Le Tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 1000 euros contre xenufrance pour diffamation et injures publiques (19 juin 2012)

Le
stop-scientology
Le Tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 1000 euros
contre Roger Gonnet alias xenufrance

Ce mardi 19 juin 2012 le président du Tribunal après avoir lu un
extrait des nombreuses diffamations et injures publiques publiées
depuis novembre 2009 par Roger Gonnet, alias xenufrance, sur plusieurs
forums usenet et sur son site antisectes.net a écouté les plaidoiries
de Roger Gonnet (se défendant lui-même) et celle de l'avocat du
plaignant, Me Hervé Banbanaste (Lyon).

Le Tribunal a dû interrompre une heure et demie sa séance pour étudie=
r
une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) remise le jour
même par Roger Gonnet.

Par manque de preuves le Tribunal a décidé de rejeter la QPC de Roger
Gonnet.

Le Tribunal a également accepté d'entendre - avec l'accord des deux
parties - un témoin de dernière minute, M. Xavier Martin Dupont alias
xmd, collaborateur de Roger Gonnet et webmaster du site
prevensectes.com qui est venu défendre Roger Gonnet.

Le président du Tribunal a précisé à Roger Gonnet que le mot "cré=
tin"
était le nom d'une maladie et le Procureur a requis une amende de 1000
euros pour Roger Gonnet..

Me Hervé Banbanaste a signalé que les publications diffamatoires de
Roger Gonnet causaient un tort considérable à son client et qu'il
n'avait encore jamais vu une affaire avec un tel harcèlement. Il a
aussi précisé qu'il était impossible d'effacer ce qui se trouve stock=
é
sur des milliers de serveurs comme c'est le cas avec les forums de
l'usenet (newsgroups).

Le Tribunal a fixé au 18 septembre 2012 pour la remise de son délibér=
é
du jugement

--

stop-abus
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Broc_Ex_Co
Le #24579411
"stop-scientology"
Le Tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 1000 euros
contre Roger Gonnet alias xenufrance

Ce mardi 19 juin 2012 le président du Tribunal après avoir lu un
extrait des nombreuses diffamations et injures publiques publiées
depuis novembre 2009 par Roger Gonnet, alias xenufrance, sur plusieurs
forums usenet et sur son site antisectes.net a écouté les plaidoiries
de Roger Gonnet (se défendant lui-même) et celle de l'avocat du
plaignant, Me Hervé Banbanaste (Lyon).



a) Le procureur requiet, on verra bien ce qu'estime le tribunal.
b) Bizarre que l'on affiche le nom de l'un, mais seulement l'avocat de l'autre .....
jr
Le #24579601
Le 20/06/2012 16:35, stop-scientology a écrit :


Le président du Tribunal a précisé à Roger Gonnet que le mot "crétin"
était le nom d'une maladie



Crétin vient de chrétien, comme chacun sait. Une euphémisation de
chrétien, en plus.

...issu du lat. christianus (chrétien*) avec traitement -ianu > in
caractéristique du fr.-prov.; l'évolution sém. s'explique p. euphém., le
mot ayant dans un premier stade signifié « malheureux » (cf. benêt,
innocent; cf. aussi l'a. béarnais crestiau « cagot », LESPY-RAYM.)

"Folie pour les hommes", dit St Paul dans 1Cor, mais quand même.


--
http://rouillard.org/s.jpg
xenufrance
Le #24579671
Le 20/06/2012 16:35, stop-scientology a écrit :
Le Tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 1000 euros
contre Roger Gonnet alias xenufrance

Ce mardi 19 juin 2012 le président du Tribunal après avoir lu un
extrait des nombreuses diffamations et injures publiques publiées
depuis novembre 2009 par Roger Gonnet, alias xenufrance, sur plusieurs
forums usenet et sur son site antisectes.net a écouté les plaidoiries
de Roger Gonnet (se défendant lui-même) et celle de l'avocat du
plaignant, Me Hervé Banbanaste (Lyon).



Le président du Tribunal a précisé à Roger Gonnet que le mot "crétin"
était le nom d'une maladie



Faux: le président a rappelé que le mot crétin était un terme médical.
Philippe
Le #24579891
Bonjour,

On 20 juin, 17:07, "Broc_Ex_Co"
>"stop-scientology" >
>Le Tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 1000 euros
>contre Roger Gonnet alias xenufrance
>Ce mardi 19 juin 2012 le président du Tribunal après avoir lu un
>extrait des nombreuses diffamations et injures publiques publiées
>depuis novembre 2009 par Roger Gonnet, alias xenufrance, sur plusieurs
>forums usenet et sur son site antisectes.net a écouté les plaidoirie s
>de Roger Gonnet (se défendant lui-même) et celle de l'avocat du
>plaignant, Me Hervé Banbanaste (Lyon).

a) Le procureur requiet, on verra bien ce qu'estime le tribunal.
b) Bizarre que l'on affiche le nom de l'un, mais seulement l'avocat de l' autre .....



D'accord, qu'il y a un droit d'accer à un tribunal !
On dirait que la justice à trop de moyen, ou pas asser de travail ?

Ptilou
dmkgbt
Le #24579871
stop-scientology
Le Tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 1000 euros
contre Roger Gonnet alias xenufrance

Ce mardi 19 juin 2012 le président du Tribunal après avoir lu un
extrait des nombreuses diffamations et injures publiques publiées
depuis novembre 2009 par Roger Gonnet, alias xenufrance, sur plusieurs
forums usenet et sur son site antisectes.net a écouté les plaidoiries
de Roger Gonnet (se défendant lui-même) et celle de l'avocat du
plaignant, Me Hervé Banbanaste (Lyon).

Le Tribunal a dû interrompre une heure et demie sa séance pour étudier
une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) remise le jour
même par Roger Gonnet.

Par manque de preuves le Tribunal a décidé de rejeter la QPC de Roger
Gonnet.

Le Tribunal a également accepté d'entendre - avec l'accord des deux
parties - un témoin de dernière minute, M. Xavier Martin Dupont alias
xmd, collaborateur de Roger Gonnet et webmaster du site
prevensectes.com qui est venu défendre Roger Gonnet.



Bizarre quand même que XMD, qui n'a - paraît-il - pas les moyens de
venir à Ajaccio, a eu de quoi se payer un billet de train pour aller
témoigner à Lyon.
A moins que Roger Gonnet, reconnaissant de son témoignage spontané et
ayant fait, quant à lui, l'économie d'un avocat (même pas un commis
d'office, c'était téméraire), lui paie le voyage et lui donne un peu
d'argent de poche pour le resto voire l'hôtel :-)

Le Tribunal a fixé au 18 septembre 2012 pour la remise de son délibéré
du jugement



Bon, et bien attendons le compte-rendu du délibéré par le "chroniqueur
judiciaire" XMD.

Quant à moi, je crois que je vais aussi avoir un compte-rendu d'audience
à vous offrir bientôt.


--
"Il faut mettre fin à certains fantasmes,
la justice est rendue en Corse comme ailleurs."
Thomas Pison, Procureur de la République, janvier 2012.
Wild Harasheed
Le #24579931
xenufrance ti nous a dit :
Le 20/06/2012 16:35, stop-scientology a écrit :
Le Tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 1000 euros
contre Roger Gonnet alias xenufrance

Ce mardi 19 juin 2012 le président du Tribunal après avoir lu un
extrait des nombreuses diffamations et injures publiques publiées
depuis novembre 2009 par Roger Gonnet, alias xenufrance, sur plusieurs
forums usenet et sur son site antisectes.net a écouté les plaidoiries
de Roger Gonnet (se défendant lui-même) et celle de l'avocat du
plaignant, Me Hervé Banbanaste (Lyon).



Le président du Tribunal a précisé à Roger Gonnet que le mot "crétin"
était le nom d'une maladie



Faux: le président a rappelé que le mot crétin était un terme médical.



une maladie dont l'un des signes est l'arrêt de développement des
organes génitaux

à noter que l'imbécillité est une arriération mentale congénitale
située entre l'idiotie et la débilité correspondant à un âge mental
situé entre 3 et 7 ans et à un quotient intellectuel compris entre 30
et 50 permettant l'acquisition tardive et imparfaite du langage parlé
mais non écrit

en relisant cela je me dis que les deux termes correspondraient
parfaitement à pas mal de monde ici mais je n'en donnerai pas les noms
de peur qu'un autre magistrat ne confondît le sens primaire d'un mot
avec ses usages métaphoriques
dmkgbt
Le #24579971
xenufrance
stop-scientology
> Le Tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 1000 euros
>contre Roger Gonnet alias xenufrance
>
>Ce mardi 19 juin 2012 le président du Tribunal après avoir lu un
>extrait des nombreuses diffamations et injures publiques publiées
>depuis novembre 2009 par Roger Gonnet, alias xenufrance, sur plusieurs
>forums usenet et sur son site antisectes.net a écouté les plaidoiries
>de Roger Gonnet (se défendant lui-même) et celle de l'avocat du
>plaignant, Me Hervé Banbanaste (Lyon).
>
>Le Tribunal a dû interrompre une heure et demie sa séance pour étudier
>une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) remise le jour
>même par Roger Gonnet.
>
>Par manque de preuves le Tribunal a décidé de rejeter la QPC de Roger
>Gonnet.
>
>Le Tribunal a également accepté d'entendre - avec l'accord des deux
>parties - un témoin de dernière minute, M. Xavier Martin Dupont alias
>xmd, collaborateur de Roger Gonnet et webmaster du site
>prevensectes.com qui est venu défendre Roger Gonnet.

>Le Tribunal a fixé au 18 septembre 2012 pour la remise de son délibéré
>du jugement

spam



Non, compte-rendu d'audience.

Dites, Roger Gonnet, c'était quoi votre QPC, sans rigoler?

--
"Il faut mettre fin à certains fantasmes,
la justice est rendue en Corse comme ailleurs."
Thomas Pison, Procureur de la République, janvier 2012.
dmkgbt
Le #24579981
xenufrance
Le 20/06/2012 16:35, stop-scientology a écrit :
> Le Tribunal correctionnel de Lyon a requis une amende de 1000 euros
> contre Roger Gonnet alias xenufrance
>
> Ce mardi 19 juin 2012 le président du Tribunal après avoir lu un
> extrait des nombreuses diffamations et injures publiques publiées
> depuis novembre 2009 par Roger Gonnet, alias xenufrance, sur plusieurs
> forums usenet et sur son site antisectes.net a écouté les plaidoiries
> de Roger Gonnet (se défendant lui-même) et celle de l'avocat du
> plaignant, Me Hervé Banbanaste (Lyon).
>

>
> Le président du Tribunal a précisé à Roger Gonnet que le mot "crétin"
> était le nom d'une maladie

Faux: le président a rappelé que le mot crétin était un terme médical.



Exact, le nom de la maladie est le crétinisme.
Due à un manque d'iode, elle touchait souvent les populations
montagnardes qui ne disposaient pas de sel de mer d'où le nom de "crétin
des Alpes"


--
"Il faut mettre fin à certains fantasmes,
la justice est rendue en Corse comme ailleurs."
Thomas Pison, Procureur de la République, janvier 2012.
stop-scientology
Le #24580481
Justice. Tribunal : Clochemerle dans la lutte anti-sectes

http://www.leprogres.fr/rhone/2012/06/20/tribunal-clochemerle-dans-la-lutte -anti-sectes

Ils se battent tous les deux pour une cause noble : la lutte anti-
sectes. Leur bataille cible plus précisément la scientologie, un
mouvement dont ils sont des anciens adeptes. Sauf que depuis des
années, ces deux anciens camarades sont englués dans un conflit
personnel qui s’est terminé hier devant la 6e chambre correctionnelle.

D’un côté, Roger Gonnet, 71 ans, l’un des cadres fondateurs de la
scientologie à Lyon. Avant d’en devenir l’un des plus farouches
opposants dans les années 90. De l’autre côté, Jean-Luc Barbier, 61
ans. Ce citoyen suisse avait attaqué la scientologie dans son pays,
après avoir été embrigadé pendant 10 ans. Les deux se sont rencontr és
en 97. Ils ont largement collaboré pour leur cause. Jusqu’en 2009 où
la rupture est consommée. Barbier trouve que Gonnet va trop loin et
critique ses méthodes agressives. Gonnet estime que Barbier n’est pas
compétent et l’accuse de vouloir faire du fric en profitant des
conseils qu’il lui a prodigués.

Du Clochemerle qui se règle à coups de répliques cinglantes sur les
forums de discussion. Sauf qu’à ce petit jeu, Roger Gonnet ne se
montre pas très prudent. Il traite son adversaire de psychopathe,
d’escroc ou encore de pédo-pornographe. Ces attaques graves et
publiques se comptent par dizaines. À bout, Jean-Luc Barbier finit par
porter plainte pour injures et diffamations. « Une lapidation
numérique » selon son avocat Me Hervé Banbanaste, qui a insisté sur le
caractère irréversible : « impossible de faire retirer ces insultes d e
google qui resteront des tâches indélébiles. Pour Barbier, c’est
perpétuité sur internet ».

Roger Gonnet a reconnu les insultes mais il n’en démord pas. Son
adversaire nuit à la lutte anti-sectes. Le ministère public a requis
1000 euros d’amende. Barbier réclame 25000 euros de dommages et
intérêts. Le jugement a été mis en délibéré jusqu’au 18 sep tembre.

--

stop-abus
Publicité
Poster une réponse
Anonyme