Securite des echanges electroniques avec Expert comptable

Le
Eric Guirbal
Bonjour,

Un expert comptable, en principe, doit garantir la confidentialité la plus
totale à ses clients. Aussi, lorsqu'un expert comptable demande à un client
de lui envoyer son grand livre par courrier électronique sans recourir à
une méthode de chiffrement, n'y a t-il pas faute ?

Merci.

--
Eric
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Albert ARIBAUD
Le #18678601
Le Sun, 15 Feb 2009 10:26:12 +0100, Eric Guirbal a écrit :

Bonjour,

Un expert comptable, en principe, doit garantir la confidentialité la
plus totale à ses clients. Aussi, lorsqu'un expert comptable demande à
un client de lui envoyer son grand livre par courrier électronique sans
recourir à une méthode de chiffrement, n'y a t-il pas faute ?



Juridiquement, un courrier électronique entre personnes privées (par
opposition aux courriers publicitaires et autres) est considéré comme
confidentiel en tant que correspondance privée : son interception, sa
divulgation, sa destruction sont prohibées. Si l'usage hors Internet (je
ne connais pas les pratiques des EC) inclut l'envoi par courRier ou par
courSier, alors l'e-mail n'est pas, en soi, moins sûr.

Amicalement,
--
Albert.
none
Le #18677961
Albert ARIBAUD a écrit :
Le Sun, 15 Feb 2009 10:26:12 +0100, Eric Guirbal a écrit :

Bonjour,

Un expert comptable, en principe, doit garantir la confidentialité la
plus totale à ses clients. Aussi, lorsqu'un expert comptable demande à
un client de lui envoyer son grand livre par courrier électronique sans
recourir à une méthode de chiffrement, n'y a t-il pas faute ?



Juridiquement, un courrier électronique entre personnes privées (par
opposition aux courriers publicitaires et autres) est considéré comme
confidentiel en tant que correspondance privée : son interception, sa
divulgation, sa destruction sont prohibées. Si l'usage hors Internet (je
ne connais pas les pratiques des EC) inclut l'envoi par courRier ou par
courSier, alors l'e-mail n'est pas, en soi, moins sûr.

Amicalement,



hello

Le coursier ou l'envoi par courrier nécessite de mettre le courrier dans
une enveloppe, pour ce qu'il en est des échanges électroniques, sauf
mesures spécifiques, tous les échanges transitent en clairs...

Donc, il ne reste plus qu'à 'sniffer' le routeur du comptable et j'ai
les livres de ses clients ...

Si ce n'est pas encore une faute, ce n'est pas sérieux....
Sam Soule
Le #18677951
Bonjour,

Eric Guirbal news:4997dfb5$0$28670$

| Bonjour,

| Un expert comptable, en principe, doit garantir la confidentialité la plus
| totale à ses clients. Aussi, lorsqu'un expert comptable demande à un client
| de lui envoyer son grand livre par courrier électronique sans recourir à
| une méthode de chiffrement, n'y a t-il pas faute ?

Techniquemnet l'envoi en pièce jointe est "chiffré" en base 64 par votre
logiciel... ça ne suffit pas à protèger les trucs inavouables qu'il y a,
apparemment, dans votre grand livre ?

Au fait, savez-vous que la _seule méthode absolument 111% "sécure" de
chiffrement_ est la méthode du "masque jetable" relativement contraignante ?

Je ne suis pas certain que votre expert compable soit prêt à se faire chier
avec ça pour protèger vos hypothétiques turpitudes.

Sur un plan plus juridique, si votre expert ne le fait pas c'est que _rien
ne lui impose_ de le faire !

Bonne journée.

--
Sam Soule
Le #18677941
Bonjour,

Albert ARIBAUD news:4997e856$0$18849$



| Juridiquement, un courrier électronique entre personnes privées (par
| opposition aux courriers publicitaires et autres) est considéré comme
| confidentiel en tant que correspondance privée : son interception, sa
| divulgation, sa destruction sont prohibées.
| Si l'usage hors Internet (je ne connais pas les pratiques des EC) inclut
| l'envoi par courRier ou par courSier, alors l'e-mail n'est pas, en soi,
| moins sûr.

D'autant que si le "grand livre" contient des machins inavouables ( que
j'espère pour lui à caractère provisoire ) il vaut mieux, dans tous les
cas, le porter soi-même dans une malette "piégée" et attachée par des
chaines au poignet ( gauche si l'on est droitier au cas où :-)) ).

Ou s'arranger pour qu'il n'y ait pas de machins inavouables mais les trucs
les plus simples on n'y pense jamais.

Bonne journée.

--
Albert ARIBAUD
Le #18677921
Le Sun, 15 Feb 2009 12:11:00 +0100, Sam Soule a écrit :

D'autant que si le "grand livre" contient des machins inavouables ( que
j'espère pour lui à caractère provisoire )



L'obligation de confidentialité d'un expert-comptable n'a pas pour but de
protéger des machins inavouables, pas davantage que la protection des
correspondances privées n'a pour but de protéger des courriers
inavouables.

Amicalement,
--
Albert.
Albert ARIBAUD
Le #18677911
Le Sun, 15 Feb 2009 12:09:25 +0100, none a écrit :

Albert ARIBAUD a écrit :
Le Sun, 15 Feb 2009 10:26:12 +0100, Eric Guirbal a écrit :

Bonjour,

Un expert comptable, en principe, doit garantir la confidentialité la
plus totale à ses clients. Aussi, lorsqu'un expert comptable demande à
un client de lui envoyer son grand livre par courrier électronique
sans recourir à une méthode de chiffrement, n'y a t-il pas faute ?



Juridiquement, un courrier électronique entre personnes privées (par
opposition aux courriers publicitaires et autres) est considéré comme
confidentiel en tant que correspondance privée : son interception, sa
divulgation, sa destruction sont prohibées. Si l'usage hors Internet
(je ne connais pas les pratiques des EC) inclut l'envoi par courRier ou
par courSier, alors l'e-mail n'est pas, en soi, moins sûr.

Amicalement,



hello

Le coursier ou l'envoi par courrier nécessite de mettre le courrier dans
une enveloppe, pour ce qu'il en est des échanges électroniques, sauf
mesures spécifiques, tous les échanges transitent en clairs...

Donc, il ne reste plus qu'à 'sniffer' le routeur du comptable et j'ai
les livres de ses clients ...

Si ce n'est pas encore une faute, ce n'est pas sérieux....



Je pense que c'est une erreur d'appréciation que de croire un courrier
physique mieux protégé d'un électronique. L'enveloppe d'un courrier
physique n'assure aucune confidentialité, à moins d'être munie de
protections analogues à un chiffrage ; il n'est pas difficile d'ouvrir la
dite enveloppe, copier le contenu et le remettre sous une enveloppe
analogue portant les mêmes inscriptions que l'originale.

Amicalement,
--
Albert.
dmkgbt
Le #18676781
Albert ARIBAUD
Le Sun, 15 Feb 2009 12:11:00 +0100, Sam Soule a écrit :

> D'autant que si le "grand livre" contient des machins inavouables ( que
> j'espère pour lui à caractère provisoire )

L'obligation de confidentialité d'un expert-comptable n'a pas pour but de
protéger des machins inavouables, pas davantage que la protection des
correspondances privées n'a pour but de protéger des courriers
inavouables.



Tout à fait.
Il peut être nécessaire de protéger le client de la concurrence, tout
simplement.
Mais Sam Soule me semble avoir l'esprit assez mal tourné.
Ceci dit, les logiciels de comptabilité par le Net à usage des
professionnels ont des codes sécurisés qui garantissent bien mieux la
confidentialité des données qu'une enveloppe passant par la Poste.
Sans compter que, pour qui connaît le poids d'une comptabilité
commerciale - il y a un gain de temps et de papier non négligeable.

En bref, choisir un comptable dont le parc d'ordinateurs et de logiciels
est bien géré devrait suffire.

Mais brocexco (un expert comptable qui fréquente ce groupe) devrait
pouvoir répondre mieux que moi.

Amicalement,




--
Nous vivons une époque moderne, qui a ses avantages
et ses inconvénients, mais n'est pas tellement différente
des époques passées, au fond.
ED, géographe usenetien du XXIème siècle.
JLC
Le #18676761
"Eric Guirbal" news: 4997dfb5$0$28670$
Bonjour,

Un expert comptable, en principe, doit garantir la confidentialité la plus
totale à ses clients. Aussi, lorsqu'un expert comptable demande à un
client
de lui envoyer son grand livre par courrier électronique sans recourir à
une méthode de chiffrement, n'y a t-il pas faute ?



Salut,

Comme d'habitude, les réponses que tu as obtenues vont chercher midi à 14h.

1°) Oui, les échanges avec ton EC ne regardent que lui et toi, même si ta
compta est parfaitement clean.

2°) Pour assurer la confidentialité des vos mails, il faut donc coder vos
pièces jointes.
Et c'est ultra simple.

Vous téléchargez tous les deux le même logiciel de cryptage. Il y en a plein
de gratuits sur le Net.
Vous choisissez tous les deux les mêmes login et mot de passe (échangés par
téléphone, pas par mail).

Et ensuite chacun de votre côté vous ouvrez vos messages respectifs sans
risque.

NOTA. Les EC disposent d'une procédure informatique extrêmement sécurisée
qui leur permet d'envoyer les déclarations de leurs clients aux services
fiscaux (système clé publique et clé privée, etc.).
Mais ça ne marche pas entre le client et l'EC.

--

----------------------------------
@ + et cordialement
JLC
Séraphin
Le #18674411
> "Eric Guirbal" news: 4997dfb5$0$28670$
Bonjour,

Un expert comptable, en principe, doit garantir la confidentialité la plus
totale à ses clients. Aussi, lorsqu'un expert comptable demande à un client
de lui envoyer son grand livre par courrier électronique sans recourir à
une méthode de chiffrement, n'y a t-il pas faute ?





Salut,



Comme d'habitude, les réponses que tu as obtenues vont chercher midi à 14h.



1°) Oui, les échanges avec ton EC ne regardent que lui et toi, même si ta
compta est parfaitement clean.



2°) Pour assurer la confidentialité des vos mails, il faut donc coder vos
pièces jointes.
Et c'est ultra simple.



Vous téléchargez tous les deux le même logiciel de cryptage. Il y en a plein
de gratuits sur le Net.
Vous choisissez tous les deux les mêmes login et mot de passe (échangés par
téléphone, pas par mail).



Et ensuite chacun de votre côté vous ouvrez vos messages respectifs sans
risque.



NOTA. Les EC disposent d'une procédure informatique extrêmement sécurisée qui
leur permet d'envoyer les déclarations de leurs clients aux services fiscaux
(système clé publique et clé privée, etc.).
Mais ça ne marche pas entre le client et l'EC.



et comme les comptes de sociétés doivent paraître (voir infogreffe) je
ne vois pas pourquoi se casser la tête avec son EC :-)
Albert ARIBAUD
Le #18674401
Le Sun, 15 Feb 2009 21:54:21 +0100, Séraphin a écrit :

et comme les comptes de sociétés doivent paraître (voir infogreffe) je
ne vois pas pourquoi se casser la tête avec son EC :-)



Les comptes de synthèse (bilan, CR) oui, mais le grand livre, je ne pense
pas.

Amicalement,
--
Albert.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme