Squatteurs : mise au point

Le
dmkgbt
Face au déferlement d'infos indignées et complaisantes sur la ruine de
la maison de Maryvonne à Rennes, un article qui remet les faits à plat
et renvoie la famille de la propriétaire à ses propres déclarations :

""C'est la loi anti-propriétaire, c'est pire que du venin. Si je n'avais
pas mon fils, je crois que je me laisserais mourir", déclare-t-elle.
La radio ajoute que Maryvonne attend de pouvoir rentrer chez elle depuis
dix-huit mois.

Mais l'affirmation est fausse : le pavillon de la rue de Châtillon, à
Rennes, n'était plus son domicile depuis des années.
C'est ce que Maryvonne expliquait elle-même, le 30 avril, dans un texte
publié sur Le Post.
"Je suis propriétaire d'une petite maison sur Rennes, raconte-t-elle.
Jusqu'à il y a un mois, je me contentais d'y faire des allers-retours
pour récupérer mon courrier car je vivais avec mon compagnon à
Saint-Domineuc.
Cette maison était vide et j'avais décidé de la mettre en vente. Le
compromis était signé, il ne manquait plus que de finaliser la vente.

Mais il y a un mois mon compagnon est décédé et ses enfants m'ont
demandé, à juste titre, de quitter son domicile.
J'ai donc décidé de retourner chez moi. J'avais un plan : vendre puis
m'installer ailleurs. Je ne m'attendais pas à être interdite d'accès à
ma maison."

<http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/06/02/maryvonne-contre-les-squatteurs-emoi-et-intox/>

Dossier à suivre au plan légal, parce que pour prouver les dégradations
et le préjudice lors d'un procès civil, la famille va devoir apporter
des élèments probants sur l'état de la maison _avant_ que les squatteurs
y pénétrent (photos et vidéos bienvenues :-)), d'une part, et, d'autre
part, justifier la surprise de maryvonne devant une situation qui lui
était parfaitement connue _avant_ le décès de son "compagnon", dont on
se demande pourquoi elle ne pouvait plus occuper le domicile
On peut légitimement se demander si elle n'était pas considérée
elle-même comme une squatteuse par la famille de son compagnon.
Parce qu'eux n'ont jamais été accusés d'avoir mis cette "pauvre vieille
dame" à la rue en l'expulsant moins d'un mois après le décès de celui
que les journaux avaient au début qualifié "d'époux" de la dame

Bref, c'est un sac de n½uds comme la justice civile en connaît beaucoup
et qu'il faut laisser maintenant aux avocats et aux magistrats.

Fin de l'émotion artificielle créée par les médias.
La justice examinera tout ça avec sa sérénité habituelle.



--
Signature en révision
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
a
Le #26355273
(Dominique G.) écrivait:

Face au déferlement d'infos indignées et complaisantes sur la ruine de
la maison de Maryvonne à Rennes, un article qui remet les faits à plat
et renvoie la famille de la propriétaire à ses propres déclarations :

""C'est la loi anti-propriétaire, c'est pire que du venin. Si je n'avais
pas mon fils, je crois que je me laisserais mourir", déclare-t-elle.
La radio ajoute que Maryvonne attend de pouvoir rentrer chez elle depuis
dix-huit mois.

Mais l'affirmation est fausse : le pavillon de la rue de Châtillon, à
Rennes, n'était plus son domicile depuis des années.


Que cela soit son domicile actuel ou non, c'est quand même chez elle.
Vu qu'elle n'a jamais loué ou prêté ce bien, c'est chez elle.
Et elle avait tout à fait le droit d'y retourner quand bon lui semble.
Le reste, c'est du blabla ...

Vous devriez relire vos classiques:
Le but de toute association politique est la conservation des droits
naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté,
la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.


Fin de l'émotion artificielle créée par les médias.


Si vous croyez cela, vous êtes assez éloigné du peuple ...
Vroum
Le #26355295
"Dominique G.">
Fin de l'émotion artificielle créée par les médias.
La justice examinera tout ça avec sa sérénité habituelle.



https://pbs.twimg.com/media/CGZzErRXEAADxv2.jpg

On espère tous que vous avez suivi les informations télévisées nationales
et regardé l'état de cette maison de village avec des tags sur tous les
murs.
Un grand classique de la bêtise humaine dans toute sa grandeur.
Mais pour vous, si l'on suit votre raisonnement, il s'agit de l'usure
naturelle de l'habitation.

Cette usure a bien plus probablement une cause "anthropique très récente".

Je crois que plus vous voulez nous donner des arguments, plus vous vous
enlisez.
En ce moment c'est le châssis de votre histoire qui est entré en contact
avec le sol.
Le pire c'est que vous continuez à patiner et à creuser.

Pathétique mais presque ...

Il n'y a pas de déshonneur à parfois reconnaitre que l'on s'est planté.
C'est même une preuve de discernement.

Vroum
Cl.Massé
Le #26355301
"Dominique G." a écrit dans le message de groupe de discussion :
1m5fjyw.plbztm1qtpzkwN%

Face au déferlement d'infos indignées et complaisantes sur la ruine de la
maison de Maryvonne à Rennes, un article qui remet les faits à plat et renvoie
la famille de la propriétaire à ses propres déclarations :




J'ai connu un cas très semblable, mais la pauvre femme n'avait pas de résidence
trois étoiles qu'elle laissait pourrir au nez et à la barbe des sans abri, elle
s'est retrouvée sans rien du tout. J'ai donc du mal à verser une larme pour
cette rennette qui aurait dû faire preuve d'un peu plus de prévoyance.

De plus en plus, les sans abri sont des gens d'origine sociale élevée, mais qui
ont été lâchés par leur (belle) famille cupide et indifférente à la suite d'un
coup dur. Ce ne sont pas des gens qui aiment vivre dans la misère ou qui ne
veulent pas travailler comme le veut la connerie populaire.

Il n'y a donc même pas forcément d'opposition réelle entre les deux partis,
alors qu'on monte en épingle cette histoire pour avaliser la théorie selon
laquelle il y aurait des gens qui "travaillent eux," et qui se feraient
systématiquement spolier par des "parasites."

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Cl.Massé
Le #26355300
"Vroum" a écrit dans le message de groupe de discussion :
mkmocs$1kfl$

Il n'y a pas de déshonneur à parfois reconnaitre que l'on s'est planté. C'est
même une preuve de discernement.



Dont par conséquent tu manques absolument.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
dmkgbt
Le #26355297
Vroum
"Dominique G.">

> Fin de l'émotion artificielle créée par les médias.
> La justice examinera tout ça avec sa sérénité habituelle.

https://pbs.twimg.com/media/CGZzErRXEAADxv2.jpg

On espère tous que vous avez suivi les informations télévisées nationales
et regardé l'état de cette maison de village avec des tags sur tous les
murs.



Non.
J'ai lu un panel de divers journaux dits "d'information" et j'ai retenu
le seul qui en a.
De la retenue, veux-je dire.
Un qui a pris le temps de vérifier deux/trois petits faits et de mettre
certaines personnes en contradiction avec leurs précédentes actions et
déclarations.

Un grand classique de la bêtise humaine dans toute sa grandeur.



Si vous regardiez avec autant d'attention que moi, vous auriez remarqué
que les tags sont récents et qu'ils disent - certes - la rage et la
frustration de gens expulsés mais qu'ils ont été essentiellement
effectués sur des parties qui avaient été rénovées auparavant.
Ils ont peut-être tout simplement remis la maison "dans l'état dans
laquelle ils l'ont trouvée".

Dans la même catégorie, je connais un maçon qui avait installé une salle
de bains complète sous combles - au noir - et que le client trouva
finaud de refuser de payer...
Il a tout remis en l'état d'origine.
A coups de masse.

Mais pour vous, si l'on suit votre raisonnement, il s'agit de l'usure
naturelle de l'habitation.



Vous me prêtez un raisonnement que je n'ai pas tenu.

Cette usure a bien plus probablement une cause "anthropique très récente".

Je crois que plus vous voulez nous donner des arguments, plus vous vous
enlisez.



Ho, oui, inventez encore des arguments que je n'ai pas donnés, pour
pouvoir à nouveau y répondre à votre guise.

En ce moment c'est le châssis de votre histoire qui est entré en contact
avec le sol.
Le pire c'est que vous continuez à patiner et à creuser.



Je suis en train de discuter sur un groupe de droit.
Il y a eu une décision de justice, appliquée.
Il y a une volonté exprimée par le propriétaire d'aller à nouveau devant
les tribunaux.
Je me contente de faire remarquer que, devant le tribunal, il aura
intérêt 1) à prouver dans quel état était la maison _avant_ que des
squatteurs y pénètrent 2) à prouver qu'ils sont bien les auteurs des
dégradations constatées 3) à démontrer son intérêt à agir 4) à démontrer
son préjudice 5) à chiffrer ledit préjudice.

Je ne prends pas partie parce qu'il n'y a pas lieu de prendre partie
puisque les tribunaux ne cherchent pas des preuves dans les journaux ni
sur des forums de discussion mais dans le dossier constitué par chacune
des parties.

Et vous, au fait, où est passé votre argumentaire juridique?

Pathétique mais presque ...

Il n'y a pas de déshonneur à parfois reconnaitre que l'on s'est planté.
C'est même une preuve de discernement.



J'accepte vos excuses.
Mais n'y revenez pas.



--
Signature en révision
Colonel Kilgore
Le #26355322
Dominique G. avait soumis l'idée :

Si vous regardiez avec autant d'attention que moi, vous auriez remarqué
que les tags sont récents et qu'ils disent - certes - la rage et la
frustration de gens expulsés mais qu'ils ont été essentiellement
effectués sur des parties qui avaient été rénovées auparavant.
Ils ont peut-être tout simplement remis la maison "dans l'état dans
laquelle ils l'ont trouvée".



Fallait oser écrire ça....
.
Le #26355328
Le 03/06/2015 07:53, Dominique G. a écrit :






bla bla bla inutile

Tant que la vente n'est pas réalisée
( et à qui elle le souhaite )
elle est toujours *propriétaire*
et personne n'a à décider pour elle
que ce soit en écrits ou pensées médiatisées



V
ixion martin - GdBx
Le #26355378
Colonel Kilgore a couché sur son écran :
Dominique G. avait soumis l'idée :

Si vous regardiez avec autant d'attention que moi, vous
auriez remarqué
que les tags sont récents et qu'ils disent - certes - la
rage et la
frustration de gens expulsés mais qu'ils ont été
essentiellement
effectués sur des parties qui avaient été rénovées
auparavant.
Ils ont peut-être tout simplement remis la maison "dans
l'état dans
laquelle ils l'ont trouvée".



Fallait oser écrire ça....



Ben quoi ? Tout le monde sait qu'à Rennes, Maryvonne est la
rein du tag.

--
Ixion
Bordeaux premier club à remporter la coupe
de France sans jamais jouer à domicile.
A jamais les premiers.
Cl.Massé
Le #26355394
"ixion martin - GdBx" a écrit dans le message de groupe de discussion :
55709a82$0$3189$

Ben quoi ? Tout le monde sait qu'à Rennes, Maryvonne est la rein du tag.



Surtout que Rennes n'est pas très peuplé, en fait, et rien que par des gens qui
font attention à leurs affaires.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Vroum
Le #26355419
"Dominique G."
Si vous regardiez avec autant d'attention que moi, vous auriez remarqué
que les tags sont récents et qu'ils disent - certes - la rage et la
frustration de gens expulsés mais qu'ils ont été essentiellement
effectués sur des parties qui avaient été rénovées auparavant.
Ils ont peut-être tout simplement remis la maison "dans l'état dans
laquelle ils l'ont trouvée".



Vu-troll:

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Max
I==============>

Vroum
Publicité
Poster une réponse
Anonyme