Le statut des juifs sous Vichy...

Le
dmkgbt
ça vous intéresse?
Moi, ça me fait penser aux quesnelles d'un certain Dieudonné
Guy Birenbaum, aussi :

<http://guybirenbaum.com/20140106/pourquoi-il-ne-faut-jamais-jeter-les-livres/>



--
Dominique Gobeaut
dmkgbt(at)free(point)fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Zulu
Le #25929342
El 09/01/2014 13:07, Dominique escribió:
...ça vous intéresse?
Moi, ça me fait penser aux quesnelles d'un certain Dieudonné...
Guy Birenbaum, aussi :




Pour les adeptes de la culpabilité éternelle des chrétiens et de l'occident en
général dans les affaires de Vichy et d'Hitler.

Voir l'ouvrage de Maurice Rajsfus sur les frasques pas très recommandables de l'UGIF,
les prédécesseurs du CRIF, dans l'organisation de la déportation dans les camps.

On attend que Jakubowicz & Co réagissent et fassent leur repentancitude comme ils ont
forcé à le faire Chirac et ses successeurs larbins du sionisme.
C'est pas à De Gaulle qu'ils auraient oser demander ça.

Des Juifs Dans La Collaboration L U.G.I.F. 1941-1944
http://archive.org/details/MauriceRajsfus-DesJuifsDansLaCollaborationLU.g.i.f.1941-1944
gerald.coyot
Le #25930272
Zulu
El 09/01/2014 13:07, Dominique escribió: > ...ça vous intéresse? > Moi, ça
me fait penser aux quesnelles d'un certain Dieudonné... > Guy Birenbaum,
aussi : > >
<http://guybirenbaum.com/20140106/pourquoi-il-ne-faut-jamais-jeter-les-liv
res/>

Pour les adeptes de la culpabilité éternelle des chrétiens et de
l'occident en général dans les affaires de Vichy et d'Hitler.

Voir l'ouvrage de Maurice Rajsfus sur les frasques pas très recommandables
de l'UGIF, les prédécesseurs du CRIF, dans l'organisation de la
déportation dans les camps.

On attend que Jakubowicz & Co réagissent et fassent leur repentancitude
comme ils ont forcé à le faire Chirac et ses successeurs larbins du
sionisme. C'est pas à De Gaulle qu'ils auraient oser demander ça.

Des Juifs Dans La Collaboration L U.G.I.F. 1941-1944
http://archive.org/details/MauriceRajsfus-DesJuifsDansLaCollaborationLU.g.
i.f.1941-1944



http://fr.wikipedia.org/wiki/Affiche_rouge
http://www.youtube.com/watch?v=6HLB_EVtJK4

--
Avec tout mon mépris.
moi
Le #25942362
Donc les juifs sont responsables que les SS les ont envoyé dans les
chambres à gaz.

Mais ce n'est pas bien grave, pour vous les chambres à gaz n'existent
pas, n'est-ce pas?

On 11/01/2014 18:28, Zulu > wrote:
El 09/01/2014 13:07, Dominique escribió:
...ça vous intéresse?
Moi, ça me fait penser aux quesnelles d'un certain Dieudonné...
Guy Birenbaum, aussi :





Pour les adeptes de la culpabilité éternelle des chrétiens et de
l'occident en général dans les affaires de Vichy et d'Hitler.

Voir l'ouvrage de Maurice Rajsfus sur les frasques pas très
recommandables de l'UGIF, les prédécesseurs du CRIF, dans l'organisation
de la déportation dans les camps.

On attend que Jakubowicz & Co réagissent et fassent leur repentancitude
comme ils ont forcé à le faire Chirac et ses successeurs larbins du
sionisme.
C'est pas à De Gaulle qu'ils auraient oser demander ça.

Des Juifs Dans La Collaboration L U.G.I.F. 1941-1944
http://archive.org/details/MauriceRajsfus-DesJuifsDansLaCollaborationLU.g.i.f.1941-1944





Zulu
Le #25968392
El 18/01/2014 15:01, moi escribió:
Donc les juifs sont responsables que les SS les ont envoyé dans les chambres à gaz.

Mais ce n'est pas bien grave, pour vous les chambres à gaz n'existent pas, n'est-ce pas?



L'excuse qu'ont donné les collabos de l'UGIF lorsqu'on les a jugés (par des tribunaux
ad hoc juifs) est qu'ils ne savaient pas que les déportés étaient envoyés dans des CAGs.

Ça a marché pour pour eux mais pas pour Papon dont l'avocat a "omis" d'évoquer ce
fait dans sa plaidoirie.


Je déplore que, trop bien élevé dans le respect des ins­titutions, des bons usages et
de la pure civilité, il s’en soit remis à un avocat, Jean-Marc Varaut, qui était
plein de complaisance pour les tabous du siècle, pour ses confrères juifs ainsi que
pour les photographes et le monde médiatique.

J’avais conseillé à M. Papon d’axer sa défense non pas sur une ligne révisionniste –
c’était trop lui demander – mais sur « les juifs bruns ». Je lui avais indiqué les
voies à suivre pour exiger l’ouverture complète des archives de l’UGIF, du Grand
Rabbinat de France, du Consistoire central, de l’Aumônerie générale israélite, des
Éclai­reurs israélites de France, de la Fédération des sociétés juives de France, de
l’American Joint Distribution Committee (organisme juif qui, avec l’autorisation des
Allemands, avait ses représen­tants dans toute l’Europe occupée et distribuait de
l’argent aux juifs !) et du camp de Drancy (avec son administration juive qui
effectuait notamment le tri des « déportables » pour constituer les convois), et tout
cela pour les années 1940-1944.

Pour le coup, les juges de M. Papon, les parties civiles, les avocats juifs auraient
subi un formidable « électrochoc », à coup sûr encore plus électrisant pour eux que
ne l’avaient été, pour M. Bergès, les seules archives du Grand Rabbin de Bordeaux
lues dans le secret d’un cabinet de travail. J’avais prévenu M. Papon que, dans ces
archives-là, il découvrirait, du côté des instances juives, mille exemples de «
collaboration », de « coopération » et de « recherches de compromis », plus ou moins
forcées, avec le gouvernement de Vichy ou les Allemands.

Au fond, les respon­sables juifs de France n’ont pas fait exception. Ils ont, eux
aussi, manœuvré, louvoyé, donné pour recevoir, pratiqué la politique du moindre mal,
navigué à l’estime tout comme la plupart des représentants de l’État français, en
particulier Philippe Pétain, Pierre Laval et les membres du corps préfectoral.

J’avais égale­ment conseillé à M. Papon d’exiger l’ouverture des archives du Conseil
représentatif des institutions juives de France (CRIF) afin de rendre public le
dossier de ces scandaleux procès à huis clos où, après la guerre, des juifs accusés
de collaboration avaient bénéficié du privilège de passer devant des « tribunaux
d’hon­neur » uniquement composés de leurs coreligionnaires : tous les accusés avaient
été acquittés !

J’avais même précisé à M. Papon que ses propres avocats auraient la tâche facile : il
leur suffirait de reprendre mot pour mot, au bénéfice de leur client, les argu­ments
employés par les juifs, aussi bien par les juifs qui, accusés, présentaient leur
défense que par les juges israélites de ces tribu­naux d’exception désireux de
justifier leurs verdicts d’acquit­tement. On aurait alors constaté que les juifs
n’avaient pas de leçons de conduite à donner aux Gentils.

Pour ne prendre qu’un exemple, les juges de M. Papon, qui devaient bien savoir que «
juger, c’est comparer », auraient ainsi appris qu’au chapitre des Français morts en
déportation pour cause de résistance (et non pour crimes ou délits de droit commun)
il était, dans l’absolu, certainement mort plus de prêtres catholiques ou de pasteurs
protestants que de rabbins ou de ministres du culte israélite. Seuls dix-sept rabbins
furent déportés ; encore faudrait-il con­naître le motif exact de la déportation dans
chaque cas.

.../

<>

Procès Papon : le professeur Michel Bergès découvre la réalité de la vie des juifs
sous l'occupation
http://robertfaurisson.blogspot.com.es/search?q=Papon

On 11/01/2014 18:28, Zulu > wrote:
El 09/01/2014 13:07, Dominique escribió:
...ça vous intéresse?
Moi, ça me fait penser aux quesnelles d'un certain Dieudonné...
Guy Birenbaum, aussi :





Pour les adeptes de la culpabilité éternelle des chrétiens et de
l'occident en général dans les affaires de Vichy et d'Hitler.

Voir l'ouvrage de Maurice Rajsfus sur les frasques pas très
recommandables de l'UGIF, les prédécesseurs du CRIF, dans l'organisation
de la déportation dans les camps.

On attend que Jakubowicz & Co réagissent et fassent leur repentancitude
comme ils ont forcé à le faire Chirac et ses successeurs larbins du
sionisme.
C'est pas à De Gaulle qu'ils auraient oser demander ça.

Des Juifs Dans La Collaboration L U.G.I.F. 1941-1944
http://archive.org/details/MauriceRajsfus-DesJuifsDansLaCollaborationLU.g.i.f.1941-1944
patrick.1200RTcazaux
Le #25968882
Zulu
Au fond, les respon?sables juifs



Généralisation abusive

de France n'ont pas fait exception. Ils ont, eux aussi, manœuvré, louvoyé,
donné pour recevoir, pratiqué la politique du moindre mal, navigué à
l'estime tout comme la plupart des représentants de l'État français, en
particulier Philippe Pétain, Pierre Laval et les membres du corps
préfectoral.



C'est quand même eux qu'on a envoyé à l'abattoir, hein. Apparemment, tu
sembles penser que c'est un détail de l'Histoire, mais ça ne fait pas le
même effet que d'être du bon côté de la manette des gaz.

--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
gerald.coyot
Le #25968932
Zulu
L'excuse qu'ont donné les collabos de l'UGIF lorsqu'on les a jugés (par
des tribunaux ad hoc juifs) est qu'ils ne savaient pas que les déportés
étaient envoyés dans des CAGs.



A ce propos, tu crées une parenté entre l'UGIF et le CRIF ce qui est une
honte.
Si l'UGIF a été mis en place par la collaboration pour diviser les juifs
entre eux, le CRIF est issu en 1943-44 directement de la résistance.
Révisioniste et négationiste.
Sois assuré de tout mon mépris.
--
Zulu
Le #26014412
El 03/02/2014 12:42, Gérard Cojot escribió:
Zulu

Révisioniste et négationiste.



et fier de l'être. L'avenir nous dira qui a raison.

La loi Gayssot ne fait que retarder l'échéance...

"Il faut frapper fort, constamment, là où cela fait mal. Il ne faut pas glisser en
arrière mais avancer rigoureusement : c'est le chemin de la victoire".
Che Guevara
Publicité
Poster une réponse
Anonyme