Quel sanction pénale pour une branlée ?

Le
jean
Bonjour,

C'est une question théorique, on l'aura compris, la violence étant
mauvaise conseillère.

Supposons qu'un internaute particulièrement détraqué, un malade mental
particulièrement dépravé, doublé d'un alcoolique de la pire espèce, bref
un pauvre type bon à interner, ne cesse depuis des années de s'amuser
sur les forums de discussion à s'en prendre à plusieurs personnes, les
traitant de tous les noms, ne cessant de les agresser verbalement, s'en
prenant à leurs proches parents, même décédés, ou à leurs amis, publiant
des photos nécrophiles, parlant à gerber à une ou plusieurs internautes
de leur supposée ménopause, jouissant haineusement de parler de la vie
privée d'autrui, j'en passe et j'en oublie, supposons donc que cet
individu malsain se prenne un jour devant chez lui entre chien et loup
une dégelée qui le laisse sur le carreau.

Je voudrais savoir ce que risquerait d'un point de vue pénal la personne
qui, lassée par ce comportement, qui dure, je le répète, depuis des
années, devrait comparaître en justice pour avoir mis de la sorte un
terme aux agissement du malade mental dont il est question au paragraphe
précédent.

On supposera ici que les dégats physiques causés à ce détraqué ont été
particulièrement sévères, au point de lui avoir définitivement ôté toute
envie de faire le con sur internet. Mais, si certains de ses os ont pu
être brisés avec un éventuel instrument contondant, en aucun cas sa vie
n'a été en danger.

On supposera aussi que la personne auteur de cette branlée mémorable a
déjà déposé plainte en justice pour faire cesser le trouble à l'ordre
public causé par le dépravé. Mais que la justice, pour une raison ou
pour une autre, a classé l'affaire ou prend tout son temps.

Merci d'avance pour vos réponses.

Jean Bombeurt

PS : toute ressemblance avec un internaute correspondant au profil de
celui qui, pour la démonstration présente, a reçu une dégelée, ne serait
que fortuite. Je le répète, ceci n'est qu'une hypothèse d'école.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 32
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
SansNom
Le #16006581
Jean Bombeurt a écrit :
Bonjour,

C'est une question théorique, on l'aura compris, la violence étant
mauvaise conseillère.

Supposons qu'un internaute particulièrement détraqué, un malade mental
particulièrement dépravé, doublé d'un alcoolique de la pire espèce, bref
un pauvre type bon à interner, ne cesse depuis des années de s'amuser
sur les forums de discussion à s'en prendre à plusieurs personnes, les
traitant de tous les noms, ne cessant de les agresser verbalement, s'en
prenant à leurs proches parents, même décédés, ou à leurs amis, publiant
des photos nécrophiles, parlant à gerber à une ou plusieurs internautes
de leur supposée ménopause, jouissant haineusement de parler de la vie
privée d'autrui, j'en passe et j'en oublie, supposons donc que cet
individu malsain se prenne un jour devant chez lui entre chien et loup
une dégelée qui le laisse sur le carreau.

Je voudrais savoir ce que risquerait d'un point de vue pénal la personne
qui, lassée par ce comportement, qui dure, je le répète, depuis des
années, devrait comparaître en justice pour avoir mis de la sorte un
terme aux agissement du malade mental dont il est question au paragraphe
précédent.

On supposera ici que les dégats physiques causés à ce détraqué ont été
particulièrement sévères, au point de lui avoir définitivement ôté toute
envie de faire le con sur internet. Mais, si certains de ses os ont pu
être brisés avec un éventuel instrument contondant, en aucun cas sa vie
n'a été en danger.

On supposera aussi que la personne auteur de cette branlée mémorable a
déjà déposé plainte en justice pour faire cesser le trouble à l'ordre
public causé par le dépravé. Mais que la justice, pour une raison ou
pour une autre, a classé l'affaire ou prend tout son temps.

Merci d'avance pour vos réponses.






Jean Bombeurt



Un coup de rouge pour pousser le post?




PS : toute ressemblance avec un internaute correspondant au profil de
celui qui, pour la démonstration présente, a reçu une dégelée, ne serait
que fortuite. Je le répète, ceci n'est qu'une hypothèse d'école.



jean
Le #16006561
SansNom <""gnu"@(SansNom)"> wrote:

> Jean Bombeurt

Un coup de rouge pour pousser le post?



Plutôt un pousse café et ensuite l'addition. :-)
François Fuchs
Le #16006461
"Jean Bombeurt" 1ig2jig.1kkrkzk1h88t7kN%

C'est une question théorique, on l'aura compris, la violence étant
mauvaise conseillère.



/Snip le délire égocentrico-paranoïoaque à la limite du justiciable.

Merci d'avance pour vos réponses.



Ce qui vous tient de cerveau est une cafetière en surchauffe gravement
entartrée et ça, ça ne procède pas de la théorie.

D'autres questions ?

fu2
Sylvain
Le #16006451
"Jean Bombeurt" news:1ig2jig.1kkrkzk1h88t7kN%
Bonjour,

C'est une question théorique, on l'aura compris, la violence étant
mauvaise conseillère.

Supposons qu'un internaute particulièrement détraqué, un malade mental
particulièrement dépravé, doublé d'un alcoolique de la pire espèce, bref
un pauvre type bon à interner, ne cesse depuis des années de s'amuser
sur les forums de discussion à s'en prendre à plusieurs personnes, les
traitant de tous les noms, ne cessant de les agresser verbalement, s'en
prenant à leurs proches parents, même décédés, ou à leurs amis, publiant
des photos nécrophiles, parlant à gerber à une ou plusieurs internautes
de leur supposée ménopause, jouissant haineusement de parler de la vie
privée d'autrui, j'en passe et j'en oublie, supposons donc que cet
individu malsain se prenne un jour devant chez lui entre chien et loup
une dégelée qui le laisse sur le carreau.

Je voudrais savoir ce que risquerait d'un point de vue pénal la personne
qui, lassée par ce comportement, qui dure, je le répète, depuis des
années, devrait comparaître en justice pour avoir mis de la sorte un
terme aux agissement du malade mental dont il est question au paragraphe
précédent.

On supposera ici que les dégats physiques causés à ce détraqué ont été
particulièrement sévères, au point de lui avoir définitivement ôté toute
envie de faire le con sur internet. Mais, si certains de ses os ont pu
être brisés avec un éventuel instrument contondant, en aucun cas sa vie
n'a été en danger.

On supposera aussi que la personne auteur de cette branlée mémorable a
déjà déposé plainte en justice pour faire cesser le trouble à l'ordre
public causé par le dépravé. Mais que la justice, pour une raison ou
pour une autre, a classé l'affaire ou prend tout son temps.

Merci d'avance pour vos réponses.

Jean Bombeurt

PS : toute ressemblance avec un internaute correspondant au profil de
celui qui, pour la démonstration présente, a reçu une dégelée, ne serait
que fortuite. Je le répète, ceci n'est qu'une hypothèse d'école.




Je ne vois pas l'intérêt d'attaquer physiquement ce détraqué, il y a
possibilité de recourrir auprés de la justice pour ses agissements.
jean
Le #16006441
François Fuchs
> C'est une question théorique, on l'aura compris, la violence étant
> mauvaise conseillère.

/Snip le délire égocentrico-paranoïoaque à la limite du justiciable.

> Merci d'avance pour vos réponses.

Ce qui vous tient de cerveau est une cafetière en surchauffe gravement
entartrée et ça, ça ne procède pas de la théorie.




D'autres questions ?



Oui, j'en ai même trois :

- Quel rapport a votre "brillante" (sic) loghorrée avec le droit pénal
et la question posée ? Visiblement aucune, et je le regrette.

- Ensuite : que préconisez vous pour faire cesser les agissements d'un
détraqué mental, poivrot, haineux, mythomane, violent et suffisamment
dégénéré pour s'amuser à pisser sur les morts en s'en prenant à la
mémoire de personnes décédées et en publiant des photos de cadavres
féminins ? Lequel malheureux dégénéré est aussi un branleur visiblement
à la charge de ses parents ou de la société puisqu'il poste un peu
partout dans les forums de discussions ses imbécilités, à n'importe
quelle heure du jour et de la nuit, sur des sujets qui ne le concernent
aucunement. Ceci juste pour montrer qu'il existe un peu en agressant
tous ceux dont il est hélas persuadé qu'ils sont ses ennemis
(franchement, qui considèrerait avoir comme ennemi un pauvre type comme
ça ?) et qu'il a une mission sur internet (laquelle ? On l'ignore, et
lui même ne doit pas le savoir, le malheureux, avec tout ce beau merdier
qui lui tient lieu de cerveau).

- Enfin et surtout (j'aimerais bien avoir votre avis sur celle là) :
pensez-vous qu'il faille prévenir par téléphone ou par courrier la
famille d'un tel individu, avec des exemples choisis de sa prose
habituelle, afin bien sûr qu'elle le fasse soigner d'urgence dans un
hôpital psychiatrique ? Comme vous le voyez, cette question a un but
profondément humanitaire.

Merci et bonne soirée.

Jean Bombeurt
jean
Le #16006431
Sylvain
Je ne vois pas l'intérêt d'attaquer physiquement ce détraqué, il y a
possibilité de recourrir auprés de la justice pour ses agissements.



Oui, de prime abord je suis tout à fait d'accord avec vous et votre
réponse est parfaitement réfléchie.

Mais si la justice, déjà informée des faits, suite à des mains courantes
ou à des plaintes, ne fait rien ou prend son temps, que faut-il faire
pour faire cesser les agissements d'un tel sinistre personnage ? La
violence, si elle est heureusement répréhensible, peut hélas s'avérer
être un réponse tout à fait pertinente à ce genre de chose, quoique je
sois le premier à le regretter. Il existe malheureusement des invidus
qui ne comprennent que ce langage. Avouez que courir le risque de se
prendre une autre sévère correction si l'on continue à faire chier son
prochain est quelque chose qu'on ne voit pas souvent. Et c'est aussi
bien comme ça.
Sylvain
Le #16006421
"Jean Bombeurt" news:1ig2ru2.xodk1s1tls1afN%
Sylvain
Je ne vois pas l'intérêt d'attaquer physiquement ce détraqué, il y a
possibilité de recourrir auprés de la justice pour ses agissements.



Oui, de prime abord je suis tout à fait d'accord avec vous et votre
réponse est parfaitement réfléchie.

Mais si la justice, déjà informée des faits, suite à des mains courantes
ou à des plaintes, ne fait rien ou prend son temps, que faut-il faire
pour faire cesser les agissements d'un tel sinistre personnage ? La
violence, si elle est heureusement répréhensible, peut hélas s'avérer
être un réponse tout à fait pertinente à ce genre de chose, quoique je
sois le premier à le regretter. Il existe malheureusement des invidus
qui ne comprennent que ce langage. Avouez que courir le risque de se
prendre une autre sévère correction si l'on continue à faire chier son
prochain est quelque chose qu'on ne voit pas souvent. Et c'est aussi
bien comme ça.



En fait, vous vous renseignez avant, pour pouvoir aller lui péter la gueule

Vous devriez vous renseigner au tribunal la plus proche, "bonjour, Monsieur
le juge, je voudrais péter la gueule à ....., combien ça va me coûter ?
merci "
NM
Le #16006411
hello Sylvain you wrote

"Jean Bombeurt" news:1ig2ru2.xodk1s1tls1afN%
Sylvain
Je ne vois pas l'intérêt d'attaquer physiquement ce détraqué, il y a
possibilité de recourrir auprés de la justice pour ses agissements.



Oui, de prime abord je suis tout à fait d'accord avec vous et votre
réponse est parfaitement réfléchie.

Mais si la justice, déjà informée des faits, suite à des mains
courantes ou à des plaintes, ne fait rien ou prend son temps, que
faut-il faire pour faire cesser les agissements d'un tel sinistre
personnage ? La violence, si elle est heureusement répréhensible,
peut hélas s'avérer être un réponse tout à fait pertinente à ce
genre de chose, quoique je sois le premier à le regretter. Il existe
malheureusement des invidus qui ne comprennent que ce langage.
Avouez que courir le risque de se prendre une autre sévère
correction si l'on continue à faire chier son prochain est quelque
chose qu'on ne voit pas souvent. Et c'est aussi bien comme ça.



En fait, vous vous renseignez avant, pour pouvoir aller lui péter la
gueule



Bein, il y a des fois ou il n'y a pas trop d'autres solutions ...
--
NM
Ascadix
Le #16006401
Le 27/04/2008 18:57, Jean Bombeurt a écrit :
Bonjour,

C'est une question théorique, on l'aura compris, la violence étant
mauvaise conseillère.

Supposons qu'un internaute particulièrement détraqué, un malade mental
particulièrement dépravé, doublé d'un alcoolique de la pire espèce, bref
un pauvre type bon à interner, ne cesse depuis des années de s'amuser
sur les forums de discussion à s'en prendre à plusieurs personnes, les
traitant de tous les noms, ne cessant de les agresser verbalement, s'en
prenant à leurs proches parents, même décédés, ou à leurs amis, publiant
des photos nécrophiles, parlant à gerber à une ou plusieurs internautes
de leur supposée ménopause, jouissant haineusement de parler de la vie
privée d'autrui, j'en passe et j'en oublie, supposons donc que cet
individu malsain se prenne un jour devant chez lui entre chien et loup
une dégelée qui le laisse sur le carreau.

Je voudrais savoir ce que risquerait d'un point de vue pénal la personne
qui, lassée par ce comportement, qui dure, je le répète, depuis des
années, devrait comparaître en justice pour avoir mis de la sorte un
terme aux agissement du malade mental dont il est question au paragraphe
précédent.

On supposera ici que les dégats physiques causés à ce détraqué ont été
particulièrement sévères, au point de lui avoir définitivement ôté toute
envie de faire le con sur internet. Mais, si certains de ses os ont pu
être brisés avec un éventuel instrument contondant, en aucun cas sa vie
n'a été en danger.



Pas en danger ... ça va être dur à prouver ...

On supposera aussi que la personne auteur de cette branlée mémorable a
déjà déposé plainte en justice pour faire cesser le trouble à l'ordre
public causé par le dépravé. Mais que la justice, pour une raison ou
pour une autre, a classé l'affaire ou prend tout son temps.

Merci d'avance pour vos réponses.

Jean Bombeurt

PS : toute ressemblance avec un internaute correspondant au profil de
celui qui, pour la démonstration présente, a reçu une dégelée, ne serait
que fortuite. Je le répète, ceci n'est qu'une hypothèse d'école.



Tu risque un max, vu qu'en plus tu l'annonce, il y aura préméditation,
quand au fait que la justice dument informée n'aie pas agit contre le
parasite avant, te "poussant" par la même à l'extrémité pour laquelle tu
va comparaitre, ce n'est en rien une cause "amoindrissante", ça risque
même d'aggraver la note car "La Justice" déteste qu'on lui fasse
remarqué ses erreurs, atermoiements, délires, errements, etc ... et tout
acte/parole/écrit dans ce sens semble entrainer de très gros risques de
maximisation de la sanction.


--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
François Fuchs
Le #16006381
"Jean Bombeurt" 1ig2qrl.arfqi6s0iq0nN%


- Quel rapport a votre "brillante" (sic) loghorrée avec le droit pénal
et la question posée ? Visiblement aucune, et je le regrette.



Aucun. Ce qui explique le fu2 que j'avais placé et que vous avez contourné.

- Ensuite : que préconisez vous pour faire cesser les agissements d'un
détraqué mental, poivrot, haineux, mythomane, violent et suffisamment
dégénéré pour s'amuser à pisser sur les morts en s'en prenant à la
mémoire de personnes décédées et en publiant des photos de cadavres
féminins ?



A votre place, </ntk> je porterais plainte <ntk>. Un tel malade doit se voir
de loin et la justice n'aura aucun scrupule à lui régler son compte comme il
le mérite.

Lequel malheureux dégénéré est aussi un branleur visiblement
à la charge de ses parents ou de la société



Ah ça, à part comme vous dites ou rentier, je ne vois pas de quoi il
pourrait vivre s'il passe tout son temps sur usenet à étaler sa vie et sa
psychose.


... agressant
tous ceux dont il est hélas persuadé qu'ils sont ses ennemis
(franchement, qui considèrerait avoir comme ennemi un pauvre type comme
ça ?)



Hum, c'est pas pour vous vexer, mais il y a truc qui cloche gros comme ÇA
dans votre phrase :))


et qu'il a une mission sur internet (laquelle ? On l'ignore, et
lui même ne doit pas le savoir, le malheureux, avec tout ce beau merdier
qui lui tient lieu de cerveau).



Bah, y en a bien qui se sont fixés pour mission de faire régner l'ordre par
</ntk> la terreur judiciaire <ntk>. Vous c'est pas par les menaces de
violence à peine voilées. Peut-être que le malade dont vous parlez ne
s'exprime tout simplement pas dans la même réalité que la votre. Je
n'aimerais pas être dans sa tête.

D'ailleurs, si la justice semble si peu pressée de le condamner, c'est peut
être que le plaignant n'est pas non plus dans la même réalité que la
justice.

En fait, il y a vous, le plaignant (votre anonymat cache si peu votre
implication dans l'affaire) contre la justice et l'autre taré.

Visiblement, comme vous semblez quelqu'un d'équilibré, il y a quelque chose
qui cloche dans la justice de votre pays. Un malade comme le décrivez ne
devrait pas pouvoir nuire dans une société instruite et culturelle comme la
notre et laisser vos plaintes sans suites.

Nous vivons dans une société de grands malades et je crois que vous avez mis
le doigt pile poile où sa fait mal.


- Enfin et surtout (j'aimerais bien avoir votre avis sur celle là) :
pensez-vous qu'il faille prévenir par téléphone ou par courrier la
famille d'un tel individu,



Vous auriez sans doute fait fureur en 1942.


avec des exemples choisis de sa prose
habituelle, afin bien sûr qu'elle le fasse soigner d'urgence dans un
hôpital psychiatrique ? Comme vous le voyez, cette question a un but
profondément humanitaire.



Je vois oui, grâce vous soit rendue.

Mais bon, mon petit doigt me dit qu'entre 1940 et 1944 il vallait mieux ne
pas vous avoir pour voisin, surtout si on était maqué avec une belle nana,
qu'on était riche et beau.


Merci et bonne soirée.

Jean Bombeurt



Et dans la vraie vie, vous êtes ?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme