Toutes les caractéristiques d’un régime de « dictature »

Le
Taureau Assis
Après l’annonce mercredi par le chef de l’Etat de la suppression
progressive de la publicité sur la télévision publique à compter de
janvier 2009, et surtout de sa décision de faire désormais nommer le
président de France Télévisions par le gouvernement et non plus par le
Conseil supérieur de l’audiovisuel, de nombreuses voix s’élèvent dans
l’opposition pour dénoncer la mainmise grandissante du pouvoir sur les
médias. Une emprise qui n’est pourtant pas récente et que Nicolas
Sarkozy, au fond, ne fait qu’« officialiser » aujourd’hui.

Corrigeant mercredi en plusieurs points le rapport que lui avait remis
le jour même la commission présidée par le patron du groupe UMP à
l’Assemblée Jean-François Copé, le chef de l’Etat a déclaré vouloir
accélérer la disparition de la publicité sur l’audiovisuel public :
progressive dès janvier 2009, puis définitive à partir du 1er décembre
2011, alors que la Commission avançait les dates respectives de
septembre 2009 et début 2012. Une suppression de recettes publicitaires
estimées à 450 millions d’euros la première année, que le président
Sarkozy prévoit de compenser par la mise en place de deux taxes : la
première portant sur les recettes publicitaires des chaînes privées (de
l’ordre de 3%, devant rapporter environ 80 millions d’euros), la seconde
sur le chiffre d’affaires des opérateurs de téléphonie et d’internet, à
hauteur de 0,9% (plus que les 0,5% préconisés par la commission), soit
378 millions d’euros.

Une idée qui n’est évidemment pas du goût des opérateurs téléphoniques
regroupés au sein de la Fédération française des télécoms qui a qualifié
immédiatement mercredi cette taxe de « contre-productive » et d’«
illégale », en avertissant le gouvernement que les opérateurs « seront
inéluctablement amenés à reporter tout ou partie de cette taxe sur la
facture de leurs clients »…

Cependant, l’annonce de Sarkozy qui devait provoquer le tollé, c’est
celle de la désignation du président de France Télévisions par le
gouvernement – et non plus par le CSA – sauf veto d’une majorité
qualifiée de parlementaires. Au PS, alors que Jack Lang a parlé de «
régression », Arnaud Montebourg a pour sa part dénoncé la « propagande »
du pouvoir en place. De son côté, François Bayrou, président du MoDem, a
pointé du doigt « un plan de mise sous contrôle de la télévision » dont
le président va être nommé par le pouvoir et dont les financements
dépendront « du bon vouloir des gouvernants ».

Quant à Jean-Marie Le Pen, il a observé très justement que la France
prenait toutes les caractéristiques d’un régime de « dictature », avec «
contrôle gouvernemental des médias » et « délabrement de l’économie ».
Avant d’ajouter : « cette réforme supprimera toute ambiguïté sur les
chaînes publiques qui sont clairement des chaînes de propagande
gouvernementale. Elle est démocratique au sens qu’avait ce mot en Russie
soviétique »…
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
samovar
Le #10455131
On 27 juin, 11:48, Taureau Assis (...)

Quant à Jean-Marie Le Pen, il a observé (...)
Avant d’ajouter : « cette réforme supprimera toute ambiguïté su r les
chaînes publiques qui sont clairement des chaînes de propagande
gouvernementale. Elle est démocratique au sens qu’avait ce mot en Rus sie
soviétique »…



Là, faut dire qu'il a raison, le Pépé...

RV
Dr John
Le #10455121
samovar avait prétendu :
On 27 juin, 11:48, Taureau Assis (...)

Quant à Jean-Marie Le Pen, il a observé (...)
Avant d’ajouter : « cette réforme supprimera toute ambiguïté sur les
chaînes publiques qui sont clairement des chaînes de propagande
gouvernementale. Elle est démocratique au sens qu’avait ce mot en Russie
soviétique »…



Là, faut dire qu'il a raison, le Pépé...

RV




Pensez-vous que les gens qui ont voté pour Tzarkozy ont été assez bête
pour imaginer que les choses se dérouleraient autrement ? 53% quand
même. Faut assumer la connerie de la majorité, c'est ça la "démocratie"
?

Maintenant on re-vote dans 4 ans et l'opposition qui hurle à la mort à
chaque nouvelle mesure se garde bien de dire que si elle revenait au
pouvoir elle abolirait toutes ces mesures que l'on juge injuste
aujourd'hui et parfois décritent comme digne d'une dictature.
Clavier
Le #10455111
On 27 juin, 17:55, samovar
On 27 juin, 11:48, Taureau Assis (...)



> Quant à Jean-Marie Le Pen, il a observé (...)
> Avant d’ajouter : « cette réforme supprimera toute ambiguïté sur les
> chaînes publiques qui sont clairement des chaînes de propagande
> gouvernementale. Elle est démocratique au sens qu’avait ce mot en R ussie
> soviétique »…

Là, faut dire qu'il a raison, le Pépé...

RV



Pas du tout ....
Il n'y a que très peu de complaisance envers le pouvoir par des
journalistes frileux et encore très solidaires d'idées
dites de gauche ...
Si par une discrimination positive on recrutait des gens plus proches
des classes dirigeantes, on aurait un changement de ton !
Il serait stupide pour un pouvoir quel qu'il soit de laisser les porte-
paroles d'une opposition hystérique et de mauvaise foi s'installer en
permanence à la tête des prescripteurs d'opinion .
Taureau Assis
Le #10455101
Clavier a écrit :
On 27 juin, 17:55, samovar
On 27 juin, 11:48, Taureau Assis (...)



Quant à Jean-Marie Le Pen, il a observé (...)
Avant d’ajouter : « cette réforme supprimera toute ambiguïté sur les
chaînes publiques qui sont clairement des chaînes de propagande
gouvernementale. Elle est démocratique au sens qu’avait ce mot en Russie
soviétique »…


Là, faut dire qu'il a raison, le Pépé...

RV



Pas du tout ....
Il n'y a que très peu de complaisance envers le pouvoir par des
journalistes frileux et encore très solidaires d'idées
dites de gauche ...



Mais Sarkozy a de nombreuses idées de gauche, surtout au niveau social,
des moeurs et du « métissage » comme seule planche de salut de la Frôônce.
Cornelius Nhor
Le #10455081
Clavier :

Il n'y a que très peu de complaisance envers le pouvoir
par des journalistes frileux et encore très solidaires
d'idées dites de gauche ...



Si on laissait faire les journalistes, ils seraient capables
de mettre des socialistes au gouvernement.
trallala
Le #10455071
les profiteurs
de la dictature des syndicats
glapissent

c'est tres bon signe

enfin, ca change

tient bon Sarko !


"Taureau Assis" g43462$l7p$
Clavier a écrit :
On 27 juin, 17:55, samovar
On 27 juin, 11:48, Taureau Assis (...)



Quant à Jean-Marie Le Pen, il a observé (...)
Avant d’ajouter : « cette réforme supprimera toute ambiguïté sur les
chaînes publiques qui sont clairement des chaînes de propagande
gouvernementale. Elle est démocratique au sens qu’avait ce mot en
Russie
soviétique »…


Là, faut dire qu'il a raison, le Pépé...

RV



Pas du tout ....
Il n'y a que très peu de complaisance envers le pouvoir par des
journalistes frileux et encore très solidaires d'idées
dites de gauche ...



Mais Sarkozy a de nombreuses idées de gauche, surtout au niveau social,
des moeurs et du « métissage » comme seule planche de salut de la Frôônce.


samovar
Le #10455061
On 27 juin, 12:15, Dr John
samovar avait prétendu :

> On 27 juin, 11:48, Taureau Assis > (...)

>> Quant à Jean-Marie Le Pen, il a observé (...)
>> Avant d’ajouter : « cette réforme supprimera toute ambiguïté sur les
>> chaînes publiques qui sont clairement des chaînes de propagande
>> gouvernementale. Elle est démocratique au sens qu’avait ce mot en Russie
>> soviétique »…

> Là, faut dire qu'il a raison, le Pépé...

> RV

Pensez-vous que les gens qui ont voté pour Tzarkozy ont été assez b ête
pour imaginer que les choses se dérouleraient autrement ? 53% quand
même. Faut assumer la connerie de la majorité, c'est ça la "démoc ratie"
?



Ben oui. Enfin, à mon avis.
Les 53 % qui ont voté pour lui, c'étaient des adultes, non ? , censés
être conscients de ce qu'ils faisaient,
et connaissant de longue main le candidat qui se présentait auto-paré
des plumes de l'innocence, de la pureté et de la réformationnite.
Non ?


Maintenant on re-vote dans 4 ans et l'opposition qui hurle à la mort à
chaque nouvelle mesure se garde bien de dire que si elle revenait au
pouvoir elle abolirait toutes ces mesures que l'on juge injuste
aujourd'hui et parfois décritent comme digne d'une dictature.



Bien sûr qu'elle ne dit rien, l'opposition...
Pour moi, elle s'est engluée, d'une part dans le cloaque des guerres
intestines de pouvoir, et d'autre part, cautionnant le "libéralisme",
même sans le dire ouvertement, elle espère bien profiter du gâteau
quand elle reviendra aux affaires.
Et ce terme "d'affaires" n'est pas neutre, bien entendu.
Et puis, contrôler l'information, n'est-ce pas le rêve de *tout*
pouvoir ? ...


RV
samovar
Le #10455051
On 27 juin, 12:17, Clavier
On 27 juin, 17:55, samovar
> On 27 juin, 11:48, Taureau Assis > (...)

> > Quant à Jean-Marie Le Pen, il a observé (...)
> > Avant d’ajouter : « cette réforme supprimera toute ambiguït é sur les
> > chaînes publiques qui sont clairement des chaînes de propagande
> > gouvernementale. Elle est démocratique au sens qu’avait ce mot en Russie
> > soviétique »…

> Là, faut dire qu'il a raison, le Pépé...

> RV

Pas du tout ....



Avez-vosu connu les beaux jours de l'ORTF ?
Moi, oui.
Et, en ces temps glorieux, le pouvoir considérait comme normal de
considérer la TV comme étant "aux ordres".
Point.

Il n'y a que très peu de complaisance envers le pouvoir par des
journalistes frileux et encore très solidaires d'idées
dites de gauche ...




Comem vous dites : "dites de gauche"...
C"est surtout que l'illusionnisme pratiqué par le pouvoir fonctionne à
plein...
Occuper, distraire la galerie.


Si par une discrimination positive on recrutait des gens plus proches
des classes dirigeantes, on aurait un changement de ton !



Oui, lequel ?

Il serait stupide pour un pouvoir quel qu'il soit de laisser les porte-
paroles d'une opposition hystérique et de mauvaise foi s'installer en
permanence à la tête des prescripteurs d'opinion .



En suivant votre raisonnement, il faudrait donc changer tous les
dirigeants de médias à chaque changement de gouvernement ? :-)

C'est encore et toujours le même vieux débat :"A quoi, à qui ,
servent, ou devraient servir , les médias" .

Et j'aime votre expression "prescripteurs d'opinion" !
Elle est franche, au moins :-)


RV
samovar
Le #10455041
On 27 juin, 12:23, Taureau Assis
Clavier a écrit :





> On 27 juin, 17:55, samovar >> On 27 juin, 11:48, Taureau Assis >> (...)

>>> Quant à Jean-Marie Le Pen, il a observé (...)
>>> Avant d’ajouter : « cette réforme supprimera toute ambiguït é sur les
>>> chaînes publiques qui sont clairement des chaînes de propagande
>>> gouvernementale. Elle est démocratique au sens qu’avait ce mot en Russie
>>> soviétique »…
>> Là, faut dire qu'il a raison, le Pépé...

>> RV

> Pas du tout ....
> Il n'y a que très peu de complaisance envers le pouvoir par des
> journalistes frileux et encore très solidaires d'idées
> dites de gauche ...

Mais Sarkozy a de nombreuses idées de gauche, surtout au niveau social,
des moeurs et du « métissage » comme seule planche de salut de la F rôônce



Oh ! Sarkozy aurait-il des "idées"
C'est un scoop, ça, je trouve.
Il fait ce pourquoi il a été mis là par ses amis.
Et il jouit, à tous les sens du terme, des apparences du pouvoir.
Mais à part ça...

RV
Lys
Le #10455031
"Cornelius Nhor"

(...)

Si on laissait faire les journalistes, ils seraient capables
de mettre des socialistes au gouvernement.



QUOIIIIIIIII ??? Des socialistes au gouvernement ???

Manquerait plus qu'ils nous rajoutent des écologistes tiens !

Moi je vou'l'dis, ça va mal finir toussa... D'ici que la Suisse rentre dans
l'U.E. et on n'aura plus qu'à aller cacher nos sous ailleurs !

;-)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme