Rideau

Le
bernard sur mail free
bonjour,
Je ne connais pas grand chose à la photo et je vois souvent

synchro 2° rideau

je suppose que c'est pour avoir une syncro avec le flash à des
vitesse superieure à 1/125°

sachant qu'il y a le diaphragme, le miroir, le 2° rideau,
qu'est-ce donc le 1° rideau et le 2° ?

merci à vous
bonsoir

--
Amicalement
Bernard F-93300
Aubervilliers
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Claude Ghislain
Le #1811826

synchro 2° rideau
je suppose que c'est pour avoir une syncro avec le flash à des vitesse
superieure à 1/125°


Ah que nenni...

Lorsque l'on mélange lumière ambiante et flash, que le sujet
photographié est en mouvement et que ce sujet possède une source
lumineuse, le deuxième rideau permet de rendre la scène plus
naturelle.

Exemple :

Tu photographies une personne qui court avec un flambeau dans la
pénombre. Cette personne se déplace parallèlement au plan du film ou
capteur, admettons de gauche à droite.

Flash premier rideau : l'éclair se donne en début d'expo, la personne
sera donc éclairée et figée par le flash à la gauche de l'image, puis
viendra la pose pour la lumière ambiante qui enregistrera la lumière
du flambeau. Résultat, la traînée lumineuse du flambeau précèdera la
personne, donnant l'impression qu'elle court à reculons...

Flash deuxième rideau : Ici l'obturateur s'ouvre et réalise l'expo
pour la lumière ambiante (la lumière du flambeau), à la fin de la
pose, le flash se déclenche figeant cette fois le coureur à la droite
de l'image, avec la traînée lumineuse derrière lui. Cette fois il
court bien dans le bon sens.

En ce qui me concerne et parce que je photographie beaucoup de
spectacle pyrotechnique au sol, le second rideau est indispensable, un
boîtier ne possédant pas cette fonction est directement exclu.
D'autres n'auront jamais l'usage de cette fonction.

--
Jean-Claude Ghislain
www.grimart.com

Saguenay
Le #1811823
"Jean-Claude Ghislain" news: f5p06e$jc0$

synchro 2° rideau
je suppose que c'est pour avoir une syncro avec le flash à des vitesse
superieure à 1/125°


Ah que nenni...

Lorsque l'on mélange lumière ambiante et flash, que le sujet
photographié est en mouvement et que ce sujet possède une source
lumineuse, le deuxième rideau permet de rendre la scène plus
naturelle.

Exemple :

Tu photographies une personne qui court avec un flambeau dans la
pénombre. Cette personne se déplace parallèlement au plan du film ou
capteur, admettons de gauche à droite.

Flash premier rideau : l'éclair se donne en début d'expo, la personne
sera donc éclairée et figée par le flash à la gauche de l'image, puis
viendra la pose pour la lumière ambiante qui enregistrera la lumière
du flambeau. Résultat, la traînée lumineuse du flambeau précèdera la
personne, donnant l'impression qu'elle court à reculons...

Flash deuxième rideau : Ici l'obturateur s'ouvre et réalise l'expo
pour la lumière ambiante (la lumière du flambeau), à la fin de la
pose, le flash se déclenche figeant cette fois le coureur à la droite
de l'image, avec la traînée lumineuse derrière lui. Cette fois il
court bien dans le bon sens.

En ce qui me concerne et parce que je photographie beaucoup de
spectacle pyrotechnique au sol, le second rideau est indispensable, un
boîtier ne possédant pas cette fonction est directement exclu.
D'autres n'auront jamais l'usage de cette fonction.

--
Jean-Claude Ghislain
www.grimart.com





Bon, mais alors pourquoi appelle-t-on ça "2e rideau"?
En d'autres termes, pourquoi est-ce que ça nécessite un 2e rideau? (Un vrai
second rideau physique?)
On ne pourrait pas appliquer la même technique au "1er rideau" en
déclenchant le flash à la fin de l'ouverture, et non au début?

mb


bernard sur mail free
Le #1811821

synchro 2° rideau
je suppose que c'est pour avoir une syncro avec le flash à des vitesse
superieure à 1/125°


Ah que nenni...

Lorsque l'on mélange lumière ambiante et flash, que le sujet
photographié est en mouvement et que ce sujet possède une source
lumineuse, le deuxième rideau permet de rendre la scène plus
naturelle.

Exemple :

Tu photographies une personne qui court avec un flambeau dans la
pénombre. Cette personne se déplace parallèlement au plan du film ou
capteur, admettons de gauche à droite.

Flash premier rideau : l'éclair se donne en début d'expo, la personne
sera donc éclairée et figée par le flash à la gauche de l'image, puis
viendra la pose pour la lumière ambiante qui enregistrera la lumière
du flambeau. Résultat, la traînée lumineuse du flambeau précèdera la
personne, donnant l'impression qu'elle court à reculons...

Flash deuxième rideau : Ici l'obturateur s'ouvre et réalise l'expo
pour la lumière ambiante (la lumière du flambeau), à la fin de la
pose, le flash se déclenche figeant cette fois le coureur à la droite
de l'image, avec la traînée lumineuse derrière lui. Cette fois il
court bien dans le bon sens.

En ce qui me concerne et parce que je photographie beaucoup de
spectacle pyrotechnique au sol, le second rideau est indispensable, un
boîtier ne possédant pas cette fonction est directement exclu.
D'autres n'auront jamais l'usage de cette fonction.



j'ai compris ce moment ou le rideau reste ouvert après le
flash pour enregistrer la scène avec sa couleur normale.

Sur un reflex argentique je vois le rideau qui se deplace
horizontalement

sur les vieux appareils qui n'ont pas de rideau ,effectivement
je me souviens de l'obturateur dont tu parles

Ce qui veut dire que les appereils de nos jours ont 1
obturateur et un rideau ?

Merci pour la réponse qui m'a ouvert les yeux






--
Amicalement
Bernard F-93300
Aubervilliers


Fernand WILKIN
Le #1811817
Bonjour Bernard,

Le rideau est en fait composé de... deux rideaux !
La plupart des fenêtres ont un rideau à gauche et un à droite et l'ensemble
est fermé au milieu. Ces rideaux n'occultent chacun qu'une demi fenêtre.
le rideau, pardon, les rideaux ! de l'appareil photo sont assez grands pour
occulter chacun complètement la fenêtre d'obturation mais un des deux est
tout à fait replié dans son coin et l'autre arrive jusqu'à ce côté là.
Le rideau "grand fermé" s'ouvre.
dans le cas d'une pose courte, le second rideau démarre rapidement pour ne
laisser qu'une fente ouverte, fente qui va balayer la surface sensible (ou
le capteur)
Dans le cas d'une pose longue, le premier rideau s'ouvre et à la fin de
l'exposition, le second rideau "démarre" et "court après" le premier. Il se
déplie donc à son tour complètement.
Ultérieurement, ils reprendront leur place de départ, mais ça... c'est une
autre histoire...
Seuls quelques rares appareils (Hasselblad) ont à la fois un obturateur
central et un obturateur à rideau, mais un seul sert pour la prise de vue.
Les appareils argentiques non reflex (compacts p.ex.) ont souvent un
obturateur central.

Amicalement

Fernand





"bernard sur mail free" 46801200$0$27152$

synchro 2° rideau
je suppose que c'est pour avoir une syncro avec le flash à des vitesse
superieure à 1/125°


Ah que nenni...

Lorsque l'on mélange lumière ambiante et flash, que le sujet
photographié est en mouvement et que ce sujet possède une source
lumineuse, le deuxième rideau permet de rendre la scène plus
naturelle.

Exemple :

Tu photographies une personne qui court avec un flambeau dans la
pénombre. Cette personne se déplace parallèlement au plan du film ou
capteur, admettons de gauche à droite.

Flash premier rideau : l'éclair se donne en début d'expo, la personne
sera donc éclairée et figée par le flash à la gauche de l'image, puis
viendra la pose pour la lumière ambiante qui enregistrera la lumière
du flambeau. Résultat, la traînée lumineuse du flambeau précèdera la
personne, donnant l'impression qu'elle court à reculons...

Flash deuxième rideau : Ici l'obturateur s'ouvre et réalise l'expo
pour la lumière ambiante (la lumière du flambeau), à la fin de la
pose, le flash se déclenche figeant cette fois le coureur à la droite
de l'image, avec la traînée lumineuse derrière lui. Cette fois il
court bien dans le bon sens.

En ce qui me concerne et parce que je photographie beaucoup de
spectacle pyrotechnique au sol, le second rideau est indispensable, un
boîtier ne possédant pas cette fonction est directement exclu.
D'autres n'auront jamais l'usage de cette fonction.



j'ai compris ce moment ou le rideau reste ouvert après le flash pour
enregistrer la scène avec sa couleur normale.

Sur un reflex argentique je vois le rideau qui se deplace horizontalement

sur les vieux appareils qui n'ont pas de rideau ,effectivement je me
souviens de l'obturateur dont tu parles

Ce qui veut dire que les appereils de nos jours ont 1 obturateur et un
rideau ?

Merci pour la réponse qui m'a ouvert les yeux






--
Amicalement
Bernard F-93300
Aubervilliers




ricco
Le #1811808
Bonjour Bernard,

Le rideau est en fait composé de... deux rideaux !
La plupart des fenêtres ont un rideau à gauche et un à droite et l'ensemble
est fermé au milieu. Ces rideaux n'occultent chacun qu'une demi fenê tre.
le rideau, pardon, les rideaux ! de l'appareil photo sont assez grands pour
occulter chacun complètement la fenêtre d'obturation mais un des de ux est
tout à fait replié dans son coin et l'autre arrive jusqu'à ce cô té là.
Le rideau "grand fermé" s'ouvre.
dans le cas d'une pose courte, le second rideau démarre rapidement po ur ne
laisser qu'une fente ouverte, fente qui va balayer la surface sensible (ou
le capteur)
Dans le cas d'une pose longue, le premier rideau s'ouvre et à la fin de
l'exposition, le second rideau "démarre" et "court après" le premie r. Il se
déplie donc à son tour complètement.
Ultérieurement, ils reprendront leur place de départ, mais ça... c'est une
autre histoire...
Seuls quelques rares appareils (Hasselblad) ont à la fois un obturat eur
central et un obturateur à rideau, mais un seul sert pour la prise de vue.
Les appareils argentiques non reflex (compacts p.ex.) ont souvent un
obturateur central.

Amicalement

Fernand





"bernard sur mail free" 46801200$0$27152$

synchro 2° rideau
je suppose que c'est pour avoir une syncro avec le flash à des vit esse
superieure à 1/125°
Ah que nenni...


Lorsque l'on mélange lumière ambiante et flash, que le sujet
photographié est en mouvement et que ce sujet possède une source
lumineuse, le deuxième rideau permet de rendre la scène plus
naturelle.

Exemple :

Tu photographies une personne qui court avec un flambeau dans la
pénombre. Cette personne se déplace parallèlement au plan du fi lm ou
capteur, admettons de gauche à droite.

Flash premier rideau : l'éclair se donne en début d'expo, la pers onne
sera donc éclairée et figée par le flash à la gauche de l'ima ge, puis
viendra la pose pour la lumière ambiante qui enregistrera la lumiè re
du flambeau. Résultat, la traînée lumineuse du flambeau précè dera la
personne, donnant l'impression qu'elle court à reculons...

Flash deuxième rideau : Ici l'obturateur s'ouvre et réalise l'exp o
pour la lumière ambiante (la lumière du flambeau), à la fin de la
pose, le flash se déclenche figeant cette fois le coureur à la dr oite
de l'image, avec la traînée lumineuse derrière lui. Cette fois il
court bien dans le bon sens.

En ce qui me concerne et parce que je photographie beaucoup de
spectacle pyrotechnique au sol, le second rideau est indispensable, u n
boîtier ne possédant pas cette fonction est directement exclu.
D'autres n'auront jamais l'usage de cette fonction.

j'ai compris ce moment ou le rideau reste ouvert après le flash pour

enregistrer la scène avec sa couleur normale.

Sur un reflex argentique je vois le rideau qui se deplace horizontalem ent

sur les vieux appareils qui n'ont pas de rideau ,effectivement je me
souviens de l'obturateur dont tu parles

Ce qui veut dire que les appereils de nos jours ont 1 obturateur et un
rideau ?

Merci pour la réponse qui m'a ouvert les yeux




un obturateur central ne depasse pas le 1/500 de sec, et coute moins
cher, c'est surtout pour ca

--
ricco













Olivier B.
Le #1811798
On Mon, 25 Jun 2007 22:13:41 +0200, "Fernand WILKIN"
wrote:

Bonjour Bernard,

Le rideau est en fait composé de... deux rideaux !


http://olivier.2a.free.fr/photo/materiel/eos650/index.htm

on en voit un demonté en bas

La plupart des fenêtres ont un rideau à gauche et un à droite et l'ensemble
est fermé au milieu.
?

Ces rideaux n'occultent chacun qu'une demi fenêtre.
?

le rideau, pardon, les rideaux ! de l'appareil photo sont assez grands pour
occulter chacun complètement la fenêtre d'obturation mais un des deux est
tout à fait replié dans son coin et l'autre arrive jusqu'à ce côté là.


les 2 rideaux sont articules de la meme maniere et peuvent obturer
totalement ou disparaitres, les lames se superposent alors en se
"parkant" dans un logement au dessus ou au dessou de la fenetre. Au
repos le premier rideau obture, un ressort tendu le retractant des la
commande de l'electro-aimant ce qui laisse passer la lumiere, le 2eme
rideau est retracté au repos et son ressort le deploie pour obturerdes
la commande de l'electro-aimant

Le rideau "grand fermé" s'ouvre.
dans le cas d'une pose courte, le second rideau démarre rapidement pour ne
laisser qu'une fente ouverte, fente qui va balayer la surface sensible (ou
le capteur)
Dans le cas d'une pose longue, le premier rideau s'ouvre et à la fin de
l'exposition, le second rideau "démarre" et "court après" le premier. Il se
déplie donc à son tour complètement.


il y a un delta entre le lachement du premier et le lachement du
second par les electro-aimants, sur les vitesses rapides il y a
effectivement une dynamique mecanique, un volet suit l'autre

Ultérieurement, ils reprendront leur place de départ, mais ça... c'est une
autre histoire...


un petit moteur ramene les volet à leur place en bandeant les ressorts
qui vont propulser les rideaux lors de la commande, un excess de
curiosité m'a vallu de me faire coincer le doigt lors de la remise en
place, on apprend à ses depends...


--
http://olivier.2a.free.fr/
pas de turlututu. apres l'@robase

Jean-Claude Ghislain
Le #1811788

Bon, mais alors pourquoi appelle-t-on ça "2e rideau"?
En d'autres termes, pourquoi est-ce que ça nécessite un 2e rideau? (Un
vrai second rideau physique?)


Oui, il y a deux rideaux séparés. Un premier qui se rétracte au
déclenchement, et un deuxième qui se ferme en suivant le premier.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Obturateur_%C3%A0_plan_focal


--
Jean-Claude Ghislain
www.grimart.com

bernard sur mail free
Le #1811772
On Mon, 25 Jun 2007 22:13:41 +0200, "Fernand WILKIN"
wrote:

Bonjour Bernard,

Le rideau est en fait composé de... deux rideaux !


http://olivier.2a.free.fr/photo/materiel/eos650/index.htm

on en voit un demonté en bas

La plupart des fenêtres ont un rideau à gauche et un à droite et l'ensemble
est fermé au milieu.
?

Ces rideaux n'occultent chacun qu'une demi fenêtre.
?

le rideau, pardon, les rideaux ! de l'appareil photo sont assez grands pour
occulter chacun complètement la fenêtre d'obturation mais un des deux est
tout à fait replié dans son coin et l'autre arrive jusqu'à ce côté là.


les 2 rideaux sont articules de la meme maniere et peuvent obturer
totalement ou disparaitres, les lames se superposent alors en se
"parkant" dans un logement au dessus ou au dessou de la fenetre. Au
repos le premier rideau obture, un ressort tendu le retractant des la
commande de l'electro-aimant ce qui laisse passer la lumiere, le 2eme
rideau est retracté au repos et son ressort le deploie pour obturerdes
la commande de l'electro-aimant

Le rideau "grand fermé" s'ouvre.
dans le cas d'une pose courte, le second rideau démarre rapidement pour ne
laisser qu'une fente ouverte, fente qui va balayer la surface sensible (ou
le capteur)
Dans le cas d'une pose longue, le premier rideau s'ouvre et à la fin de
l'exposition, le second rideau "démarre" et "court après" le premier. Il se
déplie donc à son tour complètement.


il y a un delta entre le lachement du premier et le lachement du
second par les electro-aimants, sur les vitesses rapides il y a
effectivement une dynamique mecanique, un volet suit l'autre

Ultérieurement, ils reprendront leur place de départ, mais ça... c'est une
autre histoire...


un petit moteur ramene les volet à leur place en bandeant les ressorts
qui vont propulser les rideaux lors de la commande, un excess de
curiosité m'a vallu de me faire coincer le doigt lors de la remise en
place, on apprend à ses depends...






avant photo

sujet
____________________
IxxxxxxxxI I
IxxxxxxxxI I
IxxxxxxxxI I
____________________


<-------------------
au declenchement
____________________
IxxxxxxxxI
sujet IxxxxxxxxI
IxxxxxxxxI
____________________


après photo

------------------->
sujet
________________________
IxxxxxxxxI I
IxxxxxxxxI I
IxxxxxxxxI I
________________________



Je pensais avant les explications que le rideau était comme
cela(au dessus)

maintenant :

avant

<--------------------------


sujet
__________________________________
IxxxxxxxxI IxxxxxxxxI
IxxxxxxxxI IxxxxxxxxI
IxxxxxxxxI IxxxxxxxxI
__________________________________



<------------------------------
pendant
____________________
I IxxxxxxxxI
I Sujet IxxxxxxxxI
I IxxxxxxxxI
____________________



A la fin de la prise de l'image

Sujet
__________
IxxxxxxxxI
IxxxxxxxxI
IxxxxxxxxI
__________



Pour le retour apparament c'est une autre cinetique

---------------> ????????

Sujet
__________
IxxxxxxxxI
IxxxxxxxxI
IxxxxxxxxI
__________



après les explications le rideau doit etre comme cela mais la
partie droite independante de la partie gauche alors que je
pensais qu'elles étaient solidaires type un rectangle decoupée
dans une lanière mobile




--
Amicalement
Bernard F-93300
Aubervilliers


Olivier B.
Le #1811764
On Tue, 26 Jun 2007 09:45:58 +0200, bernard sur mail free


après les explications le rideau doit etre comme cela mais la
partie droite independante de la partie gauche alors que je
pensais qu'elles étaient solidaires type un rectangle decoupée
dans une lanière mobile


je n'ai guere vu de rideaux mais ils etaient tous à fonctionnement
*vertical*, je pense que c'est pour la simple raison qu'il y a moins
de distance à parcourir, et dans ce cas les lames sont horizontales.

si 'jai le temps je fais un petit dessin du fonctionnement de mon
obturateur canon

--
http://olivier.2a.free.fr/
pas de turlututu. apres l'@robase

Jean_
Le #1811754
Saguenay nous dit :

Bon, mais alors pourquoi appelle-t-on ça "2e rideau"?


Dans un obturateur "à rideaux", le début de la pose correspond à la fin
d'ouverture du 1er rideau et la fin de la pose correspond au début de
fermeture du 2ème rideau.

Comme l'a très bien expliqué JCG, ce qui fait la différence c'est l'éclair
du flash au début ou à la fin de la pose.

Lorsque l'obturateur n'a pas de rideau, on continue à employer l'analogie
au fonctionnement d'un reflex et donc on continue à parler de rideaux.

--
Jean.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme