Suppression de son propre commentaire sur le blog d'un autre

Le
chloe1978
Bonjour,
Une personne m'a tournée en ridicule sans même me connaître sur son blog, en insérant mon prénom et mon nom de famille, en insérant et critiquant un propos que j'ai tenu dans la presse. Furieuse et blessée, je lui ai laissé un commentaire agressif que je regrette. Mon commentaire ne comporte évidemment aucune mention à caractère raciste ou pornographique, je mettais juste en question son intelligence, mais de manière assez véhémente. Sachant que son blog se trouve immédiatement en tapant mon nom sur google, toute cette discussion est en ligne. L'auteur du blog refuse catégoriquement d'effacer ce commentaire qui est le mien et que j'ai signé, même après excuses. Quels sont mes recours, sachant que l'existence de ce blog et des commentaires qui s'ensuivent peuvent m'être très préjudiciables dans l'exercice de mon travail?
Puis-je invoquer une loi qui me permettrait à 100% de pouvoir rectifier ou supprimer un commentaire que j'ai écrit sur un blog? Dois je en référer à elle ou à son hébergeur?
Merci beaucoup de votre aide
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Patrick V
Le #17410321
chloe1978 a écrit :
Furieuse et blessée, je lui ai laissé un
commentaire agressif que je regrette.



Il suffit d'invoquer le droit de repentir prévu par le Code de la
propriété intellectuelle :

Article L121-4 En savoir plus sur cet article...

Nonobstant la cession de son droit d'exploitation, l'auteur, même
postérieurement à la publication de son oeuvre, jouit d'un droit de
repentir ou de retrait vis-à-vis du cessionnaire. Il ne peut toutefois
exercer ce droit qu'à charge d'indemniser préalablement le cessionnaire
du préjudice que ce repentir ou ce retrait peut lui causer. Lorsque,
postérieurement à l'exercice de son droit de repentir ou de retrait,
l'auteur décide de faire publier son oeuvre, il est tenu d'offrir par
priorité ses droits d'exploitation au cessionnaire qu'il avait
originairement choisi et aux conditions originairement déterminées.
Moisse
Le #17413371
Dans le message 48e618e2$0$22978$, Patrick V
chloe1978 a écrit :
Furieuse et blessée, je lui ai laissé un
commentaire agressif que je regrette.



Il suffit d'invoquer le droit de repentir prévu par le Code de la
propriété intellectuelle :

Article L121-4 En savoir plus sur cet article...

Nonobstant la cession de son droit d'exploitation, l'auteur, même
postérieurement à la publication de son oeuvre, jouit d'un droit de
repentir ou de retrait vis-à-vis du cessionnaire. Il ne peut toutefois
exercer ce droit qu'à charge d'indemniser préalablement le
cessionnaire du préjudice que ce repentir ou ce retrait peut lui
causer. Lorsque, postérieurement à l'exercice de son droit de
repentir ou de retrait, l'auteur décide de faire publier son oeuvre,
il est tenu d'offrir par priorité ses droits d'exploitation au
cessionnaire qu'il avait originairement choisi et aux conditions
originairement déterminées.



A condition de ne pas considérer la réponse nominative comme une
correspondance que le destinataire met à disposition du public.

--
Patrick V
Le #17441871
Moisse a écrit :
A condition de ne pas considérer la réponse nominative comme une
correspondance que le destinataire met à disposition du public.



Il me parait difficile de prétendre que ce serait le cas : c'est
l'auteur qui répond en public sur un média géré par un tiers.
Moisse
Le #17443321
Dans le message 48ea8112$0$32736$, Patrick V
Moisse a écrit :
A condition de ne pas considérer la réponse nominative comme une
correspondance que le destinataire met à disposition du public.



Il me parait difficile de prétendre que ce serait le cas : c'est
l'auteur qui répond en public sur un média géré par un tiers.



Et pourtant cela ne me paraît pas si difficile, car il n'y a pas de
tiers.
J'ai cru comprendre que notre contributeuer a été pris à partie
nominativement par un lascar sur son blog personnel, et y a répondu
nominativement sur le même blog.
A+


--
Patrick V
Le #17456091
Moisse a écrit :
Il me parait difficile de prétendre que ce serait le cas : c'est
l'auteur qui répond en public sur un média géré par un tiers.



Et pourtant cela ne me paraît pas si difficile, car il n'y a pas de tiers.



Si, l'auteur du blog, qui est aussi le modérateur des réponses et
l'éditeur du site.
Moisse
Le #17458331
Dans le message 48ec75b1$0$10801$, Patrick V
Moisse a écrit :
Il me parait difficile de prétendre que ce serait le cas : c'est
l'auteur qui répond en public sur un média géré par un tiers.



Et pourtant cela ne me paraît pas si difficile, car il n'y a pas de
tiers.



Si, l'auteur du blog, qui est aussi le modérateur des réponses et
l'éditeur du site.



ce n'est pas le tiers, mais le destinataire de la réponse, puisque le
contributeur précise avoir exprimé son courroux sur le blog de son
"adversaire".

--
sinse59 Hors ligne
Le #23955261
chloe1978 a écrit le 02/10/2008 à 17h43 :
Bonjour,
Une personne m'a tournée en ridicule sans même me connaître
sur son blog, en insérant mon prénom et mon nom de famille, en
insérant et critiquant un propos que j'ai tenu dans la presse. Furieuse
et blessée, je lui ai laissé un commentaire agressif que je
regrette. Mon commentaire ne comporte évidemment aucune mention à
caractère raciste ou pornographique, je mettais juste en question son
intelligence, mais de manière assez véhémente. Sachant que
son blog se trouve immédiatement en tapant mon nom sur google, toute
cette discussion est en ligne. L'auteur du blog refuse catégoriquement
d'effacer ce commentaire qui est le mien et que j'ai signé, même
après excuses. Quels sont mes recours, sachant que l'existence de ce
blog et des commentaires qui s'ensuivent peuvent m'être très
préjudiciables dans l'exercice de mon travail?
Puis-je invoquer une loi qui me permettrait à 100% de pouvoir rectifier
ou supprimer un commentaire que j'ai écrit sur un blog? Dois je en
référer à elle ou à son hébergeur?
Merci beaucoup de votre aide


Ma réponse intervient sans doute tardivement mais celle-ci pourra sans doute servir beaucoup de monde. Si l'on désire retirer un commentaire ou des informations personnelles que l'on a soi-même postés ou non, il faut suivre les recommandations de la CNIL (www.cnil.fr, notez que la CNIL ne peut rien faire contre un site installé à l'étranger), à savoir :
- prendre contact avec l'administrateur du site en rédigeant un courrier d'après le modèle de courrier disponible sur le site de la CNIL. Ce courrier devra reprendre le(s) lien(s) de la/des page(s) concernée(s) et vous devrez joindre une copie de votre carte d'identité. Vous verrez que dans ce courrier, vous n'avez pas à motiver les raisons précises de votre demande de suppression (la plupart du temps ce sera une 'atteinte à ma réputation').
- évitez d'écrire à l'administrateur via les formulaires de contact de son site car après vous n'aurez pas la preuve de l'envoi. Pour connaître l'adresse à utiliser, je vous recommande de rechercher l'e-mail de l'administrateur du site, mais vous pouvez aussi utiliser son adresse postale si vous voulez procéder par papier. Ces informations sont le plus souvent disponibles dans la section 'Informations Légales' généralement située en bas de la page d'accueil (elle peut aussi s’appeler ‘Mentions légales’). Si cette section n'existe pas, faites une recherche whois sur un site du type http://www.mon-ip-whois.com et adressez votre demande à l’adresse de contact de l'administrateur (administrative contact) que vous aurez trouvé. Ce courrier est la condition sine qua non avant de déposer plainte contre l’administrateur du site.
Deux cas peuvent se produire :
- soit l’adminsitrateur ne vous réponds pas. Dans ce cas il vous faudra respecter un délai de deux mois avant de porter plainte.
- en cas de réponse négative, vous pourrez déposer plainte dès réception de la réponse.
- le dépôt de plainte auprès de la CNIL se fait sur leur site (rubrique ‘plainte en ligne’). Dans le formulaire à remplir il vous sera alors demandé votre identité, vos coordonnées postales et mail et vous devrait joindre une copie de vos échanges de courriers/courriels avec l’administrateur du site.
- ensuite laissez faire la CNIL qui se chargera de contacter le responsable du site/blog et le contraindra à retirer votre commentaire. Notez que dans le mois après votre plainte en ligne (les délais peuvent varier), vous devriez recevoir recevoir un courrier postal de la CNIL vous informant de la prise en compte de votre plainte.
- la CNIL vous avertira (toujours par courrier) du résultat de la procédure dans les mois suivants et joindra le cas échéant la réponse de l’administrateur du site.
Enfin, quelques conseils :
- pensez à consulter de temps en temps la page ou les pages du litige via Google. En effet, la plupart du temps le contenu posant problème disparait du site (après que l’adminsitrateur reçoive le courrier de la CNIL) mais continue à s’afficher dans les résultats de recherche (à cause des ‘pages en cache’ des moteurs de recherche). Aussi, pour supprimer ces pages en cache (uniquement lorsque les données du litige ont été supprimées), je vous conseille de vous rendre dans les outils de webmaster de Google (actuellement https://www.google.com/webmasters/tools/removals?hl=fr&rlf=all, les autres moteurs de recherche n'en possèdent pas à ce jour) et de suivre la procédure à savoir copier le lien de la page et indiquer un terme n’apparaissant plus sur la page. Dans les heures/jours qui suivent la page ne sera plus accessible.

Cordialement,

Sinse59
Publicité
Poster une réponse
Anonyme