Solitudes 6

Le
Ghost Rider
La voilà enfin, cette photo tant annoncée.
Mais avant de la dévoiler, je donne quelques explications destinées à=
la
mieux comprendre car elle est dense et complexe et ne se laisse pas
apprivoiser d'un coup d'oeil distrait.
Tout d'abord, elle est en couleurs. Oh, pas les couleurs éclatantes de =

la lumière de la Réunion, mais les couleurs un peu passées d'un cie=
l de
banlieue, admirablement rendues par le capteur Sony de mon Olympus.
Je réponds ainsi à une demande pressante de mon cher public car j'est=
ime
avec lui son ½il suffisamment éduqué à présent pour en appréc=
ier les
subtiles nuances.
Je l'ai intitulée "Solitudes", au pluriel, car il y a deux (et même
trois) personnages, dont les solitudes parallèles bien qu'inscrites sur=

des vecteurs portés par des droites sécantes dont l'origine commune s=
e
situe vers le coin supérieur droit de l'image, restent indifférentes =

tout en se combinant dans un mouvement brownien.
Les trois personnages sont à la poursuite de leur ombre qui symbolise
leur inéluctable destin, tandis que l'inclinaison légère de la phot=
o
vers la gauche accentue ce caractère fatal.
Le panneau clair sur la gauche, illisible dans la lumière d'un soleil d=
e
fin d'après-midi, traduit l'incommunicabilité entre les êtres.
Enfin et surtout, la course solitaire du sportif répond à la démarc=
he
volontaire des deux personnages superposés du second plan, dirigées
l'une comme l'autre vers ces marches qui symbolisent les difficultés du=

destin de l'homme et ses efforts pour s'en rendre maître.

http://cjoint.com/?fzlMmo7agv

Ghost Rider
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
MELMOTH
Le #6702631
Ce cher mammifère du nom de Ghost Rider nous susurrait, le dimanche
25/05/2008, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand
même, et dans le message doux mélismes suivants :

http://cjoint.com/?fzlMmo7agv


Le cliché est *nulissime*...
En revanche, le texte qui l'accompagne est d'un humour tout
melmothéen...
Manifestement, J'ai nettement déteint sur toi...
Mais est-ce si étonnant, après tout ?...
Je pose la question...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant

YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #6702621

http://cjoint.com/?fzlMmo7agv


Fallait arracher le panneau blanc le temps de la photo.

Noëlle Adam.

Ghost Rider
Le #6702611

http://cjoint.com/?fzlMmo7agv


Le cliché est *nulissime*...
En revanche, le texte qui l'accompagne est d'un humour tout melmothée n...
Manifestement, J'ai nettement déteint sur toi...
Mais est-ce si étonnant, après tout ?...
Je pose la question...



Non, MELMOTH, je t'ai précédé ici, c'est Dieu qui a créé l'homm e et non
le contraire.

GR


GEKO4
Le #6703291
Ghost Rider
Enfin et surtout, la course solitaire du sportif répond à la démarche
volontaire des deux personnages superposés du second plan, dirigées
l'une comme l'autre vers ces marches qui symbolisent les difficultés du
destin de l'homme et ses efforts pour s'en rendre maître.



Laisse-moi t'aller quérir une chaise...

--
La Réunion (mais pas seulement) comme vous ne l'avez jamais vue!
www.LaCase.com
Dernière mise à jour: dimanche 16 mars 2008

Dr Gnolu
Le #6703561
La voilà enfin, cette photo tant annoncée.
Mais avant de la dévoiler, je donne quelques explications destinées à la
mieux comprendre car elle est dense et complexe et ne se laisse pas
apprivoiser d'un coup d'oeil distrait.
Tout d'abord, elle est en couleurs. Oh, pas les couleurs éclatantes de
la lumière de la Réunion, mais les couleurs un peu passées d'un ciel de
banlieue, admirablement rendues par le capteur Sony de mon Olympus.
Je réponds ainsi à une demande pressante de mon cher public car j'estime
avec lui son ½il suffisamment éduqué à présent pour en apprécier les
subtiles nuances.
Je l'ai intitulée "Solitudes", au pluriel, car il y a deux (et même
trois) personnages, dont les solitudes parallèles bien qu'inscrites sur
des vecteurs portés par des droites sécantes dont l'origine commune se
situe vers le coin supérieur droit de l'image, restent indifférentes
tout en se combinant dans un mouvement brownien.
Les trois personnages sont à la poursuite de leur ombre qui symbolise
leur inéluctable destin, tandis que l'inclinaison légère de la photo
vers la gauche accentue ce caractère fatal.
Le panneau clair sur la gauche, illisible dans la lumière d'un soleil de
fin d'après-midi, traduit l'incommunicabilité entre les êtres.
Enfin et surtout, la course solitaire du sportif répond à la démarche
volontaire des deux personnages superposés du second plan, dirigées
l'une comme l'autre vers ces marches qui symbolisent les difficultés du
destin de l'homme et ses efforts pour s'en rendre maître.

http://cjoint.com/?fzlMmo7agv

Ghost Rider

Tu l'as dit, bouffi ! Tout devient lumineux.

--
Dr Gnolu

Dark_T
Le #6704601
Ghost Rider wrote:

Non, MELMOTH, je t'ai précédé ici, c'est Dieu qui a créé l'homme et non
le contraire.


Ca ça reste à prouver ;)

--
Alban

Ghost Rider
Le #6704591
Ghost Rider wrote:

Non, MELMOTH, je t'ai précédé ici, c'est Dieu qui a créé l'h omme et non
le contraire.


Ca ça reste à prouver ;)


Voici le départ d'une discussion qui promet d'être intéressante.
Je te laisse la poursuivre.

Ghost Rider


Ofnuts
Le #6706431
Ghost Rider wrote:
Ghost Rider wrote:

Non, MELMOTH, je t'ai précédé ici, c'est Dieu qui a créé l'homme et non
le contraire.


Ca ça reste à prouver ;)


Voici le départ d'une discussion qui promet d'être intéressante.
Je te laisse la poursuivre.

Ghost Rider


GR, two poïnts :-)

--
Bertrand



Papy Bernard
Le #6707581
Bonjour

De Ghost Rider



Non, MELMOTH, je t'ai précédé ici, c'est Dieu qui a créé l'homme et
non le contraire.

GR


Pourtant P. Desroge a affirmé le contraire.

--
A+
Papy Bernard

jpw
Le #6707571
"Papy Bernard" 483a5aca$0$839$
Bonjour

De Ghost Rider



Non, MELMOTH, je t'ai précédé ici, c'est Dieu qui a créé l'homme et
non le contraire.
Pourtant P. Desroge a affirmé le contraire.



desproges ne connaissait ni frp ni melmoth

jpw



--
J'avais 20ans en 1968
http://20ansen68.com


Publicité
Poster une réponse
Anonyme