Une tiote question sur l'installation

Le
Leger
Bonjour,

Je suis en train de réparer le PC de ma soeur.

J'ai donc mis un disque dur que j'avais en stock.
J'ai remis WindowsXP.
J'ai voulu mettre Ubuntu (par exemple)

Mais j'ai un souci.
Le premier disque (Primary Master) est le plus petit 40 Go
Le deuxième est le plus gros 80 Go (Primary Slave).

J'aimerai bien que ce soit l'inverse.
Le 80 Go en Master et le 40 Go en slave.
Même si je débranche la grosse nappe, ça reste pareille.
Et dans le bios je n'ai pas l'impression de pouvoir changer.

Si bien que Windows est sur le Slave et le MBR se trouve sur le Master.
Du coup est-ce que je peux formater en Ext3 le petit disque (Master) pour
mettre la distribution Linux?
(Est-ce que je ne mélange pas tout)

Sur mon PC je n'ai pas ce souci.
J'ai Windows sur le premier disque avec le système de démarrage.
Et une distribution Linux sur le deuxième.

--
@+
Leger
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Luc.Habert.00__arjf
Le #21188891
Leger :

Le 80 Go en Master et le 40 Go en slave.
Même si je débranche la grosse nappe, ça reste pareille.
Et dans le bios je n'ai pas l'impression de pouvoir changer.



Ça se règle avec des cavaliers sur les squedurs. Ça va sur les broches
libres à côté du connecteur IDE, et l'étiquette sur le dessus du disque doit
expliquer les différents réglages possibles.
Nicolas George
Le #21188881
Leger wrote in message
Le 80 Go en Master et le 40 Go en slave.
Même si je débranche la grosse nappe, ça reste pareille.
Et dans le bios je n'ai pas l'impression de pouvoir changer.



Ça se règle sur les jumpers situés sur les disques.

Du coup est-ce que je peux formater en Ext3 le petit disque (Master) pour
mettre la distribution Linux?



Linux se contrefiche des partitions où il est installé. Si tu arrives à
lancer un bootloader et qu'il charge un noyau, alors le reste ne pose aucun
problème.

Windows peut poser des problèmes, en revanche. C'est sa raison d'être.
Leger
Le #21189071
Nicolas George wrote:

Ça se règle sur les jumpers situés sur les disques.



Ah, je ne savais pas.
Merci je vais y regarder.

Linux se contrefiche des partitions où il est installé. Si tu arrives à
lancer un bootloader et qu'il charge un noyau, alors le reste ne pose
aucun problème.

Windows peut poser des problèmes, en revanche. C'est sa raison d'être.



Là, comme j'ai tout flinguer et qu'il faut que je réinstalle tout, je teste
l'installation de la distribution.
On verra bien.

--
@+
Leger
Leger
Le #21189061
Luc Habert wrote:

Ça se règle avec des cavaliers sur les squedurs. Ça va sur les broches
libres à côté du connecteur IDE, et l'étiquette sur le dessus du disque
doit expliquer les différents réglages possibles.



Oui, je vais y regarder.
Je ne savais pas.
Bon à savoir.
--
@+
Leger
Leger
Le #21189511
Leger wrote:

Ça se règle avec des cavaliers sur les squedurs.





Bon, je n'ai pas de pince pour avoir ces cavaliers.
Comme il me faut acheter une souris, je vais demander au vendeur (petit
magasin) de me le faire.

Là, j'ai un disque dure avec un cavalier et un autre sans.
Je suppose qu'il me faut mettre le cavalier sur celui qui n'en a pas.
Comme expliqué sur l'étiquette, comme tu dis.

En tout cas, une fois que je saurais, ce sera une bonne chose.
Il n'y a que si un jour je rajoute encore un autre disque dur, faudra que je
sache s'il faut un autre cavalier.

--
@+
Leger
Rémi Moyen
Le #21190391
Leger a écrit :
Leger wrote:

Ça se règle avec des cavaliers sur les squedurs.





Bon, je n'ai pas de pince pour avoir ces cavaliers.
Comme il me faut acheter une souris, je vais demander au vendeur (petit
magasin) de me le faire.



En général, avec un petit tournevis, ou un canif, ou même un ongle, ça
s'enlève très bien. Faut faire gaffe à ne pas être trop brutal, mais
c'est assez solide, quand même. Je n'ai jamais eu besoin de pince spéciale.

Là, j'ai un disque dure avec un cavalier et un autre sans.
Je suppose qu'il me faut mettre le cavalier sur celui qui n'en a pas.
Comme expliqué sur l'étiquette, comme tu dis.

En tout cas, une fois que je saurais, ce sera une bonne chose.
Il n'y a que si un jour je rajoute encore un autre disque dur, faudra que je
sache s'il faut un autre cavalier.



Sur la plupart des disques que j'ai vu, il y a aussi une position du
cavalier appelée "auto-detect" qui fait que c'est la position sur la
nappe qui décide qui est slave et qui est master (le master au bout de
la nappe, je crois). Ça a l'avantage que si tu veux changer plus tard,
pas besoin de toucher aux cavaliers, il suffit de changer les branchements.

À vrai dire, vu que la position sur la nappe impose l'ordre (i.e. impose
la position du cavalier), je dois dire que je ne vois pas trop l'intérêt
de mettre sur une autre position que "auto-detect" (en tout cas sur les
PCs courants, c'est peut-être différent sur d'autres architectures...).
--
Rémi Moyen
Leger
Le #21190431
Rémi Moyen wrote:

En général, avec un petit tournevis, ou un canif, ou même un ongle, ça
s'enlève très bien.



Tout à fait.
Je viens de chez mon (nouveau) fournisseur et il a fait ça avec les doigts.
:-)

Sur la plupart des disques que j'ai vu, il y a aussi une position du
cavalier appelée "auto-detect" qui fait que c'est la position sur la
nappe qui décide qui est slave et qui est master (le master au bout de
la nappe, je crois).



Il y a tellement peu de place et la nappe est tellement large qu'on ne peut
pas trop la brancher autrement, à moins de tout tordre.
C'est un PC qui a au moins six ans d'âge.
Là, c'est bon ça marche, tout est dans l'ordre.
Donc je fiche le Windows sur le master et la distribution Linux sur le
disque slave. (comme sur mon PC)

Quand j'avais installé Ubuntu tout à l'heure on m'a demandé un mot de passe
utilisateur et même un nom.
Je n'ai pas vu une demande pour un mot de passe root.
Je connais mal Ubuntu vu que je suis plus avec des distributions RPM comme
on peut dire.
Mais j'imaginais qu'en plus de la commande sudo on m'aurait demandé un mot
de passe root.

Du coup j'y avais déjà montré Elive à ma soeur qui était sous Windows jusque
maintenant, elle risque d'être perdue avec sudo.
Bon, on verra bien.
Ce n'est pas dur de changer de distribution au cas où.

J'en profite pour dire que j'ai moins de mal à installer Elive et Mandriva
que Ubuntu.
Pour partitionner le disque ça m'a l'air plus simple.

--
@+
Leger
YBM
Le #21190531
Leger a écrit :
J'en profite pour dire que j'ai moins de mal à installer Elive et Mandriva
que Ubuntu.
Pour partitionner le disque ça m'a l'air plus simple.



si tu as besoin de partitionnements un peu fins, avec Ubuntu tu peux
lancer gparted à partir d'un terminal du live cd (sudo gparted) avant
de lancer l'installation proprement dite.
Tarasz
Le #21190801
Le Sat, 13 Feb 2010 15:49:55 +0100, Leger a écrit :

Quand j'avais installé Ubuntu tout à l'heure on m'a demandé un mot de
passe utilisateur et même un nom.
Je n'ai pas vu une demande pour un mot de passe root. Je connais mal
Ubuntu vu que je suis plus avec des distributions RPM comme on peut
dire.
Mais j'imaginais qu'en plus de la commande sudo on m'aurait demandé un
mot de passe root.



Sur Ubuntu c'est le premier utilisateur créé qui a les droits
d'administrateur.
Par exemple Toto, mdp=xxx
Quand tu sera connecté en tant que Toto tu pourra faire une commande
administrateur en tapant sudo macommande.
Si tu veux rester root pour plusieurs commandes sans retaper sudo à
chaque fois, il faut faire sudo su puis taper les commandes. N'oublie pas
de taper exit pour sortir proprement de la console root et regarde
attentivement le prompt qui te dira si tu es utilisateur ordinaire ou
root.
Leger
Le #21190931
Tarasz wrote:

Sur Ubuntu c'est le premier utilisateur créé qui a les droits
d'administrateur.
Par exemple Toto, mdp=xxx



Ah ok, c'est plus claire dans ce cas.
Donc j'va y fiche un mot de passe d'enfer pour ce premier utilisateur.

Si tu veux rester root pour plusieurs commandes sans retaper sudo à
chaque fois, il faut faire sudo su puis taper les commandes.



Ah, c'est bon à savoir.

N'oublie pas
de taper exit pour sortir proprement de la console root et regarde
attentivement le prompt qui te dira si tu es utilisateur ordinaire ou
root.



Ok, pas de souci.
Merci à tous.
--
@+
Leger
Publicité
Poster une réponse
Anonyme