(très) vieille peloche

Le
Gilles 80RT
Bonjour,

En faisant des recherches archéologiques dans le grenier de mon père je
viens de tomber sur une série de rouleaux de pellicule 6x6 agfa ISOPAN SS
(100 asa) exposées entre 1967 et 69 et jamais développées

Est-ce que vous pensez que ça vaut le coup que je refasse le plein de
produits pour essayer de les développer, histoire de voir ce qu'il y a
dessus ou est-ce sans espoir ?

D'autant qu'elles n'ont pas été conservées dans les meilleures conditions,
la température dans le grenier en question allant de +40 l'été à +2
l'hiver

Merci d'avance pour l'avis des experts


--

Gilles (Audoismais pas à l'oeil ! )
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
delestaque
Le #22985141
Le 04/01/2011 10:02, Gilles 80RT a écrit :
Bonjour,

En faisant des recherches archéologiques dans le grenier de mon père je
viens de tomber sur une série de rouleaux de pellicule 6x6 agfa ISOPAN SS
(100 asa) exposées entre 1967 et 69 et jamais développées...

Est-ce que vous pensez que ça vaut le coup que je refasse le plein de
produits pour essayer de les développer, histoire de voir ce qu'il y a
dessus ou est-ce sans espoir ?

D'autant qu'elles n'ont pas été conservées dans les meilleures conditions,
la température dans le grenier en question allant de +40 l'été à +2
l'hiver...

Merci d'avance pour l'avis des experts




Aucun pb pour développer
le souci, c'est que c'est dans du papier et que les rayons cosmiques
voilent progressivement le film.
Sinon, faire l'essai sur un film, avec un révélateur dynamique, tu peux
doubler facilement le temps de développement, c'est sans risque, parce
qu'autrement ce sera très léger et peu contrasté.
j'en ai vraiment développé très souvent, en N&B, pas de pb, en couleur,
en général c'est foutu, surtout si c'est un procédé C22.
C'est mieux quand il s'agit de films dans des carters métalliques, mais
bon, on ne va pas remonter le temps.
C'est malgré tout ce qu'il va arriver, c'est toujours encore plus
étonnant quand on retrouve des vues sur un film exposé il y a des
dizaines d'années, plutôt que de retrouver des tirages papier.
Qu'envisages tu comme révélateur ?
pas de choses genre X-Tol qui ne pousse pas beaucoup et dont les temps
de développement sont difficiles à établir
Tu peux même prendre une formule genre PQ Universal, je crois que ça
peut faire films et papiers.

--
Ricco
Gilles 80RT
Le #22987011
delestaque a bafouillé

Aucun pb pour développer



Bien !


j'en ai vraiment développé très souvent, en N&B, pas de pb,



C'est du n&b, c'est pour ça que j'avais un espoir.


mais bon, on ne va pas remonter le temps.



ben si, c'est justement un peu l'idée ;-)


Qu'envisages tu comme révélateur ?



Ca devait être ma question suivante. Mes derniers développements/tirages
datent de 1984, avant mon émigration dans le sud. A l'époque j'utilisais les
produits de chez Ilford, que j'achetais généralement à la FNAC, c'est dire
si les choess ont changé depuis et je n'ai plus aucune idée de ce qui se
fait encore de nos jours...

Tu peux même prendre une formule genre PQ Universal, je crois que ça
peut faire films et papiers.



Ca je connais(sais) ! ca existe encore ???
et question subsidiaire : qui vend encore des produits de développement
accessibles aux amateurs ?


--

Gilles (Audois...mais pas à l'oeil ! )
Patrick
Le #22987771
Le 04/01/2011 11:44, delestaque a écrit :
Aucun pb pour développer
le souci, c'est que c'est dans du papier et que les rayons cosmiques
voilent progressivement le film.
Sinon, faire l'essai sur un film, avec un révélateur dynamique, tu peux
doubler facilement le temps de développement, c'est sans risque, parce
qu'autrement ce sera très léger et peu contrasté.
j'en ai vraiment développé très souvent, en N&B, pas de pb, en couleur,
en général c'est foutu



Saul Leiter, grand maitre de la couleur, a quand même fait des trucs pas
mal avec des films périmés.
delestaque
Le #22988081
Le 04/01/2011 21:57, Patrick a écrit :
Le 04/01/2011 11:44, delestaque a écrit :
Aucun pb pour développer
le souci, c'est que c'est dans du papier et que les rayons cosmiques
voilent progressivement le film.
Sinon, faire l'essai sur un film, avec un révélateur dynamique, tu peux
doubler facilement le temps de développement, c'est sans risque, parce
qu'autrement ce sera très léger et peu contrasté.
j'en ai vraiment développé très souvent, en N&B, pas de pb, en couleur,
en général c'est foutu



Saul Leiter, grand maitre de la couleur, a quand même fait des trucs pas
mal avec des films périmés.




Non, ça me fait ben marrer, ombres verdâtres, image pâteuse, oui, je
sais, on entend souvent dire ça, du C41 périmé, non, franchement, le
coup du film sur un radiateur, jamais rien vu de bien
En dia c'est pas mieux.

--
Ricco
filh
Le #22988171
delestaque
Le 04/01/2011 21:57, Patrick a écrit :
> Le 04/01/2011 11:44, delestaque a écrit :
>> Aucun pb pour développer
>> le souci, c'est que c'est dans du papier et que les rayons cosmiques
>> voilent progressivement le film.
>> Sinon, faire l'essai sur un film, avec un révélateur dynamique, tu peux
>> doubler facilement le temps de développement, c'est sans risque, parce
>> qu'autrement ce sera très léger et peu contrasté.
>> j'en ai vraiment développé très souvent, en N&B, pas de pb, en couleur,
>> en général c'est foutu
>
> Saul Leiter, grand maitre de la couleur, a quand même fait des trucs pas
> mal avec des films périmés.


Non, ça me fait ben marrer, ombres verdâtres, image pâteuse, oui, je
sais, on entend souvent dire ça, du C41 périmé, non, franchement, le
coup du film sur un radiateur, jamais rien vu de bien
En dia c'est pas mieux.



Moi ce qui me fait marrer c'est un Ricco nullard raté qui nous fait ce
genre de commentaires sur Leiter :)
Faut oser..
Il ose..


FiLH
--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Claudio Bonavolta
Le #22988311
On 4 jan, 18:47, "Gilles 80RT" wrote:
delestaque a bafouill

> Aucun pb pour d velopper

Bien !

> j'en ai vraiment d velopp tr s souvent, en N&B, pas de pb,

C'est du n&b, c'est pour a que j'avais un espoir.

> mais bon, on ne va pas remonter le temps.

ben si, c'est justement un peu l'id e ;-)

> Qu'envisages tu comme r v lateur ?

Ca devait tre ma question suivante. Mes derniers d veloppements/tirages
datent de 1984, avant mon migration dans le sud. A l' poque j'utilisais l es
produits de chez Ilford, que j'achetais g n ralement la FNAC, c'est dire
si les choess ont chang depuis et je n'ai plus aucune id e de ce qui se
fait encore de nos jours...

> Tu peux m me prendre une formule genre PQ Universal, je crois que a
> peut faire films et papiers.

Ca je connais(sais) ! ca existe encore ???
et question subsidiaire : qui vend encore des produits de d veloppement
accessibles aux amateurs ?

--

Gilles (Audois...mais pas l'oeil ! )



Pour le révélo, prend un classique sans surprises genre D76 ou ID11 et
il faudra certainement sur-développer quelque peu (mais pas trop).
Le voile va monter mais, avec un peu de chance, l'image restera
utilisable.
Pour le temps de développement et comme tu as plusieurs rouleaux, fais
un essai avec un premier rouleau puis ajuste pour le reste.
Assure-toi que les conditions de développement restent les mêmes
(chimie, température et agitation).

Une petite recherche sur le web donne semble indiquer que tu n'es pas
le seul à avoir des trésors dans le grenier:
http://www.flickr.com/groups/diybw/discuss/72157618256045837/
Ils ont utilisé du Rodinal (se trouve également sous l'appellation
R09) et du TMax.

D'autres liens indiquent un résultat acceptable avec des temps
similaires à de l'APX 100 poussé d'un diaph.

Quelques temps de développement de base pour l'APX 100:
http://www.digitaltruth.com/devchart.php?Film=APX+100&Developer=&mdc= Search

Pour les produits, ça ne manque pas sur le web, et pour rester en
France et Allemagne, par exemple:
http://www.prophot.fr
http://www.mx2.fr
http://www.selsdargent.com
http://www.artista.fr
http://www.labo-argentique.com/boutique/
http://www.nordfoto.de
http://www.phototec.de
Et j'en passe ...

Pour dépoussiérer les vieux souvenirs de développement, le b.a.-ba:
http://www.bonavolta.ch/hobby/files/IlfordFilmsDevF.pdf

Bonne chance !
Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch
Claudio Bonavolta
Le #22988301
On 4 jan, 21:57, Patrick

Saul Leiter, grand maitre de la couleur, a quand m me fait des trucs pas
mal avec des films p rim s.



Me rappelle d'un photographe allemand, Eberhard Grames, qui, fin des
années 70, utilisait du Kodachrome 25 périmé pour ses images
monochromes, notamment une série sur l'île d'Hokkaido au Japon en
hiver, et le résultat était assez étonnant de subtilité.

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch
Gilles 80RT
Le #22988461
Claudio Bonavolta a bafouillé

Me rappelle d'un photographe allemand, Eberhard Grames, qui, fin des
années 70, utilisait du Kodachrome 25 périmé pour ses images
monochromes, notamment une série sur l'île d'Hokkaido au Japon en
hiver, et le résultat était assez étonnant de subtilité.



Mais peut-être que, techniquement, développer une pellicule périmée
fraichement exposée c'est différent du développement d'une pellicule qui a
attendu 33 ans exposée avant d'être développée ?


--

Gilles (Audois...mais pas à l'oeil ! )
Gilles 80RT
Le #22988451
Claudio Bonavolta a bafouillé


zaaap !



Merci pour cette mine d'infos.
Va juste falloir que je trouve le temps de m'y (re)mettre...

je vous tiendrai au courant des résultats.


--

Gilles (Audois...mais pas à l'oeil ! )
delestaque
Le #22988441
Le 05/01/2011 00:35, Gilles 80RT a écrit :
Claudio Bonavolta a bafouillé

Me rappelle d'un photographe allemand, Eberhard Grames, qui, fin des
années 70, utilisait du Kodachrome 25 périmé pour ses images
monochromes, notamment une série sur l'île d'Hokkaido au Japon en
hiver, et le résultat était assez étonnant de subtilité.



Mais peut-être que, techniquement, développer une pellicule périmée
fraichement exposée c'est différent du développement d'une pellicule qui a
attendu 33 ans exposée avant d'être développée ?




Cetainement
mais si on veut faire ça, on sait bien que la sensibilité en aura pris
un coup, autant prévoir
Et la conservation de l'image latente qui a trente ans et celle qui
vient d'être shootée, pas pareil.
On peut aussi en dia, pas en Kodachrome mais en ekta donner instruction
pour le développement, on sait que des dias exposées il y a longtemps
donneront une image très claire, alors on prévoit de développer plus
court, mais difficile de trouver un juste milieu, en général il n'y a
pas trop de logique, en revanche on peut faire un test coupé et corriger
après, en couleur négative, pas trop la peine.
Mais c'est un peu de l'équilibrisme, maintenant, on s'en fout on a tous
les moyens de bricoler ça comme on veut, même imiter des tonalités "
années 50 " si on veut.

--
Ricco
Publicité
Poster une réponse
Anonyme