Que sait-on du "supercalculateur boulevard Mortier" ?

Le
Francois Grieu
Cet article du Monde
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/07/04/revelations-sur-le-big-brother-francais_3441973_3224.html
fait état d' "Un supercalculateur boulevard Mortier" révélé (en 2010?)
par le directeur technique de la DGSE:

Bernard Barbier a alors parlé du "développement d'un calculateur
à base de FPGA" (des circuits logiques programmables), qui est
"probablement le plus gros centre informatique d'Europe après
les Anglais", capable de gérer des dizaines de pétaoctets de données,
– c'est-à-dire des dizaines de millions de gigaoctets. La chaleur
dégagée par les ordinateurs suffit à chauffer les bâtiments de
la DGSE

La référence à "un calculateur à base de FPGA" est mystérieuse:
pour moi l'usage le plus probable de ces circuits logiques pour
du renseignement, c'est casser des mots de passe, ou éventuellement
d'autres clés cryptographiques; je ne vois guère de rapport plausible
avec un supercalculateur pour exploiter une énorme base de métadonnées.

Est-ce que quelqu'un a une explication cohérente et étayée ?

François Grieu
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Francois Grieu
Le #25525732
PS: Google m'a trouvé ce bon article
http://www.spyworld-actu.com/spip.php?article13389
qui tend à corroborer que ces FPGA, c'est pour des attaques crypto

De manière à pouvoir déchiffrer les communications, des matériels
spécifiques sont utilisés, comme par exemple des FPGA ou des ASICS
spécifiques, ce qui permet un accroissement de puissance considérable
par rapport à des processeurs généralistes.

François Grieu
Publicité
Poster une réponse
Anonyme