Sylvia Devers expose à Jonzac

Le
D. & J.P. Dubarry
Sylvia Devers expose ses photographies à la médiathèque jusqu'au jeudi 1er
mars dans le cadre de la manifestation « Prélude au printemps »
http://james.chauveau.free.fr/sdevers/carrieres/indexihi.html

Le hasard amène un autre hasard, une exposition une autre exposition »,
confie simplement Sylvia Devers, parlant des divers endroits où elle a
exposé ses photographies : Saintes, l'île d'Oléron, Roumazières, Limoges
À Jonzac, après le cloître des Carmes et la Salle des mariages à l'occasion
de la remise des prix des Maisons fleuries, elle accroche cette année, à
l'invitation de la municipalité, ses clichés aux cimaises de la médiathèque
dans le cadre de la manifestation « Prélude au printemps ».
L'exposition, « Le Printemps dans tous ses éclats » met un point d'orgue à
une manifestation dont les deux autres opus étaient des concerts. « Sylvia
est photographe amateur, c'est une femme de la terre, mais elle joue dans la
cour des grands », a noté Jeanine Belot, lundi lors du vernissage d'une
exposition dont la scénographie est due à un travail d'équipe.


Des milliers de négatifs . Si Sylvia Devers et son agriculteur de mari sont
maintenant à la retraite. Le fait d'épauler son compagnon et d'être seule à
la tête d'un élevage de 15 000 poules pondeuses n'a pas empêché la
photographe de Boresse-et-Martron de sacrifier à sa passion. « Mon appareil
est toujours avec moi », confie-t-elle. Inutile de lui parler du numérique,
elle est fidèle à l'argentique et aux deux Minolta qui la suivent depuis ses
débuts, il y a une vingtaine d'années. « J'ai des milliers de négatifs »,
concède Sylvia. Elle a décidé de montrer son travail le jour où elle s'est
rendu compte qu'elle avait assez de matière autour d'un sujet pour pouvoir
exposer. Ses thèmes de prédilection sont la nature, les vignes, les bois, la
tempête de 1999, les carrières, quelques portraits et l'abstrait.


La tempête de 1999 . « Je suis maintenant complètement fascinée par
l'abstrait, c'est l'infini », avoue Sylvia. Elle traque cette abstraction
devant « n'importe quoi », dans la nature ou chez les ferrailleurs, et admet
que ce thème a beaucoup d'amateurs.
Parmi les 127 clichés exposés à la médiathèque, certains frôlent cette
recherche, mais l'essentiel est une ode à la nature en quatre thèmes, la
flore, la faune, le paysage, la jeune-fille, déclinés du rez-de-chaussée au
dernier étage, et dans la salle des Carmes. Outre l'abstraction, un thème
lui est cher actuellement. « J'ai envie de faire un livre sur la tempête de
1999, avec le vécu des gens. Ça fait déjà dix ans, j'ai entendu des choses
tellement dures, j'ai besoin de l'aide de professionnels du bois, pour
qu'ils me disent où ça en est, moi, j'ai déjà écrit sur "ma" forêt »,
conclut cette amoureuse de la Nature.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ricco
Le #3593821


Des milliers de négatifs . Si Sylvia Devers et son agriculteur de
mari sont maintenant à la retraite. Le fait d'épauler son compagnon
et d'être seule à la tête d'un élevage de 15 000 poules pondeuses n'a
pas empêché la photographe de Boresse-et-Martron de sacrifier à sa
passion. « Mon appareil est toujours avec moi », confie-t-elle.
Inutile de lui parler du numérique, elle est fidèle à l'argentique et
aux deux Minolta qui la suivent depuis ses débuts, il y a une
vingtaine d'années. « J'ai des milliers de négatifs », concède
Sylvia. Elle a décidé de montrer son travail le jour où elle s'est
rendu compte qu'elle avait assez de matière autour d'un sujet pour
pouvoir exposer. Ses thèmes de prédilection sont la nature, les
vignes, les bois, la tempête de 1999, les carrières, quelques
portraits... et l'abstrait.


bof 15 000 poules pondeuses en batteries, conditions de vies ignoles, ca
doit lui faire penser a autre chose la photo, tiens quelques photos des
pauvres bêtes pietinées, en train de crever, de pourrir, qui ne verront
jamais la lumière du soleil.
j'aimerai piiètiner ses negas ou laiser les poules chier dessus
--
Ricco

FiLH
Le #3593711
"Ricco"

bof 15 000 poules pondeuses en batteries, conditions de vies ignoles,
ca doit lui faire penser a autre chose la photo, tiens quelques photos
des pauvres bêtes pietinées, en train de crever, de pourrir, qui ne
verront jamais la lumière du soleil.
j'aimerai piiètiner ses negas ou laiser les poules chier dessus


Et tu les achètes où tes oeufs ?

FiLH


--
FiLH photography. A taste of freedom in a conventional world.
Web: http://www.filh.org e-mail
FAQ fr.rec.photo : http://frp.parisv.com/
Sitafoto la photo a Bordeaux : http://sitafoto.free.fr/

Ricco
Le #3593701
FiLH wrote:
"Ricco"

bof 15 000 poules pondeuses en batteries, conditions de vies ignoles,
ca doit lui faire penser a autre chose la photo, tiens quelques
photos des pauvres bêtes pietinées, en train de crever, de pourrir,
qui ne verront jamais la lumière du soleil.
j'aimerai piiètiner ses negas ou laiser les poules chier dessus


Et tu les achètes où tes oeufs ?

FiLH



t'es flic , fihl ?
pas chez le photographe de poules
--
--
Ricco


FiLH
Le #3593661
"Ricco"
FiLH wrote:
"Ricco"

bof 15 000 poules pondeuses en batteries, conditions de vies ignoles,
ca doit lui faire penser a autre chose la photo, tiens quelques
photos des pauvres bêtes pietinées, en train de crever, de pourrir,
qui ne verront jamais la lumière du soleil.
j'aimerai piiètiner ses negas ou laiser les poules chier dessus


Et tu les achètes où tes oeufs ?

FiLH



t'es flic , fihl ?


Ah... Ricco achèterait-il des oeufs qui proviennent d'élevages en
batterie ?

Bref il contribuerait activement à la perpétuation de ce qu'il
déplorait à si chaudes larmes il y a deux messages ?

Rooo.... et il veut bien vilipender les méchants agriculteurs, mais il
veut bien consommer les fruits de la chose ?

Quel clown !

FiLH qui n'achète pas des oeufs provenant d'élevages en batterie.

--
FiLH photography. A taste of freedom in a conventional world.
Web: http://www.filh.org e-mail
FAQ fr.rec.photo : http://frp.parisv.com/
Sitafoto la photo a Bordeaux : http://sitafoto.free.fr/



Alf92
Le #3593611
Dans le message

bof 15 000 poules pondeuses en batteries, conditions de vies
ignoles, ca doit lui faire penser a autre chose la photo, tiens
quelques photos des pauvres bêtes pietinées, en train de crever,
de pourrir, qui ne verront jamais la lumière du soleil.
j'aimerai piiètiner ses negas ou laiser les poules chier dessus


Et tu les achètes où tes oeufs ?

t'es flic , fihl ?



Ah... Ricco achèterait-il des oeufs qui proviennent d'élevages en
batterie ?

Bref il contribuerait activement à la perpétuation de ce qu'il
déplorait à si chaudes larmes il y a deux messages ?

Rooo.... et il veut bien vilipender les méchants agriculteurs, mais il
veut bien consommer les fruits de la chose ?

Quel clown !


avant de traiter les autres de clown, renseigne-toi.

FiLH qui n'achète pas des oeufs provenant d'élevages en batterie.


surtout avant de faire de l'auto-glorification.
ta constance dans le pouvoir de faire chier les autres est remarquable.

--
Cordialement,
Alf92
«Les ordinateurs sont inutiles. Ils ne savent que donner des réponses.»
(Pablo Picasso)




Stephane Legras-Decussy
Le #3593431
"FiLH"

FiLH qui n'achète pas des oeufs provenant d'élevages en batterie.


ya une démarche artistique ou bien
tu sens pas de difference de goût avec des bio ?

Publicité
Poster une réponse
Anonyme