Sempron 3100+ (64 bits) / Gain réel en vitesse au dela du Go ?

Le
Frederic Bezies
Bonjour.

j'utilise un Acer Aspire T135 (Sempron 3100+ à coeur 64 bits) avec une
distribution linux Ubuntu Gutsy Gibbon AMD64.

Je viens juste de passer d'un Go à 1,5 Go (remplacement d'une barette de
512 Mo par une de 1 Go).

Et je ne reconnais plus ma machine sur des opérations lourdes
(compilation de lourd code source), compactage.

Le gain de vitesse au dela du Go est-il donc aussi important ?

--
Frederic Bezies - fredbezies@gmail.com
Weblog : http://frederic.bezies.free.fr/blog/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Th.A.C
Le #324730
Bonjour.

j'utilise un Acer Aspire T135 (Sempron 3100+ à coeur 64 bits) avec une
distribution linux Ubuntu Gutsy Gibbon AMD64.

Je viens juste de passer d'un Go à 1,5 Go (remplacement d'une barette de
512 Mo par une de 1 Go).

Et je ne reconnais plus ma machine sur des opérations lourdes
(compilation de lourd code source), compactage.

Le gain de vitesse au dela du Go est-il donc aussi important ?



je pense que ca n'a rien à voir avec la taille du giga, mais plutot avec
la consommation mémoire de ce que tu utilises.

La compilation est très gourmande

Le noyau linux peux aussi utiliser plus de ram pour optimiser les accès
disque durs.

Mihamina Rakotomandimby
Le #324728
Th.A.C wrote:

je pense que ca n'a rien à voir avec la taille du giga, mais plutot avec
la consommation mémoire de ce que tu utilises.


Waw.

Th.A.C
Le #324727
Th.A.C wrote:

je pense que ca n'a rien à voir avec la taille du giga, mais plutot
avec la consommation mémoire de ce que tu utilises.


Waw.


Ok, je décode (et je rafistole en même temps):

"je pense que ça n'a rien à voir avec le fait que tu ai dépassé 1 Go de
ram, mais plutôt avec la consommation mémoire de ce que tu utilises."

;-)


Frederic Bezies
Le #324726

Th.A.C wrote:

je pense que ca n'a rien à voir avec la taille du giga, mais plutot
avec la consommation mémoire de ce que tu utilises.


Waw.


Ok, je décode (et je rafistole en même temps):

"je pense que ça n'a rien à voir avec le fait que tu ai dépassé 1 Go de
ram, mais plutôt avec la consommation mémoire de ce que tu utilises."

;-)


Dans le pire des cas - utilisation d'une machine vmware server avec 512
Mo de ram partagée pour tester la mandriva 2008.0, je montais à 995 Mo
de mémoire physique prise.

--
Frederic Bezies -
Weblog : http://frederic.bezies.free.fr/blog/



Pascal Hambourg
Le #324725
Salut,


Dans le pire des cas - utilisation d'une machine vmware server avec 512
Mo de ram partagée pour tester la mandriva 2008.0, je montais à 995 Mo
de mémoire physique prise.


Avec 1 Gio de RAM ? Dans ce cas Linux utilisait toute la mémoire
disponible, ce qui est parfaitement normal. Mais ça ne dit pas comment
était utilisée la mémoire, ni quelle quantité de swap était utilisée et
comment.

Frederic Bezies
Le #324724

Salut,


Dans le pire des cas - utilisation d'une machine vmware server avec
512 Mo de ram partagée pour tester la mandriva 2008.0, je montais à
995 Mo de mémoire physique prise.


Avec 1 Gio de RAM ? Dans ce cas Linux utilisait toute la mémoire
disponible, ce qui est parfaitement normal. Mais ça ne dit pas comment
était utilisée la mémoire, ni quelle quantité de swap était utilisée et
comment.


Mais dès que je fermais VMWare, je passais de 995 à 450 Mo environ consommé.

Coté swap ? 30 ou 40 Mo des 2 Go de swap si mes souvenirs sont bons !

--
Frederic Bezies -
Weblog : http://frederic.bezies.free.fr/blog/


Pascal Hambourg
Le #324723

Dans le pire des cas - utilisation d'une machine vmware server avec
512 Mo de ram partagée pour tester la mandriva 2008.0, je montais à
995 Mo de mémoire physique prise.


Avec 1 Gio de RAM ? Dans ce cas Linux utilisait toute la mémoire
disponible, ce qui est parfaitement normal. Mais ça ne dit pas comment
était utilisée la mémoire, ni quelle quantité de swap était utilisée
et comment.


Mais dès que je fermais VMWare, je passais de 995 à 450 Mo environ
consommé.


Normal, puisque la mémoire qu'occupait VMware est libérée. Mais au cours
du temps cette mémoire libre finit par être occupée, notamment par le
cache disque.

Coté swap ? 30 ou 40 Mo des 2 Go de swap si mes souvenirs sont bons !


Comme je dis, ce n'est pas tant la quantité de swap occupé qui compte
mais son activité.

Et maintenant, qu'est-ce que ça donne avec 1,5 Gio ?

Une chose est sûre : plus il y a de RAM, plus le cache disque est
efficace en réduisant le nombre d'accès disque et plus le système est
réactif.



Frederic Bezies
Le #324722


Dans le pire des cas - utilisation d'une machine vmware server avec
512 Mo de ram partagée pour tester la mandriva 2008.0, je montais à
995 Mo de mémoire physique prise.


Avec 1 Gio de RAM ? Dans ce cas Linux utilisait toute la mémoire
disponible, ce qui est parfaitement normal. Mais ça ne dit pas
comment était utilisée la mémoire, ni quelle quantité de swap était
utilisée et comment.


Mais dès que je fermais VMWare, je passais de 995 à 450 Mo environ
consommé.


Normal, puisque la mémoire qu'occupait VMware est libérée. Mais au cours
du temps cette mémoire libre finit par être occupée, notamment par le
cache disque.



Ce qui est logique.

Coté swap ? 30 ou 40 Mo des 2 Go de swap si mes souvenirs sont bons !


Comme je dis, ce n'est pas tant la quantité de swap occupé qui compte
mais son activité.

Et maintenant, qu'est-ce que ça donne avec 1,5 Gio ?



Actuellement, avec une compilation de Minefield en cours et une ubuntu
gutsy x86_64 dans un vmware server (512 Mo partagés) :

$ free -m
total used free shared buffers cached
Mem: 1510 1454 55 0 4 1047
-/+ buffers/cache: 402 1108
Swap: 2941 159 2781

c++ devant manger dans les 50 Mo pour les fichiers en cours de compilation.

Une chose est sûre : plus il y a de RAM, plus le cache disque est
efficace en réduisant le nombre d'accès disque et plus le système est
réactif.


En effet. En tout cas, j'ai vraiment senti un gain de souplesse avec
l'augmentation de la ram.

--
Frederic Bezies -
Weblog : http://frederic.bezies.free.fr/blog/




Pascal Hambourg
Le #324691

Actuellement, avec une compilation de Minefield en cours et une ubuntu
gutsy x86_64 dans un vmware server (512 Mo partagés) :

$ free -m
total used free shared buffers cached
Mem: 1510 1454 55 0 4 1047
-/+ buffers/cache: 402 1108
Swap: 2941 159 2781

c++ devant manger dans les 50 Mo pour les fichiers en cours de compilation.


On voit que 159 Mo de swap sont occupés, ce qui n'est pas négligeable
par rapport aux 402 Mo occupés par le noyau et les processus, alors que
~1 Go est alloué au cache disque. Si j'interprète correctement ces
données, cela signifie que l'activité des systèmes de fichiers est si
intensive que le noyau juge plus efficace de swapper des applications
pour agrandir le cache disque. A moins que ces 159 Mo de swap
correspondant en majorité à des processus "dormants" (présents en
mémoire mais inactifs).

Nicolas George
Le #324689
Pascal Hambourg wrote in message
Si j'interprète correctement ces
données, cela signifie que l'activité des systèmes de fichiers est si
intensive que le noyau juge plus efficace de swapper des applications
pour agrandir le cache disque. A moins que ces 159 Mo de swap
correspondant en majorité à des processus "dormants" (présents en
mémoire mais inactifs).


Ça peut aussi être un gros tmpfs. Par exemple ici, j'ai presque 800 Mo de
swap utilisés, mais presque 900 Mo dans /tmp (principalement des arbres de
compilation de ffmpeg) qui est en tmpfs.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme