[Total HS] Récupère(rais) connecteurs SCSI HD50 (et autres) pour câblag e audio

Le
Aurelien
Salut,

Je suis à la recherche de connectique type HD50 (connecteur SCSI-2, ceux
qui se clipsent sur les côtés, pas ceux qui se vissent) pour faire
essayer de voir si on peut s'en servir comme d'une connectique groupée
pour de l'audio sur scène (en gros HD50 ~= 15 XLR et 1 XLR = 1
instrument ou 1 micro).

Du coup, si certains d'entre vous en auraient (soit en câble, soit sur des
cartes SCSI qui ne fonctionnent plus) et habiteraient pas trop loin du
Mans, je veux bien vous en débarasser.

Au passage, je me posais un peu des questions quant à l'isolation entre
les pins. En audio, on traite avec des signaux très petits (150mV), là
où j'imagine que d'habitude c'est du 5V qui passe. Du coup, je ne sais
pas si certain ont déjà mesuré ou fait l'expérience d'une certaine
perméabilié électrique entre les pins, mais je suis aussi preneur de
tout retour d'expérience.

Merci d'avance de vos contributions.

A plus tard.

--
Aurélien

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers debian-user-french-REQUEST@lists.debian.org
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS listmaster@lists.debian.org
Archive: http://lists.debian.org/20100920151033.GE2443@sebkhachott.net
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Yves F. Barbier
Le #22590971
On Mon, 20 Sep 2010 17:10:33 +0200, Aurelien
...
Au passage, je me posais un peu des questions quant à l'isolation en tre
les pins. En audio, on traite avec des signaux très petits (150mV), là
où j'imagine que d'habitude c'est du 5V qui passe. Du coup, je ne sa is
pas si certain ont déjà mesuré ou fait l'expérience d 'une certaine
perméabilié électrique entre les pins, mais je suis aussi preneur de
tout retour d'expérience.



Ca n'est pas avec les pins que le PB risque d'arriver, c'est plutôt av ec
l'impédance et la proximité des câbles qui risquent de provo quer de la
diaphonie.
Après, cela dépend aussi de la longueur entre machine et boî tier XLR; je
dirais pas plus de 30-40cm.

Si c'est pour en utiliser des mètres, tu oublies tout de suite; à moins de
passer en symétrique (ET avec un blindage/voie malgré tout.)

--
Sorry 'bout that sweat, honey. That's just holy water.
-- Little Richard

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Aurelien
Le #22591261
On Mon, Sep 20, 2010 at 06:01:00PM +0200, Jean-Yves F. Barbier wrote :
On Mon, 20 Sep 2010 17:10:33 +0200, Aurelien
...
> Au passage, je me posais un peu des questions quant à l'isolation entre
> les pins. En audio, on traite avec des signaux très petits (150mV), là
> où j'imagine que d'habitude c'est du 5V qui passe. Du coup, je ne sais
> pas si certain ont déjà mesuré ou fait l'expérience d'une certaine
> perméabilié électrique entre les pins, mais je suis aussi preneur de
> tout retour d'expérience.

Ca n'est pas avec les pins que le PB risque d'arriver, c'est plutôt avec
l'impédance et la proximité des câbles qui risquent de provoquer de la
diaphonie.



En effet, j'aurais dû préciser que je comptais avoir très très court de
câbles (de fils, en fait) avant de revenir à un format de câble
(multipaire, dans le jargon) standard. Il s'agit juste d'une adaptation
finale.

L'impédance des câbles audio est généralement de 50 Ohms avec un petit
effet capacitif (ligne de transmission). Tu crois qu'il peut y avoir une
mauvaise adaptation avec ce type de prise ? (je ne connais pas du tout
les normes d'impédance en informatique, mais je doute que ça diffère
beaucoup, en fait). Evidemment, il s'agit signaux de modulation basse
fréquence (20-20kHz), donc pour l'effet inductif, ça va, quoi.

Après, cela dépend aussi de la longueur entre machine et boîtier XLR; je
dirais pas plus de 30-40cm.

Si c'est pour en utiliser des mètres, tu oublies tout de suite; à moins de
passer en symétrique (ET avec un blindage/voie malgré tout.)



Evidemment les XLR dont je parle sont câblés en symétrique (d'ailleurs
c'est le cas la plupart du temps, et tout le temps en ce qui concerne le
matériel de scène) sinon le transport sur des dizaines de mètres serait
impossible.


--
Sorry 'bout that sweat, honey. That's just holy water.
-- Little Richard

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/




--
Aurélien

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Jean-Yves F. Barbier
Le #22591361
On Mon, 20 Sep 2010 19:09:15 +0200, Aurelien
En effet, j'aurais dû préciser que je comptais avoir très très court de
câbles (de fils, en fait) avant de revenir à un format de cà ¢ble
(multipaire, dans le jargon) standard. Il s'agit juste d'une adaptation
finale.



Donc ça ne devrait pas poser trop de PBs; mais c'est plus une dés adaptation
finale...

L'impédance des câbles audio est généralement de 50 O hms avec un petit
effet capacitif (ligne de transmission).



Ben même si ça ne se ressent pas trop , il qd même va y avoi r des
désadaptations (47K pour un micro par ex); normalement il faudrait des
baluns de part et d'autre.
Maintenant, vu que tu dis plus bas que tout est en symétrique, la
désadaptation ne devrait normalement pas trop se sentir mais seulement
induire un coeff de correction du niveau.

Tu crois qu'il peut y avoir une
mauvaise adaptation avec ce type de prise ? (je ne connais pas du tout
les normes d'impédance en informatique, mais je doute que ça di ffère
beaucoup, en fait). Evidemment, il s'agit signaux de modulation basse
fréquence (20-20kHz), donc pour l'effet inductif, ça va, quoi.



Ca reste soumis à tests parce que l'inductance est calculée pour des
signaux large-bande très rapides. Ca devrait aller puisqu'on est dans
le domaine du pH voire du nH mais pas du µH - mais ça nécess ite de tester
quand même scrupuleusement avec un générateur et un oscillo à mémoire pour
en avoir le coeur net.

> Après, cela dépend aussi de la longueur entre machine et bo îtier XLR; je
> dirais pas plus de 30-40cm.
>
> Si c'est pour en utiliser des mètres, tu oublies tout de suite; à moins
> de passer en symétrique (ET avec un blindage/voie malgré tout .)

Evidemment les XLR dont je parle sont câblés en symétrique (d'ailleurs
c'est le cas la plupart du temps, et tout le temps en ce qui concerne le
matériel de scène) sinon le transport sur des dizaines de mà ¨tres serait
impossible.



Disons que ça reste possible, mais complètement non-orthodoxe (et plus
proche du bricolage de maison.)
Et qu'il faudra d'abord 'gader en priorité la diaphonie réelle (c âbles
non-blindés!) puis les réactions sur transitoires et front raides , notamment
leur durée/amplitude d'amortissement, ainsi que la conformité sin us sur
toutes les fréquences.

Perso je prendrais ptêt le risque pour un raccordement à une cons ole de
scène, mais pas pour une de studio.

Une remarque: ces fiches supportent très mal un mauvais enfichage (cas se
plus souvent que pliage pour les mâles et éclatement du plastique pour
les femelles &| bouchage des réceptacles), donc il faut du secours, bi en
prendre son temps et protéger les pins par un pain de mousse lors du t ransport.

--
Q: How many Martians does it take to screw in a light bulb?
A: One and a half.

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Aurelien
Le #22591651
On Mon, Sep 20, 2010 at 07:36:42PM +0200, Jean-Yves F. Barbier wrote :
On Mon, 20 Sep 2010 19:09:15 +0200, Aurelien
> En effet, j'aurais dû préciser que je comptais avoir très très court de
> câbles (de fils, en fait) avant de revenir à un format de câble
> (multipaire, dans le jargon) standard. Il s'agit juste d'une adaptation
> finale.

Donc ça ne devrait pas poser trop de PBs; mais c'est plus une désadaptation
finale...



Oui !


> L'impédance des câbles audio est généralement de 50 Ohms avec un petit
> effet capacitif (ligne de transmission).

Ben même si ça ne se ressent pas trop , il qd même va y avoir des
désadaptations (47K pour un micro par ex); normalement il faudrait des
baluns de part et d'autre.



47 K pour un micro ? tu parles d'ohms ? Ca n'a pas trop de sens sur un
micro, vu que la courbe d'impédance est tout sauf plate (si ce n'est sur
une petite partie de la bande). Enfin, en général, on se place avant la
résonance, et après la fréquence de coupure, c'est-à-dire dans la zone
où les effets inductifs et capacitifs sont minimaux par rapport à
l'effet résistif (non dépendant de la fréquence sur le spectre audio,
c'est plus pratique).

Je ne sais pas ce que sont des baluns, par contre.

Maintenant, vu que tu dis plus bas que tout est en symétrique, la
désadaptation ne devrait normalement pas trop se sentir mais seulement
induire un coeff de correction du niveau.



La symétrisation ne joue pas sur le manque d'adaptation d'impédance (au
contraire, ça augmente l'effet capacitif sur la ligne), ça permet juste
de transporter des signaux de modulation sur de grande longueur,
potentiellement pertubée sans les perturber trop en partant du principe
que la perturbation sur la branche +s/2 et celle sur la branche -s/2
seront les mêmes :
sIN => sIN/2 === transport sIN/2 + epsylon === => sOUT = sIN/2+epsylon-(-sIN/2+ epsylon) = sIN
=> -sIN/2 === transport -sIN/2 + epsylon === =>


> Tu crois qu'il peut y avoir une
> mauvaise adaptation avec ce type de prise ? (je ne connais pas du tout
> les normes d'impédance en informatique, mais je doute que ça diffère
> beaucoup, en fait). Evidemment, il s'agit signaux de modulation basse
> fréquence (20-20kHz), donc pour l'effet inductif, ça va, quoi.

Ca reste soumis à tests parce que l'inductance est calculée pour des
signaux large-bande très rapides.



Oui, mais enfin, s'ils sont très rapides, même large bande, il y a de
chances qu'ils soient au-dessus des fréquences audibles. Pour devenir
prépondérant sur l'effet résistif et capacitif du câble, va falloir
quand même que ça soit sévère (mais ça m'étonnerait franchement, ça
n'aurait pas grand intérêt que ces fiches aient un grand effet inductif,
et fondamentalement, elle n'ont pas vraiment de raison d'en avoir -
m'ont l'air plutôt droite, quand même !).

Ca devrait aller puisqu'on est dans
le domaine du pH voire du nH mais pas du µH



Mes cours d'électronique sont trop loin pour me rappeler des valeurs
typiques à partir desquelles on prend en compte les effets inductifs,
mais ce qui est sûr c'est que je n'ai jamais travaillé avec des unités
aussi petites, donc pas de souci, en effet.

- mais ça nécessite de tester
quand même scrupuleusement avec un générateur et un oscillo à mémoire pour
en avoir le coeur net.



Oui, ou un analyseur de spectre, ou plus simplement une simulation sous
simulink ou un truc du genre. Mais honnêtement, on enfreint les règles
bien plus que ça dans le quotidien de la scène (câbles de lumières DMX à
220 Ohms utilisés parce que plus assez de moduls) et ça ne descend
jamais les préamps (on est sur du signal de modulation, justement).


> > Après, cela dépend aussi de la longueur entre machine et boîtier XLR; je
> > dirais pas plus de 30-40cm.
> >
> > Si c'est pour en utiliser des mètres, tu oublies tout de suite; à moins
> > de passer en symétrique (ET avec un blindage/voie malgré tout.)
>
> Evidemment les XLR dont je parle sont câblés en symétrique (d'ailleurs
> c'est le cas la plupart du temps, et tout le temps en ce qui concerne le
> matériel de scène) sinon le transport sur des dizaines de mètres serait
> impossible.

Disons que ça reste possible, mais complètement non-orthodoxe (et plus
proche du bricolage de maison.)



Ouais, vaut mieux jouer dans une cage en fer si tu veux ne pas
symétriser sur une distance comme ça ! Et sans lumière à l'intérieur.

Et qu'il faudra d'abord 'gader en priorité la diaphonie réelle (câbles
non-blindés!)



En l'occurence, dans les multipaires de scène (et dans les déports
muraux de studio bien souvent), le rouleau multipaire est blindé, mais
pas les câbles entre eux (dans le sens où la plupart du temps, il y a
une masse commune).

puis les réactions sur transitoires et front raides, notamment
leur durée/amplitude d'amortissement, ainsi que la conformité sinus sur
toutes les fréquences.



Conformité sinus, ça va être compliqué, je ne connais pas de système
d'acquisition qui soit neutre à ce point !
Je pense que mes soudures associées à un peu de tribo-électricité sont
plus susceptibles de faire de la merde côté transitoires et fronts
raides que les fiches en elle-même, mais je vais tenter d'y faire
attention.


Perso je prendrais ptêt le risque pour un raccordement à une console de
scène, mais pas pour une de studio.



C'est pour de la scène. Et cela dit, les connectiques de studio sont au
moins tout autant discutables (le S/PDIF en coaxial, le jack TRS comme
format de patch par défaut, etc.).


Une remarque: ces fiches supportent très mal un mauvais enfichage (casse
plus souvent que pliage pour les mâles et éclatement du plastique pour
les femelles &| bouchage des réceptacles), donc il faut du secours, bien
prendre son temps et protéger les pins par un pain de mousse lors du transport.



OK, cette remarque est précieuse, et je fais y faire attention. On
pensait de toute façon faire une connexion de spare sur chaque boîtier,
et avoir un câble de connexion de spare par boîtier.

Merci pour tes remarques.


--
Aurélien

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Jean-Yves F. Barbier
Le #22591831
On Mon, 20 Sep 2010 20:38:37 +0200, Aurelien
47 K pour un micro ? tu parles d'ohms ? Ca n'a pas trop de sens sur un
micro, vu que la courbe d'impédance est tout sauf plate (si ce n'est sur
une petite partie de la bande). Enfin, en général, on se place avant la
résonance, et après la fréquence de coupure, c'est-à- dire dans la zone
où les effets inductifs et capacitifs sont minimaux par rapport à  
l'effet résistif (non dépendant de la fréquence sur le spe ctre audio,
c'est plus pratique).



Ben c'est l'impédance standard micros, normalement.

Je ne sais pas ce que sont des baluns, par contre.



Ce sont des transformateurs d'impédance (par ex. qd tu fais de la
série-parallèle sur de longues distances, comme pour une sono d'a mbiance,
les transfos utilisés sont des baluns; un transfo ASY/SIM aussi.)

...
> - mais ça nécessite de tester
> quand même scrupuleusement avec un générateur et un osci llo à mémoire
> pour en avoir le coeur net.

Oui, ou un analyseur de spectre, ou plus simplement une simulation sous
simulink ou un truc du genre.



Impossible: pour utiliser un simu il *faut* connaître tous les parms s ans
exception.

Mais honnêtement, on enfreint les règles
bien plus que ça dans le quotidien de la scène (câbles de lumières DMX à
220 Ohms utilisés parce que plus assez de moduls) et ça ne desc end
jamais les préamps (on est sur du signal de modulation, justement).



Wai, je sais, la théorie résiste rarement à la pratique, sur tout quand
elle urge :)

...
> Disons que ça reste possible, mais complètement non-orthodoxe (et plus
> proche du bricolage de maison.)

Ouais, vaut mieux jouer dans une cage en fer si tu veux ne pas
symétriser sur une distance comme ça ! Et sans lumière à   l'intérieur.



je ne parlais pas de symétrie, mais de ce que tu veux faire.

> Et qu'il faudra d'abord 'gader en priorité la diaphonie réell e (câbles
> non-blindés!)

En l'occurence, dans les multipaires de scène (et dans les dépo rts
muraux de studio bien souvent), le rouleau multipaire est blindé, ma is
pas les câbles entre eux (dans le sens où la plupart du temps, il y a
une masse commune).



Commune oui, mais en étoile.

> puis les réactions sur transitoires et front raides, notamment
> leur durée/amplitude d'amortissement, ainsi que la conformité sinus sur
> toutes les fréquences.

Conformité sinus, ça va être compliqué, je ne connais pas de système
d'acquisition qui soit neutre à ce point !
Je pense que mes soudures associées à un peu de tribo-élec tricité sont
plus susceptibles de faire de la merde côté transitoires et fro nts
raides que les fiches en elle-même, mais je vais tenter d'y faire
attention.



Rhode & Schwartz en fait, mais c'est un peu hors de proportion (monéta ire.)

Côté soudures tu ne devrais normalement pas avoir de PBs avec un bon
fer, une soudure *à l'argent*, du flux de qualité et un nettoyag e final
complet.

...
OK, cette remarque est précieuse, et je fais y faire attention. On
pensait de toute façon faire une connexion de spare sur chaque boà ®tier,
et avoir un câble de connexion de spare par boîtier.



Vi, tant qu'à faire, câble directement une 2nde prise femelle en // de la
1ère, comme ça tu es paré en cas de Murphy-sur-scène ( à côté de Paris:)
et ça devrait même pouvoir se trouver tout monté en module s ur C.I. cette
bête-là.

--
Live Free or Live in Massachusetts.

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Aurelien
Le #22606171
On Mon, Sep 20, 2010 at 09:08:24PM +0200, Jean-Yves F. Barbier wrote :
On Mon, 20 Sep 2010 20:38:37 +0200, Aurelien
> 47 K pour un micro ? tu parles d'ohms ? Ca n'a pas trop de sens sur un
> micro, vu que la courbe d'impédance est tout sauf plate (si ce n'est sur
> une petite partie de la bande). Enfin, en général, on se place avant la
> résonance, et après la fréquence de coupure, c'est-à-dire dans la zone
> où les effets inductifs et capacitifs sont minimaux par rapport à
> l'effet résistif (non dépendant de la fréquence sur le spectre audio,
> c'est plus pratique).

Ben c'est l'impédance standard micros, normalement.



Heu, très honnêtement, ça n'a pas vraiment de sens. Entre un statique,
qui par définition fonctionne dans la zone de fréquentielle capacitive
et un dynamique qui travaille plus en inductif, et la courbe globalement
très chahutée de l'impédance d'un micro, sans compter la dépendance à la
température (en particulier pour les dynamiques), je trouve ça un peu
étonnant d'annoncer une impédance type, mais en plus il est clair que
cette impédance n'est pas en kilo-ohms, sinon, laisse tomber, le préamp
n'en sortirait pas grand-chose. (Même principe que pour les oscillos ou
les analyseurs de spectres qui ont une impédance d'entrée de l'ordre du
mega-ohm en général pour justement être en mesure de ne pas perturber le
circuit à mesure -premièrement- et d'avoir une dynamique d'observation
correcte -deuxièmement).


> Je ne sais pas ce que sont des baluns, par contre.

Ce sont des transformateurs d'impédance



OK, je ne connaissais pas ce terme.

(par ex. qd tu fais de la
série-parallèle sur de longues distances, comme pour une sono d'ambiance,
les transfos utilisés sont des baluns; un transfo ASY/SIM aussi.)



Tu parles de ligne 100V, là ?
Parce qu'honnêtement, je n'ai jamais vu de truc de ce genre sur des
diffs de scène.


...
> > - mais ça nécessite de tester
> > quand même scrupuleusement avec un générateur et un oscillo à mémoire
> > pour en avoir le coeur net.
>
> Oui, ou un analyseur de spectre, ou plus simplement une simulation sous
> simulink ou un truc du genre.

Impossible: pour utiliser un simu il *faut* connaître tous les parms sans
exception.



La modélisation électro-acoustique est à une dimension, et en régime
linéaire, donc, en l'occurence, on peut largement avoir une idée des
effets prépondérants par ce biais.
Maintenant, évidemment, la simulation ne permet pas d'arriver à l'exacte
chose qui se produit. Ca tombe bien, l'expérience non plus, surtout en
matière de spectre fréquentiel sur des signaux transitoires (donc
non-stationnaires, donc non observables correctement avec l'analyse de
Fourier, etc.).


> Mais honnêtement, on enfreint les règles
> bien plus que ça dans le quotidien de la scène (câbles de lumières DMX à
> 220 Ohms utilisés parce que plus assez de moduls) et ça ne descend
> jamais les préamps (on est sur du signal de modulation, justement).

Wai, je sais, la théorie résiste rarement à la pratique, surtout quand
elle urge :)



Surtout, en l'occurrence, l'application dans les grandes lignes de la
théorie permet de voir que ça va fonctionner sur la bande passante
utilisée, et si on voulait affiner, on aurait des artefacts tellement
gros tant dans la modélisation que dans la mise en oeuvre expérimentale
que ça n'aurait pas de sens.


...
> > Disons que ça reste possible, mais complètement non-orthodoxe (et plus
> > proche du bricolage de maison.)
>
> Ouais, vaut mieux jouer dans une cage en fer si tu veux ne pas
> symétriser sur une distance comme ça ! Et sans lumière à l'intérieur.

je ne parlais pas de symétrie, mais de ce que tu veux faire.



C'est de l'ordre de ce qu'on fait avec un Harting ou un Socapex. Sauf
que Harting et Socapex coûte cher et comporte généralement beaucoup trop
de points pour ce dont j'ai besoin.


> > Et qu'il faudra d'abord 'gader en priorité la diaphonie réelle (câbles
> > non-blindés!)
>
> En l'occurence, dans les multipaires de scène (et dans les déports
> muraux de studio bien souvent), le rouleau multipaire est blindé, mais
> pas les câbles entre eux (dans le sens où la plupart du temps, il y a
> une masse commune).

Commune oui, mais en étoile.



En étoile ? Dans le multi ? Alors, je suis preneur d'infos, parce que je
ne vois pas comment c'est possible, en fait.


> > puis les réactions sur transitoires et front raides, notamment
> > leur durée/amplitude d'amortissement, ainsi que la conformité sinus sur
> > toutes les fréquences.
>
> Conformité sinus, ça va être compliqué, je ne connais pas de système
> d'acquisition qui soit neutre à ce point !
> Je pense que mes soudures associées à un peu de tribo-électricité sont
> plus susceptibles de faire de la merde côté transitoires et fronts
> raides que les fiches en elle-même, mais je vais tenter d'y faire
> attention.

Rhode & Schwartz en fait, mais c'est un peu hors de proportion (monétaire.)



Même (pour avoir fait une thèse en acoustique et avoir enseigné - en
particulier en TP - à la fac dans ce domaine, je peux te dire que la
conformité sinus..... bah......... déjà dans le câble d'analyse, il n'y
en a plus).



Côté soudures tu ne devrais normalement pas avoir de PBs avec un bon
fer, une soudure *à l'argent*, du flux de qualité et un nettoyage final
complet.



En effet. Mais sur des trucs de cette taille et aussi dense, c'est pas
toujours évident d'être propre et net !


...
> OK, cette remarque est précieuse, et je fais y faire attention. On
> pensait de toute façon faire une connexion de spare sur chaque boîtier,
> et avoir un câble de connexion de spare par boîtier.

Vi, tant qu'à faire, câble directement une 2nde prise femelle en // de la
1ère, comme ça tu es paré en cas de Murphy-sur-scène (à côté de Paris:)



Oui, c'est ce qu'on voulait faire.

et ça devrait même pouvoir se trouver tout monté en module sur C.I. cette
bête-là.



Module sur C.I. ? Quoi-t-est-ce ?



--
Live Free or Live in Massachusetts.

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/




--
Aurélien

--
Lisez la FAQ de la liste avant de poser une question :
http://wiki.debian.org/fr/FrenchLists

Pour vous DESABONNER, envoyez un message avec comme objet "unsubscribe"
vers
En cas de soucis, contactez EN ANGLAIS
Archive: http://lists.debian.org/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme