Retour en arrière sur un devis

Le
phi_wagner
Bonjour,

je suis en train de renover un appartement. Les plans ont été fait par
un architecte et il y a environs 8 mois nous (cet architecte et moi)
avons contacté plusieurs artisans dans chaque corps de metier afin
qu'ils nous soumettent un devis . Nous avons rencontrés chaque
artisans en leur montrant les plans et en allant sur place afin qu'ils
comprennent bien ce qu'ils devaient faire. Puis nous avons choisi un
artisan par corps de metier en fonction de son devis, de sa
disponibilité
J'ai donc demandé et obtenu un prêt à la banque pour l'ensemble des
travaux.
Le maçon, le couvreur et le poseur de fenetres ayant terminés
j'appelle le plâtrier qui passe mercredi soir sur le chantier. Ce jour
là il me dit qu'il faut qu'il reflechisse à certaines choses mais
qu'il commencera lundi. Jusque là tout va bien.
Or vendredi il m'appelle pour qu'on se voit et lors de notre rencontre
il me sort un nouveau devis en expliquant qu'il n'avait pas bien vu et
compris les choses, que lors des réunions avec l'architecte il n'avait
"pas vraiment écouté vu que les architectes ça parle beaucoup et ça =
ne
connait pas grand-chose " et il passe de 11 000 euros à 29 000
euros !!!!!!
Que puis-je faire ? A-t-il le droit de revenir sur un devis signé ?
Sachant que bien évidemment tous les platriers que j'ai contacté
depuis ne seront pas libre avant au moins 3 mois et que la banque même
si elle m'accorde une ralonge de prêt ne pourra pas me faire le même
taux vu l'augmentation des taux ces derniers temps.

Cordialement
Philippe
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Roland Garcia
Le #15730921
a écrit :

je suis en train de renover un appartement. Les plans ont été fait par
un architecte et il y a environs 8 mois nous (cet architecte et moi)
avons contacté plusieurs artisans dans chaque corps de metier afin
qu'ils nous soumettent un devis . Nous avons rencontrés chaque
artisans en leur montrant les plans et en allant sur place afin qu'ils
comprennent bien ce qu'ils devaient faire. Puis nous avons choisi un
artisan par corps de metier en fonction de son devis, de sa
disponibilité ...
J'ai donc demandé et obtenu un prêt à la banque pour l'ensemble des
travaux.
Le maçon, le couvreur et le poseur de fenetres ayant terminés
j'appelle le plâtrier qui passe mercredi soir sur le chantier. Ce jour
là il me dit qu'il faut qu'il reflechisse à certaines choses mais
qu'il commencera lundi. Jusque là tout va bien.
Or vendredi il m'appelle pour qu'on se voit et lors de notre rencontre
il me sort un nouveau devis en expliquant qu'il n'avait pas bien vu et
compris les choses, que lors des réunions avec l'architecte il n'avait
"pas vraiment écouté vu que les architectes ça parle beaucoup et ça ne
connait pas grand-chose ..." et il passe de 11 000 euros à 29 000
euros !!!!!!



Fort bien, si vous avez le nouveau devis ça prouve que le monsieur est
fin prêt pour travailler.

Que puis-je faire ? A-t-il le droit de revenir sur un devis signé ?



Il faudrait une erreur manifeste sur les travaux à effectuer.

Sachant que bien évidemment tous les platriers que j'ai contacté
depuis ne seront pas libre avant au moins 3 mois et que la banque même
si elle m'accorde une ralonge de prêt ne pourra pas me faire le même
taux vu l'augmentation des taux ces derniers temps.



Ca s'appelle un préjudice, et il résultera directement du comportement
fautif de votre platrier qui n'aura d'autre excuse à faire valoir que sa
seule cupidité.

Exposez les faits dont le furur préjudice, et mettez le clairement en
demeure de faire sous peine de procès.

--
Roland Garcia
Sylvain
Le #15755441
wrote:
Bonjour,

je suis en train de renover un appartement. Les plans ont été fait par
un architecte et il y a environs 8 mois nous (cet architecte et moi)
avons contacté plusieurs artisans dans chaque corps de metier afin
qu'ils nous soumettent un devis . Nous avons rencontrés chaque
artisans en leur montrant les plans et en allant sur place afin qu'ils
comprennent bien ce qu'ils devaient faire. Puis nous avons choisi un
artisan par corps de metier en fonction de son devis, de sa
disponibilité ...
J'ai donc demandé et obtenu un prêt à la banque pour l'ensemble des
travaux.
Le maçon, le couvreur et le poseur de fenetres ayant terminés
j'appelle le plâtrier qui passe mercredi soir sur le chantier. Ce jour
là il me dit qu'il faut qu'il reflechisse à certaines choses mais
qu'il commencera lundi. Jusque là tout va bien.
Or vendredi il m'appelle pour qu'on se voit et lors de notre rencontre
il me sort un nouveau devis en expliquant qu'il n'avait pas bien vu et
compris les choses, que lors des réunions avec l'architecte il n'avait
"pas vraiment écouté vu que les architectes ça parle beaucoup et ça ne
connait pas grand-chose ..." et il passe de 11 000 euros à 29 000
euros !!!!!!
Que puis-je faire ? A-t-il le droit de revenir sur un devis signé ?
Sachant que bien évidemment tous les platriers que j'ai contacté
depuis ne seront pas libre avant au moins 3 mois et que la banque même
si elle m'accorde une ralonge de prêt ne pourra pas me faire le même
taux vu l'augmentation des taux ces derniers temps.

Cordialement
Philippe




C'est normal, à l'école ils ont dit que les métiers manuels c'était des
métiers de cons non-présentables, que les seuls métiérs présentables, c'est
enseignant, employé de banque, inspecteur du fisc, contrôleur des billets à
la SNCF, mais que agriculteur, artisans, commençants c'est des métiers de
clodos.

Alors maintenant plus personnes veux faire ces métiers là, après on trouve
bizard que le coùt des denrées alimentaires, des travaux de batiment, des
travaux réparation automobile augmentent,

Tous le monde veut faire fonctionnaires avec plein plein d'avantages, aprés
on trouve bizard qu'il y ait des déficites d'état.
Bernard Cordier
Le #15754461
Ne faites jamais confiance à des artisans. Ce sont des incapables et leurs
femmes se barrent.
Faites appel à des élèves de LP sérieusement encadrés par leurs profs.
Julian
Le #15754311
Sylvain a écrit :


C'est normal, à l'école ils ont dit que les métiers manuels c'était des
métiers de cons non-présentables, que les seuls métiérs présentables, c'est
enseignant, employé de banque, inspecteur du fisc, contrôleur des billets à
la SNCF, mais que agriculteur, artisans, commençants c'est des métiers de
clodos.




C'est assez drôle, vous êtes un as du secon degré!
finissassionnant. ;)

Alors maintenant plus personnes veux faire ces métiers là, après on trouve
bizard que le coùt des denrées alimentaires, des travaux de batiment, des
travaux réparation automobile augmentent,



Tout cela n'est pas très logique! Des cons qui seraient les rois du pétrole?


Tous le monde veut faire fonctionnaires avec plein plein d'avantages, aprés
on trouve bizard qu'il y ait des déficites d'état.





Zardbi, certes...

--
"La gloire sans le savoir".
Séb.
Le #15754281
Bernard Cordier a écrit :
Ne faites jamais confiance à des artisans. Ce sont des incapables et
leurs femmes se barrent.
Faites appel à des élèves de LP sérieusement encadrés par leu rs profs.



non non : employer directement les profs au black le week end (bon prév oir
un délai ;-) )
VG
Le #15754181
Sylvain a aboyé :
[snip]



Couché.
Pas bougé.
Old_Timer
Le #15754061
VG a écrit :
Sylvain a aboyé :
[snip]





.../...
Pas bougé.



Ah? C'est fait, alors?

Tant mieux!

A+ :-))
--
Fernand GPS: Grand-Père Siffleur.
La r'traite, c'est l'pied :-))
Une pratique de 35 ans:
http://home.tele2.fr/Old_Timer/
news77jll
Le #15754001
> wrote:
> Bonjour,
>
> je suis en train de renover un appartement. Les plans ont été fait par
> un architecte et il y a environs 8 mois nous (cet architecte et moi)
> avons contacté plusieurs artisans dans chaque corps de metier afin
> qu'ils nous soumettent un devis . Nous avons rencontrés chaque
> artisans en leur montrant les plans et en allant sur place afin qu'ils
> comprennent bien ce qu'ils devaient faire. Puis nous avons choisi un
> artisan par corps de metier en fonction de son devis, de sa
> disponibilité ...
> J'ai donc demandé et obtenu un prêt à la banque pour l'ensemble des
> travaux.
> Le maçon, le couvreur et le poseur de fenetres ayant terminés
> j'appelle le plâtrier qui passe mercredi soir sur le chantier. Ce jour
> là il me dit qu'il faut qu'il reflechisse à certaines choses mais
> qu'il commencera lundi. Jusque là tout va bien.
> Or vendredi il m'appelle pour qu'on se voit et lors de notre rencontre
> il me sort un nouveau devis en expliquant qu'il n'avait pas bien vu et
> compris les choses, que lors des réunions avec l'architecte il n'avait
> "pas vraiment écouté vu que les architectes ça parle beaucoup et ça ne
> connait pas grand-chose ..." et il passe de 11 000 euros à 29 000
> euros !!!!!!
> Que puis-je faire ? A-t-il le droit de revenir sur un devis signé ?
> Sachant que bien évidemment tous les platriers que j'ai contacté
> depuis ne seront pas libre avant au moins 3 mois et que la banque même
> si elle m'accorde une ralonge de prêt ne pourra pas me faire le même
> taux vu l'augmentation des taux ces derniers temps.
>
> Cordialement
> Philippe



Une chose est claire : Même dans un "devis à la louche", on ne peut pas
se tromper à ce point. Donc cela signifie qu'il ne veut plus faire ce
travail, il a du trouver mieux à faire, du plus facile, du plus
rentable. Comme il ne veut pas vous le dire brutalement il choisit ce
moyen détourné, c'est une pratique courante chez certains artisans, le
"devis dissuasif".
Un conseil : Ne le faites surtout pas travailler, il n'est ni fiable, ni
sérieux et la qualité du travail s'en ressentira gravement. C'est vous
qui en subirez les conséquences d'une manière ou d'une autre.
Allez voir ailleurs, tant pis pour les délais, la qualité reste.

--
Cordialement A+ JLL (sans le 77 pour me joindre)
iMacIntel 24" - 2Go - MacOS X 10.4.10
MIEUX VAUT ALLUMER UNE CHANDELLE QUE MAUDIRE L'OBSCURITE
U eid
Le #15749731
"Sylvain" news:fi0npn$nti$:

C'est normal, à l'école ils ont dit que les métiers manuels c'était
des métiers de cons non-présentables, que les seuls métiérs
présentables, c'est enseignant, employé de banque, inspecteur du fisc,
contrôleur des billets à la SNCF, mais que agriculteur, artisans,
commençants c'est des métiers de clodos.



Cela se voit : vous n'avez pas fréquenté une école depuis longtemps.

Alors maintenant plus personnes veux faire ces métiers là,



Allez faire votre publicité auprès des parents qui souhaitent que leurs
enfants "fassent des études".

après on
trouve bizard que le coùt des denrées alimentaires, des travaux de
batiment, des travaux réparation automobile augmentent,



Suffit de voir la BMW ou la Porsche du directeur du garage ou de
l'entrepreneur.

Tous le monde veut faire fonctionnaires avec plein plein d'avantages,



Par exemple d'être muté là où on ne veut pas.
Et surtout de faire fortune.

aprés on trouve bizard qu'il y ait des déficites d'état.



Ah non, c'est la droite qui fait des cadeaux fiscaux aux grosses
entreprises. Ce n'est pas bizarre, c'est un retour d'ascenseur.
Dommage que vous soyiez dans une petite entreprise : c'est comme pour les
petits vieux, vous avez voté pour Sarkozy et il vous récompense en fonction
de l'intérêt qu'il vous porte : un mépris auguste.

--
http://www.ifrance.com/electric/nombres.pdf
Des nombres et des courbes.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme