Stabilisateur Mode 1 ou mode 2

Le
CHAUVEAU
Bonjour à toutes et à tous,

J'ai acheté un APN Panasonic TZ5, lequel dispose de deux modes de
stabilisation :

- mode 1 : stabilisation permanente : consomme de l'énergie,
- mode 2 : stabilisation après le déclenchement, plus efficace que
mode 1, dixit le fabricant.

Alors, bête et méchant, si le mode 1 consomme plus d'énergie que le mode
2 et qu'il est moins efficace, à quoi sert-il ?

Avez-vous des précisions sur les modes de fonctionnement de chacun de
ces deux modes ?

Merci pour vos éclairages.

Pierre
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #20277681
CHAUVEAU a écrit :
Bonjour à toutes et à tous,

J'ai acheté un APN Panasonic TZ5, lequel dispose de deux modes de
stabilisation :

- mode 1 : stabilisation permanente : consomme de l'énergie,
- mode 2 : stabilisation après le déclenchement, plus efficace que mode
1, dixit le fabricant.

Alors, bête et méchant, si le mode 1 consomme plus d'énergie que le mode
2 et qu'il est moins efficace, à quoi sert-il ?

Avez-vous des précisions sur les modes de fonctionnement de chacun de
ces deux modes ?



Avec la stabilisation permanente l'affichage sur écran (donc
la visée) est stabilisée. Avec la stabilisation au
déclenchement elle ne l'est pas...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
markorki
Le #20277671
CHAUVEAU a écrit :
Bonjour à toutes et à tous,

J'ai acheté un APN Panasonic TZ5, lequel dispose de deux modes de
stabilisation :

- mode 1 : stabilisation permanente : consomme de l'énergie,
- mode 2 : stabilisation après le déclenchement, plus efficace que mode
1, dixit le fabricant.




simple:
Le mode 2 introduit une latence au déclenchement. Il faut détecter le
mouvement, et lancer les commandes de compensation.

En mode 1, l'objectif est toujours prêt, la latence ne doit pas être
modifiée par le stabilisateur.

Alors, bête et méchant, si le mode 1 consomme plus d'énergie que le mode
2 et qu'il est moins efficace, à quoi sert-il ?

Avez-vous des précisions sur les modes de fonctionnement de chacun de
ces deux modes ?



D'abord, AMHA, il n'y a aucune raison technique pour que le mode 2 soit
"plus efficace" que le mode 1, j'aimerais qu'on m'explique...

Pour le choix d'utilisation:
J'ai un stabilisateur sur mon K200D. Il a une commande séparée, je le
mets "on" ou non selon le type de photos que je prends (pas besoin en
macro au flash ni en paysage au grand angle par plein soleil.

Dans des tas d'autres cas, il est sur "on" et démarre dès que j'allume
le boitier, et s'éteint dès que je l'arrête. Avec un temps de réaction à
la mise sous tension nettement inférieur à la seconde, cette façon de
faire ne me fait rien perdre.
Dès que je "suppose que je pourrais prendre une photo", je mets sous
tension le K200, et le stabilisateur est prêt le temps que je
vise/compose, il faut moins d'une seconde ou guère plus avec un
stabilisateur dans le boitier.

Même en photo sportive, avec de bons accus, faire tourner le
stabilisateur en permanence ne doit pas géner beaucoup (sauf bien sûr si
on fait des raids au bout du monde, avec des jours sans voir une prise
électrique ;-)
markorki
Le #20277801
markorki a écrit :

simple:
Le mode 2 introduit une latence au déclenchement. Il faut détecter le
mouvement, et lancer les commandes de compensation.


mouais, mal dit !
Il faut surtout lancer les gyroscopes et attendre qu'ils aient stabilisé
leur vitesse de fonctionnement. Pas de détection de mouvement tant que
les capteurs de la centrale inertielle ne sont pas opérationnels.
Jean-Pierre Roche
Le #20277791
markorki a écrit :

D'abord, AMHA, il n'y a aucune raison technique pour que le mode 2 soit
"plus efficace" que le mode 1, j'aimerais qu'on m'explique...



Je n'ai pas d'infos précises sur le sujet mais il peut très
bien y avoir des raisons techniques. C'est quand même une
boucle (action/réaction, etc.) et la réactivité de la boucle
peut différer suivant les modes.

Pour le choix d'utilisation:
J'ai un stabilisateur sur mon K200D.



Ca n'a justement pas grand chose à voir à part le nom...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Kojak
Le #20278071
Le Fri, 02 Oct 2009 17:47:05 +0200,
Jean-Pierre Roche a écrit :

[...] C'est quand même une boucle (action/réaction, etc.) [...]



Bref, ça se nomme une rétroaction négative, ou, plus simplem ent,
un asservissement... :-)

--
Jacques.
ChP
Le #20279181
markorki a écrit :
CHAUVEAU a écrit :
Bonjour à toutes et à tous,

J'ai acheté un APN Panasonic TZ5, lequel dispose de deux modes de
stabilisation :

- mode 1 : stabilisation permanente : consomme de l'énergie,
- mode 2 : stabilisation après le déclenchement, plus efficace que
mode 1, dixit le fabricant.




simple:
Le mode 2 introduit une latence au déclenchement. Il faut détecter le
mouvement, et lancer les commandes de compensation.



Si on considère que la stabilisation est un asservissement,
effectivement, en mode 2, il faut passer le mode transitoire, ce qui
introduit une latence ... qui me semble effective.

En mode 1, l'objectif est toujours prêt, la latence ne doit pas être
modifiée par le stabilisateur.



Ce qui m'inquiète, c'est la surconsommation due à cet asservissement. Je
vais essayer de faire des mesures (je ne sais pas trop comment ...)

Alors, bête et méchant, si le mode 1 consomme plus d'énergie que le
mode 2 et qu'il est moins efficace, à quoi sert-il ?

Avez-vous des précisions sur les modes de fonctionnement de chacun de
ces deux modes ?



D'abord, AMHA, il n'y a aucune raison technique pour que le mode 2 soit
"plus efficace" que le mode 1, j'aimerais qu'on m'explique...



moi aussi

Cordialement.

Pierre
Bour-Brown
Le #20279311
markorki a écrit
( news:4ac61caf$0$935$ )

D'abord, AMHA, il n'y a aucune raison technique pour que le mode 2 soit
"plus efficace" que le mode 1



C'est pourtant ce que précisent les constructeurs. Voilà ce que j'imagine :

- dans le mode 2 l'appareil commence ses calculs au déclenchement et attend
la fin des ajustements pour prendre la photo : la stabilisation est adaptée
à la situation, mais au prix d'un délai.

- dans le mode 1 l'appareil fait ses calculs en continu et au déclenchement
il prend la photo : comme ça peut être en cours d'ajustement et non pas à la
fin de ceux-ci, l'image peut être en cours d'approximation mais sera
instantanée.

À noter que la stabilisation induit des micro-ajustements en continu et
qu'on doit la débrayer si on sait que la pose est parfaitement calée,
normal.
markorki
Le #20280311
Bour-Brown a écrit :
markorki a écrit
( news:4ac61caf$0$935$ )

D'abord, AMHA, il n'y a aucune raison technique pour que le mode 2 soit
"plus efficace" que le mode 1



C'est pourtant ce que précisent les constructeurs. Voilà ce que j'imagine :

- dans le mode 2 l'appareil commence ses calculs au déclenchement et attend
la fin des ajustements pour prendre la photo : la stabilisation est adaptée
à la situation, mais au prix d'un délai.

- dans le mode 1 l'appareil fait ses calculs en continu et au déclenchement
il prend la photo : comme ça peut être en cours d'ajustement et non pas
à la
fin de ceux-ci, l'image peut être en cours d'approximation mais sera
instantanée.




Il n'attend la fin de rien du tout, il calcule **et_corrige** en
permanence. Vu la vitesse des processeurs, on peut considérer que le
calcul est toujours fait. Les seules inerties dans cette histoire sont
- celles des lentilles à déplacer pour correction: je doute qu'elles
changent de masse selon le mode (sauf si le mode 1 est délibérément un
mode dégradé où on bougerait par exemple un seul bloc optique contre 2
ou 3 dans le mode 2, mais je vois mal l'intérêt de faire "délibérément
mauvais" en mode 1.
- La mise en vitesse des gyroscopes. Mais L'énergie mise en jeu en
régime permanent (quand l'appareil ne bouge pas, la seule conso du
système est l'entretien de la rotation des gyros
(je ne pense pas qu'on en soit aux accéléromètres passifs à
semi-conducteurs, sinon il n'y aurait que l'inertie des lentilles en jeu.

À noter que la stabilisation induit des micro-ajustements en continu et
qu'on doit la débrayer si on sait que la pose est parfaitement calée,
normal.



Vue théorique, AMHA sans doute le plus souvent inexacte, qui dépend
essentiellement de la qualité de la réalisation ("réponse à un échelon",
ça s'appelle, temps pour calmer le mouvement de l'optique quand il n'y a
pas besoin de correction). Normalement, si on est calé, il n'y a rien à
corriger, donc pas d'ajustements, sauf système mal calculé (ne "passant
pas le continu" et donc entretenant une auto-oscillation).
markorki
Le #20280351
Jean-Pierre Roche a écrit :
markorki a écrit :

D'abord, AMHA, il n'y a aucune raison technique pour que le mode 2
soit "plus efficace" que le mode 1, j'aimerais qu'on m'explique...



Je n'ai pas d'infos précises sur le sujet mais il peut très bien y avoir
des raisons techniques. C'est quand même une boucle (action/réaction,
etc.) et la réactivité de la boucle peut différer suivant les modes.



Pour quelle raison faire 1 mode bon et un mauvais, si on est capable de
faire un bon pour les 2 ? Economie d'énergie ? ça ne consomme quand-même
"en permanence" que quand l'AP est sous tension, et à part pour les gros
objectifs stabilisés, avec les accus modernes, ça tient sans pb.

Pour le choix d'utilisation:
J'ai un stabilisateur sur mon K200D.



Ca n'a justement pas grand chose à voir à part le nom...



Ben je regrette, déplacer un élément du système optique pour compenser
les mouvements de l'ensemble boitier/optique par rapport au sujet, ça
s'appelle un stabilisateur.

Que ce soit fait en déplaçant 1 bloc (souvent dans les compacts) ou
plusieurs blocs optiques (objectifs stabilisés) ou en déplaçant le
capteur, le but est le même, et repose toujours sur des capteurs de
mouvement, un calculateur et des actionneurs. dans tous les cas, le but
est qu'un point visé **fixe** arrive toujours pile-poil au même endroit
sur le capteur.
Les différences portent sur les masses à déplacer. Entre quelques
petites lentilles de compact ou un gros capteur de Pentax , les
différences de masse à déplacer sont sans doute faibles. Les optiques
lumineuses stabilisées ont elles besoin d'énergie.
Jean-Pierre Roche
Le #20280641
markorki a écrit :

Pour quelle raison faire 1 mode bon et un mauvais, si on est capable de
faire un bon pour les 2 ? Economie d'énergie ? ça ne consomme quand-même
"en permanence" que quand l'AP est sous tension, et à part pour les gros
objectifs stabilisés, avec les accus modernes, ça tient sans pb.



Tu fais des théories, à priori sans beaucoup de données pour
les bâtir et tu penses que la réalité est conforme à tes
théories. Mais non. Les compacts ont des accus souvent
minuscules et la stabilisation permanente diminue bien la
durée d'utilisation avant recharge. C'est pas une théorie,
c'est un fait vérifié sur certains modèles dont je dispose.


Ca n'a justement pas grand chose à voir à part le nom...



Ben je regrette, déplacer un élément du système optique pour compenser
les mouvements de l'ensemble boitier/optique par rapport au sujet, ça
s'appelle un stabilisateur.



Oui le nom et le but sont identiques mais les moyens ne le
sont pas et la conception peut également différer donc les
performances effectives ont aussi de bonne chances de
différer. Fréquences, amplitudes, etc.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme