Stacking petits animaux vivants

Le
Georges SOLIGNAC
Hier dans "Des racines et des ailes" en Languedoc Roussillon, un
reportage sur Philippe Martin écologue et photographe naturaliste qui
montre sa technique de prise de vue.

A voir sur le site de FR3 à partir de 1h12
--
Georges Solignac
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jacques DASSIÉ
Le #24965352
Georges SOLIGNAC avait soumis l'idée :
Hier dans "Des racines et des ailes" en Languedoc Roussillon, un reportage
sur Philippe Martin écologue et photographe naturaliste qui montre sa
technique de prise de vue.



A part que le présentateur présente cela presque comme une invention
révolutionnaire dudit photographe...

Nous sommes plusieurs sur ce forum à avoir présenté du stacking manuel.
Tiens, l'un des récents : "Stacking automnal" :

http://cjoint.com/?BJDldXj1h9v

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Georges SOLIGNAC
Le #24965452
Le 16/11/2012 07:47, Jacques DASSIÉ a écrit :
Georges SOLIGNAC avait soumis l'idée :
Hier dans "Des racines et des ailes" en Languedoc Roussillon, un
reportage sur Philippe Martin écologue et photographe naturaliste qui
montre sa technique de prise de vue.



A part que le présentateur présente cela presque comme une invention
révolutionnaire dudit photographe...

Nous sommes plusieurs sur ce forum à avoir présenté du stacking manuel.
Tiens, l'un des récents : "Stacking automnal" :

http://cjoint.com/?BJDldXj1h9v




Intervenant peu mais lecteur assidu de ce forum je n'ai pas raté les
interventions sur le stacking et notamment le stacking manuel.

Pour moi, mais peut être n'avais je pas tout compris, il consistait à
faire varier la mise au point, l'appareil étant sur pied, et à prendre
plusieurs images successivement, ce qui prenait un certain temps et
limitait donc l'usage à des sujets statiques.

L'originalité que j'ai découvert dans ce reportage tient à la prise de
vue en rafale, tout en faisant varier la mise au point qui permet
d'autoriser la prise de vue de sujets vivants qui ne doivent rester
immobiles que quelques secondes.

Pour ce qui est de Philippe Martin, le photographe, il n'est
certainement pas l'inventeur du stacking, mais probablement de cette
méthode. Il semble faire autorité dans les milieux naturalistes et
écologues si on en croit les références données dans Google sur la
recherche "Philippe martin photographe naturaliste".
Il est l'auteur d'au moins deux bouquins
- Hyper nature: Une révolution de l'image naturaliste
- La nature méditerranéenne en France (les guides du naturaliste
DELACHAUX ET NIESTLÉ)
Dans l'article sur le focus stacking dans Wikipédia, il apparait en tête
de la bibliographie. Mais c'est peut-être lui qui a écrit l'article !





--
Georges Solignac
Charles Vassallo
Le #24965672
Georges SOLIGNAC a écrit :

Pour ce qui est de Philippe Martin, le photographe, il n'est
certainement pas l'inventeur du stacking, mais probablement de cette
méthode. ......
Il est l'auteur d'au moins deux bouquins
- Hyper nature: Une révolution de l'image naturaliste



Il cite effectivement cette méthode dans ce bouquin, mais, dans mon
souvenir, sans se targuer d'en être l'initiateur.

Charles
Jacques DASSIÉ
Le #24965662
Georges SOLIGNAC vient de nous annoncer :
Le 16/11/2012 07:47, Jacques DASSIÉ a écrit :

Nous sommes plusieurs sur ce forum à avoir présenté du stacking manuel.
Tiens, l'un des récents : "Stacking automnal" :

http://cjoint.com/?BJDldXj1h9v



Pour ce qui est de Philippe Martin, le photographe, il n'est certainement pas
l'inventeur du stacking, mais probablement de cette méthode. Il semble faire
autorité dans les milieux naturalistes et écologues si on en croit les
références données dans Google sur la recherche "Philippe martin photographe
naturaliste".



Merci de ces explications sur Philippe Martin que je ne connaissais
pas.

Après pas mal d'essais en vrai grandeur, dans la nature, c'est tout
naturellement qu'un jour, j'ai essayé en rafale. Ça marche et même ça
autorise une meilleure régularité dans l'espacement des plans de
netteté. Opération de routine.

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Novioregum
Ofnuts
Le #24966552
On 11/16/2012 09:18 AM, Georges SOLIGNAC wrote:
Pour ce qui est de Philippe Martin, le photographe, il n'est
certainement pas l'inventeur du stacking, mais probablement de cette
méthode. Il semble faire autorité dans les milieux naturalistes et
écologues si on en croit les références données dans Google sur la
recherche "Philippe martin photographe naturaliste".



Putain, je fais du stacking sans le savoir. Quand je photographie une
bestiole à main levée le moindre décalage à la prise de vue est fatal,
alors je fais une rafale avec un petit mouvement en avant et dans le tas
y'en a généralement une qui est bonne...

--
Bertrand
jdanield
Le #24966622
Le 16/11/2012 16:22, Ofnuts a écrit :

Putain, je fais du stacking sans le savoir. Quand je photographie une
bestiole à main levée le moindre décalage à la prise de vue est fatal,
alors je fais une rafale avec un petit mouvement en avant et dans le
tas y'en a généralement une qui est bonne...



essaie d'assembler les photos, tu auras peut-être une bonne surprise

jdd
Bour-Brown
Le #24967962
Jacques DASSIÉ a écrit
( 50a60464$0$1850$ )

[ à propos du focus stacking en mode rafale ]

naturellement qu'un jour, j'ai essayé en rafale. Ça marche et même ça
autorise une meilleure régularité dans l'espacement des plans de netteté.
Opération de routine.



Non, c'est faux.

Ça le sera peut-être un jour, mais pour le moment c'est compliqué, ça
demande du matériel et du logiciel spécialisés, une grande patience, une
grande adresse aussi, parce que l'on cumule un tas de problèmes déjà sérieux
séparément :

- il faut un insecte paisible
- il faut une bonne lumière
- il faut un bon mode rafale
- il faut un bon pilotage du boîtier et de la platine
- il faut de bons logiciels d'extraction et de reconstitution

Tout cela demande des moyens largement au dessus de la normale, et dès que
les grossissements deviennent sérieux, on va dire en dessous du centimètre
de champ, c'est *très* difficile de faire simplement du correct.
Jacques DASSIÉ
Le #24968232
Bour-Brown a exposé le 17/11/2012 :
Jacques DASSIÉ a écrit
( 50a60464$0$1850$ )

[ à propos du focus stacking en mode rafale ]

naturellement qu'un jour, j'ai essayé en rafale. Ça marche et même ça
autorise une meilleure régularité dans l'espacement des plans de netteté.
Opération de routine.



Non, c'est faux.



Arrête donc de faire du B-B, avec l'affirmation péremptoire du gars
supérieur, seul détenteur de la sapience universelle.
On n'est pas sur fr.bio.medecine ici (les anciens comprendront).

Ça le sera peut-être un jour, mais pour le moment c'est compliqué, ça
demande du matériel et du logiciel spécialisés, une grande patience,



Mais tout ça, je possède, mon petit. Et bien d'autres aussi sur ce
forum

Une grande adresse aussi, parce que l'on cumule un tas de problèmes
déjà sérieux séparément :



Et c'est pour cela que je fais pas mal de gammes. Ça vient, ça vient.

- il faut un insecte paisible



Il faut un sujet immobile.

- il faut une bonne lumière
- il faut un bon mode rafale



Mais tout ça, je possède, mon petit.

- il faut un bon pilotage du boîtier et de la platine



Tu ignores absolument de quels équipements je dispose.
Il est d'ailleurs hors de question de trimballer un Stackshot au
jardin.
Il est réservé au banc spécialisé.

Mais dans ce cas précis, un stacking de sujet immobile, au jardin, cela
demande un simple pied.

Bague distance préréglée au plus proche et repérage de la position la
plus éloignée (la course est généralement minuscule et représente à
peine un à deux mm sur la couronne des distances). Déclenchement en
rafale tout en tournant manuellement la bague. C'est tout et très
rapide.

- il faut de bons logiciels d'extraction et de reconstitution.



Et tout le monde peut s'en procurer de très légaux, excellents et
gratuits, sur le web. Et tu le sais.

dès que les grossissements deviennent sérieux, on va dire en dessous
du centimètre de champ, c'est *très* difficile de faire simplement du
correct.



Là, je suis d'accord.

Mais je maintiens, faire une prise de vue en stacking, d'un objet
immobile, au jardin, et sans accessoires particuliers, c'est devenu
pour moi de la routine. Et c'est valable pour les paysages avec premier
plan.
Avec cependant la contrainte supplémentaire de l'absence de vent s'il y
a du feuillage ou même de l'herbe proche.

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
MELMOTH
Le #24968412
Ce cher mammifère du nom de Jacques DASSIÉ nous susurrait, le samedi
17/11/2012, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales tout
de même, et dans le message les doux mélismes suivants :

On n'est pas sur fr.bio.medecine ici (les anciens comprendront).



news.fr.bio.medecine (comme d'ailleurs l'Usenet d'une manière générale)
a camardé depuis bien longtemps (débuts des années 2000), de par la
faute de quelques *connards* pro/anti sectes...
Lamentablement pitoyable, Je dis...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant
Laurianne Gardeux
Le #24968542
Jacques DASSIÉ:

T'est vraiment gonflé, mon vieux.

LG
Publicité
Poster une réponse
Anonyme