Special Ghost

Le
filh
L'union de la photo et du cheval :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84527400.r=.langFR

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ghost-Rider
Le #24198841
Le 25/01/2012 21:48, FiLH a écrit :
L'union de la photo et du cheval :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84527400.r=.langFR



Merci pour cette intention.
Intéressante cette tentative d'analyse des allures du cheval par la
photographie.
Petits ennuis : comme on ne voit que des silhouettes, on ne distingue
pas les membres des cotés droit et gauche et comme les mouvements ne
sont pas assez décomposés car les appareils sont trop distants les uns
des autres, il n'est pas facile pour un non-cavalier d'y comprendre
quelque chose.
Un cavalier peut assez facilement dire si le cheval montré est au pas,
au trot ou au galop.
Par ailleurs, on a droit aussi à l'analyse des allures du cochon, et
même de l'homme.
On a heureusement fait mieux dans l'analyse des mouvements grâce au
cinéma, et même là, arriver à bien comprendre le galop d'un cheval n'est
pas évident :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Galop

--
Ghost Rider
filh
Le #24199231
Ghost-Rider
Le 25/01/2012 21:48, FiLH a écrit :
> L'union de la photo et du cheval :
>
> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84527400.r=.langFR

Merci pour cette intention.
Intéressante cette tentative d'analyse des allures du cheval par la
photographie.
Petits ennuis : comme on ne voit que des silhouettes, on ne distingue
pas les membres des cotés droit et gauche et comme les mouvements ne
sont pas assez décomposés car les appareils sont trop distants les uns
des autres, il n'est pas facile pour un non-cavalier d'y comprendre
quelque chose.



Ah ben.. t'as quand même affaire au mec qui a inventé la chose avec des
pelloches du 19e hein... en fait ce fut un exploit technique à
l'époque...

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Ghost-Rider
Le #24200561
Le 26/01/2012 22:31, FiLH a écrit :
Ghost-Rider
Le 25/01/2012 21:48, FiLH a écrit :
L'union de la photo et du cheval :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84527400.r=.langFR



Merci pour cette intention.
Intéressante cette tentative d'analyse des allures du cheval par la
photographie.
Petits ennuis : comme on ne voit que des silhouettes, on ne distingue
pas les membres des cotés droit et gauche et comme les mouvements ne
sont pas assez décomposés car les appareils sont trop distants les uns
des autres, il n'est pas facile pour un non-cavalier d'y comprendre
quelque chose.



Ah ben.. t'as quand même affaire au mec qui a inventé la chose avec des
pelloches du 19e hein... en fait ce fut un exploit technique à
l'époque...



Ah mais tout-à-fait, je ne nies pas l'exploit de l'époque mais je
regarde aussi avec les critères d'aujourd'hui.
Cependant, on peut penser que les photos seraient plus claires en vrai
que sur Gallica.
Et en fait, je reviens sur ce que j'ai dit. Les photos du début du livre
sont effectivement parfois trop peu nombreuses pour bien comprendre le
mouvement, mais plus loin, le mouvement est bien décomposé, comme à la
page 91.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84527400/f91.item
Là on voit que sur les 20 photos, les 16 premières correspondent à une
*seule* foulée de galop.
On voit la complexité de cette allure, très difficile à mémoriser dans
sa totalité : 4 membres comportant chacun 3 points de rotation et
accomplissant chacun un mouvement *différent* des trois autres.
En effet, les membres de gauche et de droite accomplissent des
trajectoires non seulement décalées dans le temps mais différentes.
En mouvement, c'est diabolique à suivre :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eadweard_Muybridge
On voit que le galop (à 3 temps) comporte bien un court temps de
suspension, Muybridge prouvant ainsi ce que les cavaliers savaient
depuis toujours, nonobstant ce que prétendaient certains.
En plus de ça, le cheval peut galoper à droite ou à gauche, à droite
devant et à gauche derrière (galop désuni), il peut trotter devant et
galoper derrière, ou l'inverse (aubin) et last but not least, il peut
galoper à 4 temps, comme en course, ce qui tend à supprimer le temps de
suspension et explique la polémique résolue par Muybridge.
Et bien entendu, il n'y a pas deux chevaux qui galopent pareil....

--
Ghost Rider
Publicité
Poster une réponse
Anonyme