Elle sert à quoi cette loi s'il vous plaît ???

Le
Max d'Ontario
La loi LCEN oblige dorénavant les sites et services sur internet et les
fournisseurs d'accès à conserver un grand nombre de données personnelles sur
leurs serveurs.

Un décret paru au Journal Officiel, relatif à la LCEN (loi pour la confiance
dans l'économie numérique) officialise l'obligation pour les hébergeurs de
contenu (sites et services internet) et FAI (Fournisseurs d'accès Internet)
de conserver et fournir un grand nombre de données personnelles comme les
mots de passe, pseudonymes, adresses email etc

Les hébergeurs concernés par cette loi sont tout d'abord les fournisseurs
d'accès à internet tels que Free, Orange, SFR ou Bouygues Telecom. Viennent
ensuite les "hébergeurs de contenu", ce qui englobe les sites internet,
blogs, forums, réseaux sociaux, services en ligne.

Parmi les plus connus, on pourra citer Facebook ou Youtube, Dailymotion mais
aussi les sites des banques ou encore les forums de discussions et les
plateformes de blogs. La gratuité et la taille du service ou du site
internet n'entrent pas en ligne de compte.

Les données, qui devront être conservées au moins un an, sont nombreuses et
sensibles. Il 'agit des pseudonymes, identifiants, adresses email, mots de
passe, noms et prénoms, adresses postales, numéros de téléphone,
informations bancaires sans oublier la nature, la date et l'heure des
actions réalisées sur internet.

Quels risques pour les données de l'internaute ?

Cette loi pourrait bien devenir une aubaine pour les pirates spécialisés
dans le vol de données sur internet. Ces informations sont stockées sur les
serveurs des hébergeurs de sites internet, de simples ordinateurs, eux aussi
sujets à des failles de sécurité, attaques en ligne, erreurs humaines ou
actes de malveillances.

C'est déjà le cas aujourd'hui et des affaires de divulgation de données
privées sont régulièrement rapportées mais l'augmentation du nombre
d'informations et la durée imposée de stockage multiplieront les risques
pour les utilisateurs de sites et services internet.

L'autre risque concerne les dérives puisqu'il semble que la consultation de
ces informations par les autorités pourra se faire dans certains cas sans
jugement préalable par des agents des services de police et de gendarmerie
nationale.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Tete de Noeud
Le #23178011
A mieux te fliquer mon enfant...
Tu attendais autre chose de Nicolae Sarkoscescu ?
Les Roumains et les Hongrois ne sont pas réputés pour leur tradition
démocratique...
_ _ vocatus
Le #23178201
"Max d'Ontario" 4d71f8a1$0$5390$
La loi LCEN oblige dorénavant les sites et services sur internet et les
fournisseurs d'accès à conserver un grand nombre de données personnelles
sur leurs serveurs.

Un décret paru au Journal Officiel, relatif à la LCEN (loi pour la
confiance dans l'économie numérique) officialise l'obligation pour les
hébergeurs de contenu (sites et services internet) et FAI (Fournisseurs
d'accès Internet) de conserver et fournir un grand nombre de données
personnelles comme les mots de passe, pseudonymes, adresses email... etc



Ils n'auraient aucune obligation de dire à qui ils donnent ces données
.. en conséquence le contrat de confidentialité passé avec eux
devient obsolète


.../...>
Les données, qui devront être conservées au moins un an, sont nombreuses
et sensibles. Il 'agit des pseudonymes, identifiants, adresses email, mots
de passe, noms et prénoms, adresses postales, numéros de téléphone,
informations bancaires sans oublier la nature, la date et l'heure des
actions réalisées sur internet.

Quels risques pour les données de l'internaute ?


Aucuns
On ne pêche que ce qu'il y a dans l'etang

Cette loi pourrait bien devenir une aubaine pour les pirates spécialisés
dans le vol de données sur internet.


Elle l'est déjà ou l'a été


Ces informations sont stockées sur les
serveurs des hébergeurs de sites internet, de simples ordinateurs, eux
aussi sujets à des failles de sécurité, attaques en ligne, erreurs
humaines ou actes de malveillances.

C'est déjà le cas aujourd'hui et des affaires de divulgation de données
privées sont régulièrement rapportées mais l'augmentation du nombre
d'informations et la durée imposée de stockage multiplieront les risques
pour les utilisateurs de sites et services internet.





L'autre risque concerne les dérives puisqu'il semble que la consultation
de ces informations par les autorités pourra se faire dans certains cas
sans jugement préalable par des agents des services de police et de
gendarmerie nationale.


bofff...s'ils ont du temps à perdre
Le risque c'est qu'ils n'aient plus rien à se mettre sous la dent


V
Christophe, tout simplement
Le #23178971
"Tete de Noeud" ikt215$c87$
A mieux te fliquer mon enfant...
Tu attendais autre chose de Nicolae Sarkoscescu ?
Les Roumains et les Hongrois ne sont pas réputés pour leur tradition
démocratique...



Préjugé raciste. Ce ne sont pas ses origines qui sont l'explication de la
politique qu'il mène.
Cheche encore. Dépêche toi, quand même, 2012 approche!

(nota: il arrive que certaines tetedenoeud, même invalid, balancent des truc
fertiles. Il ne faut donc pas généraliser trop vite :o)))

Suivi adapté
Publicité
Poster une réponse
Anonyme