Soumission et assimilation, beaucoup de bruit pour rien ?

Le
Christian Navis
Beaucoup de bruit pour une affaire peut-être plus simple
qu'il n'y paraît et dont la chronologie mériterait amha
d'être rappelée :

En 2004/2005, un couple dont la femme demande la
nationalité française se présente aux entretiens obligatoires
avec les services sociaux et de police, en clamant
«spontanément» (naïveté ou provocation ?)
leur appartenance au salafisme :
Un courant rigoriste de l'Islam fondé sur une interprétation
archaïque du coran, qui conteste la légitimité des lois civiles
et pose problème dans des pays comme l'Egypte, la Tunisie
ou le Pakistan qu'on ne saurait soupçonner d'islamophobie.

La femme voilée en burka à la mode talibano-afghane
«à la demande de son mari», ne conteste pas sa
«soumission», précise Le Monde.
«Elle mène une vie presque recluse et retranchée de la
société française. Elle n'a aucune idée sur la laïcité ou
le droit de vote» poursuit Le Monde, un journal qu'on
ne saurait taxer de racisme.

Le 16 mai 2005, un arrêté motivé du gouvernement
français refuse la nationalité française à cette personne,
mais sans fermer la porte à une évolution possible puisque
la demande pourra être renouvelée lorsque cette personne
"aura fait siennes les valeurs de la République".
Au point de vue du droit, cela relève du pouvoir
discrétionnaire de l'état en la matière.
Des Russes, des Ukrainiens, des Equatoriens ont été rejetés
pour d'autres raisons, en vertu de ce même principe qui
s'applique donc aussi aux Slaves et aux Latins.

Après trois ans d'une onéreuse procédure, l'affaire est
jugée en Conseil d'Etat le 27 juin 2008 et l'arrêté
ministériel confirmé.
En conformité avec la jurisprudence de la haute
juridiction qui a déjà validé les refus opposés aux
personnes considérées comme proches des milieux
fondamentalistes. En refusant le motif allégué de
"liberté du culte" et en y ajoutant, cette fois, le motif
de "défaut d'assimilation".
Car au delà d'une certaine pratique, n'importe
quelle religion peut constituer une entrave à
la cohésion sociale, voire un trouble à l'ordre public.

Est-il vraiment scandaleux de demander à quelqu'un
qui aspire à faire partie d'une communauté, d'adopter
les us et coutumes minima de cette communauté ?
Et d'ailleurs, n'est-ce pas ce qui se passe dans certains
pays où les journalistes françaises ou européennes,
sont obligées de porter le tchador simplement pour
pouvoir faire leur travail ?

Au delà de cet enfermement des femmes, car ce "bout
de tissu" est plus qu'un symbole religieux, c'est en réalité
le mur d'une prison à vie, on devrait amha profiter de
ce type "d'incident sociétal" pour se poser, comme dans
"l'affaire de la non-virginité de Lille", la question de savoir
jusqu'où la République peut aller dans le respect des personnes,
de leurs coutumes et de leurs croyances, sans pour autant
renier ses valeurs fondamentales d'égalité, de neutralité
et de laïcité.
Je dois dire que, dans ce genre d'affaire, je suis un peu
déçu par le manque de pugnacité de la plupart des
organisations féministes, comme si un tabou pesait sur
les débats de cette nature.

--
http://christian.navis.free.fr/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Sepia
Le #16079061
x-no-archive: yes
Dans les news : 48777e13$0$890$,
Christian Navis
Beaucoup de bruit pour une affaire peut-être plus simple
qu'il n'y paraît et dont la chronologie mériterait amha
d'être rappelée :

En 2004/2005, un couple dont la femme demande la
nationalité française se présente aux entretiens obligatoires
avec les services sociaux et de police, en clamant
«spontanément» (naïveté ou provocation ?)
leur appartenance au salafisme :
Un courant rigoriste de l'Islam fondé sur une interprétation
archaïque du coran, qui conteste la légitimité des lois civiles
et pose problème dans des pays comme l'Egypte, la Tunisie
ou le Pakistan qu'on ne saurait soupçonner d'islamophobie.

La femme voilée en burka à la mode talibano-afghane
«à la demande de son mari», ne conteste pas sa
«soumission», précise Le Monde.
«Elle mène une vie presque recluse et retranchée de la
société française. Elle n'a aucune idée sur la laïcité ou
le droit de vote» poursuit Le Monde, un journal qu'on
ne saurait taxer de racisme.

Le 16 mai 2005, un arrêté motivé du gouvernement
français refuse la nationalité française à cette personne,
mais sans fermer la porte à une évolution possible puisque
la demande pourra être renouvelée lorsque cette personne
"aura fait siennes les valeurs de la République".
Au point de vue du droit, cela relève du pouvoir
discrétionnaire de l'état en la matière.
Des Russes, des Ukrainiens, des Equatoriens ont été rejetés
pour d'autres raisons, en vertu de ce même principe qui
s'applique donc aussi aux Slaves et aux Latins.

Après trois ans d'une onéreuse procédure, l'affaire est
jugée en Conseil d'Etat le 27 juin 2008 et l'arrêté
ministériel confirmé.
En conformité avec la jurisprudence de la haute
juridiction qui a déjà validé les refus opposés aux
personnes considérées comme proches des milieux
fondamentalistes. En refusant le motif allégué de
"liberté du culte" et en y ajoutant, cette fois, le motif
de "défaut d'assimilation".
Car au delà d'une certaine pratique, n'importe
quelle religion peut constituer une entrave à
la cohésion sociale, voire un trouble à l'ordre public.

Est-il vraiment scandaleux de demander à quelqu'un
qui aspire à faire partie d'une communauté, d'adopter
les us et coutumes minima de cette communauté ?
Et d'ailleurs, n'est-ce pas ce qui se passe dans certains
pays où les journalistes françaises ou européennes,
sont obligées de porter le tchador simplement pour
pouvoir faire leur travail ?

Au delà de cet enfermement des femmes, car ce "bout
de tissu" est plus qu'un symbole religieux, c'est en réalité
le mur d'une prison à vie, on devrait amha profiter de
ce type "d'incident sociétal" pour se poser, comme dans
"l'affaire de la non-virginité de Lille", la question de savoir
jusqu'où la République peut aller dans le respect des personnes,
de leurs coutumes et de leurs croyances, sans pour autant
renier ses valeurs fondamentales d'égalité, de neutralité
et de laïcité.
Je dois dire que, dans ce genre d'affaire, je suis un peu
déçu par le manque de pugnacité de la plupart des
organisations féministes, comme si un tabou pesait sur
les débats de cette nature.



Blablabla d'un feminazillon islamophobe
voulant imposer au monde son droit de l'homisme !
Rien de neuf chez les ayatollahs des droits de l'homme.
Anne G
Le #16079051
Sepia wrote:

Blablabla d'un feminazillon islamophobe
voulant imposer au monde son droit de l'homisme !
Rien de neuf chez les ayatollahs des droits de l'homme.



Vous aurez mal lu.
Mais ça ne surprendra personne...


--
http://2graphistesencavale.blogspot.com/
Isa
Le #16079041
Anne G a dactylographié :
Sepia wrote:



Blablabla d'un feminazillon islamophobe
voulant imposer au monde son droit de l'homisme !
Rien de neuf chez les ayatollahs des droits de l'homme.





Vous aurez mal lu.
Mais ça ne surprendra personne...



c'est parce qu'il lit homisme au lieu de hommisme ;-)

--
Isa
Sepia
Le #16079031
x-no-archive: yes
Dans les news : ,
Isa
Anne G a dactylographié :
Sepia wrote:



Blablabla d'un feminazillon islamophobe
voulant imposer au monde son droit de l'homisme !
Rien de neuf chez les ayatollahs des droits de l'homme.





Vous aurez mal lu.
Mais ça ne surprendra personne...



c'est parce qu'il lit homisme au lieu de hommisme ;-)



Assez des petits braillards qui cherchent à se rendre intéressants
en s'opposant systématiquement à toute autre forme
de société que celle qui leur permet de dire des conneries !
Les femmes à la maison et plus de voyous plus
de crise du logement et bien entendu plus de chômage.
patrick.1200RTcazaux
Le #16079021
Anne G
Vous aurez mal lu.



Ça supposerait qu'il sait lire. Je te trouve bien généreuse. Ce genre de
personnage n'a pas de cerveau, à peine un bulbe rachidien.

--
Tardigradus
Cassandre
Le #16079011
x-no-archive: yes
Dans les news :
1ijxgiy.w4enfyp64n0bN%,
Tardigradus
Anne G
Vous aurez mal lu.



Ça supposerait qu'il sait lire. Je te trouve bien généreuse. Ce genre
de personnage n'a pas de cerveau, à peine un bulbe rachidien.



Parole de petit écouillé. Sous bitard rêvant de lècher des moulasses.
Homoncule hemorroidaire, feriez mieux mieux de soigner votre cul !
Anne G
Le #16079001
Tardigradus wrote:
Anne G


Vous aurez mal lu.





Ça supposerait qu'il sait lire. Je te trouve bien généreuse. Ce genre de
personnage n'a pas de cerveau, à peine un bulbe rachidien.



C'était seulement une manière de signifier à l'auteur du message
original l'intérêt qu'il avait suscité chez moi.

--
http://2graphistesencavale.blogspot.com/
Christian Navis
Le #16078951
"Anne G" news:

C'était seulement une manière de signifier à l'auteur du message original
l'intérêt qu'il avait suscité chez moi.



Merci ! :-)

--
http://christian.navis.free.fr/
patrick.1200RTcazaux
Le #16078941
Cassandre
Parole de petit écouillé. Sous bitard rêvant de lècher des moulasses.
Homoncule hemorroidaire, feriez mieux mieux de soigner votre cul !



Oh c'est mignon, ça. T'as trouvé ça dans un dictionnaire d'insultes ?
Non ? Alors t'es vraiment obsédé. Tu ne dois pas rigoler tous les jours,
mon gros...

--
Tardigradus
Christian Navis
Le #16078921
"Sepia" news:

Les femmes à la maison et plus de voyous plus
de crise du logement et bien entendu plus de chômage.



Vous avez vraiment envie de retourner en prison !
Lorsque vous y étiez, cela faisait un voyou de moins
dehors, une femme de plus dedans (puisque comme
tous les pointeurs vous serviez de femme à vos
codétenus) vous n'aviez pas à vous soucier de trouver
un toit, et chargé de nettoyer les douches à 4 pattes,
vous aviez même un boulot que personne ne songeait
à vous piquer.
Au fait, vous savez que les "Berlinois" ont accepté
de révéler les I.P avec lesquelles vous vous connectiez
chez eux ? Vous n'allez pas tarder à avoir des surprises !

--
http://christian.navis.free.fr/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme