La révolte des billets

Le
ricazerty
" Le mouvement des indignés débuté en mai dernier continue à faire
parler de lui. Depuis quelques semaines, une nouvelle action
internationale a été lancée par les espagnols, rapidement suivis par
des francophones. L'action a le mérite d'être originale et accessible
à tous. Il s'agit d'inscrire son indignation sur des billets de banque
puis de les mettre en circulation afin que le message soit diffusé.
L'idée à fait son chemin et a été diffusée sur les réseaux sociaux.
On compte ainsi sur facebook deux principaux évènements,
l'un en espagnol, l'autre en français "

http://actualutte.info/?pG57

" En Europe, que dit la législation ? Peut-on légalement diffuser
des billets annotés ? On peut lire, « Lorsque des billets sont
faiblement endommagés ou mutilés, par exemple lorsqu'ils
comportent des annotations ou des chiffres, ils ne sont pas
considérés comme des billets endommagés ou mutilés
intentionnellement. » Un billet garde donc sa valeur du moment
que les annotations ne deviennent pas trop visibles.
Les témoignages d'indignés indiquent en outre que la quasi
totalité des billets annotés sont acceptés par les commerçants. "

Est-ce exact ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
dmkgbt
Le #23599391
ricazerty
Les témoignages d'indignés indiquent en outre que la quasi
totalité des billets annotés sont acceptés par les commerçants. "

Est-ce exact ?



Exact ou pas, je refuserai tout billet qui serait annoté, que ce soit
par des "indignés" ou par d'autres imbéciles.
Parce que les billets de banque ne sont pas faits pour ça et que c'est
une action ridicule, parce que la monnaie ne m'appartient pas, parce que
je n'aime pas qu'on dégrade quelque chose qui fait partie du bien commun
et qui a coûté très cher à fabriquer.
De la même façon que je réprouve les "tags" sur les murs et les
bâtiments, qu'ils soient privés ou public.

Annoter des billets, c'est con, c'est lâche, c'est incivique et la
sanction devrait être que les annoteurs soient obligés d'aller échanger
leurs billets à la Banque de France parce que personne ne voudraient
diffuser leurs conneries et qu'ils leur resterait sur les bras.
Parce que je ne vois pas ces "indignés" aller courageusement au bout de
leur indignation en détruisant du bon argent qui leur appartient...en le
brûlant, par exemple.

C'est un avis personnel qui n'est peut-être pas fondé sur une loi mais
sur la notion que j'ai du bien public.


--
"Quoique la justice soit un principe à portée universelle,
le juste apparait pouvoir varier en fonction de facteurs
culturels." Wikipedia
ricazerty
Le #23599451
"Dominique Gobeaut"/"Ricazerty"

Les témoignages d'indignés indiquent en outre que la quasi
totalité des billets annotés sont acceptés par les commerçants. "

Est-ce exact ?



Exact ou pas, je refuserai tout billet qui serait annoté, que ce soit
par des "indignés" ou par d'autres imbéciles.
Parce que les billets de banque ne sont pas faits pour ça et que
c'est une action ridicule, parce que la monnaie ne m'appartient
pas, parce que je n'aime pas qu'on dégrade quelque chose qui
fait partie du bien commun et qui a coûté très cher à fabriquer.
De la même façon que je réprouve les "tags" sur les murs et les
bâtiments, qu'ils soient privés ou public.

Annoter des billets, c'est con, c'est lâche, c'est incivique et la
sanction devrait être que les annoteurs soient obligés d'aller
échanger leurs billets à la Banque de France parce que
personne ne voudraient diffuser leurs conneries et qu'ils leur
resterait sur les bras.
Parce que je ne vois pas ces "indignés" aller courageusement
au bout de leur indignation en détruisant du bon argent qui leur
appartient...en le brûlant, par exemple.

C'est un avis personnel qui n'est peut-être pas fondé sur une
loi mais sur la notion que j'ai du bien public.

--
"Quoique la justice soit un principe à portée universelle,
le juste apparait pouvoir varier en fonction de facteurs
culturels." Wikipedia



L'argent n'est pas une richesse, n'a pas de valeur en soi sinon
fictive (fiduciaire), ce n'est qu'un moyen d'échange et donc en
aucun cas "un bien", que ce dernier soit public ou non. Mais si
vous vous sentez des dispositions de numismate n'hésitez pas
à investir dans les billets rebelles, certains risquent de voir leur
valeur faciale démultipliée...

Quant aux tags j'estime pour ma part qu'ils font partie de l'art
véritable repoussé à la marge. Contrairement à bien des oeuvres
de la culture bourgeoise leurs auteurs ont quelque chose à dire,
eux, et ils le font sans le moindre esprit de lucre.

Cela dit je pose ici une question de droit et n'ai rien à faire de
vos états d'âme et surtout de vos insultes.
Marc Lepetit
Le #23599561
ricazerty a écrit :

"Dominique Gobeaut"/"Ricazerty"

Les témoignages d'indignés indiquent en outre que la quasi
totalité des billets annotés sont acceptés par les commerçants. "

Est-ce exact ?





Exact ou pas, je refuserai tout billet qui serait annoté, que ce soit
par des "indignés" ou par d'autres imbéciles.
Parce que les billets de banque ne sont pas faits pour ça et que
c'est une action ridicule, parce que la monnaie ne m'appartient
pas, parce que je n'aime pas qu'on dégrade quelque chose qui
fait partie du bien commun et qui a coûté très cher à fabriquer.
De la même façon que je réprouve les "tags" sur les murs et les
bâtiments, qu'ils soient privés ou public.

Annoter des billets, c'est con, c'est lâche, c'est incivique et la
sanction devrait être que les annoteurs soient obligés d'aller
échanger leurs billets à la Banque de France parce que
personne ne voudraient diffuser leurs conneries et qu'ils leur
resterait sur les bras.
Parce que je ne vois pas ces "indignés" aller courageusement
au bout de leur indignation en détruisant du bon argent qui leur
appartient...en le brûlant, par exemple.

C'est un avis personnel qui n'est peut-être pas fondé sur une
loi mais sur la notion que j'ai du bien public.

--
"Quoique la justice soit un principe à portée universelle,
le juste apparait pouvoir varier en fonction de facteurs
culturels." Wikipedia



L'argent n'est pas une richesse, n'a pas de valeur en soi sinon
fictive (fiduciaire), ce n'est qu'un moyen d'échange et donc en
aucun cas "un bien", que ce dernier soit public ou non. Mais si
vous vous sentez des dispositions de numismate n'hésitez pas
à investir dans les billets rebelles, certains risquent de voir leur
valeur faciale démultipliée...

Quant aux tags j'estime pour ma part qu'ils font partie de l'art
véritable repoussé à la marge. Contrairement à bien des oeuvres
de la culture bourgeoise leurs auteurs ont quelque chose à dire,
eux, et ils le font sans le moindre esprit de lucre.

Cela dit je pose ici une question de droit et n'ai rien à faire de
vos états d'âme et surtout de vos insultes.




Moi je fais mieux : je grave au poinçon une inscription sur les pièces !
ricazerty
Le #23599581
"Marc Lepetit"/"Ricazerty"

Les témoignages d'indignés indiquent en outre que la quasi
totalité des billets annotés sont acceptés par les commerçants. "

Est-ce exact ?



Exact ou pas, je refuserai tout billet qui serait annoté, que ce soit
par des "indignés" ou par d'autres imbéciles.
Parce que les billets de banque ne sont pas faits pour ça et que
c'est une action ridicule, parce que la monnaie ne m'appartient
pas, parce que je n'aime pas qu'on dégrade quelque chose qui
fait partie du bien commun et qui a coûté très cher à fabriquer.
De la même façon que je réprouve les "tags" sur les murs et les
bâtiments, qu'ils soient privés ou public.

Annoter des billets, c'est con, c'est lâche, c'est incivique et la
sanction devrait être que les annoteurs soient obligés d'aller
échanger leurs billets à la Banque de France parce que
personne ne voudraient diffuser leurs conneries et qu'ils leur
resterait sur les bras.
Parce que je ne vois pas ces "indignés" aller courageusement
au bout de leur indignation en détruisant du bon argent qui leur
appartient...en le brûlant, par exemple.

C'est un avis personnel qui n'est peut-être pas fondé sur une
loi mais sur la notion que j'ai du bien public.

--
"Quoique la justice soit un principe à portée universelle,
le juste apparait pouvoir varier en fonction de facteurs
culturels." Wikipedia



L'argent n'est pas une richesse, n'a pas de valeur en soi sinon
fictive (fiduciaire), ce n'est qu'un moyen d'échange et donc en
aucun cas "un bien", que ce dernier soit public ou non. Mais si
vous vous sentez des dispositions de numismate n'hésitez pas
à investir dans les billets rebelles, certains risquent de voir leur
valeur faciale démultipliée...

Quant aux tags j'estime pour ma part qu'ils font partie de l'art
véritable repoussé à la marge. Contrairement à bien des oeuvres
de la culture bourgeoise leurs auteurs ont quelque chose à dire,
eux, et ils le font sans le moindre esprit de lucre.

Cela dit je pose ici une question de droit et n'ai rien à faire de
vos états d'âme et surtout de vos insultes.



Moi je fais mieux : je grave au poinçon une inscription sur les pièces !



Vandale ! ;-))
Inconvénient: c'est moins lisible. Et puis un poinçon et un marteau
c'est plus encombrant et lourd qu'un stylo...
dmkgbt
Le #23599571
ricazerty
"Dominique Gobeaut"/"Ricazerty"

>> Les témoignages d'indignés indiquent en outre que la quasi
>> totalité des billets annotés sont acceptés par les commerçants. "
>>
>> Est-ce exact ?

> Exact ou pas, je refuserai tout billet qui serait annoté, que ce soit
> par des "indignés" ou par d'autres imbéciles.
> Parce que les billets de banque ne sont pas faits pour ça et que
> c'est une action ridicule, parce que la monnaie ne m'appartient
> pas, parce que je n'aime pas qu'on dégrade quelque chose qui
> fait partie du bien commun et qui a coûté très cher à fabriquer.
> De la même façon que je réprouve les "tags" sur les murs et les
> bâtiments, qu'ils soient privés ou public.
>
> Annoter des billets, c'est con, c'est lâche, c'est incivique et la
> sanction devrait être que les annoteurs soient obligés d'aller
> échanger leurs billets à la Banque de France parce que
> personne ne voudraient diffuser leurs conneries et qu'ils leur
> resterait sur les bras.
> Parce que je ne vois pas ces "indignés" aller courageusement
> au bout de leur indignation en détruisant du bon argent qui leur
> appartient...en le brûlant, par exemple.
>
> C'est un avis personnel qui n'est peut-être pas fondé sur une
> loi mais sur la notion que j'ai du bien public.

L'argent n'est pas une richesse, n'a pas de valeur en soi sinon
fictive (fiduciaire), ce n'est qu'un moyen d'échange et donc en
aucun cas "un bien", que ce dernier soit public ou non.



Non seulement , c'est un "bien" mais il a un coût, qui n'est pas
négligeable :

"Après trois ans et demi d'application, le plan d'action de la
fabrication des billets de la Banque de France a globalement atteint ses
objectifs. La production de l'euro a commencé depuis le début de
l'année. Le coût du billet a été ramené en 1999 à environ 90 centimes.
Selon les prévisions de la Banque de France, il devrait s'établir à 77
centimes à la fin du plan, ce qui est conforme à l'objectif compte tenu
des surcoûts des billets en euros, liés aux signes de sécurité
notamment. Les efforts accomplis, qui doivent être poursuivis,
permettront à la Banque de France d'être un des fabricants de référence
de la zone euro."
http://www.senat.fr/questions/base/2000/qSEQ000121734.html


Quant aux tags j'estime pour ma part qu'ils font partie de l'art
véritable repoussé à la marge.



Les tags, c'est pas de l'art, c'est de la merde.

Contrairement à bien des oeuvres
de la culture bourgeoise leurs auteurs ont quelque chose à dire,
eux, et ils le font sans le moindre esprit de lucre.



Quand on se comporte en parasite de la société, c'est très facile de ne
pas avoir un esprit de lucre officiellement déclaré.
Surtout que c'est faux puisque certains tagueurs vendent leurs ½uvres et
que d'autres se font payer pour ne pas taguer (une forme de chantage au
mur propre).

Cela dit je pose ici une question de droit



Réponse détaillée ici :
http://aurelien.aucher.net/?p18

et n'ai rien à faire de
vos états d'âme et surtout de vos insultes.



Moi aussi je vous aime, "Rebelle".
J'adore les mecs qui pratiquent le terrorisme en charentaises, comme
vous :-)


--
"Quoique la justice soit un principe à portée universelle,
le juste apparait pouvoir varier en fonction de facteurs
culturels." Wikipedia
Michel
Le #23599961
...
Moi je fais mieux : je grave au poinçon une inscription sur les pièces !



Encore mieux: un type m'a donné un chèque, il a écrit partout et même
signé !
C'est fou, non ?
Cl.Massé
Le #23601201
"Dominique Gobeaut" news:1k4wt1s.1bdf2uy1lq9qu8N%
ricazerty
Les témoignages d'indignés indiquent en outre que la quasi
totalité des billets annotés sont acceptés par les commerçants. "

Est-ce exact ?



Exact ou pas, je refuserai tout billet qui serait annoté, que ce soit
par des "indignés" ou par d'autres imbéciles.
Parce que les billets de banque ne sont pas faits pour ça et que c'est
une action ridicule, parce que la monnaie ne m'appartient pas, parce que
je n'aime pas qu'on dégrade quelque chose qui fait partie du bien commun
et qui a coûté très cher à fabriquer.
De la même façon que je réprouve les "tags" sur les murs et les
bâtiments, qu'ils soient privés ou public.



Ttafé, c'est comme ceux qui mettent des posts inintéressant et hors sujet
partout quand ils ont leurs ragnagnas.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Alain Montfranc
Le #23601271
Dominique Gobeaut avait prétendu :

Les tags, c'est pas de l'art, c'est de la merde.




Les "a priori" c est aussi de la merde
dmkgbt
Le #23604391
Alain Montfranc
Dominique Gobeaut avait prétendu :

> Les tags, c'est pas de l'art, c'est de la merde.


Les "a priori" c est aussi de la merde



C'est pas un a priori : j'ai vu beaucoup de tags avant de décider que
c'est ... de la merde et pas de l'art.

--
"Quoique la justice soit un principe à portée universelle,
le juste apparait pouvoir varier en fonction de facteurs
culturels." Wikipedia
Alain Montfranc
Le #23604581
Dominique Gobeaut avait soumis l'idée :
Alain Montfranc
Dominique Gobeaut avait prétendu :

Les tags, c'est pas de l'art, c'est de la merde.




Les "a priori" c est aussi de la merde



C'est pas un a priori : j'ai vu beaucoup de tags avant de décider que
c'est ... de la merde et pas de l'art.



A priori vous n'etes pas tres selectif, car si beaucoup de tags sont au
meme niveau de non-art que la plupart des oevrs d'art moderne, il y a
quand même quelques perles.

Mais, bon, c'est vrai que les généralités c'est plus facile :-D
Publicité
Poster une réponse
Anonyme