certainement la bonne voie.
[/blah facultatif]
Je vous donne donc un truc qui fonctionne chez moi pour migrer un petit
projet de test depuis une Squeeze vers une Ubuntu 13.10 (toute neuve
toute blingbling). Le projet était dans ~/osprojs/proj02 et les rushes
dans ~/fake_video01. Il se retrouve dans ~/projets-openshot/proj02,
rushes dans ~/mes_videos01.
Il semble évident qu'il faut avoir des deux cotés une version récente de
OpenShot, et très proches - la même, et on n'en parle plus - sur les
deux bécanes. Il faut faire des essais du plus simple au cas réel,
projets vierges, simple MP4 sans effet même chemins, etc.
- Les différences de chemins vers les bibliothèques ne semblent pas
poser de problème dans ces conditions (versions égales).
- Pour les films (rushes) le problème sera signalé, il serait possible
de modifier le nom (donc le chemin) dans l'interface, via /Propriétés/,
ça fonctionne.
- Pour les vignettes, dans thumbnails du dossier projet, pas moyen de
les récupérer, je suppose que le programme finirait pas les recréer,
mais dans l'ancien chemin *qui est créé immédiatement*.
Pour éviter tout ces tracas, il va donc falloir éditer le fichier .osp
avant le premier lancement (pas vital, mais mieux). Il suffit de faire
deux rechercher-remplacer (toutes les occurences), pour moi
/home/pierre/osprojs/proj02 par /home/pierre/projets-openshot/proj02
puis /home/pierre/fake_video01 par /home/pierre/mes_videos01.
(on pouvait faire plus court, /hom/pierre/étant factorisable et non
déterminant). Ce qu'il est possible de faire par remplacement est à voir
au cas-par-cas. Rassembler les rushes dans une seul dossier sera facile,
les éclater demandera une intervention manuelle.


Il me semblerait simple d'implémenter une fonction dans la
configuration du projet qui permettrait de changer le répertoire du
projet afin que Openshot retrouve ensuite toutes ses billes. A ma
connaissance elle n'existe pas, ni d'ailleurs dans les autres softs de
montage que j'ai pu tester: une idée pour un développement futur?

Je contourne le problème en bidouillant: à coup de montage NFS je
reproduit la même arborescence sur la grosse machine, puis je lance le
rendu au travers d'une redirection X depuis ma petite station. Le
temps de création est pratiquement divisé par 10. Ce n'est pas très
élégant car je dois documenter pour chaque projet l'arborescence qui a
servi à le créer. Suis-je le seul à avoir ce besoin?



Certainement pas, au vu des réponses de Google, la migration des projets
semble bien un point noir de OpenShot. A chaque nouvelle version, c'est
ce qui évolue le plus. Ça ressemble à un truc pas très bien pensé dès la
génèse du programme, peut-être que la version 2.0 proposera une remise à
plat ?




Merci de ces remarques circonstanciées, je me sens moins seul.

J'avais pensé à ces "recherche et remplace" dans le fichier osp, je
crois que cela devrait fonctionner mais je ne l'ai pas testé par flemme.
Et puis parce que cela peut poser un problème avec les répertoires avec
espaces (mauvaise idée en générale) et/ou avec caractères spéciaux. Par
exemple sur on crée un projet dans un répertoire "répertoire long" sous
"Vidéos" cela devient:

"Vidxc3xa9os/rxc3xa9pertoire long"

C'est moyen comme syntaxe.

Attendons donc la version 2, cela ne me semble pas très compliqué à
implémenter mais peut-être que les développeurs n'ont pas cela en
priorité. Une autre possibilité aussi serait de traiter les différents
répertoires du projet en "relatif", la seule contrainte serait alors de
regrouper tous les répertoires du projets *sous* une répertoire unique,
ce qui permettrait de rendre n'importe quel projet "auto-localisable".
Pierre Maurette
Le #25878812
denis.paris :

[...]

J'avais pensé à ces "recherche et remplace" dans le fichier osp, je crois que
cela devrait fonctionner mais je ne l'ai pas testé par flemme.



Puisque je l'ai fait par curiosité (et le choix à faire d'un *petit*
éditeur vidéo), profitez-en ;-)

Et puis parce
que cela peut poser un problème avec les répertoires avec espaces (mauvaise
idée en générale) et/ou avec caractères spéciaux. Par exemple sur on crée un
projet dans un répertoire "répertoire long" sous "Vidéos" cela devient:

"Vidxc3xa9os/rxc3xa9pertoire long"

C'est moyen comme syntaxe.



J'avais prévu un avertissement à ce sujet, mais j'étais déjà
interminable. Ça ne devrait pas poser de problème. Il suffit de faire
un projet fusible dans ce répertoire (ou y mettre les images de ce
projet), et copier les bouts intéressants de l'.osp généré. Mais en
réalité, ça a toutes les chances de fonctionner en écrivant comme ça
vient, si le programmme est bien écrit, Python est assez souple pour
ça.
PS: je viens de tester vite fait, j'ai renommé "mes_videos01" en "mes
vidéos 01", et modifié le fichier projet en conséquence, aucun souci.
Les emmerdes commencent en général quand on cherche à faire portable,
mais pour Linux/Unix, c'est tout UTF-8. Ça n'empêche pas que le
programme peut générer des trucs différents qui vont tout aussi bien
fonctionner.

--
Pierre Maurette
Publicité
Poster une réponse
Anonyme