Séparation en étant non mariés

Le
art-borescencesannée
Bonjour,

nous sommes avec ma compagne en pleine séparation.comme toute, difficile
nerveusement et matériellement.
Situation "actuelle":
Vie maritale avec 3 enfants reconnus + une maison en cours d'achat (prêt en
cours sur 2 têtes à 50% 50%).

Je souhaiterai avoir des conseils et savoir a quelles instances faut-il nous
adresser concernant:

- la garde des enfants (JAF?)
- le montant d'une pension alimentaire
- le partage des biens matériels (particulièrement la maison)

Autre question:
nous ne vivons plus sous le même toit -d'un commun accord car la vie
quotidienne était difficile et tendue- depuis maintenant 6 mois.
J'ai pris en location provisoirement un tout petit local qui n'est qu'une
solution provisoire et vitale avant les partages de biens et les problèmes
ci dessus.
Elle occupe actuellement la maison qu'elle souhaiterai garder.
Peut-elle, si la situation "dérape" transformer cet accord commun en
"abandon de domicile conjugal" et chercher a me mettre en tort?

Je souhaite rester correct de mon coté (je pense qu'elle aussi), mais me
couvrir et anticiper juridiquement par prudence

Merci de vos lumières et expériences en ce domaine.

Franck
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
R1
Le #18840861
art-borescencesannée wrote on vendredi 6 mars 2009 16:46:


Bonjour,

nous sommes avec ma compagne en pleine séparation....comme toute,
difficile nerveusement et matériellement.
Situation "actuelle":
Vie maritale avec 3 enfants reconnus + une maison en cours d'achat (prêt
en cours sur 2 têtes à 50% 50%).

Je souhaiterai avoir des conseils et savoir a quelles instances faut-il
nous adresser concernant:

- la garde des enfants (JAF?)
- le montant d'une pension alimentaire
- le partage des biens matériels (particulièrement la maison)

Autre question:
nous ne vivons plus sous le même toit -d'un commun accord car la vie
quotidienne était difficile et tendue- depuis maintenant 6 mois.
J'ai pris en location provisoirement un tout petit local qui n'est qu'une
solution provisoire et vitale avant les partages de biens et les problèmes
ci dessus.
Elle occupe actuellement la maison qu'elle souhaiterai garder.
Peut-elle, si la situation "dérape" transformer cet accord commun en
"abandon de domicile conjugal" et chercher a me mettre en tort?

Je souhaite rester correct de mon coté (je pense qu'elle aussi), mais me
couvrir et anticiper juridiquement par prudence...

Merci de vos lumières et expériences en ce domaine.

Franck


avez vous fait un accord écrit pour vivre chacun de votre côté? ça n'a pas
énormément de valeur mais c'est déjà un point de départ. Notez de toute
façon que pas mariés, pas d'obligation de partager le même toi.
Pour les questions concernant les enfants (résidence et PA), c'est
effectivement le JAF qu'il faut saisir.
Prenez un rendez vous avec un avocat, il saura vous guider sur la procédure,
sans pour autant avoir besoin de vous assister tout du long.
art-borescencesannée
Le #18847401
"R1" 49b18081$0$17776$

avez vous fait un accord écrit pour vivre chacun de votre côté? ça n'a pas
énormément de valeur mais c'est déjà un point de départ. Notez de toute
façon que pas mariés, pas d'obligation de partager le même toi.



Non, rien d'écrit.
Le constat était commun qu'il fallait prendre un peu de recul et se séparer.
Sauf que nos reflexions n'aboutissent pas a la même conclusion et je crois
qu'elle aimerait bien "essayer encore"...alors que moi, je ne veux plus.
Il faut dire que dans la situation actuelle, je vis depuis plusieurs mois la
séparation, alors que son quotidien à elle n'est pas trop changé, pour
l'instant.
Puisqu'elle conserve la jouissance de la maison et qu'elle a les enfants que
je ne vois que 2 soirs par semaine.
Pour l'instant, je vis seul dans 15 m2 et je tourne en rond....


Pour les questions concernant les enfants (résidence et PA), c'est
effectivement le JAF qu'il faut saisir.
Prenez un rendez vous avec un avocat, il saura vous guider sur la
procédure,
sans pour autant avoir besoin de vous assister tout du long.



Oui, je me doutais que la solution était par là (JAF), mais je ne pensais
qu'il s'occupait que des problèmes de garde d'enfants.
Est-ce lui qui détermine me montant d'une pension?
Et qui pourrait nous aider à entériner une solution pour la maison?

J'envisage de payer les mensualités de remboursement du prêt (environ 800¤)
pendant les 5 années qu'il reste, et que si elle veut racheter ma part elle
puisse refaire un prêt ensuite. Actuellement, sur mes 2000¤ de salaire, je
paye en plus les frais courant soit environ 1300¤.
Mais ceci m'empêche de me réinstaller correctement de mon coté pendant 5
ans....ou de réinvestir.
Et puis, si elle se trouve un nouveau compagnon (avec un autre revenu) et
que moi je sert la ceinture pendant 5 ans, je risque de l'avoir mauvaise.

Nous avons besoin d'une aide extérieure pour trouver une solution sage pour
nous deux.
L'avocat peut il être commun tant que la relation reste "cordiale"?

Je n'ai pas envi que l'on se déchire pour des questions matérielles.
Vous me conseillez directement le JAF, ou bien d'essayer de définir un
terrain d'entente avant avec un médiateur ou un avocat?

Merci.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme