sgdb relationel: rationel?

Le
FreThi
Bonjour,
Fidèle de ce forum (et de quelques autres), j'ai toujours été attiré par le
coté rationel et organisé d'access et en générale, par les sgdb
relationelles (access, sql, mysql..).
Je découvre ces derniers temps des solutions basées sur sql ou mysql qui
remettent un peu ma conception des bases de données relationelles et
j'aimerais comprendre.
Pour exemple, une application CRM Vtiger dévelopée sous php/mysql et Office
accounting 2007 (.net+ sqlserver2005).
Ces deux solutions ont comme point commun un nombre incroyable de tables
(plus d'une centaine).
à y regarder de plus près, on a l'impression que pas mal de table
représentent plutot des bout de tables representant des parties de fonctions
( mon impression)..
Je sais qu'il est parfois préférable pour des raisons de performance de
sortir un peu du cadre, mais la je ne comprend pas.
d'ou ma question:
quelle est la raison de la multiplication des tables?
mode? raisons techniques?

en vous remerciant,
Frédéric
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Raymond [mvp]
Le #6265651
Bonjour.

une toute petite idée.

ce qu'on reproche à access c'est qu'il balance la globalité des informations
sur le reséau alors qu'il n'a besoin que de quelques petites infos données
par un champ. chaque fois qu'on va lire une table, on lit la globalité de
l'enregistrement. alors que lorsqu'on a défini des morceaux de tables
"intelligents" on se positionne par pointeur seulement et on ne lit que
quelques éléments ce qui améliore formidablement les performances d'access.
je ne sais pas si tu as connu le cobol mais ce langage a connu les mêmes
problèmes. à l'origine, on coupait les tables pour pallier aux "non
performances" du matériel et plus les performances matériels" ont augmenté,
plus on a regroupé les tables et plus on a dégradé les performances du
langage. on est arrivé à re-partager les tables pour retrouver les
performances optimales.
access c'est pareil, on a groupé au maximum les tables pour en faire des
monstres et se faciliter la tâche et on s'aperçoit maintenant que cette base
relationnelle n'est plus performante en terme de temps d'accès sur les
réseaux et on redécouvre le saucissonnage du bon vieux temps pour retrouver
les performances.

on pourrait en dire encore bien long mais j'arrête là.

--
@+
Raymond Access MVP http://OfficeSystem.Access.free.fr/
Pour débuter sur le forum: http://www.mpfa.info/
Le 26 Avril 2007 à 14h assistez à la web TV et faites avancer la recherche
dans votre entreprise
http://www.comscamp.com/Tracker/Redirect.ashx?linkidDb8ed66-f9f8-456a-bdc8-993dda7415fc


"FreThi"
| Bonjour,
| Fidèle de ce forum (et de quelques autres), j'ai toujours été attiré par
le
| coté rationel et organisé d'access et en générale, par les sgdb
| relationelles (access, sql, mysql..).
| Je découvre ces derniers temps des solutions basées sur sql ou mysql qui
| remettent un peu ma conception des bases de données relationelles et
| j'aimerais comprendre.
| Pour exemple, une application CRM Vtiger dévelopée sous php/mysql et
Office
| accounting 2007 (.net+ sqlserver2005).
| Ces deux solutions ont comme point commun un nombre incroyable de tables
| (plus d'une centaine).
| à y regarder de plus près, on a l'impression que pas mal de table
| représentent plutot des bout de tables representant des parties de
fonctions
| ( mon impression)..
| Je sais qu'il est parfois préférable pour des raisons de performance de
| sortir un peu du cadre, mais la je ne comprend pas.
| d'ou ma question:
| quelle est la raison de la multiplication des tables?
| mode? raisons techniques?
|
| en vous remerciant,
| Frédéric
|
Publicité
Poster une réponse
Anonyme