LA REPRESSION CAPITALISTE ET SAUVAGE CONTRE LE TELECHARGEMENT PIRATE.

Le
Fernand Naudin
"et ben, il a eu un avertissement. Ah non. Mais on ne rigole pas avec
ces trucs-là hein.
Parce qu'au bout de 30 avertissements, on peut avoir une blâme. Et au bout
de 30 blâmes,
on passe devant un conseil de discipline et on peut être déconnecté."


d'après Coluche.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 8
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Franck jam
Le #14030961
A chaque fois que j'entraperçois votre nom en tête de groupe fsp, je pense :
"mais qu'est-ce que Fernand va encore trouver d'intelligent à dire ? " Force
est de constater que la déception est un sentiment qui ne déçoit jamais et
que la bêtise procure plus de plaisir à celui qui l'écrit qu'à celui qui la
lis.

Max
Stirn Her
Le #14030951
Fernand Naudin vient de nous annoncer :

"...et ben, il a eu un avertissement. Ah non. Mais on ne rigole pas avec ces
trucs-là hein.
Parce qu'au bout de 30 avertissements, on peut avoir une blâme. Et au bout
de 30 blâmes,
on passe devant un conseil de discipline et on peut être déconnecté."


d'après Coluche.



Oui, enfin, sauf que non : parce que, dès lors que ce genre de loi est
passée, il est très facile alors pour l'exécutif de la faire respecter
comme il l'entend.

Ne rigolons pas avec ce genre de choses.


Stirn Her.

--
"Et puis merde, les citations !" [Stirn Her]
Un Seul et Unique Portail-Web, Une Seule URL, menant à tout vers
Internet, à condition toutefois, de ne pas y aller, surtout (pas :) :
http://www.stirn-her.net
Fernand Naudin
Le #14030941
"Stirn Her"
Fernand Naudin vient de nous annoncer :

"...et ben, il a eu un avertissement. Ah non. Mais on ne rigole pas avec
ces trucs-là hein.
Parce qu'au bout de 30 avertissements, on peut avoir une blâme. Et au
bout de 30 blâmes,
on passe devant un conseil de discipline et on peut être déconnecté."


d'après Coluche.



Oui, enfin, sauf que non : parce que, dès lors que ce genre de loi est
passée, il est très facile alors pour l'exécutif de la faire respecter
comme il l'entend.

Ne rigolons pas avec ce genre de choses.




C'est du pipeau, passque ça fait une paye que les majors de l'odieux-visuel
ont diversifié leurs investissements dans des secteurs porteurs, comme
l'accès internet, pas assez cons pour couper la branche sur laquelle ils
sont assis.
Le glandu qui baisera le système capitaliste n'est pas encore né.
Fernand Naudin
Le #14030931
"Franck jam" 485953f2$0$890$
A chaque fois que j'entraperçois votre nom en tête de groupe fsp, je pense
:
"mais qu'est-ce que Fernand va encore trouver d'intelligent à dire ? "
Force
est de constater que la déception est un sentiment qui ne déçoit jamais et
que la bêtise procure plus de plaisir à celui qui l'écrit qu'à celui qui
la
lis.





La marmelade syntaxique de franck Jam a bien du mal à prendre,
on peut même dire qu'elle dégouline.
La déception ne décoit jamais, l'idiotie de frankie non plus.
Wykaaa
Le #14030911
François Guillet a écrit :
Libé aujourd'hui -
« L’industrie du disque essaye d’éponger la mer avec une serpillère »
http://ecrans.fr/Christophe-Espern-L-industrie-du,4200.html

France Info aujourd'hui -
"Si le consensus paraît impossible en la matière, la loi Hadopi aligne déjà une
liste impressionnante d’opposants"

Numérama aujourd'hui -
"Riposte Graduée : la presse se rebelle !"
http://www.numerama.com/magazine/9989-Riposte-Graduee-la-presse-se-rebelle.html

Le Figaro hier :
"Piratage : le Conseil d'Etat critique le projet Albanel"
http://www.lefigaro.fr/medias/2008/06/17/04002-20080617ARTFIG00453-piratage-le-conseil-d-etat-critique-le-projet-albanel.php

Le Monde informatique :
"Un texte clairement inspiré par les industries culturelles"
http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-la-loi-hadopi-adoubee-par-le-conseil-des-ministres-26362.html

Il y a des rebelles même à l'UMP :
"Alain Suguenot, député UMP, se prépare déjà à ferrailler à l’Assemblée pour
repousser le projet gouvernemental."
http://www.20minutes.fr/article/237882/High-Tech-Alain-Suguenot-La-loi-sur-le-telechargement-cree-une-double-peine.php

Zdnet la semaine dernière -
"Loi Hadopi : l’Isoc France dénonce une loi liberticide"
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39381725,00.htm?xtor=RSS-1

...





Sans oublier la pétition de SVM.
Wykaaa
Le #14030901
François Guillet a écrit :
"Fernand Naudin" 48595de9$0$21143$
...
| C'est du pipeau, passque ça fait une paye que les majors de l'odieux-visuel
| ont diversifié leurs investissements dans des secteurs porteurs,

C'est faux. Encore une belle connerie. Soit tu mens volontairement, soit tu ne
connais strictement rien au sujet.

C'est justement parce que les majors, non seulement n'ont pas voulu suivre les
nouvelles habitudes des "consommateurs" concernant le téléchargement, mais en plus
ont empêché ceux qui ont voulu le faire en leur refusant leurs catalogues, en leur
faisant des procès plutôt que négocier, et/ou en ayant des exigences débiles
incompatibles avec celles des consommateurs comme les DRM, que le téléchargement a
proliféré.
Les majors ont voulu faire trainer le plus longtemps possible leur période des
vaches grasses sans rien investir dans les portails de musiques en ligne, les vaches
à lait étant leurs clients. Mais c'est fini. Aujourd'hui, on n'a plus besoin d'eux.



Exactement. Les majors n'ont jamais voulu entendre ceux qui leur
disaient (il y a plus de 10 ans !) que l'avenir était sur l'Internet.

Un copain musicien ne voulait pas me croire non plus, il y a 10 ans.
Aujourd'hui, il me supplie de lui faire un site Web de commerce
électronique pour vendre sa musique sans passer par les majors...

D'ailleurs, aujourd'hui les majors, voyant que les musiciens les plus
futés se débrouillent seuls sur Internet, en sont réduites à se
diversifier jusqu'à racheter des boîtes qui organisent les tournées des
artistes.
voir http://www.leblogmusique.net/2008/01/pourquoi-warner.html
Fernand Naudin
Le #14030881
> Sans oublier la pétition de SVM.



...qui est un bide, la listes des artistes signataires vaut son pesant de
cacahuettes
(Didier Super...qui aura dans 5 ans rejoint les profondeurs de l'anonymat
dont il n'aurait jamais dû sortir).
Fernand Naudin
Le #14030871
> Exactement. Les majors n'ont jamais voulu entendre ceux qui leur
disaient (il y a plus de 10 ans !) que l'avenir était sur l'Internet.



Quel avenir ? celui des majors ou des pirates.


Un copain musicien ne voulait pas me croire non plus, il y a 10 ans.
Aujourd'hui, il me supplie de lui faire un site Web de commerce
électronique pour vendre sa musique sans passer par les majors...



Deux paragraphes strictement contradictoires.

a/Les majors ne croient pas à l'internet et courent à leur perte.

b/le copain rebelle demande le secours de l'internet pour se passer des
majors.

Chercher le bug logique.

Il ne reste plus qu'à démontrer qu'il vendra plus sa musique par internet
que par le biais des majors.
Tenez-nous au courant.
Franck jam
Le #14030861
"Fernand Naudin" 485aceb9$0$21148$

> Exactement. Les majors n'ont jamais voulu entendre ceux qui leur
> disaient (il y a plus de 10 ans !) que l'avenir était sur l'Internet.

Quel avenir ? celui des majors ou des pirates.



Tu n'as pas compris ce qui t'était répondu. Les 4 majors (Universal, Sony,
EMI et Warner) se partagent un chiffre d'affaires de plusieurs dizaines de
milliards d'euros par années. Voyant arriver Internet (elles étaient 5 à
l'époque, Bertelsmann ayant ensuite fusionné avec Sony), elles l'ont
considéré comme un risque sur leur part du gâteau au lieu de l'envisager
comme un nouveau type d'économie qui appelaient à une nouvelle conception et
à une restructuration du marché de la "distribution musicale"

>
> Un copain musicien ne voulait pas me croire non plus, il y a 10 ans.
> Aujourd'hui, il me supplie de lui faire un site Web de commerce
> électronique pour vendre sa musique sans passer par les majors...

Deux paragraphes strictement contradictoires.

a/Les majors ne croient pas à l'internet et courent à leur perte.



Effectivement. Par la force des choses, elles en comprennent maintenant les
enjeux. Leur désir étant d'y obtenir un maximum de contrôle.

b/le copain rebelle demande le secours de l'internet pour se passer des
majors.

Chercher le bug logique.



Non. Internet est à l'origine de beaucoup de labels indépendants. C'est
pourquoi une contre culture est nécessaire.

Il ne reste plus qu'à démontrer qu'il vendra plus sa musique par internet
que par le biais des majors.
Tenez-nous au courant.



Pas sûr mais il est plus intéressant d'être au plus près des pouvoirs
décisionnaire, et par cela, choisir des petites structures plus passionnées
par la musique que par le fric. Si tu rencontre un des décisionnaires haut
placé dans une de ces 4 majors, tu t'apercevra qu'il n'a aucune réelle
formation musicale - ce sont de simples gestionnaires parlant marché,
économie et fric. Internet, comme contre culture est un bon moyen de contrer
cette cécité du gigantisme. Cependant, au train où vont les choses, les
modes de contrôle sur ce media tendent à être accaparé par ce que l'on
pourrait appeler des mégalo-structures argentifères aveugles.

Certes ! Le piratage, c'est pas bien ! Mais n'assiste-t-on pas à un piratage
mondiale de la part de ces super-structure qui veulent faire d'Internet leur
chasse gardée ?

Max
Malatesta
Le #14030841
On 20 juin, 13:10, "François Guillet" wrote:
"Fernand Naudin" 485aceb9$0$21148$
|
| > Exactement. Les majors n'ont jamais voulu entendre ceux qui leur
| > disaient (il y a plus de 10 ans !) que l'avenir était sur l'Interne t.
|
| Quel avenir ? celui des majors ou des pirates.
|
| >
| > Un copain musicien ne voulait pas me croire non plus, il y a 10 ans.
| > Aujourd'hui, il me supplie de lui faire un site Web de commerce
| > électronique pour vendre sa musique sans passer par les majors...
|
| Deux paragraphes strictement contradictoires.
|
| a/Les majors ne croient pas à l'internet et courent à leur perte.
|
| b/le copain rebelle demande le secours de l'internet pour se passer des
| majors.
|
| Chercher le bug logique.

Aucun bug, il n'y a rien de contradictoire.

| Il ne reste plus qu'à démontrer qu'il vendra plus sa musique par in ternet
| que par le biais des majors.

Demande stupide. Les majors faisant le tri, celui qui _réussit_ à pas ser par les
majors vendra _peut-être_ plus de musique (au moins pendant un certain temps, avant
qu'il ne se fasse virer pour cause de ventes insuffisantes).
Mais combien d'artistes seront rejetés par les majors sous prétexte q u'ils ne
seraient pas assez rentables ? Et combien de ceux-là ne pourront pas se faire
connaître du public parce que les majors ont phagocité la vente de la musique ?
Aujourd'hui, ceux-là aussi ont leur place et pourront percer en se fais ant connaître
sur le net, sans nécessité de se conformer aux exigences marketing de s majors et au
formatage musical qu'elles souhaitent.

Ton combat d'arrière-garde est ridicule.



Je me fournis en chants et musiques chez les organisations
libertaires , lesquels ont un panel de CD à mon goût avec des textes
intelligents qui disent les choses et qui ont du sens , ce n'est pas
le cas chez les "majors" qui diffusent et vendent que de la daube
capitaliste et de la biaiserie nulle à chier et abrutissante .

Je ne pleurerai pas leur disparition , ce serait un bienfait pour
l'Humanité : Un outil de propagande du système marchand , payabt en
plus ! ..., en moins !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme