Triangle Antal ES

Le
Robert Claverin NS
Bonjour à tous,

Je suis en possession d'enceinte TRIANGLE de type ES.
Elles ont la réputation de multiplier les basses qui anvahissent tous
l'espace. cela resonne beaucoup.
Trangle a rapidement sortie les ESW qui n'ont rien à voir.
Quelqu'un a t-il une idée pour modifier cela ?
Robert
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Stéphane Guillard
Le #13981491
Bonjour,

Je suis en possession d'enceinte TRIANGLE de type ES.
Elles ont la réputation de multiplier les basses qui envahissent tous
l'espace. cela résonne beaucoup.
Triangle a rapidement sortie les ESW qui n'ont rien à voir.
Quelqu'un a t-il une idée pour modifier cela ?



Je dirais que les Triangle ont plutôt la réputation de produire des basses
"légères" :)

Je dirai aussi (avec certitude, donc pas de "s"), que ce que tu ressens
comme une résonnance en est sûrement une.

Tes enceintes excitent probablement les modes propres de ta pièce d'écoute.

En gros, à certaines fréquences, l'onde de pression émise par les HP
rebondit sur le mur d'en face, puis sur le mur derrière les enceintes, et
arrive sur les membranes exactement en phase avec la pulsion suivante émise
par les HP. Les fréquences engendrant la résonnance dépendent de la vitesse
de l'onde de pression acoustique dans l'air (V40 m/s en bonne
approximation), et de la distance D à parcourir de mur à mur, fois 2
puisqu'on parle d'aller/retour.

La formule donnant la fréquence de résonnance est F=V/(2*D). Dans mon cas,
avec une distance de mur à mur de 5,5 m, F est 31 Hz... Ce qui est
exactement ce que j'observe à l'analyseur de spectre, avec un gain de 16 dB.

Ici je décris le mode principal de la pièce, mais il en existe plein
d'autres, dans le sens haut/bas, droite/gauche, puis "en diagonale" etc.
C'est pourquoi quand on mesure dans une vraie pièce d'écoute, la réponse
amplitude / fréquence d'une enceinte "mesurée plate en chambre anéchoïde",
on est très très très très loin de la courbe plate, quel que soit le nombre
de $$$ dépensés dans l'enceinte.

Cette résonnance engendre un gain pouvant aller jusqu'à 20 dB sur ces
fréquences, d'où une impression de graves envahissants, monocordes (car
centrés sur ces fréquences) etc. C'est très pénible, et ce n'est pas le fait
de changer d'enceinte qui y changera quelque chose (ni aucune autre dépense
idiophile), à moins de prendre des petites "bibliothèque" ne descendant pas
jusqu'aux fréquences excitant les modes de la pièce.


Il existe deux solutions pour résoudre ce problème de résonnances dans la
bande <200 Hz :

- la première n'existe que dans la théorie : ajouter des matériaux
absorbants. Vu la longueur d'onde des fréquences à corriger, il faudrait
qu'ils... remplissent quasiment la totalité de la pièce. On oublie.

- la seconde : corriger le signal audio en amont de l'amplification, par
l'utilisation d'un égaliseur paramétrique capable de pré compenser "en
négatif" la réponse de la pièce. Ca marche parfaitement bien, et il n'est
pas besoin d'y mettre des cent et des mille : la fonction "égaliseur
paramétrique" d'un Behringer DSP8024 ou DEQ2496 d'occasion à 200 Euro fait
parfaitement ce travail. L'égaliseur paramétrique permet de définir quelques
filtres, sous la forme de 3 paramètres : fréquence centrale, largeur du
filtre, gain. C'est exactement ce dont on a besoin pour corriger les 2 ou 3
modes principaux d'une pièce.


Si on prend soin de :

- ne pas multiplier les filtres au delà de 2 ou 3,

- ne pas définir de filtres au dessus de 200 Hz (car alors ils engendrent
des effets de bord audibles),

- insérer l'égaliseur dans le chemin numérique du signal, avant conversion
A/N (par exemple, le meilleur endroit c'est en sortie numérique de lecteur
CD et en amont de l'ampli),

Ca donne des résultats parfaits, on retrouve un grave "dégraissé, tendu,
avec des notes distinctes" etc.


Si tu es en Rhône-Alpes, je peux :

- mesurer la réponse de tes enceintes dans ta pièce,

- te faire une démo avec / sans correction des résonnances

Tu jugeras par toi même. C'est sans appel.


Il est tout à fait surprenant de ne quasiment jamais voir la correction des
résonnances de pièce par égalisation au centre des discussions audiophiles,
alors qu'elle est :

- *inévitable*, et qu'aucune dépense dans des câbles, des amplis et même des
enceintes, ne changera les caractéristiques géométriques de la pièce
d'écoute, qui engendrent ces résonnances de façon mécanique et obligatoire
(sauf à castrer la réponse de ses enceintes en choisissant des modèles ne
produisant pas de grave, mais alors... on n'a pas de grave :)

- très facile à corriger avec les "moyens modernes" (filtres numériques à
DSP rapides, permettant d'éviter tout effet de bord tel que rotation de
phase ou perte de dynamique)


Cordialement,
--
Stéphane
Alain Brillant
Le #13981481
"Stéphane Guillard"
Tes enceintes excitent probablement les modes propres de ta pièce
d'écoute.



1ere chose à essayer : déplacer les enceintes et essayer différentes
positions et emplacements. Par exemple les éloigner des murs arrières et des
angles. Chez moi ça a suffit pour supprimer une énorme bosse à 125 Hz.
MELMOTH
Le #13981461
Ce cher mammifère du nom de Robert Claverin NS nous susurrait, le
samedi 03/05/2008, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales
quand même, et dans le message

Je suis en possession d'enceinte TRIANGLE de type ES.
Elles ont la réputation de multiplier les basses



Triangle des "basses" [sic] ?!...
Depuis le temps, ça se saurait, hein !...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant
SansAdresse
Le #13981381
On 05/05/2008 11:11, Stéphane Guillard wrote:

- insérer l'égaliseur dans le chemin numérique du signal, avant
conversion A/N (par exemple, le meilleur endroit c'est en sortie
numérique de lecteur CD et en amont de l'ampli),

Ca donne des résultats parfaits, on retrouve un grave "dégraissé, tendu,
avec des notes distinctes" etc.



Merci pour l'exposé très pertinent.
Je pense, depuis un moment, à acquérir un Behringer DEQ2496.
Mais comment fait-on quand on a 2 sources numériques (par ex lecteur CD +
Squeezebox) pour n'utiliser que le chemin numérique du signal?
SansAdresse
Le #13981371
On 05/05/2008 11:11, Stéphane Guillard wrote:
La formule donnant la fréquence de résonnance est F=V/(2*D). Dans mon
cas, avec une distance de mur à mur de 5,5 m, F est 31 Hz... Ce qui est
exactement ce que j'observe à l'analyseur de spectre, avec un gain de 16
dB.



Une seconde question: à ton avis, l'analyseur de spectre du DEQ2496 est-il
suffisant pour le travail que tu décris?
Merci
Stéphane Guillard
Le #13981361
'jour,

Je pense, depuis un moment, à acquérir un Behringer DEQ2496.
Mais comment fait-on quand on a 2 sources numériques (par ex lecteur CD +
Squeezebox) pour n'utiliser que le chemin numérique du signal?



Easy si tes sources peuvent l'une délivrer un signal optique et l'autre coax
: le DEQ a les 2 entrées.

Cordialement,
--
Stéphane
Stéphane Guillard
Le #13981351
'jour,

Une seconde question: à ton avis, l'analyseur de spectre du DEQ2496 est-il
suffisant pour le travail que tu décris?



Non, car la visualisation proposée n'a pas la résolution suffisante en
fréquence, et il faut pas mal d'expérience pour trouver les résonnances sur
ce seul graphe.

Mais le soft gratuit Room Eq Wizard fait ça parfaitement bien (et même
mieux).

La qualité essentielle du DEQ est dans l'application des filtres (FFT,
correction FIR, FFT inverse), et dans la conversion N/A aussi (quoi qu'en
pensent les acheteurs de DAC extrêmes). Son seul défaut objectivable est le
niveau de bruit résiduel (donnant quand même un rapport signal / bruit > 110
dB si je me rappelle bien !!!), mais améliorable avec un twouik remplaçant
l'alim à découpage (de fort bonne facture quand même) par une alim linéaire
permettant de gagner encore 10 dB de SNR, de toute façon... totalement
inaudible ! Pour info, le DSP8024 avait une alim linéaire (mais il était
beaucoup plus gros et moins intelligent).

Cordialement,
--
Stéphane
Noname
Le #13981341
Stéphane Guillard wrote:
Une seconde question: à ton avis, l'analyseur de spectre du DEQ2496
est-il suffisant pour le travail que tu décris?



Non, car la visualisation proposée n'a pas la résolution suffisante en
fréquence, et il faut pas mal d'expérience pour trouver les résonnances
sur ce seul graphe.

Mais le soft gratuit Room Eq Wizard fait ça parfaitement bien (et même
mieux).



Merci pour tes réponses détaillées.

Question d'un néophyte: Une fois le soft installé sur un ordinateur
(portable) comment transmetttre (de manière fidèle) la sortie d'un micro
de mesure? (Micro Behringer, par exemple.)

Cordialement
Bébert le Chef d'orchestre
Le #13981321
Stéphane Guillard a écrit :
Bonjour,

Je suis en possession d'enceinte TRIANGLE de type ES.
Elles ont la réputation de multiplier les basses qui envahissent tous
l'espace. cela résonne beaucoup.
Triangle a rapidement sortie les ESW qui n'ont rien à voir.
Quelqu'un a t-il une idée pour modifier cela ?



Je dirais que les Triangle ont plutôt la réputation de produire des
basses "légères" :)

Je dirai aussi (avec certitude, donc pas de "s"), que ce que tu ressens
comme une résonnance en est sûrement une.

Tes enceintes excitent probablement les modes propres de ta pièce d'écoute.

En gros, à certaines fréquences, l'onde de pression émise par les HP
rebondit sur le mur d'en face, puis sur le mur derrière les enceintes,
et arrive sur les membranes exactement en phase avec la pulsion suivante
émise par les HP. Les fréquences engendrant la résonnance dépendent de
la vitesse de l'onde de pression acoustique dans l'air (V40 m/s en
bonne approximation), et de la distance D à parcourir de mur à mur, fois
2 puisqu'on parle d'aller/retour.

La formule donnant la fréquence de résonnance est F=V/(2*D). Dans mon
cas, avec une distance de mur à mur de 5,5 m, F est 31 Hz... Ce qui est
exactement ce que j'observe à l'analyseur de spectre, avec un gain de 16
dB.

Ici je décris le mode principal de la pièce, mais il en existe plein
d'autres, dans le sens haut/bas, droite/gauche, puis "en diagonale" etc.
C'est pourquoi quand on mesure dans une vraie pièce d'écoute, la réponse
amplitude / fréquence d'une enceinte "mesurée plate en chambre
anéchoïde", on est très très très très loin de la courbe plate, quel que
soit le nombre de $$$ dépensés dans l'enceinte.

Cette résonnance engendre un gain pouvant aller jusqu'à 20 dB sur ces
fréquences, d'où une impression de graves envahissants, monocordes (car
centrés sur ces fréquences) etc. C'est très pénible, et ce n'est pas le
fait de changer d'enceinte qui y changera quelque chose (ni aucune autre
dépense idiophile), à moins de prendre des petites "bibliothèque" ne
descendant pas jusqu'aux fréquences excitant les modes de la pièce.


Il existe deux solutions pour résoudre ce problème de résonnances dans
la bande <200 Hz :

- la première n'existe que dans la théorie : ajouter des matériaux
absorbants. Vu la longueur d'onde des fréquences à corriger, il faudrait
qu'ils... remplissent quasiment la totalité de la pièce. On oublie.

- la seconde : corriger le signal audio en amont de l'amplification, par
l'utilisation d'un égaliseur paramétrique capable de pré compenser "en
négatif" la réponse de la pièce. Ca marche parfaitement bien, et il
n'est pas besoin d'y mettre des cent et des mille : la fonction
"égaliseur paramétrique" d'un Behringer DSP8024 ou DEQ2496 d'occasion à
200 Euro fait parfaitement ce travail. L'égaliseur paramétrique permet
de définir quelques filtres, sous la forme de 3 paramètres : fréquence
centrale, largeur du filtre, gain. C'est exactement ce dont on a besoin
pour corriger les 2 ou 3 modes principaux d'une pièce.


Si on prend soin de :

- ne pas multiplier les filtres au delà de 2 ou 3,

- ne pas définir de filtres au dessus de 200 Hz (car alors ils
engendrent des effets de bord audibles),

- insérer l'égaliseur dans le chemin numérique du signal, avant
conversion A/N (par exemple, le meilleur endroit c'est en sortie
numérique de lecteur CD et en amont de l'ampli),

Ca donne des résultats parfaits, on retrouve un grave "dégraissé, tendu,
avec des notes distinctes" etc.


Si tu es en Rhône-Alpes, je peux :

- mesurer la réponse de tes enceintes dans ta pièce,

- te faire une démo avec / sans correction des résonnances

Tu jugeras par toi même. C'est sans appel.


Il est tout à fait surprenant de ne quasiment jamais voir la correction
des résonnances de pièce par égalisation au centre des discussions
audiophiles, alors qu'elle est :

- *inévitable*, et qu'aucune dépense dans des câbles, des amplis et même
des enceintes, ne changera les caractéristiques géométriques de la pièce
d'écoute, qui engendrent ces résonnances de façon mécanique et
obligatoire (sauf à castrer la réponse de ses enceintes en choisissant
des modèles ne produisant pas de grave, mais alors... on n'a pas de
grave :)

- très facile à corriger avec les "moyens modernes" (filtres numériques
à DSP rapides, permettant d'éviter tout effet de bord tel que rotation
de phase ou perte de dynamique)


Cordialement,
--
Stéphane



Voilà qui est bien juste et bien dit,Stéphane: les courbes de réponse
des enceintes que les documents publicitaires -c'est normal- et les
revues spécialisées -c'est beaucoup moins normal- ne cessent de tracer
n'ont guère d'intérêt puisque la pièce d'écoute va transformer
complètement ces courbes.

Il faut d'abord construire la salle d'écoute, ensuite s'acheter une
paire d'oreilles, puis des disques à écouter après s'être assuré de son
réel intérêt pour la musique et enfin, en dernier lieu, s'offrir un
système de reproduction sonore sans trop se soucier des courbes de
réponse etc. ni de son prix.

A défaut le Behringer 2496 n'est pas la plus mauvaise solution.

Bébert, le Chef d'orchestre
Stéphane Guillard
Le #13981301
'jour,

Mais le soft gratuit Room Eq Wizard fait ça parfaitement bien (et même
mieux).





Merci pour tes réponses détaillées.
Question d'un néophyte: Une fois le soft installé sur un ordinateur
(portable) comment transmetttre (de manière fidèle) la sortie d'un micro
de mesure? (Micro Behringer, par exemple.)



- Soit un préampli micro avec alim fantôme 15 V (UB802 chez Behringer ou
tout autre équivalent mais éviter les modèles à tubes, ils sont faits pour
donner un rendu euphonique plaisant mais non linéaire),

- Soit un sonomètre Radio Shack
http://www.magma.fr/index.php?module=boutique&actÞtails&pidC37 qui a en
interne la même capsule electret panasonic WM61 que l'ECM8000, mais aussi un
préampli reconnu suffisamment linéaire jusqu'à 8 KHz, un affichage numérique
du SPL pondéré A ou C, lent ou rapide, un logement pour pile... et surtout
une sortie micro préamplifiée directement compatible avec l'entrée ligne de
votre carte son (j'ai acheté le mien 35 $ aux USA chez RS à l'occasion d'un
déplacement professionnel...)

Cordialement,
--
Stéphane
Publicité
Poster une réponse
Anonyme