Système avec 2 disques durs

Le
Patrice Gross (Diamant)
Bonjour,

J'ai ajouté un deuxième disque dur à mon PC qui fonctionne actuellement
sous Windows NT4 installé sur le disque 1.

À titre d'essai, j'ai installé une partition MSDOS et une partition Windows
NT4 sur ce deuxième disque.
Cependant, quand j'utilise l'administrateur de disques (sous Windows NT4 du
disque 1), je peux bien affecter une lettre de lecteur aux partitions du
disque 2, mais celles-ci ne sont jamais enregistrées.
Pourriez-vous m'expliquer pourquoi ?

Maintenant, je souhaite installer Windows 2000 Pro sur le disque 2, de
façon à pouvoir booter même si le disque 1 est retiré. Et inversement, je
désire conserver la possibilité de booter sur le disque 1 en cas de
problème grave avec l'autre système.

Je précise que les 2 disques sont SCSI, et que je peux modifier les ID de
ces disques si nécessaire.
De plus, le disque 2 ne contient aucune donnée importante, et il est donc
envisageable de détruire toutes les partitions existantes.

Pouvez-vous me conseiller pour cette installation de Windows 2000 ?

Merci d'avance.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
pxg
Le #14495181
Patrice Gross (Diamant) wrote:
Bonjour,



Salut

À titre d'essai, j'ai installé une partition MSDOS et une partition
Windows NT4 sur ce deuxième disque.
Cependant, quand j'utilise l'administrateur de disques (sous Windows
NT4 du disque 1), je peux bien affecter une lettre de lecteur aux
partitions du disque 2, mais celles-ci ne sont jamais enregistrées.
Pourriez-vous m'expliquer pourquoi ?



C'est assez loin, mais n''y aurait-il pas un item "appliquer les
changements" dans le menu partition ? Si oui, as-tu appliqué les changements
?

Maintenant, je souhaite installer Windows 2000 Pro sur le disque 2, de



tu dois trouver bonne provende sur le site de jcb et particulièrement sur la
partie consacrée au multiboot. Mais comme ton gestionnaire d'amorçage est
situé sur un disque particulier tu pourrais te retrouver sans lorsque tu
enlèves le second avec impossibiliter de démarrer un système

Tu pourrais (devrais) placer le gestionnaire d'amorçage sur le disque
contenant windows 2000 et avant de procéder à l'installation de 2000 il te
faudrait formater une disquette avec NT et y placer les éléments nécessaires
à l'amorçage du système NT (boot.ini du disque NT et vérifier que ntdetect
et ntldr du système NT y soit). Lorsque ton disque 2000 est présent tu aun
choix de démarrage pour NT et pour 2000 et si 2000 est ton système par
défaut tu pourras démarrer sur 2000 même si le disque NT est absent. Tu
pourras également démarrer depuis la disquette qui amorcera sur NT que ton
disque 2000 soit présent ou non. Si tu as un truc simple avec ta carte scsi
pour déterminer le disque d'amroçage tu peux préférer un gestionnaire
d'amorçage de part et d'autre.Ton ordre d'amorçage devrait être a:, scsi.

Merci d'avance.



de rien, bon amusement.!

pxg
Patrice Gross (Diamant)
Le #14488581
"pxg" news:4832f0d9$0$891$:

À titre d'essai, j'ai installé une partition MSDOS et une partition
Windows NT4 sur ce deuxième disque.
Cependant, quand j'utilise l'administrateur de disques (sous Windows
NT4 du disque 1), je peux bien affecter une lettre de lecteur aux
partitions du disque 2, mais celles-ci ne sont jamais enregistrées.
Pourriez-vous m'expliquer pourquoi ?





C'est assez loin, mais n''y aurait-il pas un item "appliquer les
changements" dans le menu partition ? Si oui, as-tu appliqué les
changements ?


Les changements s'appliquent automatiquement. Il est juste possible de
restaurer la configuration précédente.
Donc, je ne comprends toujours pas pourquoi ces lettres de lecteur ne
s'enregistrent pas.

Maintenant, je souhaite installer Windows 2000 Pro sur le disque 2,
de



tu dois trouver bonne provende sur le site de jcb et particulièrement
sur la partie consacrée au multiboot. Mais comme ton gestionnaire
d'amorçage est situé sur un disque particulier tu pourrais te
retrouver sans lorsque tu enlèves le second avec impossibiliter de
démarrer un système

Tu pourrais (devrais) placer le gestionnaire d'amorçage sur le disque
contenant windows 2000 et avant de procéder à l'installation de 2000
il te faudrait formater une disquette avec NT et y placer les éléments
nécessaires à l'amorçage du système NT (boot.ini du disque NT et
vérifier que ntdetect et ntldr du système NT y soit). Lorsque ton
disque 2000 est présent tu aun choix de démarrage pour NT et pour
2000 et si 2000 est ton système par défaut tu pourras démarrer sur
2000 même si le disque NT est absent. Tu pourras également démarrer
depuis la disquette qui amorcera sur NT que ton disque 2000 soit
présent ou non. Si tu as un truc simple avec ta carte scsi pour
déterminer le disque d'amroçage tu peux préférer un gestionnaire
d'amorçage de part et d'autre.Ton ordre d'amorçage devrait être a:,
scsi.


J'ai installé Windows 2000 en conservant juste ma partition DOS sur le
disque 2, sur une partition de 7,5 Go. Il ne s'agit donc pas de la première
partition du disque 2, mais Windows 2000 lui affecte tout de même la lettre
de lecteur C: (et E: pour la partition DOS).
Par contre, la séquence d'amorçage se trouve toujours sur le disque 1, et
je peux toujours lancer le Windows NT4 installé sur ce disque.

Je me demande donc comment un disque dur est choisi plutôt qu'un autre pour
y placer les fichiers nécessaires à l'amorçage lors de l'installation.

Ensuite,pour que Windows 2000 puisse être lancé indépendemment de la
présence ou non du disque 1, suffit-il de recopier les fichiers d'amorçage
dans la partition où Windows 2000 est installé sur le disque 2 (ou bien
dans la première partition du disque 2), ou bien faut-il modifier certains
secteurs particuliers du disque 2 ?
Jean-Claude BELLAMY
Le #14453821
"Patrice Gross (Diamant)" news:
[...]
Par contre, la séquence d'amorçage se trouve toujours sur le disque 1, et
je peux toujours lancer le Windows NT4 installé sur ce disque.

Je me demande donc comment un disque dur est choisi plutôt qu'un autre
pour
y placer les fichiers nécessaires à l'amorçage lors de l'installation.



Le choix du disque PHYSIQUE au boot est défini dans le CMOS du BIOS.

Le choix du disque LOGIQUE (=partition) est défini dans la table de
partition du MBR (Master Boot Record = 1er secteur) du disque PHYSIQUE de
boot.
Cette table (de 4 entrées au maximum) ne pointe que vers des partitions
PRIMAIRES ou ÉTENDUE.

Dans le cas des OS de la famille NT, il existe une étape supplémentaire,
constituée d'un 2ème choix de disque LOGIQUE défini dans le fichier BOOT.INI
(ou BOOTBCD dans le cas de Vista) avec action éventuelle de la part de
l'utilisateur.


Ensuite,pour que Windows 2000 puisse être lancé indépendemment de la
présence ou non du disque 1, suffit-il de recopier les fichiers d'amorçage
dans la partition où Windows 2000 est installé sur le disque 2 (ou bien
dans la première partition du disque 2), ou bien faut-il modifier certains
secteurs particuliers du disque 2 ?



En effet, les OS Microsoft ne savent pas booter sur une partition LOGIQUE
(le mécanisme de boot passe par l'exécution d'un mini-programme et la
lecture de la table de partition tous deux situés dans le MBR.)

Pour info, des OS tels que Linux, grâce à un gestionnaire de boot nettement
plus élaboré (LILO, GRUB,..) et un fichier de configuration (lilo.conf, ...)
savent passer la main à n'importe quel type de partition.

La partition PRIMAIRE déclarée active dans cette table est donc
sélectionnée, son 1er secteur (=secteur de boot) est chargé en mémoire puis
exécuté (adresse 0000:7C00), ce qui, dans le cas de NT3.1 jusqu'à W2K3,
lance NTLDR (ou BOOTMGR sous Vista), qui va lire C:BOOT.INI , et va passer
le contrôle à la partition (PRIMAIRE ou LOGIQUE) choisie pour lancer
NTOSKRNL.EXE. (ouf !)

Donc si on veut booter sur un disque de façon "autonome", il FAUT qu'une
partition PRIMAIRE soit présente, et qu'elle soit déclarée ACTIVE.
Si ce n'est pas le cas, il faut la créer (utiliser un partitionneur, tel que
"Paragon Partition Manager" ou "Acronis Disk Director")
Son secteur de boot devra être de type "NT".
En principe les partitionneurs "dignes de ce nom" savent faire, sinon il
faut utiliser la CDR (console de récupération, lancée par boot sur le CD de
W2K) et exécuter la commande :
FIXBOOT
Cette mini-partition devra comporter les 4 fichiers
NTLDR
NTDETECT.COM
BOOT.INI
BOOTFONT.BIN (c'est la police utilisée, à partir de W2k)

Le fichier BOOT.INI devra comporter un enregistrement désignant la partition
LOGIQUE contenant le système.

Si on veut s'éviter une "céphalocapture", le plus simple est de faire appel
une fois de plus à la CDR, et d'exécuter la commande
BOOTCFG /REBUILD
laquelle, comme son nom le suggère, reconstruit automatiquement la
configuration de boot.


Si la partition de W2K est une partition PRIMAIRE, les manips sont
simplifiées.
Il faudra néanmoins copier ou créer le fichier BOOT.INI, en le mettant à
jour si c'est une copie de l'exsitant, car le n° du disque sera changé
(rdisk(0) au lieu de rdisk(1))
Là aussi, pour éviter tout proiblème, je préconise fortement un p'tit coup
de CDR et de "BOOTCFG /REBUILD"



--
May the Force be with You!
La Connaissance s'accroît quand on la partage
----------------------------------------------------------
Jean-Claude BELLAMY [MVP] - http://www.bellamyjc.org
Zi administr a tort
Le #14453631
Le 27-05-2008, Jean-Claude BELLAMY
En effet, les OS Microsoft ne savent pas booter sur une partition LOGIQUE
(le mécanisme de boot passe par l'exécution d'un mini-programme et la
lecture de la table de partition tous deux situés dans le MBR.)

Pour info, des OS tels que Linux, grâce à un gestionnaire de boot nettement
plus élaboré (LILO, GRUB,..) et un fichier de configuration (lilo.conf, ...)
savent passer la main à n'importe quel type de partition.



Hugolino ! Qu'as tu fait de JCB ?!??



--
> Et, parti comme ça, tu ferais mieux de toucher à ton cul plutôt
> qu'à ta brèle.
Je crois que je vais pas trop suivre tes conseils.......;-)


Trés bien, je suis motard de toute façon, pas assistante sociale.
Jean-Claude BELLAMY
Le #14453441
"Zi administr a tort" de news:
Le 27-05-2008, Jean-Claude BELLAMY écrit:
En effet, les OS Microsoft ne savent pas booter sur une partition
LOGIQUE
(le mécanisme de boot passe par l'exécution d'un mini-programme et la
lecture de la table de partition tous deux situés dans le MBR.)

Pour info, des OS tels que Linux, grâce à un gestionnaire de boot
nettement
plus élaboré (LILO, GRUB,..) et un fichier de configuration (lilo.conf,
...)
savent passer la main à n'importe quel type de partition.



Hugolino ! Qu'as tu fait de JCB ?!??



???
Pourquoi cette surprise ?
Parce que j'ose dire que Linux est supérieur à Windows SUR CE POINT ?

Bien qu'utilisateur à 99.99999% des OS Microsoft, et ayant un certain nombre
"d'octets au compteur" dans le domaine de Windows, je me DOIS d'être
objectif et impartial, sinon mon "expertise" n'aurait aucune valeur!
Je ne suis pas un numéro, je suis un homme LIBRE ! ;-)

Je souligne aussi bien les points positifs que les points négatifs, c'est
tout.
Et en ce qui concerne le mécanisme de boot, Windows a toujours été à la
traine par rapport aux autres OS non-MS (dont Linux).

Et cela même avec VISTA ou W2K8 (çà s'est même sérieusement compliqué avec
"bootmgr" et le fichier "bootBCD", qui n'est pas lisible avec un simple
éditeur texte, vu qu'il possède la structure d'une ruche de la BDR) ...


--
May the Force be with You!
La Connaissance s'accroît quand on la partage
----------------------------------------------------------
Jean-Claude BELLAMY [MVP] - http://www.bellamyjc.org
Hugolino
Le #14453351
Le 28-05-2008, Jean-Claude BELLAMY
"Zi administr a tort" de news:
> Le 27-05-2008, Jean-Claude BELLAMY > écrit:
>> Pour info, des OS tels que Linux, grâce à un gestionnaire de boot
>> nettement plus élaboré (LILO, GRUB,..) et un fichier de
>> configuration (lilo.conf, ...) savent passer la main à n'importe
>> quel type de partition.
>
> Hugolino ! Qu'as tu fait de JCB ?!??

???
Pourquoi cette surprise ?



Il ne s'agissait pas d'une surprise. Mais d'un trait d'humour
provocateur (comme d'habitude) pour faire grincer quelques dents (pas
les tiennes...)

Parce que j'ose dire que Linux est supérieur à Windows SUR CE POINT ?

Bien qu'utilisateur à 99.99999% des OS Microsoft, et ayant un certain nombre
"d'octets au compteur" dans le domaine de Windows, je me DOIS d'être
objectif et impartial, sinon mon "expertise" n'aurait aucune valeur!



Toutafé.

Je ne suis pas un numéro, je suis un homme LIBRE ! ;-)



A 0.00001 % si j'ai bien suivi :)

--
Windows: Taxe payée par les analphabètes de l'informatique.
Hugo (né il y a 1 391 383 079 secondes)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme