Situation embarrassante

Le
fetvpa
Bonjour.

J'ai commencé à bosser dans un cybercafé à Paris (MILK, pour ne pas=
le
nommer) fin octobre 2007.

CDI payé au smic horaire, 27 heures par semaine.

Début octobre 2008, comme ce boulot me saoulait, je cherche un autre
job. Je trouve un boulot de testeur pour jeux de téléphone chez Pixtel
(à Paris aussi, mais qu'importe).

Et comme la vie fait bien les choses, ce boulot était également un
CDI, à la fois mieux payé (un poil plus que le smic), à temps complet
(39h, dont 4h payées en heures supp), évolutif, mais correspondait
également pile poil à ce que je cherchais pour mon objectif
professionnel à terme.

Bref : le tremplin qu'il me fallait.

Ni une ni deux, je réussis l'entretien, la directrice générale ne
cesse de me dire que ma lettre de motivation est excellente et elle et
son collègue me laissent entendre que je serai pris d'office, malgré
la 15aine d'autres candidatures.

Et, comme n'importe qui d'autre l'aurait fait (ou quoique, comme vous
le verrez par la suite), je demande une promesse d'embauche que je
signe avant de donner ma démission chez MILK.

Pour commencer, la période d'essai est d'un mois, renouvelable un
mois. Si je ne me trompe, ça fait deux mois.

Je commence à y bosser.
Après un mois, entretien rapide avec mes supérieurs. Ils ne sont pas
trop satisfaits de la qualité de mon travail. Très sympathiques comme
à leur habitude (les employés sont très bien traités), ils me disen=
t
que le but d'un mois d'essai n'est pas seulement de voir si la
personne est à la hauteur mais aussi de l'aider à trouver la bonne
méthode et le bon rythme de travail, etc.
Mon mois d'essai est renouvelé, ma chef et mon autre boss me disent
également qu'un aménagement d'horaires que je leurs avait demandé
humblement pourrait se révéler possible malgré leurs réserves lors =
de
mon embauche.
Je me mets à bosser encore plus assidûment, et surtout avec un autre
méthode qui booste ma productivité de très beaucoup.
A la fin du 2ème mois, entretien avec la boss. Je débarque sourire aux
lèvres, mais elle m'explique qu'ils ne sont pas satisfaits de mon
travail, me sort quelques exemples (peu convaincants), et m'explique
que je ne serai pas embauché.
Sur le coup, l'effet est plus désagréable que quand on a l'impression
d'avoir réussi un devoir de maths et qu'on se retrouve avec un 3 sur
20.

Mais bon, restant correct et un peu secoué, je finis par lui dire
«ouais ben j'me demande comment je vais payer mon loyer,
maintenant.»
Elle me répond : «Vous avez travaillé un an avant, vous allez toucher
le chômage non? Ou alors vous n'étiez pas déclaré?!»
-"Sisi, j'étais déclaré, mais pour retrouver ses droits au chômage =
il
faut avoir travaillé 3 mois après une démission, et je n'ai bossé q=
ue
2 mois»

Elle reste persuadé que vu ma situation (période d'essai) je serai
en mesure de toucher le chômage. Elle s'éclipse un moment, et revient
en me disant qu'elle a fait une simulation avec le comptable de la
boîte et, qu'effectivement, je toucherai le chômage.

De toute façon, j'suis viré, j'ai pas le choix.
Mais n'y croyant pas vraiment, je me dis qu'ayant quitté mon boulot
pour un autre bien plus chouette et mieux payé, ma démission se rév=
èle
légitime et que je pourrais toucher le chômage.

J'appelle les assedic. Je leur explique la situation, ils me
confirment que je pourrai toucher le chômage.
Lors de mon entretien physique aux assedic qui suit, je demande encore
une confirmation à l'employé que j'ai en face de moi. Lui aussi me dit
que oui, au vu de ma situation, je pourrai bénéficier du chômage.

Je transmets tous les documents demandés, j'attends quelques jours, et
je reçois Un refus d'allocations.

WAT ?!

Je me dis que j'ai certes fourni les documents réglementaires
demandés, mais qu'ils ne sont pas forcément au courant de la
légitimité de ma démission et que c'est ça qui a du engendrer le
refus.

Je fais donc une lettre explicative très détaillée sur ma situation,
que j'apporte aux assedic. L'employée d'accueil explique ma situation
à sa supérieure au téléphone Et me rapporte que pour que ma
démission soit considérée comme légitime d'un point de vue légal,=
il
aurait fallu que je travaille 3 ans chez MILK.

Alors là, j'étais grave sur le cul.
Je vérifie sur le site des assedics, et visiblement, c'est vrai.

Je me retrouve donc dans une sacrée merde.

Donc, quand on cherche un bon job et qu'on peut en avoir un, pour être
sûr de ne pas être dans la merde par la suite, il faut soit avoir un
job de secours disponible à 100%, soit bosser 3 ans dans une boîte
pourrie à faire son job de transition ?!

Voire exiger (lol) une période d'essai de 3 mois en espérant tout
connement que ça se passera bien où, qu'au pire, on se fera virer à l=
a
fin des 3 mois?

A croire qu'accepter un job meilleur EN TOUS POINTS à mon précédent
est une des plus graves erreurs de ma vie, parce que malgré mon
travail, la nouvelle boîte me vire seulement 30 jours "trop tôt" ?

Que les droits des types comme moi (de tout le monde, donc) soient
super rigides à cause d'abrutis ayant arnaqué des organismes d'aide
comme les assedics et pour éviter les abus soit.
Mais au final, on se retrouve avec des types comme tout le monde
(comme moi, donc), de bonne foi, qui ont toujours été réglo avec les
organismes d'aides et d'insertion professionnelles, qui bossent depuis
des années, et qui se retrouvent "à la rue" du jour au lendemain à
cause du système (ah, ce fameux système), et qui pâtissent de ces
règles.

Voilà. Alors au choix : parce que je n'ai pas perdu 3 ans de ma vie
chez MILK, ou parce qu'il me manque 30 pauvres jours de boulot chez
Pixtel (hé, si seulement on décidait de la date de son renvoi), je
me fais sucrer l'intégralité de mes indemnités assedic

Alors, je suis censé faire comment pour me réintégrer
professionnellement, sans aucun revenu? Pour manger? Payer mon loyer?

Fort heureusement, ayant 25 ans depuis 4 mois, je semble être en
mesure de toucher le RMI
Mais j'ai déménagé chez ma copine.

Là, j'apprends que lorsqu'on vit en couple (ou pas?), on ne bénéficie
pas forcément des assedics si les revenus du conjoint du demandeur est
supérieur au montant du RMI (couple).
Ma copine touche environ 700 euros par mois et le montant du rmi
couple est de 680 euros par mois.

Est-ce que ça m'exclus d'office du RMI? La situation serait encore
pire que je pensais, tout ça pour avoir accepté un meilleur job
Est-ce le calcul doit tenir compte des APL qu'elle touche et du
montant du loyer?

D'autant plus qu'à elle seule elle termine le mois à découvert à
chaque fois (heures de conduite à passer, etc Ça fait rapidement
cher).

Ces 2 derniers mois je n'ai pu vivre que sur les maigres économies que
j'avais fait et qui touchent à leur fin.

Bref Après 6 ans de vie active et sérieuse j'aurais jamais pensé
finir dans une situation aussi merdique pour simplement avoir trouvé
un bon job. C'est complètement surréaliste, c'est aberrant, c'est un
cauchemar.

Voilà, donc si vous avez des réponses à m'apporter, je suis preneur..=
.
très preneur pour m'en sortir.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Kikit
Le #19004381
écrivait news:216a1016-bf5c-4436-b71f-c0d646f795d9
@p11g2000yqe.googlegroups.com:

Voil…, donc si vous avez des r‚ponses … m'apporter, je suis preneur...
trŠs preneur pour m'en sortir.



Cherchez un autre taf rapidement est la meilleure solution.
marienah
Le #19004671
"Kikit" news:
écrivait news:216a1016-bf5c-4436-b71f-c0d646f795d9
@p11g2000yqe.googlegroups.com:

Voil…, donc si vous avez des r‚ponses … m'apporter, je suis preneur...
trŠs preneur pour m'en sortir.



Cherchez un autre taf rapidement est la meilleure solution.




ça, il n'aurait pas trouvé tout seul pour sûr !
Delestaque
Le #19004801
wrote:
Bonjour.

J'ai commencé à bosser dans un cybercafé à Paris (MILK, pour ne pas le
nommer) fin octobre 2007....
... Voilà, donc si vous avez des réponses à m'apporter, je suis preneur...
très preneur pour m'en sortir.




Peut être aurais tu pu condenser un peu, 167 lignes sur usenet, en général
ça fait fuir,
j'ai quand même tout lu,

Mais changer de boulot présente toujours un risque.Pour tout le monde.
tu dis avoir bossé six ans et en fait on ne retient que le temps chez milk,
la simulation est certainement juste , mais les Assedic statuent, d'ailleurs
c'est ce que tu dis, il semble que la perte involontaire du deuxième emploi
soit sujette a questions.
pour le fait de vivre avec quelqu un qui a un revenu, c'est vrai, mais les
textes sont les textes, les Assedics ont certainement un doute, c'est pour
ça qu'ils ont pris cette decision
En fait c'est une decision tripartite Polemeploi, Unedic, assedic
tu paux en revanche saisir le Tribunal Administratif , réponse en gros sous
un mois.
--
--
Ricco
www.juristprudence.c.la
Le #19005091
"Delestaque" 49cf4ac1$0$31644$
c'est une decision tripartite Polemeploi, Unedic, assedic



a) l'unedic ne serait pas l'ancienne structure nationale des assedic
départementales ?
b) " pole-emploi " ne serait pas le nouveau nom de la fusion assedic-anpe ?


tu paux en revanche saisir le Tribunal Administratif



quelle est l'illusoire attribution de compétence(s) d'un tribunal
administratif en la matière ?


réponse en gros sous un mois.



c'est vraiment écrire n'importe quoi !
koumac
Le #19005081
> Peut être aurais tu pu condenser un peu, 167 lignes sur usenet, en général
ça fait fuir,
j'ai quand même tout lu,



Vous avez compté les lignes ou vous avez un logiciel de messagerie qui vous
informe automatiquement du monbres de lignes .
www.juristprudence.c.la
Le #19005071
Pour commencer, la période d'essai est d'un mois, renouvelable un
mois. Si je ne me trompe, ça fait deux mois.



avez-vous vérifié si l'éventuelle convention collective applicable ne
restreindrait pas la durée et/ou le principe du renouvellement de l'essai ?

/ ... / Mon mois d'essai est renouvelé



sous quelle forme ?
avez-vous reçu SEULEMENT une décision unilatérale de l'employeur de
renouvellement ?
avez-vous accepté, explicitement, par écrit, le renouvellement ?

je reçois... Un refus d'allocations.


/ ... / pour que ma
démission soit considérée comme légitime d'un point de vue légal, il
aurait fallu que je travaille 3 ans chez MILK.


/ ... /
Bref... Après 6 ans de vie active et sérieuse



3 ans / ... / 6 ans
comprends qui peut !

n'auriez vous pas droit à des prestations après 122 jours de délai de
carence ?
Delestaque
Le #19005241
www.juristprudence.c.la wrote:
"Delestaque" 49cf4ac1$0$31644$
c'est une decision tripartite Polemeploi, Unedic, assedic



a) l'unedic ne serait pas l'ancienne structure nationale des assedic
départementales ?
b) " pole-emploi " ne serait pas le nouveau nom de la fusion
assedic-anpe ?

tu paux en revanche saisir le Tribunal Administratif



quelle est l'illusoire attribution de compétence(s) d'un tribunal
administratif en la matière ?



renseigne toi, deouis polemploi, le statut a changé c'est un Etablissement
public et le Tribunal administratif est conpétent, c'est récent c'est vrai
mais " Monsieur je sais bien rammasser la gueule aux autes " devarit savoir
que c'est depuis la fusion assedic Anpe


réponse en gros sous un mois.



c'est vraiment écrire n'importe quoi !



à qui le dis tu...

--
--
Ricco
Delestaque
Le #19005231
koumac wrote:
Peut être aurais tu pu condenser un peu, 167 lignes sur usenet, en
général ça fait fuir,
j'ai quand même tout lu,



Vous avez compté les lignes ou vous avez un logiciel de messagerie
qui vous informe automatiquement du monbres de lignes .



c'est effectivement quelque chose de très particulier, Outlook Express avec
Quotefix, cher monsieur , suffit de lui demander une colonne " nombre de
lignes "
--
--
Ricco
fetvpa
Le #19005501
> avez-vous vérifié si l'éventuelle convention collective applicable ne
restreindrait pas la durée et/ou le principe du renouvellement de l'ess ai ?



Comment ça?

> / ... / Mon mois d'essai est renouvelé

sous quelle forme ?
avez-vous reçu SEULEMENT une décision unilatérale de l'employeur de
renouvellement ?
avez-vous accepté, explicitement, par écrit, le renouvellement ?



Un papier à signer concernant le renouvellement du mois d'essai cité
dans la promesse d'embauche

> / ... / pour que ma
>démission soit considérée comme légitime d'un point de vue lég al, il
>aurait fallu que je travaille 3 ans chez MILK.
/ ... /
>Bref... Après 6 ans de vie active et sérieuse

3 ans / ... / 6 ans
comprends qui peut !

n'auriez vous pas droit à des prestations après 122 jours de délai de
carence ?



Pas 6 ans d'affilée.
koumac
Le #19005691
"Delestaque" 49cf5c23$0$15225$
koumac wrote:
Peut être aurais tu pu condenser un peu, 167 lignes sur usenet, en
général ça fait fuir,
j'ai quand même tout lu,



Vous avez compté les lignes ou vous avez un logiciel de messagerie
qui vous informe automatiquement du monbres de lignes .



c'est effectivement quelque chose de très particulier, Outlook Express
avec Quotefix, cher monsieur , suffit de lui demander une colonne " nombre
de lignes "
--
--
Ricco




Je ne connais pas quote fix , d'après le nom cela doit servir à répondre
correctement dans les forums je vais donc m'y intéresser.
Merci.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme