sous-domaines sur une même ip : cname ou a ?

Le
Olivier Masson
Bonjour,

Quel est intérêt d'utiliser A plutôt que CNAME pour des sous-domaines
qui pointent sur une même IP ?
Est-ce strictement égal sur le temps de traitement ?

Merci.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Channels
Le #10860481
> Bonjour,


Bonjour,

Quel est intérêt d'utiliser A plutôt que CNAME pour des sous-domaines qui
pointent sur une même IP ?


Le CNAME est dependant du champ A
Quand on change l'IP du champ A, on ne change pas le champ CNAME

Dans une seule zone DNS, je sais pas si faire des CNAME est aussi utile
que faire des A, mais le CNAME peut etre utile pour pointé vers une
autre adresse dont ont ne depend pas
(Par exemple, www.jaimegoogle.fr. CNAME www.google.fr.)

Est-ce strictement égal sur le temps de traitement ?


Oui


Merci.



De rien

--
Les fautes d'orthographes sus-citées sont déposées auprès de leurs
propriétaires respectifs.
Aucune responsabilité n'est engagée sur la lisibilité du message ou les
éventuels dommages qu'ils peuvent engendrer
Pascal Hambourg
Le #10860751
Salut,

Channels a écrit :

Est-ce strictement égal sur le temps de traitement ?





Si le nom de domaine pointé par le CNAME ne dépend pas du même serveur
autoritaire, le resolver ou le cache récursif doit faire une requête
supplémentaire pour obtenir l'adresse IP, c'est donc plus long.
Channels
Le #10861751
> Salut,



Channels a écrit :

Est-ce strictement égal sur le temps de traitement ?







Si le nom de domaine pointé par le CNAME ne dépend pas du même serveur
autoritaire, le resolver ou le cache récursif doit faire une requête
supplémentaire pour obtenir l'adresse IP, c'est donc plus long.



Il est vrai aussi, j'avais pas pensé a ca.

--
Les fautes d'orthographes sus-citées sont déposées auprès de leurs
propriétaires respectifs.
Aucune responsabilité n'est engagée sur la lisibilité du message ou les
éventuels dommages qu'ils peuvent engendrer
Olivier Masson
Le #10867011
Pascal Hambourg a écrit :
Salut,

Channels a écrit :

Est-ce strictement égal sur le temps de traitement ?





Si le nom de domaine pointé par le CNAME ne dépend pas du même serveur
autoritaire, le resolver ou le cache récursif doit faire une requête
supplémentaire pour obtenir l'adresse IP, c'est donc plus long.



En effet.
Merci.
Monsieur 99
Le #10871181
Olivier Masson 12:57:10 +0200 :
Bonjour,

Quel est intérêt d'utiliser A plutôt que CNAME pour des sous-domaines
qui pointent sur une même IP ?



Par exemple de pouvoir créer d'autre type d'entrée que le CNAME sur le
dit sous domaine (soyons totalement dingue, mettre en place un serveur
de mail spécifique).
--
Les français sont nés cons d'origine ou c'est contagieux ?
Merci pour vos réponses constructives
-+- FM in Guide du Freenaute Déchainé - "Troll constructif" -+-
Stephane Bortzmeyer
Le #10879681
Pascal Hambourg wrote:

Si le nom de domaine pointé par le CNAME ne dépend pas du même serveur
autoritaire, le resolver ou le cache récursif doit faire une requête
supplémentaire pour obtenir l'adresse IP, c'est donc plus long.



La première fois. Après, c'est dans le cache DNS.

De toute façon, pour la très grande majorité des sites Web, il y a des
milliers de lignes de code PHP, Java, Basic, à dérouler avant d'afficher
ne serait-ce que "Bonjour", donc le temps de résolution DNS n'a guère
d'importance...
-jl-
Le #10890101
"Pascal Hambourg" news:g4agt3$2te8$
Salut,

Channels a écrit :

Est-ce strictement égal sur le temps de traitement ?





Si le nom de domaine pointé par le CNAME ne dépend pas du même serveur
autoritaire, le resolver ou le cache récursif doit faire une requête
supplémentaire pour obtenir l'adresse IP, c'est donc plus long.




heu, c'est quoi un cache récursif ???
Olivier Masson
Le #11160461
Monsieur 99 a écrit :

Par exemple de pouvoir créer d'autre type d'entrée que le CNAME sur le
dit sous domaine (soyons totalement dingue, mettre en place un serveur
de mail spécifique).



Ne répondrais-tu pas à une autre question qui serait "Quand ne peut-on
pas utiliser CNAME" ?
Monsieur 99
Le #11164351
Olivier Masson 10:08:31 +0200 :
Monsieur 99 a écrit :

Par exemple de pouvoir créer d'autre type d'entrée que le CNAME sur le
dit sous domaine (soyons totalement dingue, mettre en place un serveur
de mail spécifique).



Ne répondrais-tu pas à une autre question qui serait "Quand ne peut-on
pas utiliser CNAME" ?



Hmm, non, la solution du A Record a cet intérêt aussi, mais ma réponse
réponds aussi a la 2ème question :-)

--
Alec> Oui, je sais, on va faire faillite le trimestre prochain.
SP> Ca veut dire que je pourrai ptét choper une V3 aux enchères après la
SP> liquidation judiciaire !!?!
-+- in Guide du Freenaute Déchainé - "Acharnement thérapeutique" -+-
Stephane Bortzmeyer
Le #11173331
-jl- wrote:

heu, c'est quoi un cache récursif ???



Un serveur de noms qui garde en mémoire les données reçues (d'où le «
cache ») et qui va demander aux autres serveurs s'il ne sait pas (d'où
le « récursif »).

Il s'oppose au serveur « faisant autorité » qui ne demande jamais aux
autres et qui dispose en local (fichier de zone, base accessible en SQL,
etc) des données.

Autrefois, les deux tâches étaient souvent mêlées dans le même serveur.
Depuis dix ans, on les sépare.

Exemples de caches récursifs : ceux que votre FAI met à votre
disposition pour que vous n'ayiez pas à en installer un.

Exemples de serveurs faisant autorité : les serveur des TLD (par exemple
les serveurs de l'AFNIC pour .fr).
Publicité
Poster une réponse
Anonyme