Stereo Tool, le normalisateur sonore par excellence

Le
wma imperator
Toujours dans ma quête incessante de plugins pour Winamp censés
améliorer la qualité et la gestion de la lecture des fichiers audi=
o,
je suis tombé comme par hasard sur un logiciel très sophistiquÃ=
© :
Stereo Tool, en version 3.0 (avril 2008). Comme son nom ne l’indique=

guère, Stereo Tool, outre certaines corrections au niveau de la
distribution stéréo dans le son joué, est doté de toute =
une armada de
filtres de correction auditive, rendant parfois inutiles ReplayGain
(RG) et même l’égaliseur graphique intégré de Wi=
namp. Stereo Tool,
cela saute aux yeux, est réservé à l’utilisateur aver=
ti ayant un
solide bagage en traitement audio du signal. Tel n’est pas mon cas, =
vu
que je ne suis qu’un simple utilisateur de PC quelque peu mélom=
ane et
juriste de formation de surcroit. Cependant, une aide complète
(anglaise) dans le site de son auteur m’a permis de comprendre au
moins à moitié les diverses options proposées.

Il y a toutefois un gouffre entre comprendre et appliquer. Dieu merci,
comme tout logiciel sérieux, Stereo Tool est accompagné de prÃ=
©réglages
(presets) qui ont comme mission d’ajuster d’un coup tous les=

potentiomètres au niveau voulu. Le réglage qui, à mes yeux, s=
emble le
plus satisfaisant est FM Transmitter Soft (Europe, Stereo). Aux dires
du concepteur, il s’agit de la qualité auditive de la plupart d=
es
stations FM européennes, avec un son moyennement lourd. Je ne
commenterai que les options qui me paraissent compréhensibles. Si un
gentil internaute veut bien me compléter, je n’en serai que tr=
ès ravi…

1. Pre Amp

Cette option opère une amplification du signal d’entrée. I=
ci, un gain
de 10 (dB ?) est appliqué, ce qui permet, dès le départ, que =
le
logiciel traite un signal relativement fort.

2. Post Amp

Cette option permet d’appliquer une amplification au signal de sorti=
e,
à l’issue de toute la chaîne de traitement. Afin de ne pas=
détériorer
le résultat final, une valeur faible est recommandée. Pour notre
preset, le gain est nul (1).

3. Indicateur de niveau de signal global

La zone input matérialise l’intensité du signal d’=
entrée dans les deux
canaux (L et R), alors que la zone output indique le niveau de sortie
à l’autre bout de la chaîne. Le préréglage que n=
ous avons choisi
permet que quelle que soit la valeur moyenne du volume en entrée, le
volume en sortie soit constant pour toutes les chansons jouées. GrÃ=
¢ce
aux divers mécanismes de dosage de sons au niveau spectral, Stereo
Tool offre une ambiance sonore assez invariable, mais au prix d’une
grande puissance de calcul (voir infra).

4. La zone des presets

Stereo Tool propose à l’utilisateur au moins vingt prérÃ=
©glages de
correction sonore allant de la radioAM, médiocre, aux radios trance Ã=
 
volume élevé en passant par la simulation d’enceintes de P=
C. Le bouton
SAVE permet de sauvegarder ses propres réglages et LOAD permet
d’appliquer les réglages sauvegardés ou ceux rapatrié=
s d’Internet.
Bien évidemment, RESET remet tous les réglages par défaut.

5. Réglage de l’image stéréo

Cette zone des plus absconses pour un utilisateur ordinaire comme moi
permet de corriger une stéréo quelque peu mal foutue ou de
l’amplifier, voire de fortement l’atténuer. Entre autre=
s options
fournies se retrouvent le réglage en degrés et en pourcentage de l=
a
phase du signal, l’intensité stéréo en pourcentage et=
différents
délais exprimés en micromètre/secondes (sic) dont on peut aff=
iner la
profondeur et la phase. Encore une fois aux dires de l’auteur, tous
ces filtres peuvent redonner une petite santé à une K7 vieillotte =
ou à
un MP3 encodé à un débit binaire trop bas.

6. Pre limiter

En principe, le limiteur est un outil qui atténue les signaux
dépassant un certain seuil fixé, généralement les basses=
et les aigus
extrêmes. Ici, Stereo Tool applique pareil effet probablement juste
après la pré-amplification et avant la compression multi-bandes qu=
e
l’on examinera ci-dessous.

De grâce, ne me demandez pas à quoi servent les trois paires de
potentiomètres et les quatre indicateurs de niveau rattachés Ã=
  ce
filtre. Je n’en ai absolument aucune idée !

7. Le compresseur multi-bandes

Il s’agit de la pièce maîtresse de Stereo Tool qui met le =
processeur à
rude épreuve. Le logiciel se charge intelligemment de traiter le
signal sonore en le séparant en dix bandes de fréquences dont chac=
une
sera augmentée ou diminuée afin de respecter le seuil lui imposÃ=
©. Les
égaliseurs de Winamp, le plus souvent perdent de quasiment tout leur
intérêt lorsque toute cette batterie de filtres correcteurs est =
à
l’œuvre, du moment que toutes les fréquences sont ramenÃ=
©es à des
valeurs spécifiques et ce, de manière obligée. J’essa=
ie donc de
décrire, du moins selon mon entendement, ce que chaque rubrique est
censée effectuer.

v La zone Soft Limit force Stereo Tool à coiffer tout signal audio
qui dépasserait la courbe définie. La zone Limit Output, à sa=
droite,
détermine jusqu’à quel pourcentage de composante du signal=
pour chaque
bande le filtre doit agir. Pour notre preset, 100% est la valeur
spécifiée.

v Les deux zones suivantes (Up Speed et Down Speed) permettent au
logiciel de gérer comme il se doit la vitesse de réaction du filtr=
e,
selon la nature du son qui est soumis à son analyse.

v La zone Clipping, à la fin de tous ces durs traitements, écorne=
(«
écrête » en termes techniques) encore le signal au cas oÃ=
¹ il
dépasserait un seuil déterminé (ici, 1.50). Le clipping agit,=
tout
comme le soft limit, sur toutes les dix bandes de fréquence. Mais Ã=
  la
différence du soft limit, la courbe graphique de l’égalise=
ur est
uniforme (horizontale). À droite des indicateurs de saturation est
logé un potentiomètre qui détermine si le filtre agira en lim=
iteur ou
en compresseur et dans quelles proportions. Alors que le limiteur a
plus tendance à saper des signaux, le compresseur, lui, augmente
plutôt les signaux faibles. Dans notre préréglage, le logicie=
l agit
globalement en tant que compresseur.

Je signale également que ledit clipping s’applique, de maniÃ=
¨re
différente, en amont, en plein traitement (zone clip, suivie d’=
un
potentiomètre dont le rôle m’échappe pleinement)

v La zone Before multiband permet le nivellement horizontal de la
courbe fréquentielle du signal issue du pré-limiteur avant quâ=
€™il ne
passe au compresseur multi-bandes

8. Final prelimiter

Cette fonction applique un ultime effet limiteur au signal avant sa
trituration dans le filtre multi-bandes. Pour notre preset, le gain
est négatif (0.79) et la vitesse du filtre de 0.2 seconde.

9. Final limiter

Un effet limiteur est appliqué à la fin de toute la chaîne de=

traitement. Quant à notre préréglage, le gain est nul (1) et =
la
vitesse du filtre assez élevée (0.05 seconde).

10. Le loudness

Sa vocation consiste à gonfler artificiellement le volume sonore, ce
qui tend à lui donner une certaine lourdeur. Je ne sais pas trop à=

quel niveau de traitement s’applique cet effet. Je parie néanmo=
ins que
c’est juste avant le clipping. Notre preset use de la plus haute
valeur de loudness (gain de 1.50).

11. Output filtering

Ce filtre impose en sortie la fréquence maximale à ne pas dép=
asser.
Notre préréglage impose une fréquence sonore maximale de 15 k=
Hz, ce
qui me paraît un peu juste. Augmenter la valeur jusqu’à 22=
.050 kHz ne
crée aucune incidence néfaste à la qualité sonore, bien =
au contraire…

12. CPU usage

Ce paramètre détermine l’intensité d’utilisat=
ion du processeur de
votre ordi. N’hésitez pas à cocher High-Quality (égal=
ement présente au
niveau du compresseur multi-bandes sous la dénomination HQ) si votre
puce tourne à 2 GHz ou plus. Dans le cas contraire, cochez Normal
Quality, mais pas Low Quality qui rendra paresseux le filtre de
clipping, surtout au niveau des basses qui paraîtront par moments trop
lourdes, voire distordues. Dans tous les cas, le potentiomètre doit
être réglé à Fast.

Si votre carte son est intégrée à la carte mère, cocher =
les cases
Process as ≈ 44.1 kHz et Filter Input donnera les meilleurs rés=
ultats.
Sinon, décochez ces deux options pour un meilleur rendu sonore.

CONCLUSION

Stereo Tool s’avère un logiciel extraordinairement efficace, ut=
ile à
quiconque veut suivre sa musique avec une qualité constante sans autre
plug-in additionnel.

Malheureusement, de par sa nature de compresseur/limiteur, il tronque
une bonne partie des aigues extrêmes dans la plupart des prérÃ=
©glages
et rend l’égaliseur de Winamp inutile. Par ailleurs, il nâ€=
™assure pas
une bonne normalisation sonore sur des musiques ayant de grands écarts
de volume (ex : musique classique). Par ailleurs, pour les amateurs de
longs fondus enchaînés automatiques à la sauce Sqrsoft Advanc=
ed
Crossfading, la consternation peut être grande. En effet, du moment
que Stereo Tool a tendance à amplifier les sons les plus bas (du moins
pour notre preset), il se peut que l’algorithme d’enchaÃ=
®nement de
Sqrsoft ait du mal à dénicher une baisse prolongée de sonâ=
€¦
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gerald
Le #13137151
wma imperator
Toujours dans ma quête incessante de plugins pour Winamp censés
améliorer la qualité et la gestion de la lecture des fichiers audio,
[...]
Stereo Tool s'avère un logiciel extraordinairement efficace, utile à
quiconque veut suivre sa musique avec une qualité constante sans autre
plug-in additionnel.



Je ne comprends pas bien l'intérêt de la chose. Sincèrement. Tu as
vraiment des problèmes de variation de qualité des musiques que tu
écoutes ? (origine ?) Cela ne peut-il pas se résoudre, effectivement par
quelque chose de moins lourd et de moins fermé que ce logiciel, comme
des plug-ins ?

J'en profite pour lancer une quête : moi ce qui me semblerait vraiment
novateur serait un analyseur de spectre associé au micro intégré de la
plupart de nos portables qui effectuerait des corrections acoustiques en
temps réel en fonction de l'espace de diffusion. Une sorte de THX
automatique quoi... Ça existe naturellement en hardware et j'en ai vu
déjà en soft proposé par de grandes marques d'enceintes genre JBL à
destination des installateurs de saslles, mais jamais intégré au système
en asservissement automatique.

Ça serait chouette, non ?

--
Gérald
Jean-Pierre Roche
Le #13137141
Gerald a écrit :

J'en profite pour lancer une quête : moi ce qui me semblerait vraiment
novateur serait un analyseur de spectre associé au micro intégré de la
plupart de nos portables qui effectuerait des corrections acoustiques en
temps réel en fonction de l'espace de diffusion. Une sorte de THX
automatique quoi... Ça existe naturellement en hardware et j'en ai vu
déjà en soft proposé par de grandes marques d'enceintes genre JBL à
destination des installateurs de saslles, mais jamais intégré au système
en asservissement automatique.

Ça serait chouette, non ?



On peut toujours rêver à des trucs impossibles. Comme la
correction à partir d'un micro placé au mauvais endroit...
Sinon ça existe très largement : tous les amplis audio-vidéo
évolués en disposent. On place le micro à la position
d'écoute et on appuie sur un bouton. C'est entièrement
automatique et parfois ajustable en plus.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
siger
Le #13137121
wma imperator a écrit :

Si un gentil internaute veut bien me compléter,
je n'en serai que très ravi



Difficile, sur le site de WinAmp il n'y a presque rien et l'image est
trop petite.

Ça ressemble à 1ère vue à un gadget dont le seul but est de satisfaire
ceux qui aiment tourner les boutons, mais je peux me tromper. la
manière de chiffrer les gains (gain nul = 1, gain négatif = 0,79) fait
un peu peur :-)

En fait ça ressemble plus à quelque chose qui va corriger les
enceintes. Si tu trouves un preset qui te convient, tant mieux. Tu peux
aussi t'amuser à bouger des boutons.

C'est une usine à gaz faite par quelqu'un qui s'est fait plaisir à
programmer ça. Dommage qu'il n'ai pas expliqué à quoi ça sert
réellement :-)

--
siger
grokub
Le #13137001
Gerald
J'en profite pour lancer une quête : moi ce qui me semblerait vraiment
novateur serait un analyseur de spectre associé au micro intégré de la
plupart de nos portables qui effectuerait des corrections acoustiques en
temps réel en fonction de l'espace de diffusion.



Oublie le micro intégré. Pour ce genre d'applications, il faut un vrai
micro de mesure. J'utilise un Behringer ECM8000. Il n'est pas ruineux
(en tous cas bien moins qu'un B&K).

Derrière, j'enquille un égaliseur auto-adaptatif. Il fait une première
mesure de salle à vide (en sinus) puis continue à injecter des signaux
tests pendant le show (alors que la température et l'hygrométrie ont
changé) en les masquant derrière le programme.

On peut le reproduire en logiciel. Si on est patient.
oragoun
Le #13136961
(Jean-Yves Bernier) écrivait
news:1ii4854.6v4r5awoys48N%:


Oublie le micro intégré. Pour ce genre d'applications, il faut un vrai
micro de mesure. J'utilise un Behringer ECM8000. Il n'est pas ruineux
(en tous cas bien moins qu'un B&K).



Mais il mesure moins bien..

Derrière, j'enquille un égaliseur auto-adaptatif. Il fait une première
mesure de salle à vide (en sinus) puis continue à injecter des signaux
tests pendant le show (alors que la température et l'hygrométrie ont
changé) en les masquant derrière le programme.



Et tu as une sonde de température et une autre d'hygrométrie, juste
histoire de pondérer tes mesures ???

Soyons un minimum sérieux....

Bon, allez, j'arrete là-dessus, j'ai assez trollé sur les NGs "qui-ce-la-
pêtent" sur ce sujet pour ne pas provoquer plus de polémiques ici-bas
qu'il n'en faut...

Et qu'il n'en n'est besoin...

cordialement

oragoun

p.s. : il n'empèche que vous vous êtes bien marrés, hein ?
grokub
Le #13136951
oragoun
Bon, allez, j'arrete là-dessus, j'ai assez trollé sur les NGs "qui-ce-la-
pêtent" sur ce sujet pour ne pas provoquer plus de polémiques ici-bas
qu'il n'en faut...



J'ai vraiment rien à dire sur le MP3.
oragoun
Le #13136871
(Jean-Yves Bernier) écrivait
news:1iic45p.1bib8hbfr9v3yN%:

oragoun
Bon, allez, j'arrete là-dessus, j'ai assez trollé sur les NGs
"qui-ce-la- pêtent" sur ce sujet pour ne pas provoquer plus de
polémiques ici-bas qu'il n'en faut...



J'ai vraiment rien à dire sur le MP3.




C'est un très bon format d'écoute adapté aux containers actuels, tant que
les réglages de numérisations ne sont pas fait avec les pieds.

Mais ce n'est que de l'écoute....

Rien d'autre...

oragoun
Publicité
Poster une réponse
Anonyme