signalétique+csa

Le
cerbère
Pour Thierry Vignaud,
a-t-il été envisagé avec toutes les techniques numériques existantes,
qu'un adulte puisse s'affranchir de la signalétique recommandée par le
CSA (-12 ans, 16 ans, -18 ans, etc), avec un menu spécifique dans les
différents appareils (TV, décodeur satellite, enregistreur DD).
par défaut la signalétique CSA serait obligatoire et un adulte pourrait
s'affranchir de cette dernière.
cela ressemblerait comme le bandeau furtif d'info que l'on a en tnt
quand on change de chaîne.
merci



Antivirus avast! : message Sortant sain.
Base de donnees virale (VPS) : 100422-1, 22/04/2010
Analyse le : 22/04/2010 19:47:35
avast! - copyright (c) 1988-2010 ALWIL Software.
http://www.avast.com
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Thierry VIGNAUD
Le #21612381
On Thu, 22 Apr 2010 19:47:35 +0200, cerbère
Pour Thierry Vignaud,
a-t-il été envisagé avec toutes les techniques numériques existantes,
qu'un adulte puisse s'affranchir de la signalétique recommandée par le
CSA (-12 ans, 16 ans, -18 ans, etc...), avec un menu spécifique dans les
différents appareils (TV, décodeur satellite, enregistreur DD).
par défaut la signalétique CSA serait obligatoire et un adulte pourrait
s'affranchir de cette dernière.
cela ressemblerait comme le bandeau furtif d'info que l'on a en tnt
quand on change de chaîne.
merci



Si ça existait, ça se saurait. Comment restituer une partie d'image occultée
par un logo qui n'est pas généré par le matériel de réception (comme les
sous-titre ou du télétexte) mais par le diffuseur, à la source. Que veux-tu
faire devant ton téléviseur ? Avoir un système électronique qui soit assez
intelligent dans ton téléviseur pour deviner quelle portion d'image cachée se
trouve derrière un logo et la reconstituer ? Et en la devinant comment ? En
tous cas jamais entendu parler de téléviseurs avec fonctions anti-logos quels
qu'ils soient.

Et attention bientôt tu va pouvoir ajouter la signalétique pour les "produits
placés" dans les émissions avec logo durant une minute.

Après les "massacres" obligatoires du CSA, il y a eu les massacres facultatifs
des chaînes TV avec défilement des génériques de films en accélérés sur les
chaînes analogiques, les incrustations et parlotes sur les fins des films de
C+, chose dont vient largement s'inspirer France 2 depuis ce mois-ci.

Je trouve toute inscrustation scandaleuse sur une oeuvre audiovisuelle,
spécialement pour C+ qui est une chaîne à plus de 30/35 euros par mois, du
moins en dehors des logos CSA, je pense que le sabotage d'un film par la
chaîne C+ est volontaire, cela permet d'éviter une source de duplication de
films et qui sait si C+ ne bénéficierait pas d'avantages concernant les droits
de diffusion en contre-partie de cette pratique ?

Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
jcr
Le #21614501
On 04/22/10 21:52, Thierry VIGNAUD wrote:
On Thu, 22 Apr 2010 19:47:35 +0200, cerbère
Pour Thierry Vignaud,
a-t-il été envisagé avec toutes les techniques numériques existantes,
qu'un adulte puisse s'affranchir de la signalétique recommandée par le
CSA (-12 ans, 16 ans, -18 ans, etc...), avec un menu spécifique dans les
différents appareils (TV, décodeur satellite, enregistreur DD).
par défaut la signalétique CSA serait obligatoire et un adulte pourrait
s'affranchir de cette dernière.
cela ressemblerait comme le bandeau furtif d'info que l'on a en tnt
quand on change de chaîne.
merci



Si ça existait, ça se saurait. Comment restituer une partie d'image occultée
par un logo qui n'est pas généré par le matériel de réception (comme les
sous-titre ou du télétexte) mais par le diffuseur, à la source. Que veux-tu
faire devant ton téléviseur ? Avoir un système électronique qui soit assez
intelligent dans ton téléviseur pour deviner quelle portion d'image cachée se
trouve derrière un logo et la reconstituer ? Et en la devinant comment ? En
tous cas jamais entendu parler de téléviseurs avec fonctions anti-logos quels
qu'ils soient.

Et attention bientôt tu va pouvoir ajouter la signalétique pour les "produits
placés" dans les émissions avec logo durant une minute.

Après les "massacres" obligatoires du CSA, il y a eu les massacres facultatifs
des chaînes TV avec défilement des génériques de films en accélérés sur les
chaînes analogiques, les incrustations et parlotes sur les fins des films de
C+, chose dont vient largement s'inspirer France 2 depuis ce mois-ci.

Je trouve toute inscrustation scandaleuse sur une oeuvre audiovisuelle,
spécialement pour C+ qui est une chaîne à plus de 30/35 euros par mois, du
moins en dehors des logos CSA, je pense que le sabotage d'un film par la
chaîne C+ est volontaire, cela permet d'éviter une source de duplication de
films et qui sait si C+ ne bénéficierait pas d'avantages concernant les droits
de diffusion en contre-partie de cette pratique ?



Pour info, il existe des méthodes de traitement d'images permettant de
reconstituer une pertie d'image cachée derrière un logo. Voir les
exemples sur cette page :
http://cimg.sourceforge.net/greycstoration/demonstration.shtml
dans le paragraphe "Image inpainting".
C'est très impressionnant ! Boen sûr, si on regarde de près les détails,
ce n'est pas parfait, mais pour un logo qui se situe dans un coin de
l'écran, les défauts ne devraient pas être très visibles.
Thierry VIGNAUD
Le #21614741
On Fri, 23 Apr 2010 08:15:06 +0200, jcr

Pour info, il existe des méthodes de traitement d'images permettant de
reconstituer une pertie d'image cachée derrière un logo. Voir les
exemples sur cette page :
http://cimg.sourceforge.net/greycstoration/demonstration.shtml
dans le paragraphe "Image inpainting".
C'est très impressionnant ! Boen sûr, si on regarde de près les détails,
ce n'est pas parfait, mais pour un logo qui se situe dans un coin de
l'écran, les défauts ne devraient pas être très visibles.



Oui mais là, sauf erreur de ma parti, il s'agit de retouches sur
photos, images. Donc une image fixe, en TV on a 25 images à la
seconde.

Même les chaînes qui reprennent des images notamment de sport d'autres
chaînes "cachent" pour certaines les logos de celles sur lesquelles
ont été pompées les images par un "flootage" de la zone du logo et là
c'est d'une utilisation d'ordre professionnelle, pas du confort du
télespectateur.

Disons que pour l'instant je n'ai jamais entendu parler de projets ou
d'appareils (téléviseurs, démodulateurs) destinés au grand public à
visant à supprimer des logos et permettant de reconstituer
automatiquement et en temps réel ce qui se trouve derrière :-)

Si certains travaillent dans le domaine de la recherche de l'image
et/ou savent s'il y a des projets en ce sens, je suis preneur de
toutes infos.


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
cerbère
Le #21615121
je pensais à autre chose:
et si la signalétique était comme les sous-titres en téletexte
@+










---
Antivirus avast! : message Sortant sain.
Base de donnees virale (VPS) : 100422-1, 22/04/2010
Analyse le : 23/04/2010 09:46:45
avast! - copyright (c) 1988-2010 ALWIL Software.
http://www.avast.com
Thierry VIGNAUD
Le #21615401
On Fri, 23 Apr 2010 09:46:45 +0200, cerbère
je pensais à autre chose:
et si la signalétique était comme les sous-titres en téletexte
@+



Avec des "si" on peut tout faire, tout envisager. Pour quelle finalité
?

A partir du moment où tu peux sous-titrer un programme TV avec des
caractères alphabétiques, la technique permettrait tout aussi bien de
pouvoir gérer des incrustations de caractères, signes qui seraient la
représentation des logos d'interdiction du CSA, mais :

Si le CSA impose des logos sur l'écran, ce n'est pas pour que certains
puisse s'en exonérer, idem pour la visualisation des programmes de
catégorie 5 qui a même obligé Numéricable à changer ses vieux
décodeurs DVB-C (ceux datant des origines, 1998 et années suivantes)
et pas question que ceux-ci puisse être désactivés par les
utilisateurs. C'est une condition fixée par le CSA.

Donc tu penses bien que si le CSA impose des logos, les fabricants de
matériels ne vont pas concevoir des appareils (je ne parle même pas
des coûts de développement) pour les activer ou pas et le système
passerait de toutes façons par une validation de norme, de gestion de
données qui relèvent de la compétence du CSA et qui irait à l'encontre
de ce qu'il impose. De ce côté, il faut arrêter de rêver :-)

Je vais te répondre avant que tu me poses la question :
L'argument du fait qu'il n'y aurait pas d'enfants dans le lieu
d'utilisation de l'appareil ne tient pas, nul ne pourra dire si un
jour il n'y en aura pas, d'autre part l'appareil pouvant être vendu,
transmis.


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
JCR
Le #21615391
Thierry VIGNAUD a écrit :
On Fri, 23 Apr 2010 08:15:06 +0200, jcr

Pour info, il existe des méthodes de traitement d'images permettant de
reconstituer une pertie d'image cachée derrière un logo. Voir les
exemples sur cette page :
http://cimg.sourceforge.net/greycstoration/demonstration.shtml
dans le paragraphe "Image inpainting".
C'est très impressionnant ! Bien sûr, si on regarde de près les détails,
ce n'est pas parfait, mais pour un logo qui se situe dans un coin de
l'écran, les défauts ne devraient pas être très visibles.



Oui mais là, sauf erreur de ma parti, il s'agit de retouches sur
photos, images. Donc une image fixe, en TV on a 25 images à la
seconde.



OK, mais sur un enregistrement, il serait possible de faire un
traitement automatique image par image.

D'ailleurs, si quelqu'un a des captures d'écran de chaines avec logo,
ça m'intéresserait d'essayer de supprimer ce logo et de voir le
résultat. Il suffit de déposer ces fichiers sur un site de partage
d'images et de donner l'adresse ici, je renverrai un lien sur les images
traitées.
cerbère
Le #21616551
Si le CSA impose des logos sur l'écran, ce n'est pas pour que certains
puisse s'en exonérer, idem pour la visualisation des programmes de
catégorie 5 qui a même obligé Numéricable à changer ses vieux
décodeurs DVB-C (ceux datant des origines, 1998 et années suivantes)
et pas question que ceux-ci puisse être désactivés par les
utilisateurs. C'est une condition fixée par le CSA.




ma question n'a plus lieu d'être


---
Antivirus avast! : message Sortant sain.
Base de donnees virale (VPS) : 100422-1, 22/04/2010
Analyse le : 23/04/2010 13:49:59
avast! - copyright (c) 1988-2010 ALWIL Software.
http://www.avast.com
bb95
Le #21629781
Bonjour,

"JCR" 4bd15e59$0$10158$

OK, mais sur un enregistrement, il serait possible de faire un traitement
automatique image par image.



C'est possible, si on reprend les enregistrements sur un ordinateur, mais
comme on est en MPEG, il faut auparavant décompresser le flux pour disposer
de toutes les trames.

Ensuite, et comme l'a dit fort justement Thierry Vignaud, on ne peut pas
reconstituer les détails qui n'ont pas été transmis et on ne sait pas
(encore) déterminer automatiquement la zone du logo, ce qui exclut en
pratique la possibilité du traitement en temps réel d'un flux.

Les systèmes de masquage de logo travaillent donc par interpolation des
parties adjacentes du logo avec un lissage plus ou moins important.

Un des systèmes les plus efficaces est le plugin "logoaway" de Virtualdub,
qui donne des résultats quasi parfaits lorsque le logo est de petites
dimensions (comme la signalétique du csa) et lorsque le contenu manquant est
similaire à celui des parties adjacentes.

Quand il s'agit d'un film, si on veut s'affanchir de ces problèmes, les
seules solutions sont le cinéma ou le DVD. C'est pourquoi les ayants droit
se gardent bien de protester contre le massacre de leurs oeuvres à la TV (et
on n'a pas parlé ici du recadrage...).

bb
Publicité
Poster une réponse
Anonyme