Trepied / Stabilité lors du déclenchement

Le
Olivier_Corre
Bonjour,

Ma question est toute simple.

Est-ce réellement utile de dépenser des sommes importantes dans un
trepied (alu) voire pire (carbone) si l'on prend le soin de déclencher
en relevant préalablement le miroir et en utilisant un déclencheur souple ?

Les lamelles de l'obturateur seules suffisent-elles à faire vibrer
l'appareil ?

Cordialement
Olivier
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Phil P.
Le #21116371
>
Est-ce réellement utile de dépenser des sommes importantes dans un trepied
(alu) voire pire (carbone) si l'on prend le soin de déclencher en relevant
préalablement le miroir et en utilisant un déclencheur souple ?



Tu peux aussi acheter un pied en bois si tu preferes. Il est surtout
important d'utiliser un support adapte au poids de ton appareil. Tu ne veux
certainement pas risquer de voir tomber ton matos de plus d'1 metre 50 de
haut! Plus c'est rigide, moins tu auras de probleme en cas de vent par
exemple. Mais bon, tu peux aussi menager ton dos en achetant leger, tu
apprecieras ton achat au fil des annees. Tu n'es pas oblige d'acheter neuf.
Il y a de tres bonnes occaz.
Le "bean bag" peut etre aussi une solution de depannage. :-) On n'y pense
pas toujours.

Phil P.
Claudio Bonavolta
Le #21117021
On 3 fév, 06:54, Olivier_Corre
Bonjour,

Ma question est toute simple.

Est-ce réellement utile de dépenser des sommes importantes dans un
trepied (alu) voire pire (carbone) si l'on prend le soin de déclencher
en relevant préalablement le miroir et en utilisant un déclencheur so uple ?

Les lamelles de l'obturateur seules suffisent-elles à faire vibrer
l'appareil ?

Cordialement
Olivier



Le trépied n'est pas là pour amortir les vibrations d'un obturateur ou
d'un miroir (l'appareil est censé s'en occuper) mais pour maintenir la
stabilité de l'appareil face aux éléments extérieurs, le premier de
ceux-ci étant le photographe lui-même, mais il y a en a d'autres,
comme le vent.
Un pied mal foutu est souvent trop souple et amortit mal ces
influences extérieures.

Il y a deux philosophies: le trépied-tank hyper-rigide et souvent
lourd qui s'oppose aux influences par sa masse et rigidité et le
trépied-amortisseur de construction plus souple mais dont les
matériaux absorbent les vibrations extérieures.
Dans la première catégorie, tu trouveras par exemple des Manfrotto,
dans la deuxième, des trépieds en bois.
Les versions carbone étant un dérivé allégé des "tanks" associant
rigidité et un certain amortissement.
Maintenant, si tu arrives à minimiser ces influences extérieures,
n'importe quel trépied va faire l'affaire.

Outre le déclencheur souple, tu peux aussi utiliser le retardateur qui
laisse un peu de temps au matériel pour se stabiliser. Certains
alourdissent le trépied par un sac de sable ...
A ces aspects de stabilité, il faut ajouter les côtés pratiques:
- adéquation entre le poids supporté et ce qui doit le supporter
- rapidité d'utilisation: plaques interchangeables, mécanismes de
verrouillage, crémaillères, ...
- dimensions, poids et coût
- ...

Si les temps de poses ne sont pas très longs, un monopied est une
bonne solution car il te permet plus de mobilité et ses dimensions/
poids sont bien plus réduites.
Il y a également toutes les techniques visant à stabiliser le
photographe:
- appui sur/contre un support stable (mur, ...)
- la ficelle tendue entre l'appareil et le pied (du photographe)
- les techniques de respiration
- le valium
- les incantations divines
- ...

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch
Delestaque
Le #21117171
Olivier_Corre wrote:
Bonjour,

Ma question est toute simple.

Est-ce réellement utile de dépenser des sommes importantes dans un
trepied (alu) voire pire (carbone) si l'on prend le soin de déclencher
en relevant préalablement le miroir et en utilisant un déclencheur
souple ?
Les lamelles de l'obturateur seules suffisent-elles à faire vibrer
l'appareil ?




le vent aussi, la circulation, le métro.


--
G.Ricco
Ofnuts
Le #21117621
On 03/02/2010 06:54, Olivier_Corre wrote:
Bonjour,

Ma question est toute simple.

Est-ce réellement utile de dépenser des sommes importantes dans un
trepied (alu) voire pire (carbone) si l'on prend le soin de déclencher
en relevant préalablement le miroir et en utilisant un déclencheur souple ?

Les lamelles de l'obturateur seules suffisent-elles à faire vibrer
l'appareil ?



Si ton appareil est tellement bon que tu peux voir une différence, tu
l'as payé tellement cher que tu peux t'acheter un très bon trépied avec
la monnaie...

A mon échelle plus modeste d'amateur, j'ai un trépied Hama de bas de
gamme (avec plateau rapide) négocié 10 euros dans un vide-grenier
(grande source pour des pieds photo...) largement suffisant pour mes
besoins. Si je devais investir dans un nouveau, je prendrais peut-être
un peu plus léger et un peu plus compact une fois plié.

Un point très important du trépied, c'est la rotule et sa capacité à
garder le cadrage.

Les "plateaux rapides", je trouve que c'est pas aussi pratique qu'on le
dit. J'ai un pied et un monopode d'un côté, et de l'autre, un boitier,
et à terme un ou deux objectifs avec leur propre support. Ca veut dire,
si on veut éviter la séance de montage/démontage pour le transfert de
plateau rapide (ce qui est un peu le but du truc, sinon, autant
monter/démonter directement sur la rotule), deux ou trois plateaux
rapides et la compatibilité de ceux-ci entre le trépied et le monopode.
La seule fois ou ça m'a vraiment servi, c'était pendant une sortie de
photo nocturnes, pour pouvoir décrocher l'appareil du trépied pendant
que je me déplaçais (avec le monopode, je replie le monopode et le
laisse sous l'appareil).

--
Bertrand
Publicité
Poster une réponse
Anonyme