Té de purge d'un tubage de chaudière à gaz

Le
Pourquoi Pas ?
Bonjour,

J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). =
L'évacuation des
gaz brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a =
été tubé, mais
sans être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel =
dispositif
(récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés dans
l'atmosphère mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai =
rien trouvé
qui indique clairement si c'est obligatoire de par la réglementation, =
ou
simplement conseillé. Ma question est : quelqu'un connaît-il un =
texte qui
impose ce té, et quelles sont ses référe,ces ? D'avance, merci =
pour vos
réponses.

_________________________________________________________________________=
__
J'utilise le logiciel antispam Vade Retro (http://www.antispam.fr) pour =
protéger ma messagerie des courriers indésirables.
Depuis son installation, Vade Retro a filtré 1036 courriers =
indésirables sur 8538 messages reçus.
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Marc-Antoine
Le #20513821
Je réponds à "Pourquoi Pas ?" qui a formulé ce qui suit :


Bonjour,

J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation des gaz
brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été tubé, mais sans
être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel dispositif
(récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés dans l'atmosphère
mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai rien trouvé qui indique
clairement si c'est obligatoire de par la réglementation, ou simplement
conseillé. Ma question est : quelqu'un connaît-il un texte qui impose ce té,
et quelles sont ses référe,ces ? D'avance, merci pour vos réponses.



Je ne sais pas si cela peux t'aider et si ces articles, trouvés dans
"GOOGLE", sont toujours d'actualité...

TEXTES DE LOIS :
-Loi 76-663 du 19 juillet 1976 relative aux installations classées pour
la protection de l’environnement
-Loi 92-3 du 3 janvier 1992 sur l’eau
-Décret 93-742 du 29 mars 1993 relatif aux procédures d’autorisation et
de déclaration prévues par l’article 10 de la loi 92-3 du 3 janvier
1992.
-Décret 93-743 du 29 mars 1993 relatif à la nomenclature des opérations
soumises à autorisation ou à déclaration en application de l’article 10
de la loi 92-3 du 3 janvier 1992 sur l’eau.
-Arrêté du 1° mars 1993 relatif aux prélèvements et à la consommation
d’eau ainsi qu’aux rejets de toute nature des installations classées
pour la protection de l’environnement soumises à autorisation.

--
Marc-Antoine
Colonel Kilgore
Le #20514491
Marc-Antoine a couché sur son écran :
Je réponds à "Pourquoi Pas ?" qui a formulé ce qui suit :



Bonjour,

J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation des
gaz brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été tubé,
mais sans être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel
dispositif (récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés dans
l'atmosphère mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai rien trouvé
qui indique clairement si c'est obligatoire de par la réglementation, ou
simplement conseillé. Ma question est : quelqu'un connaît-il un texte qui
impose ce té, et quelles sont ses référe,ces ? D'avance, merci pour vos
réponses.



Je ne sais pas si cela peux t'aider et si ces articles, trouvés dans
"GOOGLE", sont toujours d'actualité...



TEXTES DE LOIS :
-Loi 76-663 du 19 juillet 1976 relative aux installations classées pour la
protection de l’environnement
-Loi 92-3 du 3 janvier 1992 sur l’eau
-Décret 93-742 du 29 mars 1993 relatif aux procédures d’autorisation et de
déclaration prévues par l’article 10 de la loi 92-3 du 3 janvier 1992.
-Décret 93-743 du 29 mars 1993 relatif à la nomenclature des opérations
soumises à autorisation ou à déclaration en application de l’article 10 de la
loi 92-3 du 3 janvier 1992 sur l’eau.
-Arrêté du 1° mars 1993 relatif aux prélèvements et à la consommation d’eau
ainsi qu’aux rejets de toute nature des installations classées pour la
protection de l’environnement soumises à autorisation.



Ouarf ! Aucun de ces textes n'a jamais été d'actualité, par rapport au
problème posé...
Car la chaudière d'un particulier n'est pas une Installation Classée.
C'était pour rigoler ?

--
i pi
1 + e = 0
Colonel Kilgore
Le #20515231
Pourquoi Pas ? a utilisé son clavier pour écrire :
Bonjour,



J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation des gaz
brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été tubé, mais sans
être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel dispositif
(récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés dans l'atmosphère
mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai rien trouvé qui indique
clairement si c'est obligatoire de par la réglementation, ou simplement
conseillé. Ma question est : quelqu'un connaît-il un texte qui impose ce té,
et quelles sont ses référe,ces ? D'avance, merci pour vos réponses.



Très franchement, je ne sais pas s'il y a un texte. Probablement pas.
Mais la question est "bizarre", et techniquement fausse. Car le té en
question n'a aucun intéret par rapport à l'environnement :

- Une chaudière gaz traditionnelle ne rejette pas de "condensats acides
dans l'atmosphère". Elle rejette, sous forme gazeuse H20 beaucoup, CO2
un peu, CO (très très peu). Si cette eau se condense, elle est acide, à
deux titres :
1/ parce que très pure, très douce (TH très faible). Une telle eau
est acide.
2/ parce que le CO2 en solution acidifie l'eau. Pour une chaudière "à
condensation", le pH des condensats est ainsi de l'ordre de 4.

Avec une chaudière traditionnelle, tout ceci se passe dehors, et le té
de purge n'y change rien !

Et ceci n'a aucune importance : le CO2 est faiblement soluble, et
s'échappe vite. Ensuite il est non toxique, non nocif (laissons de coté
l'effet de serre) une fois relargué dans l'atmosphère. Et donc il n'a
aucune importance. Si on récupérait c'eau avec son C02 dissout, il ne
serait pas "retraité avec les eaux usées". Il se serait évaporé avant
d'arriver à la station (tant pis pour l'effet de serre...) ! Ou
neutralisé au bout de quelques mètres de canalisation en béton.

Le té dit "té de purge" sert à récupérer les condensats, non pour un
quelconque but "écolo", mais pour éviter qu'ils ne créent des dommages
localement, à la chaudière, ou aux locaux s'ils coulent au sol. Il y a
plein de conduits gaz sans té de purge, pour de "vieilles" chaudières à
relativement faible rendement, et conduit bien isolé : dans ces
conditions, il n'y a pas de condensation dans le conduit !

Car pour que ce té serve à quelque chose, encore faut-il qu'il y ait
condensation dans le conduit !

Bref, deux cas :
- Vous avez des problèmes de condensation dans le conduit : il faut un
té,
- Vous n'avez pas de problème de condensation : pas besoin de té.

Voili voilà.

--
i pi
1 + e = 0
jextra
Le #20516811
"Pourquoi Pas ?" news:4af6aff7$0$18678$
Bonjour,

J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation des
gaz brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été tubé, mais
sans être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel dispositif
(récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés dans
l'atmosphère mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai rien trouvé
qui indique clairement si c'est obligatoire de par la réglementation, ou
simplement conseillé. Ma question est : quelqu'un connaît-il un texte qui
impose ce té, et quelles sont ses référe,ces ? D'avance, merci pour vos
réponses.

******************************************************************
Bonjour,
je ne connais pas le texte, mais lors du Contrôle gaz obligatoire en cas de
vente de la maison, le contrôleur m'a obligé de poser un té du même diamètre
que le conduit d'évacuation et a condamné la chaudière jusqu'à ce que les
travaux soient terminés (la raison invoquée n'est pas le rejet acide, mais
le fait que tout corps qui tombe dans la cheminée (oiseau par exemple) ne
doit pas atteindre le corps de chauffe de la chaudière.
Marc-Antoine
Le #20515331
Je réponds à "Colonel Kilgore" qui a formulé ce qui suit :


Marc-Antoine a couché sur son écran :
Je réponds à "Pourquoi Pas ?" qui a formulé ce qui suit :



Bonjour,

J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation des
gaz brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été tubé,
mais sans être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel
dispositif (récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés
dans l'atmosphère mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai rien
trouvé qui indique clairement si c'est obligatoire de par la
réglementation, ou simplement conseillé. Ma question est : quelqu'un
connaît-il un texte qui impose ce té, et quelles sont ses référe,ces ?
D'avance, merci pour vos réponses.



Je ne sais pas si cela peux t'aider et si ces articles, trouvés dans
"GOOGLE", sont toujours d'actualité...



TEXTES DE LOIS :
-Loi 76-663 du 19 juillet 1976 relative aux installations classées pour la
protection de l’environnement
-Loi 92-3 du 3 janvier 1992 sur l’eau
-Décret 93-742 du 29 mars 1993 relatif aux procédures d’autorisation et de
déclaration prévues par l’article 10 de la loi 92-3 du 3 janvier 1992.
-Décret 93-743 du 29 mars 1993 relatif à la nomenclature des opérations
soumises à autorisation ou à déclaration en application de l’article 10 de
la loi 92-3 du 3 janvier 1992 sur l’eau.
-Arrêté du 1° mars 1993 relatif aux prélèvements et à la consommation d’eau
ainsi qu’aux rejets de toute nature des installations classées pour la
protection de l’environnement soumises à autorisation.



Ouarf ! Aucun de ces textes n'a jamais été d'actualité, par rapport au
problème posé...
Car la chaudière d'un particulier n'est pas une Installation Classée.
C'était pour rigoler ?



J'avoue de pas avoir eu la curiosité de lire les textes en question.
Ceux-ci traitant, semblait-il, du sujet je n'ai fait qu'en donner
référence trouvée dans Google.

--
Marc-Antoine
Pourquoi Pas ?
Le #20515731
"Colonel Kilgore" news:
Pourquoi Pas ? a utilisé son clavier pour écrire :
Bonjour,



J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation des
gaz brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été tubé,
mais sans être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel
dispositif (récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés
dans l'atmosphère mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai rien
trouvé qui indique clairement si c'est obligatoire de par la
réglementation, ou simplement conseillé. Ma question est : quelqu'un
connaît-il un texte qui impose ce té, et quelles sont ses référe,ces ?
D'avance, merci pour vos réponses.



Très franchement, je ne sais pas s'il y a un texte. Probablement pas.
Mais la question est "bizarre", et techniquement fausse. Car le té en
question n'a aucun intéret par rapport à l'environnement :

- Une chaudière gaz traditionnelle ne rejette pas de "condensats acides
dans l'atmosphère". Elle rejette, sous forme gazeuse H20 beaucoup, CO2 un
peu, CO (très très peu). Si cette eau se condense, elle est acide, à deux
titres :
1/ parce que très pure, très douce (TH très faible). Une telle eau est
acide.
2/ parce que le CO2 en solution acidifie l'eau. Pour une chaudière "à
condensation", le pH des condensats est ainsi de l'ordre de 4.

Avec une chaudière traditionnelle, tout ceci se passe dehors, et le té de
purge n'y change rien !

Et ceci n'a aucune importance : le CO2 est faiblement soluble, et
s'échappe vite. Ensuite il est non toxique, non nocif (laissons de coté
l'effet de serre) une fois relargué dans l'atmosphère. Et donc il n'a
aucune importance. Si on récupérait c'eau avec son C02 dissout, il ne
serait pas "retraité avec les eaux usées". Il se serait évaporé avant
d'arriver à la station (tant pis pour l'effet de serre...) ! Ou neutralisé
au bout de quelques mètres de canalisation en béton.

Le té dit "té de purge" sert à récupérer les condensats, non pour un
quelconque but "écolo", mais pour éviter qu'ils ne créent des dommages
localement, à la chaudière, ou aux locaux s'ils coulent au sol. Il y a
plein de conduits gaz sans té de purge, pour de "vieilles" chaudières à
relativement faible rendement, et conduit bien isolé : dans ces
conditions, il n'y a pas de condensation dans le conduit !

Car pour que ce té serve à quelque chose, encore faut-il qu'il y ait
condensation dans le conduit !

Bref, deux cas :
- Vous avez des problèmes de condensation dans le conduit : il faut un té,
- Vous n'avez pas de problème de condensation : pas besoin de té.

Voili voilà.

--
i pi
1 + e = 0




Bonsoir,

Merci beaucoup pour cette réponse très claire. Ma question est provoquée à
l'origine par la remarque du chauffagiste qui a réparé des radiateurs
détériorés par le gel. Quand je lui ai demandé s'il pouvait effectuer
l'entretien, il m'a dit que l'installation n'étant pas aux normes il ne
pouvait pas s'en charger. Il m' aussi dit que le contrôle "gaz" ne pourrait
pas non plus être bon , parce que l'installation n'était pas conforme : la
cheminée est tubée, et il faut donc soit la détuber, soit monter un té de
purge.

Ca ne m'a pas paru très clair, et j'ai donc parcouru un certain nombre de
forums, dont celui-ci :
http://pagesperso-orange.fr/herve.silve/chaufferie.htm et celui-ci :
http://pagesperso-orange.fr/herve.silve/normesgaz.htm .

Il apparaît clairement que dans le cas de ma chaudière le tubage n'est pas
obligatoire (mais puisqu'il y est je ne vais pas l'enlever, de plus ça
modifierait sûrment le tirage), j'y ai lu aussi que si la cheminée était
tubée il "fallait" mettre un té (et c'est pourquoi je me demande si c'est un
conseil ou une obligation). J'ai lu aussi que les condensats, normaux,
étaient acides, et j'ai lu ailleurs qu'il vallait mieux éviter de les
rejeter dans l'atmosphère (ce qui ne peut manquer de se produire in fine si
on ne les récupère pas). Sur le moment, ça ne m'a pas paru idiot, mais je
comprends maintenant qu'il ne s'agit pas de ça, et que, comme vous le dites
très justement, il s'agit en fait d'éviter qu'un corps étranger (oiseau,
nid...) puisse tomber dans la chaudière.

Quoi qu'il en soit, ça ne me dit pas si c'est obligatoire ou non, et sur
quels textes il s'appuie pour me dire cela. Vous me direz que je n'ai qu'à
lui demander, mais je ne veux pas le vexer en me montrant suspicieux, c'est
pourquoi j'essaie de trouver autrement le renseignement.

En tous cas, merci pour vos réponses, qui m'ont appris beaucoup de choses.

Cordialement à tous.

_________________________________________________________________________ __
J'utilise le logiciel antispam Vade Retro (http://www.antispam.fr) pour protéger ma messagerie des courriers indésirables.
Depuis son installation, Vade Retro a filtré 1037 courriers indésirables sur 8550 messages reçus.
Christophe, tout simplement
Le #20517631
"Pourquoi Pas ?" 4af6aff7$0$18678$
Bonjour,

J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation des
gaz brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été tubé, mais
sans être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel dispositif
(récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés dans
l'atmosphère mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai rien trouvé
qui indique clairement si c'est obligatoire de par la réglementation, ou
simplement conseillé. Ma question est : quelqu'un connaît-il un texte qui
impose ce té, et quelles sont ses référe,ces ? D'avance, merci pour vos
réponses.

--------------------------------------

Le texte de référence n'est pas un texte de loi ni règlmentaire, c'est un
texte correpondant aux règles de l'art des travaux de fumisterie, le DTU
24.1 (Document Technique Unifié), que l'on peut se procurer contre
rémunération à au CSTB ou à l'Afnor.

Ce DTU prévoit effectivement un dispositif empêchant le retour dans la
chaudière des condensats de refroidissement des fumées, ainsi qu'un
dispositif en pied permettant le ramonage du conduit de fumée (par
définition vertical), y compris dans le cas de tubages.

Un lien par exemple
http://www.monchauffagebois.com/article-tubage-quelles-sont-les-obligations-a-respecter-57.html

et sur le bistre http://membres.lycos.fr/isacisco/conduit_de_fumee.htm

Christophe
Christophe, tout simplement
Le #20517821
"Pourquoi Pas ?" 4af7050f$0$19650$

"Colonel Kilgore" news:
Pourquoi Pas ? a utilisé son clavier pour écrire :
Bonjour,



J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation des
gaz brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été tubé,
mais sans être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel
dispositif (récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés
dans l'atmosphère mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai rien
trouvé qui indique clairement si c'est obligatoire de par la
réglementation, ou simplement conseillé. Ma question est : quelqu'un
connaît-il un texte qui impose ce té, et quelles sont ses référe,ces ?
D'avance, merci pour vos réponses.



Très franchement, je ne sais pas s'il y a un texte. Probablement pas.
Mais la question est "bizarre", et techniquement fausse. Car le té en
question n'a aucun intéret par rapport à l'environnement :

- Une chaudière gaz traditionnelle ne rejette pas de "condensats acides
dans l'atmosphère". Elle rejette, sous forme gazeuse H20 beaucoup, CO2 un
peu, CO (très très peu). Si cette eau se condense, elle est acide, à deux
titres :
1/ parce que très pure, très douce (TH très faible). Une telle eau est
acide.
2/ parce que le CO2 en solution acidifie l'eau. Pour une chaudière "à
condensation", le pH des condensats est ainsi de l'ordre de 4.

Avec une chaudière traditionnelle, tout ceci se passe dehors, et le té de
purge n'y change rien !

Et ceci n'a aucune importance : le CO2 est faiblement soluble, et
s'échappe vite. Ensuite il est non toxique, non nocif (laissons de coté
l'effet de serre) une fois relargué dans l'atmosphère. Et donc il n'a
aucune importance. Si on récupérait c'eau avec son C02 dissout, il ne
serait pas "retraité avec les eaux usées". Il se serait évaporé avant
d'arriver à la station (tant pis pour l'effet de serre...) ! Ou neutralisé
au bout de quelques mètres de canalisation en béton.

Le té dit "té de purge" sert à récupérer les condensats, non pour un
quelconque but "écolo", mais pour éviter qu'ils ne créent des dommages
localement, à la chaudière, ou aux locaux s'ils coulent au sol. Il y a
plein de conduits gaz sans té de purge, pour de "vieilles" chaudières à
relativement faible rendement, et conduit bien isolé : dans ces
conditions, il n'y a pas de condensation dans le conduit !

Car pour que ce té serve à quelque chose, encore faut-il qu'il y ait
condensation dans le conduit !

Bref, deux cas :
- Vous avez des problèmes de condensation dans le conduit : il faut un té,
- Vous n'avez pas de problème de condensation : pas besoin de té.

Voili voilà.

--
i pi
1 + e = 0




Bonsoir,

Merci beaucoup pour cette réponse très claire. Ma question est provoquée à
l'origine par la remarque du chauffagiste qui a réparé des radiateurs
détériorés par le gel. Quand je lui ai demandé s'il pouvait effectuer
l'entretien, il m'a dit que l'installation n'étant pas aux normes il ne
pouvait pas s'en charger. Il m' aussi dit que le contrôle "gaz" ne pourrait
pas non plus être bon , parce que l'installation n'était pas conforme : la
cheminée est tubée, et il faut donc soit la détuber, soit monter un té de
purge.

Ca ne m'a pas paru très clair, et j'ai donc parcouru un certain nombre de
forums, dont celui-ci :
http://pagesperso-orange.fr/herve.silve/chaufferie.htm et celui-ci :
http://pagesperso-orange.fr/herve.silve/normesgaz.htm .

Il apparaît clairement que dans le cas de ma chaudière le tubage n'est pas
obligatoire (mais puisqu'il y est je ne vais pas l'enlever, de plus ça
modifierait sûrment le tirage), j'y ai lu aussi que si la cheminée était
tubée il "fallait" mettre un té (et c'est pourquoi je me demande si c'est un
conseil ou une obligation). J'ai lu aussi que les condensats, normaux,
étaient acides, et j'ai lu ailleurs qu'il vallait mieux éviter de les
rejeter dans l'atmosphère (ce qui ne peut manquer de se produire in fine si
on ne les récupère pas). Sur le moment, ça ne m'a pas paru idiot, mais je
comprends maintenant qu'il ne s'agit pas de ça, et que, comme vous le dites
très justement, il s'agit en fait d'éviter qu'un corps étranger (oiseau,
nid...) puisse tomber dans la chaudière.

Quoi qu'il en soit, ça ne me dit pas si c'est obligatoire ou non, et sur
quels textes il s'appuie pour me dire cela. Vous me direz que je n'ai qu'à
lui demander, mais je ne veux pas le vexer en me montrant suspicieux, c'est
pourquoi j'essaie de trouver autrement le renseignement.

En tous cas, merci pour vos réponses, qui m'ont appris beaucoup de choses.

----------------------------------------------------------------

Comme je le dit sur un autre post, le texte qui l'impose sont des normes qui
font office de règle de l'art, et qui s'impose à tout professionnel de la
fumisterie.

Tu pourrais, en cas de problème lui reproché de ne pas avoir fourni un
installation réalisée conformément aux règles de l'art.

Dans ton cas, il ne peut tout simplement par ramoner et vérifier normalement
la vacuité du conduit, donc refuse effectivement de s'occuper de
l'entretien. Cela ne me choque pas, au contraire. C'est plutôt un bon point
pour lui.

Christophe
Pourquoi Pas ?
Le #20516271
"Christophe, tout simplement" <Répondez moi sur News @ Merci> a écrit dans
le message de news:4af707c7$0$932$

"Pourquoi Pas ?" 4af7050f$0$19650$

"Colonel Kilgore" news:
Pourquoi Pas ? a utilisé son clavier pour écrire :
Bonjour,



J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation
des gaz brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été
tubé, mais sans être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un
tel dispositif (récupération de condensats acides qui ne sont pas
rejettés dans l'atmosphère mais retraités avec les eaux usées), mais je
n'ai rien trouvé qui indique clairement si c'est obligatoire de par la
réglementation, ou simplement conseillé. Ma question est : quelqu'un
connaît-il un texte qui impose ce té, et quelles sont ses référe,ces ?
D'avance, merci pour vos réponses.



Très franchement, je ne sais pas s'il y a un texte. Probablement pas.
Mais la question est "bizarre", et techniquement fausse. Car le té en
question n'a aucun intéret par rapport à l'environnement :

- Une chaudière gaz traditionnelle ne rejette pas de "condensats acides
dans l'atmosphère". Elle rejette, sous forme gazeuse H20 beaucoup, CO2 un
peu, CO (très très peu). Si cette eau se condense, elle est acide, à deux
titres :
1/ parce que très pure, très douce (TH très faible). Une telle eau est
acide.
2/ parce que le CO2 en solution acidifie l'eau. Pour une chaudière "à
condensation", le pH des condensats est ainsi de l'ordre de 4.

Avec une chaudière traditionnelle, tout ceci se passe dehors, et le té de
purge n'y change rien !

Et ceci n'a aucune importance : le CO2 est faiblement soluble, et
s'échappe vite. Ensuite il est non toxique, non nocif (laissons de coté
l'effet de serre) une fois relargué dans l'atmosphère. Et donc il n'a
aucune importance. Si on récupérait c'eau avec son C02 dissout, il ne
serait pas "retraité avec les eaux usées". Il se serait évaporé avant
d'arriver à la station (tant pis pour l'effet de serre...) ! Ou
neutralisé au bout de quelques mètres de canalisation en béton.

Le té dit "té de purge" sert à récupérer les condensats, non pour un
quelconque but "écolo", mais pour éviter qu'ils ne créent des dommages
localement, à la chaudière, ou aux locaux s'ils coulent au sol. Il y a
plein de conduits gaz sans té de purge, pour de "vieilles" chaudières à
relativement faible rendement, et conduit bien isolé : dans ces
conditions, il n'y a pas de condensation dans le conduit !

Car pour que ce té serve à quelque chose, encore faut-il qu'il y ait
condensation dans le conduit !

Bref, deux cas :
- Vous avez des problèmes de condensation dans le conduit : il faut un
té,
- Vous n'avez pas de problème de condensation : pas besoin de té.

Voili voilà.

--
i pi
1 + e = 0




Bonsoir,

Merci beaucoup pour cette réponse très claire. Ma question est provoquée à
l'origine par la remarque du chauffagiste qui a réparé des radiateurs
détériorés par le gel. Quand je lui ai demandé s'il pouvait effectuer
l'entretien, il m'a dit que l'installation n'étant pas aux normes il ne
pouvait pas s'en charger. Il m' aussi dit que le contrôle "gaz" ne
pourrait
pas non plus être bon , parce que l'installation n'était pas conforme : la
cheminée est tubée, et il faut donc soit la détuber, soit monter un té de
purge.

Ca ne m'a pas paru très clair, et j'ai donc parcouru un certain nombre de
forums, dont celui-ci :
http://pagesperso-orange.fr/herve.silve/chaufferie.htm et celui-ci :
http://pagesperso-orange.fr/herve.silve/normesgaz.htm .

Il apparaît clairement que dans le cas de ma chaudière le tubage n'est pas
obligatoire (mais puisqu'il y est je ne vais pas l'enlever, de plus ça
modifierait sûrment le tirage), j'y ai lu aussi que si la cheminée était
tubée il "fallait" mettre un té (et c'est pourquoi je me demande si c'est
un
conseil ou une obligation). J'ai lu aussi que les condensats, normaux,
étaient acides, et j'ai lu ailleurs qu'il vallait mieux éviter de les
rejeter dans l'atmosphère (ce qui ne peut manquer de se produire in fine
si
on ne les récupère pas). Sur le moment, ça ne m'a pas paru idiot, mais je
comprends maintenant qu'il ne s'agit pas de ça, et que, comme vous le
dites
très justement, il s'agit en fait d'éviter qu'un corps étranger (oiseau,
nid...) puisse tomber dans la chaudière.

Quoi qu'il en soit, ça ne me dit pas si c'est obligatoire ou non, et sur
quels textes il s'appuie pour me dire cela. Vous me direz que je n'ai qu'à
lui demander, mais je ne veux pas le vexer en me montrant suspicieux,
c'est
pourquoi j'essaie de trouver autrement le renseignement.

En tous cas, merci pour vos réponses, qui m'ont appris beaucoup de choses.

----------------------------------------------------------------

Comme je le dit sur un autre post, le texte qui l'impose sont des normes
qui font office de règle de l'art, et qui s'impose à tout professionnel de
la fumisterie.

Tu pourrais, en cas de problème lui reproché de ne pas avoir fourni un
installation réalisée conformément aux règles de l'art.

Dans ton cas, il ne peut tout simplement par ramoner et vérifier
normalement la vacuité du conduit, donc refuse effectivement de s'occuper
de l'entretien. Cela ne me choque pas, au contraire. C'est plutôt un bon
point pour lui.

Christophe






Merci beaucoup pour ta réponse et celle de l'autre post. Je ne critique pas
le chauffagiste, et je comprends très bien qu'il ne puisse pas prendre de
risques. Je voulais juste savoir d'où venait cette obligation. Tout est
maintenant parfaitement clair pour moi. Merci encore


_________________________________________________________________________ __
J'utilise le logiciel antispam Vade Retro (http://www.antispam.fr) pour protéger ma messagerie des courriers indésirables.
Depuis son installation, Vade Retro a filtré 1037 courriers indésirables sur 8551 messages reçus.
Pourquoi Pas ?
Le #20529291
Merci pour toutes vos réponses. Grâce à vous j'y vois plus clair et je
comprnds mieux la remarque, du chauffagiste.


"Christophe, tout simplement" <Répondez moi sur News @ Merci> a écrit dans
le message de news:4af70677$0$907$

"Pourquoi Pas ?" 4af6aff7$0$18678$
Bonjour,

J'ai une chaudière à gaz "normale" (pas à condensation). L'évacuation des
gaz brûlés se fait par un conduit de fumée traditionnel qui a été tubé,
mais
sans être muni d'un té de purge. On voit bien l'intérêt d'un tel
dispositif
(récupération de condensats acides qui ne sont pas rejettés dans
l'atmosphère mais retraités avec les eaux usées), mais je n'ai rien trouvé
qui indique clairement si c'est obligatoire de par la réglementation, ou
simplement conseillé. Ma question est : quelqu'un connaît-il un texte qui
impose ce té, et quelles sont ses référe,ces ? D'avance, merci pour vos
réponses.

--------------------------------------

Le texte de référence n'est pas un texte de loi ni règlmentaire, c'est un
texte correpondant aux règles de l'art des travaux de fumisterie, le DTU
24.1 (Document Technique Unifié), que l'on peut se procurer contre
rémunération à au CSTB ou à l'Afnor.

Ce DTU prévoit effectivement un dispositif empêchant le retour dans la
chaudière des condensats de refroidissement des fumées, ainsi qu'un
dispositif en pied permettant le ramonage du conduit de fumée (par
définition vertical), y compris dans le cas de tubages.

Un lien par exemple
http://www.monchauffagebois.com/article-tubage-quelles-sont-les-obligatio ns-a-respecter-57.html

et sur le bistre http://membres.lycos.fr/isacisco/conduit_de_fumee.htm

Christophe






_________________________________________________________________________ __
J'utilise le logiciel antispam Vade Retro (http://www.antispam.fr) pour protéger ma messagerie des courriers indésirables.
Depuis son installation, Vade Retro a filtré 2723 courriers indésirables sur 13790 messages reçus.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme