Un scénario pour TF1

Le
H Paoli
Une fillette appelle la police à l'aide pour ranger sa chambre
BERLIN (Reuters) - Une petite Allemande de neuf ans, contrariée par le fait
de devoir ranger sa chambre, a supplié les passants d'appeler la police à
son secours.
Des habitants de la ville de Brunswick, dans le centre de l'Allemagne, ont
aperçu la fillette en larmes à sa fenêtre, avec un écriteau "Au secours!
Appelez la police s'il vous plaît!", un petit garçon à ses côtés.

Rapidement alertées, les autorités sont intervenues pour découvrir que
l'enfant s'était disputée avec sa mère et avait enrôlé son petit frère pour
attirer l'attention.

"La chambre ressemblait à un champ de bataille", a déclaré lundi un
porte-parole de la police. "Les policiers ont demandé à la fillette de
ranger sa chambre. Quand ils sont revenus deux heures plus tard pour
vérifier, tout était en ordre et la maman et sa fille réconciliées"
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
idiosyncrazy
Le #10580401
"H Paoli" C278ADBF.6DB43%
Une fillette appelle la police à l'aide pour ranger sa chambre
BERLIN (Reuters) - Une petite Allemande de neuf ans, contrariée par le fait
de devoir ranger sa chambre, a supplié les passants d'appeler la police à
son secours.
Des habitants de la ville de Brunswick, dans le centre de l'Allemagne, ont
aperçu la fillette en larmes à sa fenêtre, avec un écriteau "Au secours!
Appelez la police s'il vous plaît!", un petit garçon à ses côtés.

Rapidement alertées, les autorités sont intervenues pour découvrir que
l'enfant s'était disputée avec sa mère et avait enrôlé son petit frère pour
attirer l'attention.

"La chambre ressemblait à un champ de bataille", a déclaré lundi un
porte-parole de la police. "Les policiers ont demandé à la fillette de
ranger sa chambre. Quand ils sont revenus deux heures plus tard pour
vérifier, tout était en ordre et la maman et sa fille réconciliées..."








"La chambre ressemblait à un champ de bataille"


C'est bô, on croirait du Victor Hugo...
La suite est presque du même tonneau :

"Quand ils sont revenus [...] plus tard pour vérifier,
tout était [revenu] en ordre
et la m[ère] et sa fille [étaient] réconciliées..."
[insolite, hein ? de quoi se tordre !]
Publicité
Poster une réponse
Anonyme