Trampoline

Le
François Jouve
On m'invite à une compèt de trampoline.
J'y connais rien. J'ai pas le matériel ad hoc.
Je sors ça :
http://www.cmap.polytechnique.fr/~jouve/trampoline/

Il y a des choses qui vous plaisent là dedans ?

--
F.J.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pierre Pallier
Le #3625431
Hello, François Jouve a écrit dans
On m'invite à une compèt de trampoline.
J'y connais rien. J'ai pas le matériel ad hoc.
Je sors ça :
http://www.cmap.polytechnique.fr/~jouve/trampoline/

Il y a des choses qui vous plaisent là dedans ?


Euuuuuuh...
La quatrième, oui, et la dernière. Pas simple du tout, et j'avoue que
j'aurais bien été embêté devant ces sportifs en action.
--
Pierre.
Mes photographies : La FAQ de frp : Les news avec 40tude Dialog : http://perso.wanadoo.fr/pierre.pallier/Dialog

Stephane Legras-Decussy
Le #3625411
"François Jouve" message de news: ft8t56$jdn$
Il y a des choses qui vous plaisent là dedans ?


la 5 est fort honnête...

un sujet pareil, je le sentirais vraiment pas...

Octave
Le #3625171
Il se trouve que François Jouve a formulé :
On m'invite à une compèt de trampoline.
J'y connais rien. J'ai pas le matériel ad hoc.
Je sors ça :
http://www.cmap.polytechnique.fr/~jouve/trampoline/

Il y a des choses qui vous plaisent là dedans ?



Je les trouve bien ces photos. Je ne sais pas si elles peuvent avoir un
intérêt documentaire pour les participants, mais photographiquement,
elles tiennent.
Les différents éléments vont bien ensemble; les matériaux, le public,
les sauteurs flous, les quelques regards attentifs. Tout semble se
noyer
mais avec un certain ordre. J'y vois un très bon travail de cadrage.
Les
couleurs donnent une idée du lieu, et même le bruit (comme sur la
dernière photo) est un élément positif.
Je me dis qu'il y aurait des choses à faire dans ces salles de sport,
avec tous les sports, et peu importe lequel. On peut aussi vite tomber
dans l'ennui et la banalité dans ce genre de situation, d'où l'intérêt
de cette série.
Et toi, qu'en penses-tu ?
Je ne sais pas si tu referais la même chose lors d'une seconde séance.

--
Octave
www.octav.fr

Ghost Rider
Le #3625141
On m'invite à une compèt de trampoline.
J'y connais rien. J'ai pas le matériel ad hoc.
Je sors ça :
http://www.cmap.polytechnique.fr/~jouve/trampoline/
Il y a des choses qui vous plaisent là dedans ?



Selon moi, pour qu'une photo de mouvement incluant du flou soit réussie ,
il faut qu'il y ait un élément plus net que le reste et que le flou
gravite autour.
Dans ces photos de trampoline, la tête des sportifs (ou une autre parti e
de leur corps) devrait être nette, en tant que centre de rotation et
leur corps devrait devenir de plus en plus flou en s'en éloignant.
Ce n'est pas le cas, tout est vaguement flou, la mise au point est
défaillante et le fond est net.
On pourrait en sauver deux ou trois en éliminant le fond parasite.

Une photo qui illustre mon opinion:
http://cjoint.com/?egk4qkoIga

Ghost Rider

François Jouve
Le #3625111
Ghost Rider wrote:
On m'invite à une compèt de trampoline.
J'y connais rien. J'ai pas le matériel ad hoc.
Je sors ça :
http://www.cmap.polytechnique.fr/~jouve/trampoline/
Il y a des choses qui vous plaisent là dedans ?



Selon moi, pour qu'une photo de mouvement incluant du flou soit réussie,
il faut qu'il y ait un élément plus net que le reste et que le flou
gravite autour.
Dans ces photos de trampoline, la tête des sportifs (ou une autre partie
de leur corps) devrait être nette, en tant que centre de rotation et
leur corps devrait devenir de plus en plus flou en s'en éloignant.
Ce n'est pas le cas, tout est vaguement flou, la mise au point est
défaillante et le fond est net.
On pourrait en sauver deux ou trois en éliminant le fond parasite.

Une photo qui illustre mon opinion:
http://cjoint.com/?egk4qkoIga

Ghost Rider


C'est gentil comme conseil, mais un peu éloigné de la physique
de la chose. Le trampolineur a un mouvement d'ensemble
complexe qui empêche totalement un tel effet. Il est
soit tout net, avec une vitesse rapide, soit tout flou.
Impossible de faire autrement.
Comme je n'avais pas le matériel pour faire du "tout net",
j'ai fait du flou.
Quant au fond net parfois, ce n'est pas une map défaillante, c'est voulu...

--
F.J.


filh
Le #3625081
Ghost Rider
On m'invite à une compèt de trampoline.
J'y connais rien. J'ai pas le matériel ad hoc.
Je sors ça :
http://www.cmap.polytechnique.fr/~jouve/trampoline/
Il y a des choses qui vous plaisent là dedans ?



Selon moi, pour qu'une photo de mouvement incluant du flou soit réussie,
il faut qu'il y ait un élément plus net que le reste et que le flou
gravite autour.


Disons que ce sont les standards du genre... ça marche à tous les
coups.

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org


Ghost Rider
Le #3625071

http://cjoint.com/?egk4qkoIga


C'est gentil comme conseil, mais un peu éloigné de la physique
de la chose. Le trampolineur a un mouvement d'ensemble
complexe qui empêche totalement un tel effet. Il est
soit tout net, avec une vitesse rapide, soit tout flou.
Impossible de faire autrement.


J'exprime là, tu ne m'en voudras pas, un très léger désaccord.
Le mouvement des trampolineurs est complexe, certes, mais chaque point
de leur corps décrit bien une cycloïde. A toi de décrire la même
cycloïde avec ton appareil en te calant sur le centre de rotation du
corps en mouvement. C'est ce que j'ai fait dans mon exemple. La tête du
cavalier central décrit une courbe complexe du fait du mouvement de
bascule du cheval au galop couplé à son mouvement horizontal et je l' ai
suivi sur la pastille de mise au point de mon Olympus. On voit les
mouvements verticaux des autres chevaux et cavaliers, déphasés par
rapport au cavalier central. La photo a été prise au 1/25ème (au 14 0
mm), le sujet principal est net pourtant, le reste est bien flou.

Comme je n'avais pas le matériel pour faire du "tout net",
j'ai fait du flou.
Quant au fond net parfois, ce n'est pas une map défaillante, c'est vo ulu...


je parlais de la mise au point sur le sujet. Le sujet principal doit
être plus net que le reste, sinon, tu intervertis le sujet et son
environnement.
En fait tu as voulu donner l'impression du mouvement en floutant le
sujet principal sur un fond net. Ça peut fonctionner si le fond est trè s
sobre, et sombre, pas s'il s'agit d'une foule fortement éclairée.
Tu peux sauver tes photos en assombrissant fortement tous ces
personnages blancs, voire en coupant la partie inférieure (photo 7).

Ghost Rider


François Jouve
Le #3625041
Ghost Rider wrote:

http://cjoint.com/?egk4qkoIga


C'est gentil comme conseil, mais un peu éloigné de la physique
de la chose. Le trampolineur a un mouvement d'ensemble
complexe qui empêche totalement un tel effet. Il est
soit tout net, avec une vitesse rapide, soit tout flou.
Impossible de faire autrement.


J'exprime là, tu ne m'en voudras pas, un très léger désaccord.


Tu ne m'en voudras pas non plus, mais je vais être obligé d'être un peu
professoral :)

Le mouvement des trampolineurs est complexe, certes, mais chaque point
de leur corps décrit bien une cycloïde. A toi de décrire la même
cycloïde avec ton appareil en te calant sur le centre de rotation du


Une cycloïde ?
Fichtre !
Je ne pense pas mais si tu peux m'expliquer...

Un peu de théorie : nous avons affaire à un objet
déformable (il bouge bras, jambes, tête) dans un espace
à 3 dimensions. Simplifions d'abord le problème en supposant
que c'est un solide non déformable (une brique). Son mouvement
peut se décomposer en un mouvement de translation de son
centre de gravité et un mouvement de rotation autour
de son centre de gravité. En faisant du suivi on peut
conserver la netteté d'un objet en translation (il "suffit"
que l'appareil compense le mouvement de translation), mais
il est impossible de suivre le mouvement de rotation.
Par exemple il est impossible de rendre nette une balle de
tennis avec une vitesse lente, car elle a toujours un
mouvement de rotation important. Idem avec une patineuse
qui fait une pirouette.

Pour le trampolineur c'est la même chose. Il a un mouvement
de translation de bas en haut qui suit une parabole (et non
une cycloïde). En particulier il atteint à son apogée un
point avec une vitesse nulle. Mais il est animé de mouvements
de rotation très rapides. De plus il est "déformable" et fait
des mouvement importants avec ses bras et ses jambes. C'est même
comme ça qu'il s'oriente !

Mes photos sont prises au 1/80 pour la plupart.
Je pense qu'il faut monter au moins au 1/1000 pour espérer
figer ces mouvements.

corps en mouvement. C'est ce que j'ai fait dans mon exemple. La tête du


Belle photo. Bravo. Mais hélas pas transposable au trampoline.
Le cavalier a un mouvement essentiellement dans un plan. Il
ne fait pas de loopings :)

--
F.J.



MELMOTH
Le #3625021
Ce cher mammifère du nom de François Jouve nous susurrait, le dimanche
06/04/2008, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand
même, et dans le message suivants :

http://www.cmap.polytechnique.fr/~jouve/trampoline/

Il y a des choses qui vous plaisent là dedans ?


Dommage que la banderolle "Levallois" gâche la plupart des images...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant

Ghost Rider
Le #3625001

Tu ne m'en voudras pas non plus, mais je vais être obligé d'être un peu
professoral :)


Ça ne m'embête pas du tout, j'aime bien apprendre :-)

Une cycloïde ?
Fichtre !
Je ne pense pas mais si tu peux m'expliquer...


Je le confesse, j'ai simplifié. :-)
Si le mouvement du trampolineur, qui ne modifierait pas la forme de son
corps, est strictement vertical, chaque point de son corps en rotation
décrit bien une cycloïde.
Si son mouvement n'est pas strictement vertical, c'est à dire si son
point de réception est différent de son point de départ, il dessine de
plus une parabole et la courbe décrite est une combinaison d'une
parabole et d'une cycloïde. Je ne sais pas si cette courbe a un nom.
Probablement. Cycloïde paraboloïde ?
Si, de surcroît, ses membres bougent autour de leur centre de rotation
(genoux, coude, articulation coxo-fémorale etc..) ses membres décrive nt
une cycloïde centrée sur une cycloïde (donc une épicycloïde) ce ntrée sur
une parabole.
Tout ça c'est peu comme le mouvement d'un satellite s'approchant puis
s'éloignant de la lune qui tourne autour de la terre qui tourne autour
du soleil etc..... (Bien que là, la courbe initiale est une parabole).

Un peu de théorie : nous avons affaire à un objet
déformable (il bouge bras, jambes, tête) dans un espace
à 3 dimensions. Simplifions d'abord le problème en supposant
que c'est un solide non déformable (une brique). Son mouvement
peut se décomposer en un mouvement de translation de son
centre de gravité et un mouvement de rotation autour
de son centre de gravité. En faisant du suivi on peut
conserver la netteté d'un objet en translation (il "suffit"
que l'appareil compense le mouvement de translation), mais
il est impossible de suivre le mouvement de rotation.


Je suis bien d'accord avec tout cela, que je viens de lire après avoir
écrit au-dessus, à l'exception de l'impossibilité de suivre le mouv ement
en rotation. Si ce mouvement est lent, il est physiquement possible de
le suivre.

Par exemple il est impossible de rendre nette une balle de
tennis avec une vitesse lente, car elle a toujours un
mouvement de rotation important. Idem avec une patineuse
qui fait une pirouette.


Objection: si la vitesse angulaire de la balle est faible, et elle peut
même être nulle, on peut la suivre en rotation. Exemple: je laisse
tomber une balle de tennis: sa vitesse angulaire sera nulle.
Tu veux évidemment parler d'une balle frappée par une raquette. Qui t e
dis qu'elle a une vitesse de rotation importante ? Et d'abord pourquoi
tournerait-elle ? Si elle est frappée selon une droite perpendiculaire à
la surface du tamis et que ce tamis n'a pas de mouvement latéral, elle
n'entrera pas en rotation, sauf si elle a une rotation initiale.
La patineuse est un cas différent, elle tourne selon un axe vertical, i l
t'est évidemment impossible de placer ton appareil au-dessus d'elle.


Pour le trampolineur c'est la même chose. Il a un mouvement
de translation de bas en haut qui suit une parabole (et non
une cycloïde). En particulier il atteint à son apogée un
point avec une vitesse nulle. Mais il est animé de mouvements
de rotation très rapides. De plus il est "déformable" et fait
des mouvement importants avec ses bras et ses jambes. C'est même
comme ça qu'il s'oriente !


Comme je l'ai dit plus haut, chaque point de son corps décrit une
épicycloïde paraboloïde... :-).
Tu dis qu'il fait des mouvements rapides avec son corps, mais non, tes
photos montrent un corps rigide et c'est même sur la fixité du corps et
des membres que sont en partie notées les figures. Les mouvements
éventuels faits avec ses bras et ses jambes lui servent à modifier so n
inertie et donc sa vitesse de rotation pour exécuter des figures
dynamiques codifiées.

Mes photos sont prises au 1/80 pour la plupart.
Je pense qu'il faut monter au moins au 1/1000 pour espérer
figer ces mouvements.


Non, non et non :-)
Si tu suis bien l'objet en mouvement, plus particulièrement son centre
de gravité (et donc de rotation) tu peux descendre bien plus bas.

Belle photo. Bravo. Mais hélas pas transposable au trampoline.


Merci. :-)

Le cavalier a un mouvement essentiellement dans un plan. Il
ne fait pas de loopings :)


Encore une fois, non,(toutes mes excuses). Un cheval de horse-ball (ou
de polo, ce sont les mêmes) est court, trapu. Le galop du cheval est un e
allure sautée à 3 temps (bien qu'il ait 4 pattes...). Du fait de la
brièveté relative de son corps, un tel cheval exécute un mouvement de
bascule d'avant en arrière bien plus accentué que celui de chevaux de
courses de plat par exemple. Tu remarqueras que le cavalier central
n'est pas assis, mais debout sur ses étriers (le terme est : en
suspension) ce qui lui permet de rester sur sa monture. S'il s'asseyait,
il ferait effectivement un looping, projeté par le mouvement vertical d e
la croupe. C'est ce que les cavaliers appellent un "coup de cul",
généralement dédié à un cavalier gênant dont le cheval se las se et se
débarrasse ainsi, assez souvent lors d'un au départ du galop.

En tous cas, merci pour cet échange, très instructif.

Ghost Rider

Publicité
Poster une réponse
Anonyme