solution pour serveur hébergé

Le
corbie
Bonjour à tous,

J'ai un serveur hébergé.
Il n'y a pas de console de gestion, permettant d'agir à distance :
le démarrer, modifier ses fichiers en mode partitions non montés,
comme à partir d'un Live-CD.
(comme le propose bien des hébergeurs)
L'avantage est que l'hébergement m'est offert gracieusement.

La seule connexion possible est donc via SSH (ou équivalent).
En cas de démarrage ou reboot impossible, à cause d'un software bloquan=
t,
je dois alors me déplacer physiquement dans la salle machines,
(qui est loin et avec toutes les contraintes, bruit infernal, température=
de congélateur,
pas de table de travail, pas de moniteur )
pour dépanner le serveur.

Connaissez vous une solution me permettant de contourner ce problème ?
Pouvoir agir sur la machine à distance :
-via un menu d'aiguillage au boot =>Live-CD OU Linux sur le DD,
-par une solution, Linux installée en mode virtuel ?

Grand merci d'une idée.

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers debian-user-french-REQUEST@lists.debian.org
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS listmaster@lists.debian.org
Archive: http://lists.debian.org/201106041812.49715.corbie@free.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre-Pascaud
Le #23421201
Le 04/06/2011 18:12, a écrit :
Bonjour à tous,

J'ai un serveur hébergé.
Il n'y a pas de console de gestion, permettant d'agir à distance :
le démarrer, modifier ses fichiers en mode partitions non montés,
comme à partir d'un Live-CD.
(comme le propose bien des hébergeurs)
L'avantage est que l'hébergement m'est offert gracieusement.

La seule connexion possible est donc via SSH (ou équivalent...).
En cas de démarrage ou reboot impossible, à cause d'un software bloquant,
je dois alors me déplacer physiquement dans la salle machines,
(qui est loin et avec toutes les contraintes, bruit infernal, température de congélateur,
pas de table de travail, pas de moniteur ...)
pour dépanner le serveur.

Connaissez vous une solution me permettant de contourner ce problème ?
Pouvoir agir sur la machine à distance :
-via un menu d'aiguillage au boot =>Live-CD OU Linux sur le DD,
-par une solution, Linux installée en mode virtuel ?

Grand merci d'une idée.



Peut être du coté de wakeonlan
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wake-on-LAN
si ça peut aider, :)
librement
jipe

--
Linux 2.6.36.2-desktop-2mnb x86_64 Mandriva 2010.2 Henry_Farman
http://www.liness.org -
http://jiperaw.darqroom.com/images

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
corbie
Le #23421341
Le samedi 04 juin 2011, Jean-Pierre-Pascaud a écrit :
Le 04/06/2011 18:12, a écrit :
> J'ai un serveur hébergé.
> Il n'y a pas de console de gestion, permettant d'agir à distance :
> le démarrer, modifier ses fichiers en mode partitions non montés,
> comme à partir d'un Live-CD.
> (comme le propose bien des hébergeurs)
> L'avantage est que l'hébergement m'est offert gracieusement.
> La seule connexion possible est donc via SSH (ou équivalent...).
> En cas de démarrage ou reboot impossible, à cause d'un software blo quant,
> je dois alors me déplacer physiquement dans la salle machines,
> (qui est loin et avec toutes les contraintes, bruit infernal, tempéra ture de congélateur,
> pas de table de travail, pas de moniteur ...)
> pour dépanner le serveur.
> Connaissez vous une solution me permettant de contourner ce problème ?
> Pouvoir agir sur la machine à distance :
> -via un menu d'aiguillage au boot =>Live-CD OU Linux sur le DD,
> -par une solution, Linux installée en mode virtuel ?


--------------------
Peut être du coté de wakeonlan
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wake-on-LAN
si ça peut aider, :)
librement jipe


--------------------

Merci, mais c'est une solution partielle :

si le serveur se bloque au boot, à cause d'un
problème software, je ne peux alors qu'intervenir
physiquement devant lui.
Il faudrait pouvoir rebooter à distance sur un Live-CD,
ou un autre OS installé en parallèle, (modes rescue réparation)
ou sur l'OS serveur installé en dur si tout va bien.

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Bernard Schoenacker
Le #23421381
Le Sat, 4 Jun 2011 18:12:49 +0200,
a écrit :

Bonjour à tous,

J'ai un serveur hébergé.
Il n'y a pas de console de gestion, permettant d'agir à distance :
le démarrer, modifier ses fichiers en mode partitions non montés,
comme à partir d'un Live-CD.
(comme le propose bien des hébergeurs)
L'avantage est que l'hébergement m'est offert gracieusement.

La seule connexion possible est donc via SSH (ou équivalent...).
En cas de démarrage ou reboot impossible, à cause d'un software
bloquant, je dois alors me déplacer physiquement dans la salle
machines, (qui est loin et avec toutes les contraintes, bruit
infernal, température de congélateur, pas de table de travail, pas de
moniteur ...) pour dépanner le serveur.

Connaissez vous une solution me permettant de contourner ce problème ?
Pouvoir agir sur la machine à distance :
-via un menu d'aiguillage au boot =>Live-CD OU Linux sur le DD,
-par une solution, Linux installée en mode virtuel ?

Grand merci d'une idée.




bonjour,

pourquoi ne pas employer un tty sur le port série ?

article traitant d'une solution alternative :

http://blog-marcel.eu/index.php?article66/zssh-un-scp-dans-ssh

il s'agit simplement d'employer zssh

slt
bernard

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Aéris
Le #23421651
-----BEGIN PGP SIGNED MESSAGE-----
Hash: SHA1

Le 04/06/2011 19:00, a écrit :
Merci, mais c'est une solution partielle :

si le serveur se bloque au boot, à cause d'un
problème software, je ne peux alors qu'intervenir
physiquement devant lui.
Il faudrait pouvoir rebooter à distance sur un Live-CD,
ou un autre OS installé en parallèle, (modes rescue réparation)
ou sur l'OS serveur installé en dur si tout va bien.



Il y a bien des solutions mais elles coûtent généralement chères…

Pour le reboot à distance, polgo obligatoire (sortes de multiprises avec
une connectique IP)
Et pour le contrôle à distance, KVM IP (transfert l'écran, la souris et
le clavier par le réseau).

Mais ce matériel coûte cher (500€ un iKVM, quasiment autan un polgo)

- --
Aeris
-----BEGIN PGP SIGNATURE-----
Version: GnuPG v1.4.11 (GNU/Linux)
Comment: Using GnuPG with Mozilla - http://enigmail.mozdev.org/

iQEcBAEBAgAGBQJN6nTzAAoJEK8zQvxDY4P9MiQH+gNlpltutGeAn0nFL2TaXQTs
7JjcZQvyw5cYGchSg9+I4ptssYYujz++MoL9Z/wCJHDHFJ5lQvzBk6pDfN0UDPPT
pREps8pTFyOr+IgN/xr3oCWGD69SaI+172UzQ4ZfVcFVKmmc4+zypmuSHSVxv2YG
n/7pact+WLNcUUhF+ds4VC1Z3oF/jVEFoh9GaOotWy/eYCxiQrKIhmC5ZRKDmaJI
wD7KIvuJode/MEzT9mhzGYqbPJQpWccnLWqEh3ID+MZouBoIa2MRNWEmjuwaO2jX
7nK2lUAY5UJ/R7Mk4TixnPZoCajY6e2szJwTaM5vogn+TKxUuZySPOdBIB8XrHY Ì9s
-----END PGP SIGNATURE-----

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/4dea74f8$0$7337$
Guilhem Bonnefille
Le #23421711
Le 4 juin 2011 20:10, Aéris
-----BEGIN PGP SIGNED MESSAGE-----
Hash: SHA1

Le 04/06/2011 19:00, a écrit :
Merci, mais c'est une solution partielle :

si le serveur se bloque au boot, à cause d'un
problème software, je ne peux alors qu'intervenir
physiquement devant lui.
Il faudrait pouvoir rebooter à distance sur un Live-CD,
ou un autre OS installé en parallèle, (modes rescue réparation)
ou sur l'OS serveur installé en dur si tout va bien.



Il y a bien des solutions mais elles coûtent généralement chères …




Ne connaissant pas le domaine, je vais certainement sortir une ânerie,
mais est-ce qu'il n'est pas possible d'imaginer une solution à base de
virtualisation ? Par exemple, l'OS hébergeur contient très très peu d e
logiciel, limitant la gestion et les risques de pannes. Ce dernier
propose alors une console SSH toujours disponible.

Autre idée (farfelue) : une solution à base de watchdog. Un logiciel
veille au bon fonctionnement du service. Si celui-ci est défaillant,
la machine est rebootée. Idéalement, il faut une solution matérielle.
Ensuite, peut-être qu'on peut scripter un peu pour détecter N reboot
en tant de temps et forcer un démarrage en mode "par défaut" (un init
level contenant le réseau, mais pas les services susceptibles de
défaillir).

Bon courage.

--
Guilhem BONNEFILLE
-=- JID: MSN:
-=- mailto:
-=- http://nathguil.free.fr/

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/BANLkTi=ZVz4GbH3KpdeAH5MkepDSjx+
webmaster
Le #23421731
Mettre une carte drack ou ikvm (kvm over ethernet)
Philippe

Envoyé de mon iPhone
---—----—-----------—------
"Two things are infinite: the universe and human stupidity; and I'm
not sure about the universe."
Albert Einstein

Le 4 juin 2011 à 21:18, Guilhem Bonnefille

Le 4 juin 2011 20:10, Aéris
-----BEGIN PGP SIGNED MESSAGE-----
Hash: SHA1

Le 04/06/2011 19:00, a écrit :
Merci, mais c'est une solution partielle :

si le serveur se bloque au boot, à cause d'un
problème software, je ne peux alors qu'intervenir
physiquement devant lui.
Il faudrait pouvoir rebooter à distance sur un Live-CD,
ou un autre OS installé en parallèle, (modes rescue réparation)
ou sur l'OS serveur installé en dur si tout va bien.



Il y a bien des solutions mais elles coûtent généralemen t chèr
es…




Ne connaissant pas le domaine, je vais certainement sortir une âner i
e,
mais est-ce qu'il n'est pas possible d'imaginer une solution à base
de
virtualisation ? Par exemple, l'OS hébergeur contient très très
peu de
logiciel, limitant la gestion et les risques de pannes. Ce dernier
propose alors une console SSH toujours disponible.

Autre idée (farfelue) : une solution à base de watchdog. Un logiciel
veille au bon fonctionnement du service. Si celui-ci est défaillant ,
la machine est rebootée. Idéalement, il faut une solution matériell
e.
Ensuite, peut-être qu'on peut scripter un peu pour détecter N reboot
en tant de temps et forcer un démarrage en mode "par défaut" (un in
it
level contenant le réseau, mais pas les services susceptibles de
défaillir).

Bon courage.

--
Guilhem BONNEFILLE
-=- JID: MSN:
-=- mailto:
-=- http://nathguil.free.fr/

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet
"unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/BANLkTi=ZVz4GbH3KpdeAH5MkepDSjx+ om




--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
mouss
Le #23422111
Le 04/06/2011 18:12, a écrit :
Bonjour à tous,

J'ai un serveur hébergé.
Il n'y a pas de console de gestion, permettant d'agir à distance :
le démarrer, modifier ses fichiers en mode partitions non montés,
comme à partir d'un Live-CD.
(comme le propose bien des hébergeurs)
L'avantage est que l'hébergement m'est offert gracieusement.

La seule connexion possible est donc via SSH (ou équivalent...).
En cas de démarrage ou reboot impossible, à cause d'un software bloquant,



si un "software" bloque le démarrage, alors c'est un gros gros bug et il
faut le corriger.

je dois alors me déplacer physiquement dans la salle machines,
(qui est loin et avec toutes les contraintes, bruit infernal, température de congélateur,
pas de table de travail, pas de moniteur ...)
pour dépanner le serveur.

Connaissez vous une solution me permettant de contourner ce problème ?
Pouvoir agir sur la machine à distance :
-via un menu d'aiguillage au boot =>Live-CD OU Linux sur le DD,



si ton hébergeur n'offre pas d'accès "rescue", y a rien à faire. imagine
un peu la situation si _moi_ je pouvais faire démarrer _ton_ système?
(et ne me dis pas, mais y aura authentification et tout et tout. parce
que là, ça voudrait dire que le "système bas niveau" est très très
avancé, tellement avancé que c'est un OS à part entière...)

-par une solution, Linux installée en mode virtuel ?




ça ne suffira pas. si tu as de la discipline, et s'il n'y a pas de gros
bugs, tu n'as pas besoin de virtualisation. et même si tu virtualises,
rien n'est gagné...

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Jean-Sébastien Kroll-Rabotin
Le #23422231
--Sig_/rK2.Yg9Zod_XNLGSI.noDYc
Content-Type: text/plain; charset=ISO-8859-1
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable


> -par une solution, Linux installée en mode virtuel ?
>

ça ne suffira pas. si tu as de la discipline, et s'il n'y a pas de
gros bugs, tu n'as pas besoin de virtualisation. et même si tu
virtualises, rien n'est gagné...



Sans vraie virtualisation, ça me sert justement beaucoup d'avoir tous
mes services dans des conteneurs LXC dans un cas tout à fait comparable
au problème posé.

Je peux péter les scripts d'init dans mes conteneurs par exemple, ça ne
modifie rien sur l'hôte. C'est particulièrement utilise pour les mises à
jour de sécurité, l'hôte ayant très peu de programmes installés, il ne
redémarre que pour des mises à jour noyau et son démarrage ne devrait
jamais poser de problème. À l'inverse les conteneurs peuvent être
redémarrés à loisir. Cette approche pseudo-virtualisée satisferait donc
peut-être corbie.


--Sig_/rK2.Yg9Zod_XNLGSI.noDYc
Content-Type: application/pgp-signature; name=signature.asc
Content-Disposition: attachment; filename=signature.asc

-----BEGIN PGP SIGNATURE-----
Version: GnuPG v1.4.11 (GNU/Linux)

iEYEARECAAYFAk3qwEIACgkQ3qwCc2aFrOZSsACfZ6+zcxUwKYCykr6pDja4jMX3
zVwAn2UdpNSjr9yDXQShrTJmb/53I8qf
=HCeo
-----END PGP SIGNATURE-----

--Sig_/rK2.Yg9Zod_XNLGSI.noDYc--

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
corbie
Le #23422911
corbie wrote :


Le dimanche 05 juin 2011, Jean-Sébastien Kroll-Rabotin a écrit :
> > -par une solution, Linux installée en mode virtuel ?

Mouss wrote :
> ça ne suffira pas. si tu as de la discipline, et s'il n'y a pas de
> gros bugs, tu n'as pas besoin de virtualisation. et même si tu
> virtualises, rien n'est gagné...
si un "software" bloque le démarrage, alors c'est un gros gros bug et il
faut le corriger :



Comment corriger le bug sans être physiquement face au serveur ?

Sans vraie virtualisation, ça me sert justement beaucoup d'avoir tous
mes services dans des conteneurs LXC dans un cas tout à fait comparable
au problème posé.
Je peux péter les scripts d'init dans mes conteneurs par exemple, ça ne
modifie rien sur l'hôte. C'est particulièrement utilise pour les mise s à
jour de sécurité, l'hôte ayant très peu de programmes installés , il ne
redémarre que pour des mises à jour noyau et son démarrage ne devra it
jamais poser de problème. À l'inverse les conteneurs peuvent être
redémarrés à loisir. Cette approche pseudo-virtualisée satisferai t donc
peut-être corbie.



Oui, cette solution des conteneurs LXC est une bonne piste :

http://blogpmenier.dynalias.net/docext/lxc/

C'est sans doute la solution des hébergements serveur dédié adoptée par les hébergeurs.

Bon dimanche.

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Philippe
Le #23426471
Le 05/06/2011 11:22, a écrit :
corbie wrote :


Le dimanche 05 juin 2011, Jean-Sébastien Kroll-Rabotin a écrit :
-par une solution, Linux installée en mode virtuel ?




Mouss wrote :
ça ne suffira pas. si tu as de la discipline, et s'il n'y a pas de
gros bugs, tu n'as pas besoin de virtualisation. et même si tu
virtualises, rien n'est gagné...


si un "software" bloque le démarrage, alors c'est un gros gros bug et il
faut le corriger :


Comment corriger le bug sans être physiquement face au serveur ?

Sans vraie virtualisation, ça me sert justement beaucoup d'avoir tous
mes services dans des conteneurs LXC dans un cas tout à fait comparable
au problème posé.
Je peux péter les scripts d'init dans mes conteneurs par exemple, ça ne
modifie rien sur l'hôte. C'est particulièrement utilise pour les mises à
jour de sécurité, l'hôte ayant très peu de programmes installés, il ne
redémarre que pour des mises à jour noyau et son démarrage ne devrait
jamais poser de problème. À l'inverse les conteneurs peuvent être
redémarrés à loisir. Cette approche pseudo-virtualisée satisferait donc
peut-être corbie.


Oui, cette solution des conteneurs LXC est une bonne piste :

http://blogpmenier.dynalias.net/docext/lxc/

C'est sans doute la solution des hébergements serveur dédié adoptée par les hébergeurs.


le problème est toujours présent car le socle lui même (server0, dom0)
doit être mis à jour, donc susceptible de planté et zou rebelote un tour
dans le DC... la meilleure solution est donc payante et physique c'est à
dire une carte drack ou ikvm ...
on ne peut pas avoir le beurre, l'argent de beurre et la crémière : )

philippe
Bon dimanche.




--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme