Ségrégation envers école libre?

Le
Francois
Bonjour,

Dans ma commune, il y a 2 école primaires publiques, plus une sous
contrat qui a une garderie de 16h30 à 18h et qui est tout sauf
religieuse, bien que s'appelant St Machin. Il y a aussi un centre de
loisirs géré par la commune, qui accueille des enfants après la classe.
Le mercredi après-midi, pas de choix: seul le centre de loisirs est
ouvert.

Le maire a décidé de ne pas accepter au centre de loisirs, le soir après
l'école, les enfants de l'école libre. On peut comprendre puisque ils
ont leur propre garderie. Encore que ça arrangerait certains parents, et
que c'était accepté jusqu'à l'année dernière.

Mais s'il refuse d'y inscrire ces mêmes enfants le mercredi après midi?
Si ça prend la forme de "on a juste le nombre d'animateurs pour les
enfants du public", ça signifie une priorité donnée aux élèves du public
au détriment de ceux du privé et un sous-dimensionnement délibéré.

Est-ce légal? Quel(s) recours possible(s)?
--
Francois
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
michel
Le #17310041
Francois a écrit :
Bonjour,

Dans ma commune, il y a 2 école primaires publiques, plus une sous
contrat qui a une garderie de 16h30 à 18h et qui est tout sauf
religieuse, bien que s'appelant St Machin. Il y a aussi un centre de
loisirs géré par la commune, qui accueille des enfants après la classe.
Le mercredi après-midi, pas de choix: seul le centre de loisirs est
ouvert.

Le maire a décidé de ne pas accepter au centre de loisirs, le soir après
l'école, les enfants de l'école libre. On peut comprendre puisque ils
ont leur propre garderie. Encore que ça arrangerait certains parents, et
que c'était accepté jusqu'à l'année dernière.

Mais s'il refuse d'y inscrire ces mêmes enfants le mercredi après midi?
Si ça prend la forme de "on a juste le nombre d'animateurs pour les
enfants du public", ça signifie une priorité donnée aux élèves du public
au détriment de ceux du privé et un sous-dimensionnement délibéré.

Est-ce légal? Quel(s) recours possible(s)?



Une solution : mettez vos enfants à l'école Publique!!
jean34
Le #17322281
"michel" discussion : 48d89433$0$966$



Une solution : mettez vos enfants à l'école Publique!!



ça ne répond pas à sa question, mais je ne peux que dire pareil : pourquoi
aller payer une école privée alors qu'il y a une école publique gratuite ?
méoui
Le #17328811
"Francois" news:48d7e833$0$12176$
Bonjour,

Dans ma commune, il y a 2 école primaires publiques, plus une sous
contrat qui a une garderie de 16h30 à 18h et qui est tout sauf
religieuse, bien que s'appelant St Machin. Il y a aussi un centre de
loisirs géré par la commune, qui accueille des enfants après la classe.
Le mercredi après-midi, pas de choix: seul le centre de loisirs est
ouvert.

Le maire a décidé de ne pas accepter au centre de loisirs, le soir après
l'école, les enfants de l'école libre.





Je suppose que vous voulez dire école privée ? Car selon moi la seule école
libre c'est l'école laïque.




On peut comprendre puisque ils
ont leur propre garderie. Encore que ça arrangerait certains parents, et
que c'était accepté jusqu'à l'année dernière.

Mais s'il refuse d'y inscrire ces mêmes enfants le mercredi après midi?
Si ça prend la forme de "on a juste le nombre d'animateurs pour les
enfants du public", ça signifie une priorité donnée aux élèves du public
au détriment de ceux du privé et un sous-dimensionnement délibéré.

Est-ce légal? Quel(s) recours possible(s)?
--
Francois




En dehors de toute idéologie la première chose est de connaître le motif du
refus.
En fonction de ce motif on pourra peut être discuter de la légalité.

Argumenter sur un "supposé" motif ne pourrait apporter que des supposées
réponses.
R1
Le #17329111
méoui wrote on mercredi 24 septembre 2008 19:01:

Je suppose que vous voulez dire école privée ? Car selon moi la seule
école libre c'est l'école laïque.


reprenez les discussions d'il y a quelques années sur les "2 écoles".
méoui
Le #17331451
"R1" news:48da7329$0$937$
méoui wrote on mercredi 24 septembre 2008 19:01:

Je suppose que vous voulez dire école privée ? Car selon moi la seule
école libre c'est l'école laïque.


reprenez les discussions d'il y a quelques années sur les "2 écoles".




Peut-être mais que pensez vous de :

Mais s'il refuse d'y inscrire ces mêmes enfants le mercredi après midi?
Si ça prend la forme de "on a juste le nombre d'animateurs pour les
enfants du public", ça signifie une priorité donnée aux élèves du public
au détriment de ceux du privé et un sous-dimensionnement délibéré.

Est-ce légal? Quel(s) recours possible(s)?
R1
Le #17332181
méoui wrote on mercredi 24 septembre 2008 23:59:


"R1" news:48da7329$0$937$
méoui wrote on mercredi 24 septembre 2008 19:01:

Je suppose que vous voulez dire école privée ? Car selon moi la seule
école libre c'est l'école laïque.


reprenez les discussions d'il y a quelques années sur les "2 écoles".




Peut-être


Surement.
mais que pensez vous de :


C'est la seule partie à laquelle je répondait.

Mais s'il refuse d'y inscrire ces mêmes enfants le mercredi après midi?
Si ça prend la forme de "on a juste le nombre d'animateurs pour les
enfants du public", ça signifie une priorité donnée aux élèves du public
au détriment de ceux du privé et un sous-dimensionnement délibéré.


C'est exact il faut connaitre la motivation réelle de la limitation de
place.

Est-ce légal? Quel(s) recours possible(s)?


Francois
Le #17338531
In article méoui
"Francois" news:48d7e833$0$12176$
> Bonjour,
>
> Dans ma commune, il y a 2 école primaires publiques, plus une sous
> contrat qui a une garderie de 16h30 à 18h et qui est tout sauf
> religieuse, bien que s'appelant St Machin. Il y a aussi un centre de
> loisirs géré par la commune, qui accueille des enfants après la classe.
> Le mercredi après-midi, pas de choix: seul le centre de loisirs est
> ouvert.
>
> Le maire a décidé de ne pas accepter au centre de loisirs, le soir après
> l'école, les enfants de l'école libre.



Je suppose que vous voulez dire école privée ? Car selon moi la seule école
libre c'est l'école laïque.




On peut comprendre puisque ils
> ont leur propre garderie. Encore que ça arrangerait certains parents, et
> que c'était accepté jusqu'à l'année dernière.
>
> Mais s'il refuse d'y inscrire ces mêmes enfants le mercredi après midi?
> Si ça prend la forme de "on a juste le nombre d'animateurs pour les
> enfants du public", ça signifie une priorité donnée aux élèves du public
> au détriment de ceux du privé et un sous-dimensionnement délibéré.
>
> Est-ce légal? Quel(s) recours possible(s)?
> --
> Francois


En dehors de toute idéologie la première chose est de connaître le motif du
refus.
En fonction de ce motif on pourra peut être discuter de la légalité.

Argumenter sur un "supposé" motif ne pourrait apporter que des supposées
réponses.



c'est le motif. Peut-être eussé-je dû écrire à la forme affirmative "il
refuse d'y inscrire ces mêmes enfants le mercredi après midi" et "ça
prend la forme de "on a juste le nombre d'animateurs pour les enfants du
public""
--
Francois
Publicité
Poster une réponse
Anonyme